La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 3 de 3 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Le porc n'est pas en compétition alimentaire avec l'homme

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 264, décembre, p. 12-13

La production porcine peut être productrice nette de protéines. C’est notamment le cas quand le porc consomme des coproduits et des tourteaux non consommables en alimentation humaine.

PDF icon Didier Gaudré, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 264, décembre, p. 12-13
2018

Quelles nouvelles mesures pour améliorer la sélection de l’efficacité alimentaire des porcs ?

Consulter le resumé

Hélène Gilbert (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 25-30

Les mesures de l’ingéré sont les clés d’une sélection précise de l’efficacité alimentaire. Elles sont cependant coûteuses. De plus, ces performances dépendent de nombreuses composantes, telles que le niveau de production, l’activité et le comportement des animaux, leur aptitude à répondre à des stress, et leur capacité à digérer l’aliment. L’importance relative de ces composantes dépend du système de production, en particulier de la séquence alimentaire et des conditions de logement des animaux. Cette communication propose de résumer les résultats obtenus dans le projet Feed-a-Gene sur l’évaluation de nouvelles mesures pour la sélection de l’efficacité alimentaire, en se concentrant sur les mesures les moins coûteuses qui peuvent contribuer à une plus grande durabilité de la production. Des mesures liées à l’activité des porcs, dont le comportement alimentaire, des indicateurs de bien-être (comptage des lésions et qualification des interactions entre animaux) et de stress, et des mesures d’efficacité digestive ont été évaluées. L’impact de l’effet génétique des autres individus de la loge (effets génétiques indirects) sur les performances individuelles a aussi été testé comme levier pour obtenir des valeurs génétiques plus précises. Les mesures les plus prometteuses (comportement alimentaire, interactions entre porcs, efficacité digestive, effets génétiques indirects) avaient des héritabilités comprises entre 0,18 et 0,70. Les gains de progrès génétique possibles par l’utilisation de telles mesures dans les schémas de sélection ont été évalués analytiquement pour identifier les meilleurs enregistrements à déployer en ferme.

ENG

Can new measures improve selection for feed efficiency in pigs?

Measuring feed intake is a key for accurate selection of feed efficiency. However, recording feed efficiency is expensive and depends on multiple components, including production level, activity, behaviour, responses to stress and digestion. The relative importance of these components is partly driven by the production system, especially diet and housing. This paper summarizes results obtained in the Feed-a-Gene project for new measures for feed efficiency in pigs, with a focus on how they can be used for sustainable breeding schemes. Measures related to pig activity (including feeding behaviour), measures to quantify welfare (injuries and interindividual interactions) and stress level, and measures of individual digestibility were evaluated. The genetic impact of other animals in the pen (indirect genetic effects, IGE) on individual performance was also considered as a potential approach to better estimate individual breeding values. Some of the most promising measures (feeding activity, pig interactions, digestibility, IGE) had moderate to high heritabilities (from 0.18-0.70). Gains in genetic progress achievable when including these measures in breeding schemes were evaluated analytically to identify the best procedures to implement on-farm.

2020

L'efficacité digestive est-elle un caractère intéressant pour améliorer l'efficacité alimentaire chez le porc ?

Consulter le resumé

Vanille Déru (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2020, 4 et 5 février, Paris, p. 13-18

L’utilisation de régimes avec des teneurs accrues en fibres provenant d’aliments alternatifs, moins digestibles pour les porcs, est une solution utilisée pour limiter l’impact du coût de l’aliment en production porcine. L’étude a pour objectif de déterminer l’impact d’une teneur accrue en fibres (F) dans l’aliment sur la digestibilité chez le porc en croissance et d’estimer les paramètres génétiques de celle-ci. Un total de 654 porcs Large White a été nourri avec un régime conventionnel (CO) et 588 de leurs pleins-frères avec un régime F. Pour chaque porc, les coefficients d’utilisation digestive (CUD) de l’énergie, de la matière organique et de l’azote ont été prédits à partir d’échantillons de fèces analysés par spectrométrie dans le proche infrarouge. La consommation moyenne journalière (CMJ) et résiduelle (CMJR), le gain moyen quotidien (GMQ), l’indice de consommation (IC), le taux de muscle des pièces (TMP), le rendement en carcasse (RDT) et des caractères de qualité de la viande (CQV) ont été enregistrés sur chaque animal. Les trois CUD étaient significativement plus faibles pour les porcs nourris avec le régime F que les porcs nourris avec le régime CO (-6 à -7 %). Les trois CUD étaient modérément à fortement héritables (de 0,38±0,12 à 0,40±0,12 et de 0,54±0,15 à 0,56±0,15, respectivement, dans les régimes CO et F). Les trois CUD étaient favorablement corrélés à l’IC, la CMJ et la CMJR, mais défavorablement corrélés avec le GMQ et les CQV. Pour conclure, la digestibilité serait un caractère intéressant à ajouter dans les schémas de sélection afin d’affiner les décisions de sélection concernant l’efficacité alimentaire. Cependant, les corrélations génétiques défavorables avec le GMQ et les CQV notamment devront être prises en compte.

ENG

Is digestive efficiency a useful trait for improving pig feed efficiency?

Feeding diets with increased dietary fibre content from alternative by-products, which are less digestible for pigs, is a solution used to decrease the impact of increased feed costs on pig production. This study aimed to determine the impact of an alternative diet with increased fibre content (F) on pig digestibility and to estimate genetic parameters of digestibility. A total of 654 Large White pigs were fed a conventional diet (CO), and 588 of their full-sibs were fed a F diet. For each pig, digestibility coefficients (DC) of energy, organic matter, and nitrogen were predicted from faeces samples analysed with near infrared spectrometry. Individual daily feed intake (DFI), residual feed intake (RFI), average daily gain (ADG), feed conversion ratio (FCR), lean meat percentage (LMP), carcass yield (CY) and meat quality traits (MQT) were recorded for each pig. The three DC were significantly lower for pigs fed the F diet than pigs fed the CO diet (-6 to -7%). The three DC were moderately to highly heritable (from 0.38±0.12 to 0.40±0.12 and from 0.54±0.15 to 0.56±0.15 for the CO and the F diet, respectively). The three DC were favourably correlated with FCR, DFI and RFI, but unfavourably with ADG and MQT. To conclude, digestibility could be a useful trait to include in breeding schemes to improve selection decisions about feed efficiency. However, it would have to be selected along with ADG and MQT to avoid adverse genetic trends on the latter traits.

2020