La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 129 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre croissant Année

GTTT 2010 en Bretagne : près d'un élevage sur cinq au-délà de 30 porcelets sevrés

Consulter le resumé

Avec 28,6 porcelets sevrés par truie productive et par an, les résultats en maternité poursuivent leur progression en Bretagne. Et ce n'est pas fini ! De nouvelles avancées sont prévisibles pour les cinq années à venir.
2011

GTTT 1er semestre 2000 : 24,9 sevrés/truie productive

Consulter le resumé

2001

GTE 2013 : gain technique, mais marge en baisse

Consulter le resumé

L'année 2013 est de nouveau marquée par une hausse du prix de l'aliment (+ 18 €/tonne) par rapport à 2012. La faible augmentation du prix du porc (+ 0,022 €/kg de carcasse) ne compense pas l'augmentation du coût alimentaire. Les performances techniques progressent. Mais la marge sur coût alimentaire reste en dessous des 1 000 euros par truie présente et par an en 2013.

2014

GTE 2010 : des résultats proches de ceux de 2009

Consulter le resumé

Les résultats techniques 2010 sont en progression en GTE. Notons principalement l'amélioration continue de la productivité des truies, l'amélioration du GMQ et de l'indice de consommation en engraissement. Sur l'année 2010, le prix de l'aliment se maintient à moins de 200 €/tonne, la flambée des cours n'ayant démarré qu'en fin d'année, le prix moyen du porc est en légère baisse par rapport à 2009.
2011

GTE 2000 : les marges se redressent

Consulter le resumé

2001

GTE 1er semestre 2001 : résultats exceptionnels mais fragiles

Consulter le resumé

Plus de 9 900 F de marge sur coût alimentaire par truie présente et par an : des niveaux de résultats inconnus depuis 1992. Mais le deuxième semestre risque d'engendrer à nouveau des situations difficiles.
2002

GTE 1er semestre 2000, des marges malgré les pertes

Consulter le resumé

2001

GT-Direct, nouvel outil Web proposé par l’IFIP - Focus sur le calculateur : Calculer l’incidence économique de variations de performances

Consulter le resumé

L'Ifip propose de nouveaux services aux éleveurs, aux techniciens et aux partenaires de la filière :

  • En s’appuyant sur les informations déjà connues dans les bases de données (résultats d’élevages, références)
  • via le Web c'est à dire accessibles de partout et à tout moment
  • pour Renforcer l’utilisation des références
  • les rendre Plus accessibles, plus nombreuses
  • il est Simple à utiliser

A suivre : … vers l'analyse de la reproduction, …

PDF icon un nouvel outil web de l'Ifip pour les élevages de porcs, PDF icon calculateur-gestion-technico-economique-outilwebifip.pdf
2014

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction. Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.
PDF icon Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs
2005

Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement

Consulter le resumé

Cet article fait le point sur les volumes d’animaux morts en élevage à collecter en France, l’organisation et les voies d’optimisation de la collecte, les systèmes de conservation par le froid et les alternatives de traitement en élevage. En France, le volume de cadavres représente 96 kg par truie en système naisseur-engraisseur, soit près de 300 kg à collecter par semaine dans un élevage de 160 truies.
PDF icon Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement
2005

Gérer l'hyperprolificité : quelle rentabilité ?

Consulter le resumé

2003

Focus sur les maternités collectives

Consulter le resumé

En fort développement ces dix dernières années dans l’Ouest de la France, les maternités collectives présentent de bonnes performances techniques, similaires à celles des élevages de plus de 500 truies ayant les mêmes pratiques de sevrage. Leur coût de revient est comparable à celui des autres ateliers naisseurs, avec des charges de main-d’œuvre inférieures mais davantage de frais divers.

PDF icon techporc_badouard_n23_2015.pdf
2015

Evolution of medication costs over a 10 years period from national technical-economic database on French pig farms

Consulter le resumé

The evolution of medication costs over a 10 years periods (1999-2009) in French pig farms was analysed.
PDF icon Evolution of medication costs over a 10 years period from national technical-economic database on French pig farms
2012

Evolution des résultats économiques des éleveurs de porcs en France, et diversité des situations

Consulter le resumé

L’analyse de la situation économique des éleveurs de porcs mène à un double constat

La situation économique des éleveurs s’est dégradée sur le long terme. La filière doit s’adapter à court terme, pour faire face à un nouvel équilibre basé sur des coûts élevés
PDF icon Evolution des résultats économiques des éleveurs de porcs en France, et diversité des situations
2012

Evolution des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006

Consulter le resumé

Cette étude fait le point sur les évolutions des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006. Elle a mis en évidence :- un fort taux d'achat de semence, - la persistance du prélèvement à la ferme,- la réalisation fréquente de 3 inséminations par truie ainsi que l'utilisation progressive de nouvelles technologies :- insémination post-cervicale, - auto-insémination .
PDF icon Evolution des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006
2008

Evolution des modèles d'élevage de porcs en Europe, entre performance technico-économique et acceptabilité sociale

Consulter le resumé

L’évolution de la production porcine depuis 2000 est caractérisée par une concentration structurelle, très forte dans certains pays. Elle se traduit par une progression rapide des performances techniques du fait de la disparition des élevages les moins efficaces, de la spécialisation des exploitations, de la modernisation des bâtiments et de l’amélioration consécutive des conditions de travail du personnel et de vie des animaux. Alors que l'intensification de l’élevage de porcs s’est accentuée ces dernières années, des entretiens menés auprès d’associations environnementales et de protection animale mettent en lumière une remise en cause totale de ce modèle intensif. Il lui est reproché de multiples effets négatifs, sur l’environnement, le bien-être animal, la sécurité sanitaire, les conditions de travail des éleveurs et l’emploi. L’arbitrage entre les mécanismes économiques de marché et les demandes sociétales relève des politiques publiques. Les citoyens et les consommateurs ont aussi une responsabilité dans les évolutions.

PDF icon roguet2015-sfer2.pdf
2015

Evolution des dépenses de santé sur 10 ans et facteurs de variation

Consulter le resumé

La maîtrise des dépenses de santé est un enjeu majeur pour la filière porcine, elle contribue à l’optimisation du coût de production.

Elle doit passer, notamment, par une utilisation raisonnée des médicaments, et tout particulièrement celle des antibiotiques.

La France ne possède pas à l’heure actuelle de réseau fi able et exhaustif informant des usages des médicaments dans la filière porcine, à la différence d’autres pays (Danemark, Pays-Bas, Canada, etc.).

Les données annuelles de l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire présentent 2 limites :
PDF icon Evolution des dépenses de santé sur 10 ans et facteurs de variation
2011

Evolution des dépenses de santé sur 10 ans à partir du dispositif de GTE et facteurs de variation

Consulter le resumé

L’évolution des dépenses de santé des élevages naisseurs‐engraisseurs (n> 1400 élevages) et post‐sevreurs‐engraisseurs (n>330 élevages) est analysée sur 10 ans à partir de la base de Gestion Technico‐Économique (GTE). Les dépenses de santé, totales puis réparties en 4 sous‐catégories, sont étudiées : vaccins, supplémentations par voie orale, antibiotiques et anti‐inflammatoires injectables, produits de conduite d’élevage. Pour les naisseurs-engraisseurs, une analyse particulière est réalisée sur un échantillon d’élevages constant sur toute la période.
PDF icon Evolution des dépenses de santé sur 10 ans à partir du dispositif de GTE et facteurs de variation
2012

Etat des lieux des systèmes de logement en groupe des truies en France et résultats techniques

Consulter le resumé

Les trois principaux systèmes de logement en groupe en France sont les systèmes Auge, dans des cases de moins de 10 truies, avec ou sans bat-flanc 44% des élevages), les systèmes Réfectoire, dans des cases de moins de 10 truies ou de 10 ou 30 truies (31% des élevages), et le système DAC, en conduite en groupes statique ou dynamique (13% des éleages). Les résultats techniques diffèrent peu entre systèmes et tous les systèmes sont réprésentés dans le groupe des meilleurs élevages (définis sur la base des critères de Gestion Technique des Troupeaux de Truies).
PDF icon Etat des lieux des systèmes de logement en groupe des truies en France et résultats techniques
2010

État des coûts de revient et des résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Dans un contexte international de forte concurrence économique, la compétitivité de la filière porcine française doit être exemplaire. Aussi, la productivité et le prix des facteurs de production des élevages (truie, aliment, investissements, travail) doivent être analysés en permanence. Il s’agit d’apprécier le niveau des coûts, de suivre leur évolution, ainsi que celle de la rentabilité de la production porcine en France.

PDF icon État des coûts de revient et des résultats des élevages de porcs en France
2010

Pages