La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 181 à 200 de 212 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Résultats régionaux 1998 : les performances techniques progressent malgré la crise

Consulter le resumé

1999

Résultats technico-économiques des exploitations avec élevage de porcs du réseau de références de la Réunion. Programme POSEI FRANCE

Consulter le resumé

Le Réseau de références bovins-lait de la Réunion est constitué de 10 exploitations avec élevage de porcs représentant les 2 principaux types de systèmes de production existants, dont le suivi technico-économique est assuré par un conseillers de la CPPR, sous l’encadrement de la Chambre d’Agriculture, avec l’assistance technique de l’IFIP et méthodologique de l’Institut de l’Elevage.


2010

Résultats techniques et économiques 1997 : l'effet peste

Consulter le resumé

1997 restera une année exceptionnelle pour la production porcine, du fait des problèmes sanitaires qui ont maintenu le prix du porc sur son haut niveau de l'année précédente.

L'augmentation des charges, alimentaires notamment, réduit légérement les résultats, comme en témoignent les références issues des outils de Gestion Technico Economique.

Mais 1998 annonce des baisses beaucoup plus importantes qui vont consommer les résultats passés. Au delà, il faudra prendre en compte l'effet des mesures concernant l'environnement et le bien-être.
PDF icon Résultats techniques et économiques 1997 : l'effet peste
1998

Résultats techniques et économiques 1999 : revenu négatif

Consulter le resumé

La production porcine a connu une seconde année difficile en 1999. Une nouvelle baisse du prix du porc n'a été que partiellement compensée par la diminution du coût de l'aliment. Bien qu'elles aient progressé, les marges moyennes n'ont pas pu couvrir la totalité des charges fixes ni, à fortiori, compenser les pertes de l'année précédente.

Au delà de l'effet conjoncturel, la part des charges non alimentaires continue de s'accroître dans le coût de production du porc, rendant d'autant plus nécessaire de bien les connaître, pour mieux les maîtriser.

PDF icon bp2000n282.pdf
2000

Résultats techniques et économiques 2000 : retour à l'équilibre

Consulter le resumé

Après deux années de crise sévère, les résultats de la production porcine sont devenus plus encourageants en 2000.

Le prix moyen du porc a progressé de 21%. Les marges se rapprochent de leurs plus hauts niveaux de 1992 et 1996/97, limitées cependant par l'augmentation du prix de l'aliment.

PDF icon bp2001n294.pdf
2001

Résultats techniques et économiques 2001 : une année exceptionnelle

Consulter le resumé

L'année 2001 restera une année phare pour la production porcine qui a connu des résultats dépassant ceux des années précédentes. Le prix du porc a pratiquement doublé en deux ans, les marges n'ont jamais été aussi élevées; Mais le coût de production s'est accru, fragilisant la situation face à la baisse du prix de marché qui a immédiatement suivi.

PDF icon bp2002n306.pdf
2002

Résultats techniques et économiques 2002 - De nouveau la crise

Consulter le resumé

L’année 2002 marque un retour rapide vers une situation difficile. Le prix du porc a poursuivi la chute qu’il avait entamée dès le deuxième semestre 2001. Comme l’indiquent les références issues des outils de Gestion Technico Economiques, le coût de production est resté élevé face à un prix de marché qui n’a pas permis de dégager un résultat suffisant.

PDF icon bp2003n318.pdf
2003

Simulateur pour évaluer l’incidence économique de variations des performances techniques en élevage de porcs

Consulter le resumé

Fiche n° 065 : économie des élevages

Dans un contexte économique difficile, les éleveurs et leur entourage technique sont régulièrement confrontés à la question du retour sur investissement attendu de mesures d’amélioration mises en place en élevage. Mais les conséquences économiques de variations des performances techniques peuvent être difficiles à évaluer, notamment lorsque plusieurs critères sont impactés, ou lorsque la reproduction est affectée.
De nombreuses études mettent en évidence des différences de performances techniques et calculent une incidence financière au moyen de méthodes non formalisées ou explicitées voire, le cas échéant, contestables.
L’objectif était donc de développer un simulateur simple à manipuler, permettant d’évaluer l’incidence économique de différentiels de performances entre deux situations d’élevage stables.

PDF icon fiche_bilan2014_065.pdf
2015

Simulator to assess the economic impact of differences in pig farm technical performances

Consulter le resumé

In field conditions, many decisions have to be evaluated, aiming to solve dysfunctions or to improve technical efficiency. They have a financial impact, which is very complex to estimate, especially when reproduction is involved. A simulator has been developed to assess the economic impact of changes in reproductive performance and/or in growth performance in the post-weaning and/or the fattening stages, between two stabilized situations.

PDF icon aubry-p.452-2014.pdf
2014

Suivi de l'évolution de la structure des élevages avec BDPORC

Consulter le resumé

Fiche n° 54 : Analyse des formes d'élevage

Les structures des élevages de porcs évoluent rapidement avec la pression de la concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires, comme récemment l’obligation de conduire les truies gestantes en groupe depuis janvier 2013.
Pour suivre cette mutation et en évaluer les conséquences sur la production et sur son devenir, il est important pour la filière de disposer en temps réel d’indicateurs.
Cette étude suit 3 objectifs principaux :
• poursuivre la valorisation des données de BDPORC entamée en 2010, à partir d’une base de données enrichie par les résultats de l’année
2012 ;
• mettre en place un cadre durable et une méthode fiable d’analyse et de suivi en temps réel de l’évolution des caractéristiques des élevages de porcs en France ;
• étudier la faisabilité d’une méthode de prévision de l’offre de porcs charcutiers à partir de la caractérisation des élevages et des flux de porcins observés sur le territoire.

PDF icon fiche_bilan2013_54.pdf
2014

Suivi de l'exploitation : GT-Direct, en ligne avec vos données

Consulter le resumé

Interface pointue sur l'analyse de données GTTT et GTE dotée d'un module d'analyse prévisionnelle, GT-Direct a été créée par l'Ifip pour permettre aux éleveurs d'aller plus loin dans l'étude de leurs données et de favoriser ainsi les échanges avec leurs partenaires technico-économiques. Présentation.

2014

Survie des porcelets en maternité : un nouvel outil permet d’identifier automatiquement des facteurs de risque et des axes de progrès en élevage

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Poster.

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’intérêt d’un nouvel outil expert PERTMAT permettant d’identifier le profil de mortalité des élevages et les axes de progrès spécifiques à chacun à partir des données de gestion technique (GTTT). Les prolificités élevées augmentent les risques de mortinatalité comme les pertes en allaitement. Avec un taux de mortalité moyen supérieur à 20%, la maîtrise de la survie des porcelets en maternité demeure une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques.

PDF icon Sylviane Boulot et al., 52e JRP (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster
2020

Survie des porcelets en maternité : un nouvel outil permet d’identifier automatiquement des facteurs de risque et des axes de progrès en élevage

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 417-418, poster

Poster.

Avec un taux de mortalité moyen supérieur à 20%, la maîtrise de la survie des porcelets en maternité demeure une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques. Les axes de progrès dépendent à la fois des stades et causes de mortalité (Pandolfi et al., 2017). Les priorités sont difficiles à établir, avec des risques multifactoriels, et des impacts variables selon les élevages (Lemoine et al.,2018). En particulier, les niveaux de prolificité élevés augmentent aussi bien les risques de mortinatalité que les pertes en allaitement (Alonso-Spilsbury et al 2007). L’objectif de cette étude est d’évaluer l’intérêt d’un nouvel outil expert permettant à la fois d’identifier le profil de mortalité des élevages et les axes de progrès spécifiques à chacun, à partir des données de gestion technique (GTTT). 

ENG

Pre-weaning piglet survival: a new tool for automatic determination of risk factors and improvement

Poster.

As pre-weaning mortality still exceeds 20%, increasing piglet survival remains a priority, both for economic and ethical reasons. Areas for improvement depend on stages and causes of mortality. Farm priorities are difficult to establish because of multifactorial origins and variable impacts. The objective of this study wasto assess benefits of a new expert tool (PertMat) designed to perform automatic mortality profiling and identification of specific areas for improvement. This tool uses individual farm data stored in the French National Pig Management database (GTTT) and is supported by IFIP’s GT-DIRECT Web platform. The study was carried out on the 250 most prolific farms and their litters weaned in 2018. After quality tests and analysis of farm distributions, their mortality profiles (mummies, stillborn and liveborn mortality rates) were identified. More than 12 risk factors were evaluated in relation to characteristics of sows (e.g. litter size, parity, gestation length, genetics, age at first farrowing), and management (e.g. season, month and day of farrowing, day of birth). Simple within-farm statistical tests performed by PertMat identified significant factors associated with mortality criteria. Analysis confirmed the diversity of mortality profiles and risk factors among the farms. Besides major risks associated with large litters and supernumerary piglets, some important management issues were easily identified (e.g. day of birth, gestation length, season).

PDF icon Sylviane Boulot et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 417-418, poster
2020

Technical-economic evaluation of manure management in different types of pig farms

Consulter le resumé

The good practices and, in certain situations European and French regulations, compel animal producers to limit manure spreading on agricultural lands.

In areas with high density of herds, treatment techniques, whose target is to reduce the nutrients charge per acre (mainly nitrogen), can also be necessary. Those practices of manure management lead to different costs levels depending on real herds situations (setting up place, herd size, land surface,...).
PDF icon Technical-economic evaluation of manure management in different types of pig farms
2005

Tentative index model for the assessment of technical performances in french swine farms

Consulter le resumé

Decision to vaccinate against pathogens inducing subclinical troubles is not easy. The aim of this study was to set up a synthetic index to summarise weaning-to-slaughter pig performance based on growth, feed efficiency and mortality to help making this kind of decision.

PDF icon aubry2013.pdf, PDF icon aubry2013-2.pdf
2013

Towards a decision support tool with an individual-based model of a pig fattening unit

Consulter le resumé

Alice Cadéro et al., Computers and Electronics in Agriculture, 2018, volume 147, avril, p. 44-50

European pig production is encountering many economic and environmental challenges. To address these challenges, farmers need tools to assess the sustainability of their production systems and to make changes to ensure their sustainability. Decision support tools can help farmers to simulate and understand the influence of their management practices on production system performance. In a previous article, we described a dynamic pig fattening unit model that considers individual variability in pig performance, farmers’ practices and animal management and estimated environmental impacts (through Life Cycle Assessment) and economic results of the unit. This model is intended to be included in a decision support tool, which requires appropriate parameterisation for on-farm application and assessment to guarantee the quality of predictions. The objective of the present article is to develop a process to adequately parameterise a model for on-farm use, apply it to the pig unit model, and evaluate it using external data from commercial farms. Twenty-one pig farms were surveyed in western France in 2015 to collect data on animal performance, batch and shipping management, and farming practices. The parameterisation process was divided into six steps which correspond to incremental parameterisation of the model using data collected in the survey. The first step consists of parameterising the inputs related to farm infrastructure and management. The second step consists of setting initial mean weight and age of pigs at the beginning of fattening equal to those observed on each farm. The third step consists of three successive parameterisations for targeted slaughter weight, mean protein deposition, and mean feed intake. Steps four, five and six are iterations of step three. Each input parameterisation step improved predictions, with a decrease in the squared bias, non-unity slope and lack of correlation between predicted and observed data. For slaughter weight (SW), the root mean squared error (RMSE) decreased from 3.25 to 0.83 kg (i.e. from 2.8 to 0.7% of mean SW). For average daily gain (ADG), the RMSE decreased from 58.9 to 14.3 g live weight (LW)/day (i.e. from 7.3 to 1.8% of ADG). For the feed conversion ratio(FCR), the RMSE decreased from 0.22 to 0.03 kg feed/kg LW (i.e. from 7.8 to 1.1% of mean FCR). Considering the final RMSE values, the parameterisation process developed appears suitable for calibrating the model for future use in a decision support system.

2018

Traitements vétérinaires en élevage de porcs : mieux les gérer grâce à l'outil informatique GVET

Consulter le resumé

Visuels présentés par Anne Hémonic, vétérinaire IFIP,  au Space 2017, le 12 septembre 2017, à Rennes (Matinales de l'IFIP)

PDF icon Visuels d'Anne Hémonic au Space 2017, Matinales IFIP
2017

Truies en groupes : premiers résultats d'élevages équipés

Consulter le resumé

La comparaison des résultats de GTTT d'élevages bretons avec et sans truies en groupes montre peu de différences entre ces deux conduites
2010

Typologie d'élevages porcins français obtenant de faibles coûts de production

Consulter le resumé

En France, la disparité des coûts en production porcine reste importante. Les 20 % des élevages ayant les coûts de production les plus faibles, parmi les naisseurs-engraisseurs du Tableau de Bord, ont été analysés en 2000. Ils ont un coût de production moyen de 1,09 €/kg carcasse, contre 1,26 € pour la moyenne nationale, une taille moyenne de 138 truies. Ils se situent géographiquement surtout dans le Grand-ouest et le Nord. Ils fabriquent leurs aliments un peu plus souvent que l’ensemble des élevages et ont une SAU/truie de 0,65 ha.
PDF icon Typologie d'élevages porcins français obtenant de faibles coûts de production
2003

Typologie des exploitations avec porcs en Guyane et aux Antilles françaises. Caractérisation des systèmes de production pour mettre en place un réseau de références technico-économiques

Consulter le resumé

Poster. Cette typologie des exploitations avec porcs des Antilles et de la Guyane françaises a pour but la mise en place d’un dispositif d’élaboration de références technico-économiques.
PDF icon Typologie des exploitations avec porcs en Guyane et aux Antilles françaises. Caractérisation des systèmes de production pour mettre en place un réseau de références technico-économiques
2008

Pages