La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 34 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Approche typologique du fonctionnement, de l'organisation et des orientations des groupements de producteurs de porcs dans l'ouest de la France

Consulter le resumé

Les groupements de producteurs de porcs, créés sur l'initiative des Pouvoirs Publics dans les années 60 en France, ont pris une grande importance, surtout dans l'ouest du pays. En Bretagne, la part de la production des adhérents des groupements dépasse 95 % du total. Elle équivaut à la moyenne nationale, soit 90 %, en Pays-de-la-Loire.
PDF icon Approche typologique du fonctionnement, de l'organisation et des orientations des groupements de producteurs de porcs dans l'ouest de la France
1998

Résultats GTTT, 1er semestre 98 : la prolificité progresse encore, la Bretagne toujours en tête pour la productivité

Consulter le resumé

1998

Typologie des exploitations avec porcs en Bretagne

Consulter le resumé

2000

Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 1999

Consulter le resumé

Les données des organisations régionales de pesée-classement permettent une vue très détaillée des caractéristiques techniques des animaux abattus.
PDF icon Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 1999
2000

Recensement agricole 2000 : la production bouge

Consulter le resumé

La production porcine a considérablement évolué au cours des trente dernières années, et plus encore sur la période récente. La Recensement Agricole 2000 fournit une vision exhaustive des structures, de la répartition du cheptel et de l’insertion du porc au sein des exploitations. La production porcine, comme les autres secteurs de l’agriculture ou de l’économie s’est fortement professionalisée. Une nécessité pour produire les garanties que la société exige.

PDF icon bp2002n305.pdf
2002

Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?

Consulter le resumé

Les naisseurs-engraisseurs représentent 62 % des dossiers. 46% des élevages nominés se situent en Bretagne, 13% en Pays de la Loire. En moyenne, 1,8 personne travaille sur l’atelier porc. Chez les naisseurs-engraisseurs, le nombre de truies par UTH est en moyenne de 92,5. Le plus souvent, l’atelier porc est inséré dans une exploitation dont la surface moyenne est de 65 ha. Les 2/3 produisent des céréales. 92 % des éleveurs sont engagés dans la démarche VPF ; 89% le sont aussi dans une autre démarche « qualité ». Près de 40 % des 180 maternités enquêtées ont été rénovées.
PDF icon Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?
2005

Adapter les structures d'élevages pour permettre l'expression du potentiel technique et génétique

Consulter le resumé

2005

Etat des lieux du traitement des lisiers de porcs en France

Consulter le resumé

Cet état des lieux montre l’effort de la filière porcine pour la résorption des excédents azotés puisqu’au mois de novembre 2005, la France comptait environ 380 stations de traitement en fonctionnement, situées pour plus de 85 % d’entre elles sur la seule région Bretagne.

Le traitement biologique par boue activée reste dominant puisqu’il représente environ 3/4 des unités et 83 % des quantités traitées (87 % en Bretagne).
PDF icon Etat des lieux du traitement des lisiers de porcs en France
2006

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Le parc des bâtiments d'élevage de porcs en Bretagne : état des lieux, évaluation du besoin d'investissement

Consulter le resumé

2007

Le parc bâtiment breton vieillissant

Consulter le resumé

2007

Tests d'homologation d'appareils automatiques de classement des carcasses de porc

Consulter le resumé

Poster. L’automatisation du classement dans les grands abattoirs est un sujet d’actualité et un enjeu important.
PDF icon Tests d'homologation d'appareils automatiques de classement des carcasses de porc
2008

2007 : Résultats Porcs Bretagne

Consulter le resumé

L'année 2007 restera marquée à la fois par une baisse de prix du porc (- 0,12 €/kg de carcasse) et une hausse historique du coût de l'alimentation des porcs (+39 €/tonne). Heureusement, les éleveurs maintiennent leurs efforts pour améliorer leurs performances. Les progrès sont réguliers depuis 10 ans sur l'ensemble des critères techniques.
2008

La production et les flux de porcelets en France

Consulter le resumé

L’étude vise à décrire et analyser les conditions de production et d’échanges des porcelets en France.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Conduites en bandes en Bretagne : ça bouge.

Consulter le resumé

La conduite en 7 bandes avec un sevrage à 28 jours reste majoritaire. Elle concerne 60% des élevages. Cependant, les conduites en 4, 5, 10 et 20 bandes gagnent du terrain, notamment avec un sevrage à 21 jours.
2009

Yersinia enterocolitica dans la filière porcine : résultats préliminaires sur amygdales dans 3 abattoirs français

Consulter le resumé

Poster. Yersinia enterocolitica fait partie des agents étiologiques les plus fréquents de diarrhées aiguës dans les pays tempérés et froids, dont la France. Récemment, le taux d’incidence des cas de yersinioses humaines attribuables à la consommation de porc a été estimée à 2,8 cas pour 100 000 habitants par an en Europe derrière Salmonella (3,4 cas/100 000 habitants) mais devant Campylobacter (2,2 cas / 100 000 habitants) (Fosse et al., 2008).

PDF icon Yersinia enterocolitica dans la filière porcine : résultats préliminaires sur amygdales dans 3 abattoirs français
2010

Perspectives des marchés des matières premières entrant dans l’alimentation animale : Evaluation des écarts de prix des formules alimentaires porcines en Union Européenne, aux Etats-Unis et au Brésil

Consulter le resumé

L’impact des hausses récentes des prix des matières premières de l’alimentation animale a brutalement remis en lumière le lien entre ces marchés et la compétitivité de la production porcine. Cette étude se focalise sur le Brésil, les Etats-Unis et l’UE et effectue des projections sur les écarts de prix possibles de l’aliment en 2020, selon l’évolution des marchés agricoles.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Truies en groupes : premiers résultats GTTT Bretagne 2009

Consulter le resumé

PDF icon Truies en groupes : premiers résultats GTTT Bretagne 2009
2010

Truies en groupes : Premiers résultats GTTT Bretagne 2009

Consulter le resumé

PDF icon Truies en groupes : Premiers résultats GTTT Bretagne 2009
2010

Incidence technico-économique des maladies pulmonaires

Consulter le resumé

Cette étude évalue l’incidence des lésions pulmonaires sur les performances techniques et économiques d’un échantillon d’élevages de porcs du Grand Ouest de la France.

Les données de Gestion Technico-économique (GTE) de 100 élevages situés dans l’ouest de la France ont été analysées, en particulier l’indice de consommation, le taux de pertes et les dépenses de santé. Les élevages ont été classés en 5 puis 3 catégories, selon la gravité des lésions pulmonaires observées à l’abattoir sur un lot de porcs .
PDF icon tp3aubry10.pdf
2010

Pages