La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 92 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Alternative à la castration : vers une détection automatique des carcasses malodorantes ?

Consulter le resumé

Patrick Chevillon (Ifip) et Pierre-Jean Escriva (Uniporc Ouest), Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 6-8

L’Ifip et Uniporc Ouest s’intéressent de près à une méthode d’analyse en abattoir de scatol et d’androsténone, les deux principaux marqueurs d’odeurs de verrats reconnus scientifiquement.

PDF icon Patrick Chevillon et al., Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2019, n° 270, juillet-août, p. 6-8
2019

Androstenone sensitivity of European consumers: the Spanish, French and English case

Consulter le resumé

The aim of this work was to evaluate consumers’ sensitivity to androstenone in three countries in Europe: France, Spain and United Kingdom
PDF icon Androstenone sensitivity of European consumers: the Spanish, French and English case
2010

Anesthésie locale ou générale lors de la castration

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 102

L’administration d’antalgique réduit la douleur post-opératoire mais l’anesthésie est à ce jour la seule technique permettant de limiter la douleur lors de l’opération.

Un anesthésique local, la lidocaïne, a été testé avec succès mais ne dispose pas d’AMM* pour les animaux de rente, à l’inverse de la procaïne (Procamidor).

Des essais ont été mis en place pour préciser la concentration optimale et le moment d’injection de cette molécule et déterminer son intérêt, comparativement à la lidocaïne.

Par ailleurs, l’utilisation de la lidocaïne seule a été comparée à la solution utilisée par les éleveurs suédois, qui lui associe de l’adrénaline.

L’anesthésie générale est une alternative utilisée en Suisse par les éleveurs (anesthésie gazeuse sous isoflurane).

Cette technique a été évaluée à partir d’observations en élevage, de la bibliographie et d’échanges avec des intervenants de la filière Suisse.

PDF icon Valérie Courboulay, Bilan 2016, mai 2017, p. 102, fiche n° 63
2017

Arrêt de la castration des porcs mâles : sera-t-on prêt en France en 2018 ?

Consulter le resumé

La détection sur la chaîne d'abattage des mâles entiers dont la viande est odorante est un des verrous à lever pour satisfaire à la "Déclaration Européenne de Bruxelles sur les alternatives à la castration chirurgicale des porcs". L'Ifip et ses partenaires s'emploient à trouver ses solutions.
2011

Attitudes of Eastern European consumers towards surgical castration and immunocastration of piglets

Consulter le resumé

Igor Tomasevic (University of Belgrade, Faculty of Agriculture, Belgrade, Serbia) et al., 65th International Congress of Meat Science and Technology (ICOMST), 4-9 août 2019, Potsdam/Berlin, Allemagne, p. 12-13, poster

Castration of male piglets is a common practice in pig husbandry performed to avoid boar taint, an offensive odour connected mainly with the presence of skatole and androstenone (Claus, Weiler, & Herzog, 1994) that can be perceived during the cooking and/or heating of pork from uncastrated male pigs. Taking into account relatively high animal welfare standards and discrepancy in public interest in farm animal welfare and ethical issues across European countries, generalisation of findings from Western European consumer studies to Eastern European countries would be quite questionable.

Evenmore so because a general insight into Eastern European meat consumers’ perceptions and behaviour is largely unavailable (Font-i-Furnols & Guerrero, 2014), except for a few studies published recently (Tomasevic et al., 2018). The aim of this research was to investigate the attitudes of Eastern European consumers regarding surgical and immuno-castration.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2019

Castration avec anesthésie locale ou traitement anti‐inflammatoire : quel impact sur la douleur des porcelets et quelles conséquences sur le travail en élevage ?

Consulter le resumé

Une première expérimentation compare, intra‐portée, l’effet de quatre traitements sur la douleur des porcelets lors de la castration : castration à vif (V), simulation de castration (S), castration sous traitement anti‐inflammatoire au kétoprofène (K), castration sous anesthésie locale à la lidocaïne. Des paramètres comportementaux et physiologiques sont mesurés respectivement sur 24 et 18 blocs de porcelets, au moment de la castration, dans l'heure suivante et au bout de 24 h pendant 1 h.
PDF icon Castration avec anesthésie locale ou traitement anti‐inflammatoire : quel impact sur la douleur des porcelets et quelles conséquences sur le travail en élevage ?
2010

Castration des porcs mâles : pratiques actuelles et opinions des porteurs d'enjeux en Europe

Consulter le resumé

La castration des porcelets mâles est largement pratiquée dans la plupart des pays Européens, mais fortement remise en cause, car considérée comme douloureuse pour l'animal. Le projet PIGCAS a fait le point sur la pratique de la castration et demandé à des porteurs d'enjeux leur opinion sur la castration chirurgicale sans anesthésie et ses alternatives envisageables. L'Europe peut être globalement divisée en trois zones. Dans les Iles Britanniques et les péninsules Ibérique et Hellénique, la castration est peu pratiquée.
PDF icon Castration des porcs mâles : pratiques actuelles et opinions des porteurs d'enjeux en Europe
2009

Castration sans traitement de la douleur : quelles alternatives ?

Consulter le resumé

La castration chirugicale des porcs mâles sans anesthésie/analgésie est aujourd'hui remise en cause car douloureuse pour l'animal. Petit tour d'horizon des alternatives possibles.
2011

Castration under analgesia or local anesthesia: impact on pain and labour demand

Consulter le resumé

PDF icon Castration under analgesia or local anesthesia: impact on pain and labour demand
2010

Caudectomie et cannibalisme : une question aigüe

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Anne Hémonic et Valérie Courboulay, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : élevage et société, Quessoy, le 22 novembre 2016, 5 pages.

PDF icon Anne Hémonic et Valérie Courboulay, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Comment la castration et la coupe de la queue influent sur les allaitements

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 22-24

Les pratiques de castration entrent dans une organisation du travail en élevage et sont souvent réalisées à un jour précis dans la semaine et donc un âge défini des porcelets.
Or les premiers jours de vie des animaux sont une période clé sur la mise en place des allaitements et déterminent au sein de la portée l’ordre d’accès aux tétines. Nous avons voulu voir si l’âge auquel sont pratiquées les interventions pouvait perturber les allaitements et avoir des conséquences sur les porcelets.

PDF icon Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 22-24
2017

Comment limiter la douleur liée à la castration ?

Consulter le resumé

Deux techniques simples permettent de limiter la douleur liée à la castration : l'utilisation d'un anesthétique local ou celle d'un analgésique de type AINS (anti inflammatoire non stéroïdien). La réglementation interdisant l'utilisation d'un anesthésique par les éleveurs, le choix s'est porté en France sur l'analgésie. Cet article illustre les avantages et inconvénients de ces deux techniques au regard de la problématique.

PDF icon techporc_courboulay_n5_2012.pdf
2012

Comparaison des effets d’une anesthésie locale (1ml de lidocaïne 1%) ou d’un traitement anti‐inflammatoire sur la douleur due à la castration

Consulter le resumé

Poster. La castration des porcelets est une opération douloureuse pour l’animal. L’injection de lidocaïne préalablement à la castration des porcelets a été testée dans diverses expérimentations à des concentrations variant de 0,5% à 2%, le seuil toxique pour les porcelets étant estimé à 6-10 mg/kg (EFSA 2004). Les anti-inflammatoires non stéroïdiens pourraient également atténuer la douleur lors de la castration.
PDF icon Comparaison des effets d’une anesthésie locale (1ml de lidocaïne 1%) ou d’un traitement anti‐inflammatoire sur la douleur due à la castration
2010

Conduite alimentaire des porcs vaccinés contre les odeurs de verrat

Consulter le resumé

Une des alternatives à la castration est de vacciner les porcs avec une solution (Improvac®) dont le principe actif est un analogue du GnRF. Le vaccin est administré aux porcs mâles en deux injections, à un intervalle d’au moins quatre semaines.

La première dose est administrée à partir de l’âge de huit semaines et la seconde (appelée V2), quatre à six semaines avant l’abattage.

Selon les résultats publiés par Hémonic et al. (2009, Revue Méd. Vét. 160, 383-393), une augmentation très importante de l’ingestion est observée après la seconde injection.
PDF icon Conduite alimentaire des porcs vaccinés contre les odeurs de verrat
2010

Conséquences de la non castration des porcs mâles sur les performances de croissance et le comportement : comparaison avec les mâles castrés et les femelles

Consulter le resumé

Les performances de croissance, de carcasse, l’évolution du comportement et de l‘état général de porcs croisés (Piétrain x Large White) x (Large White x Landrace), mâles castrés ou non et femelles, ont été comparés à partir d'une bande de porcs alimentés à volonté et logés par groupes de huit-neuf individus en post-sevrage et six en engraissement. Les porcs ont tous été abattus le même jour. Entre 28 et 63 jours d'âge (post-sevrage), le type sexuel n'a aucun effet significatif sur les performances.
PDF icon Conséquences de la non castration des porcs mâles sur les performances de croissance et le comportement : comparaison avec les mâles castrés et les femelles
2010

Consumer acceptance of minced meat patties from boars in four European countries

Consulter le resumé

Aluwé et al., Meat Science, 2018, vol. 137, mars, p. 235-243

A consumer study was performed in four EU countries to further clarify the acceptability of meat with boar taint. In Denmark, France, Italy and Poland, a total of 476 female consumers evaluated 8 meat patties from boars with varying levels of skatole (0.10–0.40 μg/g fat tissue) and androstenone (0.47–2.00  μg/g fat tissue), in a pair-wise comparison with patties from castrates. Boar meat patties were always less preferred than the castrate meat patties, regardless of the level of androstenone and skatole. Acceptability of the boar meat patties decreased with increasing skatole level. In samples with low skatole levels, higher levels of androstenone also reduced acceptability among androstenone sensitive consumers. No clear threshold levels for androstenone and skatole could be identified. Maps presenting the reduction in preference due to increasing levels of skatole and androstenone, and corrected for the general acceptance of the meat product were developed, taking into account androstenone sensitivity. Further work is needed, covering the whole range of androstenone and skatole levels found in entire male pigs and for a wider set of meat products.

2018

Détection rapide des odeurs de mâle entier en abattoir

Consulter le resumé

Laurie Detrimont et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 43-45

Garantir une qualité de viande satisfaisante pour le consommateur est la principale finalité de la filière. Conformément à la déclaration d’intention européenne sur les alternatives à la castration chirurgicale des porcelets, la mise en oeuvre d’une technique de détection des odeurs, industrielle, objective et reconnue, au sein de l’abattoir et d’une gestion efficace des carcasses identifiées comme malodorantes est l’une des conditions sine qua non pour supprimer la castration.

PDF icon Laurie Detrimont et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 43-45
2017

Doit-on rationner les porcs mâles vaccinés contre les odeurs de verrat après la seconde injection ?

Consulter le resumé

Poster. Une des alternatives à la castration est de vacciner les porcs avec une solution (Improvac) qui contient comme principe actif un analogue du GnRF. Le vaccin est administré aux porcs mâles en deux doses, à un intervalle d’au moins quatre semaines, la deuxième (appelée V2 ci-après) intervenant quatre à six semaines avant l’abattage. Une augmentation très importante de l’ingestion est observée après la seconde injection (Hémonic et al., 2009 - Revue Méd. Vét. 160, 383).
PDF icon Doit-on rationner les porcs mâles vaccinés contre les odeurs de verrat après la seconde injection ?
2011

Dose-response effects of lidocaine on piglet behaviour at castration

Consulter le resumé

Poster. According to our previous studies, the injection of a 2.0% lidocaine solution reduces pain at castration but was, however, associated with deleterious effect such as convulsions for some piglets. The aim of the present study is to determine both the benefits and drawbacks related to the use of lidocaine solutions ranging from 0.5 to 2.0% on piglet welfare.
PDF icon Dose-response effects of lidocaine on piglet behaviour at castration
2012

Douleurs animales : qu'en pensent les éleveurs ?

Consulter le resumé

Les éleveurs attachent de l'importance à la santé et à l'état général de leurs animaux mais la douleur ressentie est rarement abordée. Des entretiens avec 23 éleveurs ont ciblé cette question. La douleur est difficile à percevoir et à identifier par les éleveurs. Les boiteries et la castration sont les situations jugées les plus douloureuses pour l'animal.

PDF icon techporc_courboulay_n22_2015.pdf
2015

Pages