La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 12 de 12 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Les protocoles d’insémination sont-ils toujours cohérents avec les jours de sevrage ?

Consulter le resumé

Poster.

Les modalités de conduite en bande ont un impact fort sur le travail et le pilotage de la reproduction, avec plus ou moins de tâches à réaliser le week-end selon le jour de sevrage (mise-bas ou inséminations).
Quelles sont les pratiques de sevrage actuelles?
-> Les protocoles d’insémination sont-ils cohérents avec le jour de sevrage ?
-> Impact du jour de sevrage sur les performances ?

PDF icon poster ifip de Sylviane Boulot et al., 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris
2016

Les protocoles d’insémination sont-ils toujours cohérents avec les jours de sevrage ?

Consulter le resumé

Poster.

FR

Dans les troupeaux porcins, l’organisation du travail reste au coeur des préoccupations des éleveurs. Ainsi, la taille des élevages peut affecter le pilotage de la reproduction et les performances (Knox et al., 2013). Les modalités de conduite en bande (intervalles entre bandes, âge et jour de sevrage) ont également un impact organisationnel fort en lien avec la reproduction. A l’occasion de travaux d’agrandissement ou de mise aux normes, de nombreux élevages français ont récemment modifié leurs conduites en bandes et leurs pratiques de sevrage. Ainsi, sevrer le mercredi, plutôt que le jeudi, permet de concentrer les mise-bas et la surveillance des maternités sur la semaine (Martel et al., 2008). Par contre, les tâches liées à la détection à l’insémination doivent être avancées d’une journée et donc réalisées le dimanche. La bonne cohérence entre les protocoles d’IA et le jour du sevrage est donc à vérifier. En effet, les performances de reproduction peuvent être impactées par les pratiques de sevrage, de détection des chaleurs et d’insémination (Knox et al., 2013, de Jong et al., 2013, Kaneko et al., 2013). L’objectif de cette étude est de décrire les modalités de sevrage pratiquées par les éleveurs, d’évaluer la cohérence entre le jour de sevrage choisi et les protocoles d’insémination et enfin l’impact éventuel de ces choix sur la fertilité et les tailles de portée.

ENG

Are AI protocols always consistent with the weaning day?

Labour constraints are strong determinants of sow herd management and changing the weaning day is a frequent option to shift major week-end tasks, from farrowing (Thursday weaning) to insemination (Wednesday weaning). The aim of this study was to record recent weaning day choices in pig farms and to assess the adequacy of their insemination practices. A survey was conducted in 2013 among 214 pig herds randomly selected from the French National Pig Management database (metropolitan production indoor herds >150 sows). A questionnaire was e-mailed to farms for self-completion using Sphynxonline®. Questions (n=90), addressed five topics: weaning and breeding practices, pregnancy management, lactation and gilts. Average fertility at first service (TF1) and Total Born (TB) in 2012 were calculated for the 120 participating farms. Weaning is more frequent on Wednesday (60%) than on Thursday (37%), with only 3% on other days (4 herds excluded). 14% of farms declared several days (anticipated or partial weaning). Large herds and lactations of 21 days are significantly associated with Wednesday weaning. More oestrus detection and inseminations (AI) are declared on Sunday for Wednesday weaning. Though AI protocols are adjusted to weaning to oestrus (WEI), the position of 1st AI depends on the weaning day. When WEI=4 days, it is more frequently delayed over 18 hours for Wednesday weaning. Rate of multiple AI is similar (45% sows with 3 AI). TB (14.5 ± 0.67) and TF1 (90.0 ± 4.7) do not depend on weaning day, but Sunday AI tend to be associated with better results (p=0.07 for TF1 and p=0.13 for TB). Most of the farms have a coherent management, but our data show variable or potentially detrimental insemination practices (no week-end AI or delayed first AI).

PDF icon Boulot et al., 48es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2-3 février 2016, p. 255-256, poster
2016

Optimiser la fertilité et les performances des truies

Consulter le resumé

Fiche n° 68 : Facteurs de productivité en élevage

Malgré l’amélioration régulière des performances de reproduction, les éleveurs sont toujours confrontés à des problèmes de reproduction variés : anoestrus, venues en chaleurs tardives, truies vides, avortements, petites portées, momifiés...
Bien que l’hypothèse sanitaire soit toujours à explorer, l’origine est le plus souvent multifactorielle et dépendante de la conduite d’élevage. L’impact des modalités de conduite des truies gestantes en groupe suscite encore des interrogations.
La forte prolificité des truies modernes pose des problèmes de conduite spécifique, d’où une demande de solutions permettant de limiter la mortalité néonatale et l’hétérogénéité à la naissance.

PDF icon fiche_bilan2013_68.pdf
2014

Quels paramètres liés à l’insémination peuvent expliquer les variations des performances de reproduction en élevage ? Focus sur le verrat et la semence.

Consulter le resumé

Poster.

Dans les centres d’insémination animale porcins (CIA), la semence est majoritairement examinée et triée sur la base d’évaluations microscopiques subjectives (mobilité et motilité) réputées mal reliées à la fertilité (Broekhuijse et al., 2012). Par ailleurs, de nombreux facteurs de conduite sont susceptibles d’interférer avec la qualité des doses (Young et al., 2010, de Jong et al., 2012).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

New application of imaging techniques in pig reproduction : from research to farm management

Consulter le resumé

In pig as in other species, ultrasonography is generally the preferred gold standard imaging technique, mainly because of its low cost and lack of side effects. It is now implemented in more than 80% of french pig farms. Although pregnancy diagnosis is still the most frequent use, various applications are found in reproduction studies: evaluation of ovarian, uterine or genital disorders, prediction of ovulation, puberty diagnosis, evaluation of bladder or mammary infections, evaluation of embryos and fetal welfare, in vivo measurement of back fat or muscle depth ….
PDF icon New application of imaging techniques in pig reproduction : from research to farm management
2010

Transcriptome épididymaire et testiculaire chez le verrat - Approche génomique et protéomique des mécanismes intervenant dans le contrôle de la fertilité du gamète mâle

Consulter le resumé

La qualité des spermatozoïdes (mobilité et les différentes étapes de reconnaissance ovocytaire) est liée à leur différenciation post-testiculaire lors de leur transit dans l’épididyme. La connaissance de la génomique fonctionnelle de cet organe et l'identification des facteurs contrôlant son activité sont primordiales pour comprendre les mécanismes d’acquisition de la fécondance des gamètes mâles.
PDF icon Transcriptome épididymaire et testiculaire chez le verrat - Approche génomique et protéomique des mécanismes intervenant dans le contrôle de la fertilité du gamète mâle
2009

Transcriptome épididymaire et testiculaire chez le verrat. <br /><br />The adult boar testicular and epididymal transcriptome.

Consulter le resumé

Our laboratory has established the cartography of secreted proteins(secretomes) and proteins present (proteomes) in the epididymalfluid of different mammals and has demonstrated their regionalvariations along the epididymis. To extend the understanding of epididymal function in large mammals, we undertook a transcriptomic study of differentially expressed genes along the boar epididymis using the testis as organ of comparison. Our analysis focusedon genes considered to be markers of a single organ or a transcriptomic region and over-expressed mainly in this organ or region.
PDF icon Transcriptome épididymaire et testiculaire chez le verrat. <br /><br />The adult boar testicular and epididymal transcriptome.
2008

Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies

Consulter le resumé

Poster. L’allongement de l’intervalle sevrage-1ère insémination (ISS1) peut dégrader la fertilité et la prolificité et perturber la conduite en bande. Cette étude fournit une évaluation récente de l’importance des chaleurs décalées dans les troupeaux français.
PDF icon Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies
2008

Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies

Consulter le resumé

L’allongement de l’intervalle sevrage-1ère insémination (ISS1) peut dégrader la fertilité et la prolificité et perturber la conduite en bande. Cette étude fournit une évaluation récente de l’importance des chaleurs décalées dans les troupeaux français.
PDF icon Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies
2007

Incidence de l'utilisation d'une ocytocine de synthèse sur le déroulement de la mise bas, les performances et l'état de santé de la truie et de sa portée

Consulter le resumé

L’effet de l’administration d’une ocytocine de synthèse (carbétocine) en début de mise bas sur son déroulement, les caractéristiques des porcelets à la naissance et les performances de reproduction ultérieures des truies est étudié à partir de 7 bandes de truies. L’injection systématique de carbétocine après la naissance du premier porcelet raccourcit de plus d’une heure en moyenne la durée de mise bas et de 7 min l’intervalle moyen entre porcelets. La proportion de mises bas très longues (> 5h) est beaucoup plus faible dans le groupe Carbétocine.
PDF icon Incidence de l'utilisation d'une ocytocine de synthèse sur le déroulement de la mise bas, les performances et l'état de santé de la truie et de sa portée
2006

Conditions de mise en oeuvre et intérêt du contrôle échographique de puberté en élevage porcin

Consulter le resumé

L’intérêt du contrôle échographique de puberté est évalué pour la première fois dans des conditions d’élevage et avec
PDF icon Conditions de mise en oeuvre et intérêt du contrôle échographique de puberté en élevage porcin
2006

Étude des moments d’ovulation et d’insémination chez la truie et de leurs conséquences sur la taille de la portée en élevages

Consulter le resumé

L’expérience avait pour but de dater le moment d’ovulation dans des élevages et de préciser les conséquences des moments d’ovulation et d’insémination sur la taille de la portée. L’étude a porté sur 222 truies croisées dans 5 élevages conduits en bandes toutes les 3 semaines. De une à trois bandes par élevage sont suivies. Une bande est constituée de truies taries, de cochettes et de truies détectées vides à l’échographie. La détection des chaleurs est réalisée à l’aide d’un verrat, trois fois par jour; les femelles sont inséminées de 2 à 5 fois au cours de l’œstrus .

PDF icon Étude des moments d’ovulation et d’insémination chez la truie et de leurs conséquences sur la taille de la portée en élevages
1997