La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 30 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet

PDF icon Visuels d'intervention présentés, le 25 septembre 2015, à la réunion RESEDA, à Paris, 33 pages, par Christine Roguet
2017

Bien-être animal en élevage : un challenge croissant ; de nouveaux leviers d’action. Labels « bien-être animal », des obligations de moyens aux indicateurs de résultat : exemples anglais et allemand

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés par Christine Roguet, à Space 2018 (Les Matinales de l'Ifip), le 11-14 septembre 2018, Rennes

PDF icon Visuels de Christine Roguet, aux Matinales au Space IFIP, le 11-14 septembre 2018, Rennes
2018

Consommation de viande : apports de la sociologie à l’analyse des controverses

Consulter le resumé

Boutin et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France, visuel d'intervention


La consommation de viande est l’objet de nombreuses publications dans des journaux scientifiques ou dans les médias généralistes La base de données Europresse recense plus de 2 500 articles sur le sujet sur les deux dernières années en France. Cette dynamique est notamment portée par les questions mises en débat dans l’espace public relatives à la place des produits carnés dans notre régime alimentaire : santé, environnement, bien-être animal.... Dans le cadre du RMT « Economie des filières animales », regroupant les différents instituts techniques animaux et des chercheurs, un travail d’analyse des controverses et des critiques autour de la consommation de viande a été entrepris, avec l’appui de sociologues. Cette contribution a pour objectif de montrer comment la sociologie peut contribuer à éclairer les controverses sur la consommation de viande, par l’analyse des transformations sociales induites par celles-ci, et de présenter quels sont les travaux entrepris par le RMT. Les résultats complèteront des travaux en cours sur les controverses autour de l’élevage (Delanoue et Roguet, 2015).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Consommation de viande : apports de la sociologie à l’analyse des controverses

Consulter le resumé

Boutin et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France, p. 5-6

La consommation de viande est l’objet de nombreuses publications dans des journaux scientifiques ou dans les médias généralistes La base de données Europresse recense plus de 2 500 articles sur le sujet sur les deux dernières années en France. Cette dynamique est notamment portée par les questions mises en débat dans l’espace public relatives à la place des produits carnés dans notre régime alimentaire : santé, environnement, bien-être animal.... Dans le cadre du RMT « Economie des filières animales », regroupant les différents instituts techniques animaux et des chercheurs, un travail d’analyse des controverses et des critiques autour de la consommation de viande a été entrepris, avec l’appui de sociologues. Cette contribution a pour objectif de montrer comment la sociologie peut contribuer à éclairer les controverses sur la consommation de viande, par l’analyse des transformations sociales induites par celles-ci, et de présenter quels sont les travaux entrepris par le RMT. Les résultats complèteront des travaux en cours sur les controverses autour de l’élevage (Delanoue et Roguet, 2015).

ENG

Meat consumption: contribution of sociology to the analysis of controversies

Debates on meat product consumption have regularly emerged in the French society over the last decade. They involve different stakeholders (producers, meat industry, retailers, animal welfare or environmental non-governmental associations…) that exchange a set of arguments concerning the impact of livestock production and meat consumption.

In the framework of a network devoted to the economic analysis of animal product sectors, the authors carried out a general analysis of the different controversies regarding meat consumption in order to propose a mapping of the main stakeholders’ points of views. Secondly, a focus on the animal slaughtering controversy was performed. The objective of this paper was to highlight how a sociological approach can be useful for professionals to have a better understanding of the emergence and development of a controversy.

PDF icon Boutin et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France
2016

Déterminants et enjeux des conflits liés aux projets de méthanisation

Consulter le resumé

Poster.

• La méthanisation agricole constitue une piste de valorisation des effluents et de diversification des activités pour les exploitations d’élevages.
• Mais le développement des projets peut se heurter à des difficultés d’acceptation sociale.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Dossier projet CASDAR ACCEPT 2014-2017 : acceptabilité des élevages par la société en France

Consulter le resumé

Dossier projet ACCEPT , édité le 15 décembre 2016, comprenant plusieurs articles différents sous forme de visuels d’intervention, 26 pages :

1. Les controverses sur l’élevage. Signe d’un débat nécessaire avec la société, par Christine Roguet (IFIP)

2. Les controverses sur l’élevage en France, par Elsa Delanoue et Christine Roguet (IFIP)

3. Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective, par Christine Roguet (IFIP)

4. Enquête quantitative sur la perception des élevages par le grand public et ses attentes à leur égard, par Charlotte Dockès, Elsa Delanoue, Delphine Neumeister, Aurore Philibert et Alizée Chauteau

5. Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l’élevage, par Christine Roguet (IFIP), Marie-Laurence Grannec, Delphine Neumeister et 3 étudiantes d’Agrocampus Ouest

6. Défendre la cause animale : trajectoires et modes d’action des militants, par Véronique Van Tilbeurgh

7. Les controverses sur l’élevage au sein de l’UE, par Christine Roguet (IFIP), Delphine Neumeister, Pascale Magdelaine et Charlotte Dockès

PDF icon Dossier projet ACCEPT et les participants IFIP IDELE ITAVI UNIVERSITE DE RENNES....15 décembre 2016
2017

Evolution des systèmes d'élevage avicole : Comment prendre en charge et dépasser les controverses ?

Consulter le resumé

Communication aux 11èmes Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, 25-26/03/2015, Tours, 9 pages, par Purseigle et al.

L’agriculture dans son ensemble est de plus en plus confrontée à des questionnements sur la santé humaine, la relation de l’agriculteur à son travail, l’environnement, le bien-être animal, etc. Aussi, pour dépasser ces controverses, les agriculteurs gagneraient à faire évoluer les systèmes d’élevage en prenant en compte non seulement les connaissances basées sur un savoir technique, mais aussi les avis émis par les parties prenantes non-spécialistes. La recherche peut contribuer à traiter cette question par ses approches biotechniques, sociales, globales et/ou participatives, et enfin la production d’expertises collectives. Ces apports de la recherche ne sont toutefois pas suffisants. En effet, la dissymétrie d’information et dans les rapports de force entre le citoyen, l’expert et le politique rend nécessaire que les échanges soient réalisés sur des pas de temps suffisamment longs pour aboutir à un traitement des divergences qui ne sera pas fondé seulement sur des arguments techniques ou scientifiques. Pour comprendre, prendre en charge et ainsi dépasser les controverses, les acteurs de la filière avicole gagneraient dans un premier temps à mieux connaître leurs parties prenantes, être formés pour savoir parler de leur métier et adapter leur discours en fonction de leur interlocuteur et du contexte, sans distordre la réalité. La création d’instances de rencontres et la mise en œuvre de processus d’échanges sécurisés constituent également des facteurs clés de succès : chacun doit comprendre comment il est perçu, entendre les attentes et contraintes d’autrui et cerner les zones incertitudes à la source des controverses. Il s’agit ainsi de faire émerger des points de convergence et enclencher une dynamique de progrès.

ENG

Evolution of animal farming systems : how to manage and overcome controversies ?

Agriculture as a whole is increasingly confronted with questions on human health, relationship of the farmer to his work, the environment, animal welfare, etc. So, to overcome these controversies, farmers would benefit from a change of livestock systems by taking into account not only the technical knowledge, but also the non-specialist stakeholder opinions. Research can help to address this issue through its biotechnological, social, global and / or participatory approaches, and finally through collective expertise. However, research contribution is not sufficient. Indeed, the asymmetry of information and power relationship between citizen, expert and politician requires a long term discussion to go beyond the difference of opinions with other arguments than technical or scientific one. To understand, manage and so settle controversies, the poultry sector would benefit to know its stakeholders, be trained to know how to talk about their trade and adapt their speech according to its interlocutors and the context without changing reality. Creating meeting places and implementing secure exchange processes are also key factors for success: everyone has to understand how he is perceived, to hear other people’s expectations and constraints and to identify the uncertainties, controversies source. Thus, some convergent points could emerge and a dynamic of progress could be triggered. 

PDF icon Communication aux 11èmes JRA, 25-26/03/2015, Tours, 9 pages, par Purseigl
2015

Initiatives et labels bien-être se développent dans le Nord de l'Europe

Consulter le resumé

Christine Roguet, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n°255, janvier, p. 25

La montée de la contestation de l'élevage a conduit les pays du Nord de l'Europe à créer des labels bien-être pour étiqueter les produits.

PDF icon Christine Roguet, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n°255, janvier, p. 25
2018

L'élevage sous le feu des critiques : comprendre pour agir

Consulter le resumé

Visuels de Christine Roguet et al., au Space 2017, le 14 septembre, à Rennes (Matinales de l'IFIP)

PDF icon Visuels de Christine Roguet et al., au Space 2017 (Matinales de l'IFIP)
2017

La consommation de porc en pleine mutation Le « moins mais mieux » à l’oeuvre ?

Consulter le resumé

Vincent Legendre, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, 26-27

Parce que la consommation est, en quantité et en qualité, de plus en plus déterminante de l’avenir des filières, l’IFIP suit attentivement son évolution. Il analyse les données du panel Kantar Worldpanel qui permettent un suivi conjoncturel des achats des ménages, en volume et en prix, mais aussi de la part des circuits de commercialisation, en grande distribution (hypermarchés, supermarchés, Enseignes à Dominante Marque Propre, nouvelle dénomination du hard discount, Libre-service de proximité) et dans les autres circuits (boucheries-charcuteries, spécialistes du frais, marchés, vente directe, commerce en ligne…). L’IFIP traite désormais des données permettant un suivi régulier de « l’intensité promotionnelle » (présence de produits en promotion dans les circuits) sur les produits de porc frais. Elles sont compilées par la société A3 Distrib à partir des prospectus promotionnels édités par les distributeurs.
On y trouve les dates de l’opération, l’enseigne concernée et le pourcentage de magasins participant, le nom du produit et sa marque (le cas échéant), le type de promotion, le prix au kg, etc. Enfin, une analyse sociologique des controverses sur la consommation a été entreprise.
Réalisé dans le cadre du RMT « Economie des filières animales » en collaboration avec des sociologues, ce travail porte sur l’ensemble des viandes.
Par ailleurs, de nombreuses études, des sondages, des articles de presse rendent compte des tendances de la consommation et de la distribution.
Ce tour d’horizon est complété par le suivi de ce qui se passe dans d’autres pays.

PDF icon Vincent Legendre, Bilan 2016, mai 2017, p. 26-27, fiche n° 01
2017

La controverse autour de l’élevage : apports du projet ACCEPT 2014-2017

Consulter le resumé

Christine Roguet et Elsa Delanoue, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 61

Dans un contexte d’interpellations forte de l’élevage par la société, que ce soit pour ses impacts sur l’environnemental ou la santé, ou le traitement des animaux, l’Ifip coordonne depuis 2012 des travaux de recherche sur les controverses et les attentes de société autour de l’élevage : animation du groupe de travail « Acceptabilité sociétale de l’élevage » de 2012 à 2014, pilotage du projet Casdar Accept de 2014 à 2018, financement et co encradrement d’une thèse en sociologie.

PDF icon Christine Roguet et Elsa Delanoue, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 61, fiche n° 30
2018

La controverse autour de l’élevage : prospective et colloque final du projet ACCEPT

Consulter le resumé

Christine Roguet (IFIP) et Elsa Delanoue, (IFIP-IDELE-ITAVI), bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 64

Depuis 2012, les instituts techniques des filières animales conduisent des travaux de recherche, en partenariat avec des équipes de sociologues, pour mieux comprendre la nature, les acteurs et les conséquences des débats de société sur l’élevage. Financé par le CASDAR de 2014 à 2018 et composé de 12 études, le projet ACCEPT a analysé la controverse sur l’élevage (voir site dédié http://accept.ifip.asso.fr/). Il s’est achevé le 30 juin 2018. Cette fiche présente les réalisations de 2018 - analyse prospective et colloque de restitution finale - et les suites possibles.

PDF icon Christine Roguet (IFIP) et Elsa Delanoue, (IFIP-IDELE-ITAVI), bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 64
2019

La perception des visiteurs à l’occasion de la visite d’un élevage

Consulter le resumé

Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13

Dossier économie ACCEPT : regards croisés entre la  société civile et les éleveurs

Les visiteurs lors de portes ouvertes ont le plus souvent un regard bienveillant, néanmoins un sur deux évoque des motifs d’inquiétudes. La moitié d’entre eux considèrent que la visite leur a apporté des informations utiles, deux tiers qu’elle les a rassurés. Les portes ouvertes constituent donc un moyen de rassurer les visiteurs inquiets et de conforter les autres dans une vision positive.

PDF icon Marie-Laurence Grannec (CRAB) et Christine Roguet (IFIP), Tech Porc (FRA), 2017, n° 36, juillet-août, p. 11-13
2017

Le projet ACCEPT : pourquoi, pour qui, quoi, qui ?

Consulter le resumé

Visuels d'intervention de Christine Roguet, Journée de réflexion collective autour des conclusions du projet ACCEPT « Controverse sur l’élevage : comprendre et agir », le 5 avril 2018, Paris, 5 pages

PDF icon Christine Roguet, Journée de réflexion collective ACCEPT « Controverse sur l’élevage : comprendre et agir » 5 avril 2018
2018

Les controverses sur l'élevage en Europe

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 28-29 novembre 2016, à Dijon, aux Rencontres Nationales Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage, 16 pages, par Chrsitine Roguet

PDF icon visuels d'intervention des 28-29 novembre 2016, aux Rencontres Nationales, à Dijon, 16 pages, par Christine Roguet
2017

Les débats de société sur l'élevage en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

Consulter le resumé

visuels présentés le 15  septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en France en 2013. Un travail similaire a été mené en 2015 dans cinq pays de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). L’objectif était d’observer si les controverses différaient entre pays et, dans un marché unique, d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

PDF icon visuels d'intervention du 15 septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.
2017

Les débats de société sur l’élevage en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

Consulter le resumé

Article de congrès présenté par Christine Roguet et al. aux rendez-vous de l'Inra, au Space, le 15 septembre 2016, à Rennes, 3 pages

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en France en 2013. Un travail similaire a été mené en 2015 dans cinq pays de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). L’objectif était d’observer si les controverses différaient entre pays et, dans un marché unique, d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

PDF icon article de congrès de Christine Roguet et al., aux rendez-vous de l'Inra, au space, 15 sept. 2016, 3 pages
2016

Les élevages de porcs face aux exigences de compétitivité et aux demandes de société. Des injonctions contradictoires ?

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Christine Roguet, aux 3es Journées Tech Porc, "Actualités de la Recherche-Développement pour l'élevage porcin", session : élevage et société, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages

PDF icon Christine Roguet, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 3 pages
2017

Les évolutions possibles de la controverse autour de l’élevage dessinent cinq futurs contrastés : une analyse prospective à l’horizon 2040

Consulter le resumé

Elsa Delanoue et al., Journées 3R, 5-6 décembre 2018, Paris, 10 pages

De 2014 à 2017, le projet ACCEPT a étudié la controverse autour de l’élevage par l’analyse de ses acteurs, de son audience et de la manière dont elle contribue à transformer les perceptions de l’activité par les citoyens. Dans cette synthèse nous explicitons ce qu’est une controverse et montrons comment elle se déploie sur l’élevage en décrivant les incertitudes autour desquelles elles se structurent et les positions des parties en présence. Nous précisons les points de vue des citoyens et proposons une typologie de leurs attitudes autour de cinq profils. Pour finaliser et synthétiser ce travail, un exercice de prospective a été réalisé autour des évolutions possibles de la controverse et de leurs conséquences sur l’avenir de l’élevage. Le premier scénario correspond au développement d’une agriculture européenne productive devant faire face à des dérèglements planétaires globaux (climatiques, géopolitiques, énergétiques, etc.). Le second scénario est celui de la généralisation de la junk-food, avec une relégation des préoccupations alimentaires derrière l’attrait pour les nouvelles technologies et les loisirs. Le troisième scénario correspond à la co-construction de démarches de progrès en élevage par les acteurs de la société et des filières, dialoguant ensemble dans une logique proactive et constructive. Le quatrième scénario prévoit le développement d’un élevage produisant « moins mais mieux » avec une montée en gamme qualitative et de fortes valeurs ajoutées sur les produits. Enfin, le cinquième scénario correspond à une diffusion de la pensée végane conduisant à une marginalisation des consommateurs de viande.

Possible evolutions of the controversy on livestock farming draw five contrasted futures: A foresight analysis by 2040

From 2014 to 2017, the ACCEPT project has studied the controversy around livestock farming by analysing its stakeholders, its audience and the way it contributes to transform citizens’ perception of the activity. In this paper, we explain what a controversy is, the main topics and actors of the controversy about livestock production and the uncertainties on which it is built. We focus then on the citizens’ points of view and describe 5 profiles of attitudes. To synthesize and finalize our research work we carried out a foresight exercise on possible evolutions of the controversy and their consequences on the future of livestock farming. The first scenario consists in the development of a productive agriculture that must face global deregulations (climate, geopolitics, energy, etc.). The second scenario is a generalisation of junk-food: society’s preoccupations on alimentation come after new technologies and hobbies expectations. The third scenario is a co-construction of progress guidelines for livestock farming by stakeholders from both society and agricultural sectors. The fourth scenario consists in the development of farms that produce “less but better” with high quality standards and high added value. At last, the fifth scenario is a diffusion of the vegan way of thinking that leads up to a marginalization of meat consumers.

PDF icon Elsa Delanoue et al., Journées 3R, 5-6 décembre 2018, Paris, 10 pages
2018

Les points de vue et attentes des citoyens français sur l'élevage

Consulter le resumé

Visuels de Anne-Charlotte Dockès (IDELE) et al., au Space 2017, le 14 septembre, à Rennes (Matinales de l'IFIP)

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Pages