La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 129 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Modélisation de la croissance et de la consommation d'aliment des porcs de la naissance à l'abattage : actualisation des coefficients appliqués aux critères standardisés de performances en Gestion Technico-Economique

Consulter le resumé

Les références permettent aux éleveurs de situer les performances de leur élevage par rapport à celles d’autres éleveurs, d’analyser ainsi leurs résultats et de progresser. Pour affiner ces comparaisons, compte tenu des différentes pratiques rencontrées en élevage, des critères standardisés calculés sur des phases de croissance fixes ont été mis en place en Gestion Technico-Economique (GTE) en 1991.
PDF icon Modélisation de la croissance et de la consommation d'aliment des porcs de la naissance à l'abattage : actualisation des coefficients appliqués aux critères standardisés de performances en Gestion Technico-Economique
2004

Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs

Consulter le resumé

Les courbes de croissance et de consommation d’aliment modélisées dans cette étude sont en adéquation avec le niveau de performances actuel des élevages.

Les critères standardisés qui en découlent offrent la possibilité de comparer les élevages quels que soient leurs poids moyens d’entrée et de sortie des stades post-sevrage et engraissement. Ils peuvent être appliqués aux élevages abattant une partie ou la totalité de leurs porcs à des poids plus élevés que la moyenne.
PDF icon Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs
2004

Nouvelle hiérarchie des critères

Consulter le resumé

L'évolution fulgurante du prix de l'aliment et la baisse du prix du porc bousculent nos références.

L'estimation des écarts de marges occasionnés par une amélioration ou une dégradation d'un critère technique ou économique, calée sur les références moyennes GTE - naisseurs-engraisseurs de Bretagne au premier semestre 2007 illustre ce propos.

2008

Participation au réseau environnemental des élevages porcins

Consulter le resumé

Loïc Dupont est technicien environnement au sein d’Aveltis. Il a accompagné un groupe de sept éleveurs porcins dans la mise en place du réseau environnemental et témoigne de son expérience
PDF icon Participation au réseau environnemental des élevages porcins
2012

Performances technico-économiques comparées de la litière et du caillebotis intégral en engraissement

Consulter le resumé

Le porc élevé sur litière paillée cumule les handicaps sur tous les postes du coût de production par ordre d’importance : la main d’oeuvre, le coût de la paille, le coût de l’aliment et du porcelet.

Les hypothèses retenues pour le calcul font apparaître un coût de production supérieur de 0,13 €/kg carcasse pour le porc élevé sur litière.

Ce surcoût ne peut être compensé qu'en intégrant des circuits de commercialisation spécifiques.
PDF icon Performances technico-économiques comparées de la litière et du caillebotis intégral en engraissement
2002

Performances techniques et économiques des élevages de porcs en France : identifier les clés et les trajectoires de la réussite

Consulter le resumé

Alors que la rentabilité de la production de porcs s’effrite et que des choix d’évolution sont nécessaires pour regagner en compétitivité, la présente étude propose un diagnostic précis de l’excellence technique en élevages de porcs en France en 2010, identifie les facteurs et trajectoires de réussite et évalue son bénéfice économique. Le niveau technique global de chaque élevage naisseur‐engraisseur a été synthétisé en une marge sur coût alimentaire standardisée (valeurs individuelles pour les performances techniques, prix moyens pour l’aliment et le porc).

PDF icon jrp-2013-economie03.pdf
2013

Porc performances 2000 : 1er semestre

Consulter le resumé

Après une année catastrophique en 1998, une année médiocre en 1999, le premier semestre 2000 a connu une hausse des cours permettant à la majorité des éleveurs de renouer avec la rentabilité.
2000

Post-sevrage et engraissement : les taux de pertes s'envolent

Consulter le resumé

2001

Premiers résultats sur les systèmes d'exploitations avec monogastriques des départements français

Consulter le resumé

Le projet "réseaux de références" vise à élaborer des références technico-économiques pour les systèmes d’exploitation avec élevage (ruminants et monogastriques) des DOM. Il met en collaboration l’Institut de l’Elevage, l’IFIP et l’ITAVI avec des partenaires locaux (Chambres d’Agriculture, Organisations de producteurs). Sur les trois départements français d’Amérique (Guadeloupe, Guyane et Martinique), 14 systèmes d’exploitation avec monogastriques (porcs, volailles de chair, pondeuses et lapins) sont suivis.


2008

Quel est l'impact de la longévité des truies sur les performances des élevages ?

Consulter le resumé

Une étude sur la longévité réalisée par l'Ifip en partenariat avec Inzo, a été présentée aux dernières Journées de la recherche porcine. Elle indique que la longévité des truies serait sous-optimale dans près de 20% des élevages français. Une faible longévité est associée à des performances techniques et économiques souvent moindres. Les pratiques de renouvellement extrêmes peuvent avoir une incidence économique importante.

PDF icon techporc_boulot_n5_2012.pdf
2012

Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?

Consulter le resumé

La longévité des truies est une composante essentielle de la productivité et du résultat économique des élevages (Dagorn et Aumaître, 1979 ; Stalder et al., 2003).Il s’agit également d’un bon « marqueur » des troubles liés à la reproduction, à la santé ou au bien&‚08;être, qui intéresse même aujourd’hui les généticiens (Hoge et Bates, 2011). En moyenne, ce critère ne s’est pas dégradé en France (Boulot et Badouard, 2010), mais il a été peu étudié.
PDF icon Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?
2012

Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?

Consulter le resumé

Poster. La longévité des truies est une composante essentielle de la productivité des élevages. L'objectif de ce travail est d'analyser la variabilité de ce critère selon les élevages et d'évaluer son impact sur les résultats techniques et économiques.
PDF icon Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?
2012

Références en GTE, actualisation des critères standardisés

Consulter le resumé

2004

Références sur les élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Depuis plus de 40 ans, les bases de données

fournissent des références techniques et économiques aux éleveurs de porcs et à l’ensemble de la filière. Malgré les difficultés des producteurs, la participation aux dispositifs se maintient et la représentativité des références est préservée dans les dispositifs de GTTT et de GTE.



Brigitte BADOUARD
PDF icon Références sur les élevages de porcs en France
2012

Relation entre l'usage des antibiotiques et les performances technico-économiques en élevage de porcs

Consulter le resumé

L'objectif de cette étude est d'analyser les relations entre les quantités d'antibiotiques utilisées et les performances technico-économiques des élevages.
2012

Reproduction des truies en groupes (fiche technique) : bases physiologiques de la reproduction et lien avec la conduite des truies en groupes

Consulter le resumé

PDF icon Reproduction des truies en groupes (fiche technique) : bases physiologiques de la reproduction et lien avec la conduite des truies en groupes
2010

Résultat GTE en 2007 : la technique compte toujours

Consulter le resumé

Dans la crise, il ne faut pas oublier la technique. Les partenaires étrangers redoublent leurs efforts; Résultats à l'appui.
2008

Résultats 2004 des élevages : timide amélioration

Consulter le resumé

L'année 2004 se solde par une timide amélioration des résultats des élevages de porcs. La technicité est toujours au rendez vous de produire davantage de kilos. Néanmoins la situation économique reste mitigée, entre l'amélioration modeste du prix de porc et la hausse des charges alimentaires.
PDF icon Résultats 2004 des élevages : timide amélioration
2005

Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne

Consulter le resumé

Après deux années de crise, suivies d'une timide amélioration en 2004, la marge sur coût alimentaire des naisseurs-engraisseurs a retrouvé en 2005 un niveau satisfaisant, rejoignant sa tendance de long terme calculée sur trente ans. Tous les facteurs ont contribué à ce résultat, sous l'effet principal de la baisse du coût alimentaire, tandis que le prix du porc connaissait une progression modérée de 4%. Les performances techniques continuent de s'améliorer, diluant la hausse des charges de structure.
PDF icon Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne
2006

Résultats 2006 des élevages : rééquilibrage des marges

Consulter le resumé

En 2006, le prix moyen du porc payé aux éleveurs a progressé de 5% par rapport à 2005, alors que le coût alimentaire par kilo de croît est resté stable. Les marges sur coût alimentaire et renouvellement se sont nettement améliorées, de 20% environ en un an, avec de légères différences selon les orientations. Les résultats de 2006 seront nécessaires pour passer 2007, dont les conditions de marché sont moins souriantes. Ils devraient aussi être mis à profit pour relancer l’investissement dans les élevages, insuffisant ces dernières années.
PDF icon Résultats 2006 des élevages : rééquilibrage des marges
2007

Pages