La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 11 de 11 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Effet du sexe sur le classement des carcasses

Consulter le resumé

Fiche n° 026 : classification des pièces et des carcasses

Le sexe est, avec la génétique, l’alimentation et l’âge, un des facteurs ayant un effet important sur la composition tissulaire des carcasses de porcs.
Aussi, il est intéressant de prendre en considération chaque type sexuel comme une sous-population dès lors que l’on s’intéresse à la composition
corporelle.
Les équations françaises actuelles de prédiction du TMP ont été calculées à partir d’échantillons
contenant 50% de mâles castrés et 50% de femelles.
Depuis, les mâles entiers ont percé dans la zone Uniporc Ouest, dépassant les 2 millions en 2014. Ils représentent actuellement environ un
quart des mâles abattus. Ces mâles entiers sont classés par les équations communes aux mâles castrés et aux femelles, sans que l’on sache le biais que cela génère.
Tous les grands pays producteurs de porcs ont mené des études sur la composition corporelle et le classement des mâles entiers depuis plusieurs années. Leurs études leur ont permis de quantifier sur leur cheptel national les différences réelles de composition entre types sexuels, ainsi que les biais générés par la prédiction du TMP par les méthodes de classement.

PDF icon fiche_bilan2015_029.pdf
2016

Prédiction de la composition des pièces à partir des données du classement des carcasses

Consulter le resumé

Fiche n° 028 : classification des pièces et des carcasses

Dans un contexte de commerce des pièces très développé et très concurrentiel, le tri des pièces est un challenge permanent. Nombre d’opérateurs
utilisent les informations de pesée et de classement des carcasses pour un pré-tri.
Les grands abattoirs bretons se sont équipés assez récemment d’un appareil automatique de vision (le CSB Image-Meater), qui a été peu étudié.
D’autres grands abattoirs européens ont fait le choix d’un automate à ultra-sons scannant le dos des carcasses (Autofom).
En Europe, une vingtaine d’appareils sont utilisés. En combinant les différentes versions des appareils et les différences de sites de mesure, ce sont au total plus d’une centaine de méthodes de classement des carcasses qui sont actuellement autorisées dans l’UE.
La bibliographie sur la prédiction de la qualité des pièces à partir des méthodes de classement des carcasses est assez pauvre et ancienne. Aussi, l’objectif était d’avoir une vision actuelle de la précision des méthodes de classement utilisées en France.
Cette étude s’appuie notamment sur les données françaises de l’essai d’actualisation des méthodes de classement par scanner.

PDF icon fiche_bilan2015_028.pdf
2016

Méthodes de classement des carcasses

Consulter le resumé

La filière porcine française a pris la décision en 2011 de préparer un essai pour actualiser 3 méthodes de classement, CGM, CSB Image-Meater et méthode manuelle, et calibrer un nouvel appareil, le CSB H-I-Meater, version semi-automatique de l’Image-Meater.
La Commission européenne a d’abord refusé un protocole prévoyant de mesurer le TMP seulement par tomographie RX. Elle a imposé de rajouter un calibrage du tomographe par rapport à la dissection. Le nouveau protocole a été accepté en juin 2012.

PDF icon bilan_2012web_74.pdf
2013

Validation de l'équation française de prédiction du taux de muscle des pièces (TMP) des carcasses de porc par la méthode CGM

Consulter le resumé

Poster. Les méthodes de classement des carcasses de porcs charcutiers utilisées dans les Etats membres doivent être autorisées au niveau européen. Leur autorisation n’a pas de limite de validité.

En pratique, les Etats membres effectuent de temps à autre une actualisation au gré de l’évolution du cheptel, des matériels ou de la réglementation.

Les acteurs de la filière porcine française ont décidé en 2006 d’un contrôle périodique (tous les 2 à 3 ans) des équations.

PDF icon Validation de l'équation française de prédiction du taux de muscle des pièces (TMP) des carcasses de porc par la méthode CGM
2010

La visionique désormais autorisée en France pour le classement des carcasses : avec le VCS 2000

Consulter le resumé

Le VCS 2000 est un appareil automatique de classement des porcs, qui a été développé par la firme allemande E+V, qui avait déjà mis au point la machine à classer bovine VBS 2000. Le VCS est équipé de trois caméras. A la première station, une caméra prend une image de la face externe du jambon. A la seconde station deux caméras prennent des images de la fente. A partir des images sont extraites une centaine de variables brutes, constituées essentiellement d'épaisseurs, de largeurs, de longueurs et de superficies. Le test de calibrage s'est déroulé en décembre 2006 sur 150 carcasses environ.

PDF icon La visionique désormais autorisée en France pour le classement des carcasses : avec le VCS 2000
2008

Taux de muscle des pièces et appréciation de la composition corporelle des carcasses

Consulter le resumé

Suite au projet européen EUPIGCLASS, la définition communautaire du critère de classement a changé. La teneur en viande maigre est désormais définie comme le % de muscle dans les 4 pièces principales, critère appelé TMP (Taux de Muscle des Pièces) en France. Celui-ci a été introduit en décembre 2006 dans les abattoirs français. Néanmoins, il continue d'être prédit à partir des mêmes épaisseurs de gras (G1 et G2) et de muscle (M2) mesurées par le CGM. La nouvelle équation est désormais commune aux 2 sexes, l'apport du sexe ayant été jugé trop faible.
PDF icon Taux de muscle des pièces et appréciation de la composition corporelle des carcasses
2008

Actualisation de l'équation CGM pour le classement des porcs en France

Consulter le resumé

Poster. Le CGM (Capteur Gras/Maigre-Sydel) classe plus de 90 % des porcs abattus en France. Les équations en vigueur jusqu’en 2006 étaient basées sur les données de l’essai de dissection réalisé en 1996. Depuis, la percée du verrat terminal Piétrain et un alourdissement des porcs ont conduit à actualiser les équations des méthodes de classement en vigueur en France.

Entre temps, la défi nition européenne du critère de classement a changé. A la TVM (Teneur en Viande Maigre) a succédé le TMP (Taux de Muscle des Pièces).
PDF icon Actualisation de l'équation CGM pour le classement des porcs en France
2008

Les nouvelles modalités de classement des porcs

Consulter le resumé

La classification porcine est régie par la réglementation communautaire. Celle-ci vient de remplacer la TVM par le TMP (Taux de Muscle des Pièces) à la mi-2006, afin de renforcer l’harmonisation européenne. De plus, le cheptel français a beaucoup évolué ces dernières années.

Ces deux éléments ont rendu nécessaire l’actualisation des équations françaises, entérinée par la décision de la Commission du 14 novembre 2006. Le changement d’équations s’est opéré le 18 décembre 2006 et concerne les trois méthodes de classement actuellement autorisées.
PDF icon Les nouvelles modalités de classement des porcs
2007

Les nouvelles modalités de classement des porcs

Consulter le resumé

La classification porcine est régie par la réglementation communautaire. Celle-ci vient de remplacer la TVM par le TMP (Taux de Muscle des Pièces) à la mi-2006, afin de renforcer l’harmonisation européenne. De plus, le cheptel français a beaucoup évolué ces dernières années. Ces deux éléments ont rendu nécessaire l’actualisation des équations françaises, entérinée par la décision de la Commission du 14 novembre 2006. Le changement d’équations s’est opéré le 18 décembre 2006 et concerne les trois méthodes de classement actuellement autorisées.
PDF icon Les nouvelles modalités de classement des porcs
2006

Conséquences, sur les variables de composition corporelle des carcasses de porc, du changement de méthodes de pesée et classement introduit en France en 1997

Consulter le resumé

Le passage du taux de muscle à la TVM (Teneur en Viande Maigre) en France en 1997 s’est accompagné d’un changement des méthodes de classement et de pesée, provoquant une modification des variables mesurées sur les chaînes d’abattoir. L’analyse des modifications des distributions a été réalisée à partir des données de 5 organisations régionales couvrant les 9 / 10 èmes de l’abattage français.
PDF icon Conséquences, sur les variables de composition corporelle des carcasses de porc, du changement de méthodes de pesée et classement introduit en France en 1997
1999

Les méthodes de classement des carcasses de porc autorisées en France en 1997

Consulter le resumé

La mise au point des méthodes de classement françaises reposent sur un essai de dissection commun et un essai de calibrage spécifique. La technique de calibrage développée par les auteurs permet désormais de tester des méthodes dont les prédictrices diffèrent. En 1997, 2 méthodes de classement ont été autorisées en France, basées sur la prédiction de la Teneur en Viande Maigre (TVM). L’une utilise l’appareil CGM de la société française SYDEL et l’autre l’Ultra-Meater de la société allemande CSB.
PDF icon Les méthodes de classement des carcasses de porc autorisées en France en 1997
1998