La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 211 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Résultats des élevages 2014 : la situation se dégrade

Consulter le resumé

L’amélioration de la relation entre le prix du porc et celui de l’aliment a permis une légère augmentation des marges brutes en France, en 2014. En raison de la hausse des autres charges, l’élevage naisseur-engraisseur moyen accuse cependant des pertes d’environ 0,02 €/kg carcasse, qui se sont largement accrues au premier semestre 2015. La situation est très hétérogène entre exploitations.

PDF icon bpn2015-455-duflot.pdf
2015

Focus sur les maternités collectives

Consulter le resumé

En fort développement ces dix dernières années dans l’Ouest de la France, les maternités collectives présentent de bonnes performances techniques, similaires à celles des élevages de plus de 500 truies ayant les mêmes pratiques de sevrage. Leur coût de revient est comparable à celui des autres ateliers naisseurs, avec des charges de main-d’œuvre inférieures mais davantage de frais divers.

PDF icon techporc_badouard_n23_2015.pdf
2015

GTTT-GTE : les résultats observés au 1er semestre 2014

Consulter le resumé

Les références du 1er semestre 2014 montrent la poursuite de l’amélioration des indices de consommation dans les élevages. La productivité progresse, mais demeure pénalisée par un léger accroissement des taux de pertes après le sevrage. Le prix d’aliment inférieur à celui de 2013 a peut-être encouragé les éleveurs à alourdir leurs carcasses. La marge chez les naisseurs-engraisseurs reste proche de 1000 €/truie/an.

PDF icon techporc_badouard_n22_2015.pdf
2015

Evolution des modèles d'élevage de porcs en Europe, entre performance technico-économique et acceptabilité sociale

Consulter le resumé

L’évolution de la production porcine depuis 2000 est caractérisée par une concentration structurelle, très forte dans certains pays. Elle se traduit par une progression rapide des performances techniques du fait de la disparition des élevages les moins efficaces, de la spécialisation des exploitations, de la modernisation des bâtiments et de l’amélioration consécutive des conditions de travail du personnel et de vie des animaux. Alors que l'intensification de l’élevage de porcs s’est accentuée ces dernières années, des entretiens menés auprès d’associations environnementales et de protection animale mettent en lumière une remise en cause totale de ce modèle intensif. Il lui est reproché de multiples effets négatifs, sur l’environnement, le bien-être animal, la sécurité sanitaire, les conditions de travail des éleveurs et l’emploi. L’arbitrage entre les mécanismes économiques de marché et les demandes sociétales relève des politiques publiques. Les citoyens et les consommateurs ont aussi une responsabilité dans les évolutions.

PDF icon Christine Roguet et al., Colloque SFER,
2015

Marges en élevages : des écarts ent régions et types d'aliments

Consulter le resumé

La marge sur coût alimentaire des élevages naisseurs-engraisseurs dépend fortement de leurs performances techniques. Des différences significatives sont également imputables à la région et à la fabrication à la ferme, en raison de leur impact sur les prix du porc et des aliments.

PDF icon techporc_duflot_n19_2014.pdf
2014

Geep, le nouvel outil de gestion environnementale de l’élevage porcin

Consulter le resumé

Geep est un outil de gestion technique environnementale de l’atelier porcin, complémentaire de la GTE / GTTT. Il s’adresse aux éleveurs et à leurs conseillers.

PDF icon techporc_espagnol_n19_2014.pdf
2014

Les résultats des élevages de porcs en 2013

Consulter le resumé

Les performances techniques progressent en 2013, rompant avec la stabilité des années passées : le nombre de porcelets sevrés/truie productive/an augmente de 0,4 et l’indice de consommation global baisse de 0,03. Par rapport à 2012, le prix du porc, supérieur en moyenne de 2,3 cts d’€/kg de carcasse n’aura pas permis de compenser le prix d’aliment, plus élevé de 17 €/tonne.

PDF icon techporc_badouard_n19_2014.pdf
2014

¿Cuál es el impacto sobre los rendimientos técnico-económicos de la bioseguridad y el control sanitario en porcino?

Consulter le resumé

Las medidas relativas a bioseguridad, higiene y manejo pueden parecer, en contextos económicos como el actual, obligaciones adicionales que requieren inversiones y no implican mejoría de los resultados técnicoeconómicos de las explotaciones. Por ello, conviene determinar la repercusión de determinadas prácticas en los índices productivos y económicos.

2014

GT-Direct, nouvel outil Web proposé par l’IFIP - Focus sur le calculateur : Calculer l’incidence économique de variations de performances

Consulter le resumé

L'Ifip propose de nouveaux services aux éleveurs, aux techniciens et aux partenaires de la filière :

  • En s’appuyant sur les informations déjà connues dans les bases de données (résultats d’élevages, références)
  • via le Web c'est à dire accessibles de partout et à tout moment
  • pour Renforcer l’utilisation des références
  • les rendre Plus accessibles, plus nombreuses
  • il est Simple à utiliser

A suivre : … vers l'analyse de la reproduction, …

PDF icon un nouvel outil web de l'Ifip pour les élevages de porcs, PDF icon calculateur-gestion-technico-economique-outilwebifip.pdf
2014

Suivi de l'exploitation : GT-Direct, en ligne avec vos données

Consulter le resumé

Interface pointue sur l'analyse de données GTTT et GTE dotée d'un module d'analyse prévisionnelle, GT-Direct a été créée par l'Ifip pour permettre aux éleveurs d'aller plus loin dans l'étude de leurs données et de favoriser ainsi les échanges avec leurs partenaires technico-économiques. Présentation.

2014

GTE 2013 : gain technique, mais marge en baisse

Consulter le resumé

L'année 2013 est de nouveau marquée par une hausse du prix de l'aliment (+ 18 €/tonne) par rapport à 2012. La faible augmentation du prix du porc (+ 0,022 €/kg de carcasse) ne compense pas l'augmentation du coût alimentaire. Les performances techniques progressent. Mais la marge sur coût alimentaire reste en dessous des 1 000 euros par truie présente et par an en 2013.

2014

GTTT 2013 : augmentation de la productivité, effet conduite et taille d'élevage

Consulter le resumé

L'année 2013 a été marquée par une amélioration des résultats de productivité numérique : + 0,3 porcelet sevré/truie productive/an. Celle-ci est due à une augmentation des nés et des sevrés par portée, mais elle est aussi liée à la diminution de l'âge au sevrage des porcelets.

2014

Dépenses de santé : évolution, analyse des données et typologie

Consulter le resumé

Fiche n° 70 : Facteurs de productivité en élevage

La maîtrise des dépenses de santé est un enjeu majeur pour la filière porcine. Elle participe à la maîtrise des coûts de production et permet de répondre aux objectifs du plan national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire
La base de données de Gestion Technico-Économique (GTE) fournit des références sur ces dépenses de santé. Elle permet ainsi un suivi indirect et annuel de l’usage des antibiotiques au sein d’un réseau conséquent d’élevages répartis sur l’ensemble du territoire national et de mettre en relation ces niveaux des dépenses de santé avec différentes caractéristiques de ces élevages.

PDF icon fiche_bilan2013_70.pdf
2014

Les références technico-économiques sur les élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Fiche n° 58 : Analyses des formes d'élevage

Le dispositif des références en production fournit depuis plus de 40 ans les indicateurs essentiels sur l’atelier porcin. Malgré les difficultés des producteurs, la participation aux dispositifs se maintient et la représentativité des références est préservée dans les dispositifs de GTTT et de GTE. Les méthodes utilisées doivent continuellement s’adapter au contexte des ateliers porcins.
Mais aujourd’hui surtout, le dispositif doit offrir de nouveaux services aux éleveurs et répondre plus rapidement à leurs attentes en utilisant les nouvelles technologies disponibles.
C’est pourquoi a été lancé un projet de mise à la disposition de l’éleveur, par internet, d’outils utilisant les données de gestion de son élevage et des références (ou moyennes collectives) diverses.
Par ailleurs, une amélioration de la gestion du poste ‘aliment’, a été réalisée pour intégrer la diversité des situations de fabrication d’aliment à la ferme et gérer plus finement les types d’aliment distribués par catégorie d’animaux.
En 2013, 2 nouveaux éditeurs de logiciels, Farme’o et Le Gouessant, ont demandé leur agrément pour approvisionner les bases de données nationales.

PDF icon fiche_bilan2013_58.pdf
2014

Suivi de l'évolution de la structure des élevages avec BDPORC

Consulter le resumé

Fiche n° 54 : Analyse des formes d'élevage

Les structures des élevages de porcs évoluent rapidement avec la pression de la concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires, comme récemment l’obligation de conduire les truies gestantes en groupe depuis janvier 2013.
Pour suivre cette mutation et en évaluer les conséquences sur la production et sur son devenir, il est important pour la filière de disposer en temps réel d’indicateurs.
Cette étude suit 3 objectifs principaux :
• poursuivre la valorisation des données de BDPORC entamée en 2010, à partir d’une base de données enrichie par les résultats de l’année
2012 ;
• mettre en place un cadre durable et une méthode fiable d’analyse et de suivi en temps réel de l’évolution des caractéristiques des élevages de porcs en France ;
• étudier la faisabilité d’une méthode de prévision de l’offre de porcs charcutiers à partir de la caractérisation des élevages et des flux de porcins observés sur le territoire.

PDF icon fiche_bilan2013_54.pdf
2014

Y a-t-il des liens entre les usages d'antibiotiques et les performances technico-économiques ?

Consulter le resumé

Visuel d'intervention.

PDF icon correge2014c.pdf
2014

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Fiche n° 10 : Economlie de la filière

L’observation et l’analyse des résultats économiques des élevages français répondent à de nombreux enjeux. De la rentabilité des élevages dépendent leur capacité à maintenir et développer la production de porcs à l’échelle nationale et dans les différents territoires. La viabilité économique impacte fortement l’évolution des exploitations, en nombre et structures.

PDF icon fiche_bilan2013_10.pdf
2014

Medication costs in French pig farms : Evolution and herd typology

Consulter le resumé

The reduce of medication costs is a major challenge to optimize production costs and to reduce antibiotic used (1). The medication costs from the French technical-economic database allow an annual monitoring of the use of antibiotics and other drugs (2). The herds characteristics links with the drugs levels can be also studies.

PDF icon correge-o.174-2014.pdf
2014

Simulator to assess the economic impact of differences in pig farm technical performances

Consulter le resumé

In field conditions, many decisions have to be evaluated, aiming to solve dysfunctions or to improve technical efficiency. They have a financial impact, which is very complex to estimate, especially when reproduction is involved. A simulator has been developed to assess the economic impact of changes in reproductive performance and/or in growth performance in the post-weaning and/or the fattening stages, between two stabilized situations.

PDF icon aubry-p.452-2014.pdf
2014

Dépenses de santé : le poste curatif continue à diminuer

Consulter le resumé

Dossier spécial : santé de porcs

L'évolution des dépenses de santé dans les élevages naisseurs-engraisseurs et post-sevreurs-engraisseurs montre une diminution de plus de 40% des dépenses curatives de 2002 à 2012.

PDF icon techporc_correge_n16_2014.pdf
2014

Pages