La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 28 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Clean R3 divise le lavage d'air par trois

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Nadine Guingand et Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 255, janvier, p. 31

En ne faisant parvenir au laveur que la fraction d'air la plus chargée en ammoniac et en particules, le projet Clean R3 diminue le coût du lavage tout en conservant la même efficacité.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Nadine Guingand et Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 255, janvier, p. 31
2018

Comparaison de différents types de sols en post- sevrage : utilisation d’indicateurs de bien-être

Consulter le resumé

Fiche n° 080 : facteurs de productivité des élevages

L’âge moyen en fin de post-sevrage est compris entre 75 et 76 jours en France (source GTTT-GTE 2013). Pour des porcelets de moins de 70 jours d’âge, la règlementation définit des normes pour les sols de type caillebotis béton. Du fait d’un âge et d’un poids de sortie plus élevés, certains élevages ont fait le choix de caillebotis bétons plus adaptés.
Ces sols ne posent a priori pas de problème pour les animaux, mais ne sont pas conformes aux normes fixées par la règlementation.
L’étude a pour objectifs de vérifier si certains sols béton présents en post-sevrage occasionnent des problèmes réels et de proposer une méthode pour évaluer le bien-être des porcs, basée sur l’utilisation d’indicateurs mesurés directement sur les animaux.
Des enquêtes ont été menées dans 27 élevages (E) disposant en post-sevrage de sols de type caillebotis béton conformes aux normes (5E), caillebotis béton non conformes (7E), caillebotis fil (5E), caillebotis plastique (5E) ou litière paillée (5E).
Pour chaque type de sol, au moins 1200 porcelets ont été observés individuellement.

PDF icon fiche_bilan2014_080.pdf
2015

Intérêt des matériaux manipulables pour les porcs en engraissement : un bilan des travaux réalisés par l’IFIP / Enrichment material for fattening pigs: Summary of IFIP trials

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 1(1), 47-56 - La revue R&D de la filière porcine française - numéro 1 en accès libre

Trois essais comparent différents objets d’enrichissement du milieu de vie des porcs à l’engraissement logés sur caillebotis intégral. Les objets sont composés de chaînes, associées ou non à d’autres objets : boule de plastique ou morceaux de bois de taille variable. Ils sont fixés au sol ou disponibles en position basse, à l’exception d’une chaîne fixée à hauteur de groin.

Douze objets sont testés, dont une chaîne placée en position basse présente comme témoin dans chaque essai. Les dispositifs permettent d’étudier les effets de la localisation (en hauteur, emplacement dans la case), du nombre d’objets (1 vs 3), de la nature de l’objet (organique ou non). Les essais sont conduits dans une salle expérimentale comportant 12 cases de 10 animaux sur une bande (Essai 2, 4 objets) ou deux bandes de porcs (essai 1, 4 objets et essai 3, 6 objets remplacés au bout de six semaines).

Des observations directes des animaux sont effectuées à plusieurs reprises au cours de l’engraissement pendant 2h30 et leur état physique relevé. Plus que de la nature de l’objet, le taux d’utilisation des objets dépend de leur propreté, de leur facilité d’accès, de leur possible déformation voire destruction, de leur positionnement à proximité du sol, d’une mobilité réduite. Des objets inorganiques comme des chaînes peuvent satisfaire la plupart de ces critères. 

PDF icon Version française , PDF icon English version
2014

le bien-être animal en élevage

Consulter le resumé

où en sommes-nous et les nouveaux enjeux pour la compétitivité de la filière ?
PDF icon le bien-être animal en élevage
2011

L’état de santé des truies en groupes : conclusions et recommandations de la bibliographie

Consulter le resumé

Cette revue bibliographique sur l’état sanitaire des truies en groupe a pour objectif de dresser un bilan des connaissances acquises, en France et à l’étranger, sur 6 grandes problématiques : les comportements agressifs à l’origine notamment de lésions cutanées, les morsures de vulve, les problèmes locomoteurs, la dynamique d’infection du troupeau, et enfin l’immunité et la carrière des truies.
PDF icon tp4hemonic11.pdf
2011

Exploitations porcines : État des lieux des bâtiments

Consulter le resumé

L’enquête de novembre 2008 du SSP a réalisé un état des lieux de l’état du parc des bâtiments porcins, des équipements et des pratiques. Elle mesure l’évolution qui s’est produite depuis 2001. Elle confirme la concentration et la spécialisation des exploitations porcines, le vieillissement des bâtiments et de la pyramide des âges des éleveurs. Certains aspects de mise aux normes sont bien engagés (environnement).
PDF icon bp2010n403.pdf
2010

Modelling of manure production by pigs and NH3, N2O and CH4 emissions. Part II: effect of animal housing, manure storage and treatment practices

Consulter le resumé

A model has been developed to predict pig manure evolution (mass, dry and organic matter, N, P, K, Cu and Zn contents) and related gaseous emissions (methane (CH4), nitrous oxide (N2O) and ammonia (NH3)) from pig excreta up to manure stored before spreading. This model forms part of a more comprehensive model including the prediction of pig excretion.

2010

Welfare assessment in 82 pigs farms : effect of animal age and floor type on behaviour and injuries in fattening pigs

Consulter le resumé

welfare assessment method was built, based on criteria related to behaviour, lesion scores and human/animal interactions, and tested thereafter in two main types of farms differing by their type of floor: either concrete, fully or partially slatted (C; n = 42) or straw bedding (S; n = 40). Observations were carried out on 40 to 60 pigs per room for three periods (90, 130 and 162 days of age, respectively, for P1, P2 and P3). Behaviour was assessed through five scans with a two-minute interval between two successive observations.
2009

Evaluation du bien-être des porcs : comparaison d'élevages sur litière ou sur caillebotis

Consulter le resumé

Cet article présente une méthode d’évaluation du bien-être animal.

Une liste d’indicateurs a été établie à partir de la bibliographie et du point de vue des consommateurs et des éleveurs : comportement, état général, santé, relation homme/animal.

Des critères d’évaluation sont définis et, pour chacun, une méthode de mesure : type de lésion, comportements sociauxet d’investigation, postures, répartition et propreté des animaux et de l’environnement, réactivité à l’homme.

Des enquêtes ont été menées dans 40 élevages sur litière et 42 sur caillebotis.
PDF icon Evaluation du bien-être des porcs : comparaison d'élevages sur litière ou sur caillebotis
2009

Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement

Consulter le resumé

Cet essai a pour objectif de comparer les performances de porcs élevés sur paille ou sur caillebotis, en conditions d'alimentation libérale, de novembre à mars et de juin à septembre. L'élevage sur litière a dégradé les performances zootechniques. Comparé au caillebotis, la litière a affecté la vitesse de croissance, l'indice de consommation des porcs ainsi que le taux de muscle des carcasses. Ces différences ont été accentuées en raison de l'optimisation des conditions d'élevage des porcs sur caillebotis et de l'absence de chauffage de la salle paillée.
PDF icon Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement
2008

Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement

Consulter le resumé

Poster. L’engraissement des porcs charcutiers sur litière constitue une alternative possible au mode d’élevage le plus répandu actuellement, représenté par le caillebotis intégral. L’incidence sur les performances zootechniques est cependant mal connue.

L’essai présenté a pour objectif la comparaison des performances zootechniques en périodes hivernale et estivale, de porcs élevés sur litière paillée ou sur caillebotis intégral.
PDF icon Caillebotis intégral ou litière paillée : comparaison des performances zootechniques en engraissement
2008

Évaluation du bien-être des porcs : comparaison d'élevages sur litière ou sur caillebotis

Consulter le resumé

Cet article présente une méthode d’évaluation du bien-être utilisant des critères liés à l’animal. Une liste d’indicateurs est établie en prenant en compte l’analyse de la bibliographie mais également le point de vue des consommateurs et des éleveurs : comportement, état général, santé, relation homme/animal.
PDF icon Évaluation du bien-être des porcs : comparaison d'élevages sur litière ou sur caillebotis
2008

Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)

Consulter le resumé

Le lisier issu de l’engraissement sur caillebotis de 54 porcs a été réparti dans deux cuves expérimentales de 13,2 m3, stockées à l’extérieur pour une durée de trois mois durant l’automne 2004. Une des cuves a été recouverte d’une couverture pilote photocatalytique. Les émissions gazeuses (NH3, N2O, CH4, CO2) des deux cuves ont été mesurées en continu sur quatre périodes (57 jours au total). La méthode dite par traçage, utilisant le SF6, a été employée pour mesurer les débits de la cuve couverte, et une chambre flottante de volatilisation a été utilisée pour la cuve non couverte.
PDF icon Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)
2006

Teneur en cuivre et zinc des lisiers et des fumiers de porcs charcutiers après réduction de leur concentration dans les aliments

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Teneur en cuivre et zinc des lisiers et des fumiers de porcs charcutiers après réduction de leur concentration dans les aliments
2005

Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits
2005

Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières

Consulter le resumé

La gestion de la litière nécessite une adaptation des pratiques pour favoriser le confort des porcs (niche et pied de cuve).

En terme de performances, les croissances sont similaires entre les systèmes caillebotis et paille, en post sevrage comme en engraissement.

La dégradation de l’indice de consommation apparaît, surtout en hiver, du fait de besoins d’entretien élevés.

Les TVM baissent également en hiver (dépôt de gras). La qualité hygiénique des carcasses est identique. En hiver, le pH24 est plus bas d’où des rendements inférieurs en jambons cuits.
PDF icon Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières
2005

Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais

Consulter le resumé

Deux essais portant chacun sur 192 porcs à l’engrais ont été conduits afin de déterminer l’effet du type de caillebotis et du taux de renouvellement sur les performances et l’état de santé des animaux. Un caillebotis fil métallique (CF) a été comparé à un caillebotis béton (CB) et deux débits d’air neuf (minimum et optimum) ont été mis en place selon un dispositif factoriel 2x2. Le débit minimum (DM) passe de 8 à 19 m3/h/porc entre 30 et 110 kg de poids vif. Le débit optimum (DO) évolue entre 15 et 50 m3/h/porc.
PDF icon Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais
2005

Experimental evaluation of two husbandry methods for growing-finishing pigs

Consulter le resumé

A rejection of the conventional pig production system by the society has been occuring for few years, because it is generally associated with a negative environmental impact (problems of pollution and offensive odours), a poor animal welfare (due to high animal densities and bad housing conditions) and could be involved in a reduced meat quality. This feeling is observed in areas of high pig production density and also in areas showing a low pig farm density but a high potential for the development of pig production.
PDF icon Experimental evaluation of two husbandry methods for growing-finishing pigs
2004

Comment l'apport d'objets manipulables en hauteur ou au sol influence-t-il l'activité des porcs charcutiers logés sur caillebotis intégral ?

Consulter le resumé

L’objectif de ce travail est d’améliorer le bien-être des porcs à l’engrais en diminuant l’agressivité à l’arrivée en engraissement et en favorisant l’expression de comportements d’exploration. Les trois traitements consistent en la mise à disposition d’un objet fixé au sol (S), fixé en hauteur (H) ou en l’absence d’objet (T). Chaque traitement est attribué à quatre cases comportant 4 mâles castrés et 4 femelles. Les cases sont de 7m2 sur caillebotis intégral. Les parois entre cases sont pleines.
PDF icon Comment l'apport d'objets manipulables en hauteur ou au sol influence-t-il l'activité des porcs charcutiers logés sur caillebotis intégral ?
2004

Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois

Consulter le resumé

Cette étude compare des rejets d’azote, phosphore et potassium de porcs engraissés selon deux modes de collecte des effluents (lisier ou fumier). En poids, les quantités de lisier produites sont deux à trois fois supérieures aux quantités de fumiers obtenues. Exprimés en volume, les rejets par porc varient du simple au double entre les fumiers et les lisiers (0,2 et 0,4 m3/porc respectivement). La comparaison des deux types de déjections, lisier ou fumier, montre que l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’un mètre cube de lisier.
PDF icon Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois
2003

Pages