La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 61 à 80 de 120 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Les résultats des élevages de porcs français en 2008

Consulter le resumé

En 2008, toutes les catégories d’élevage ont été touchées par la hausse du prix de l’aliment.

Face aux charges alimentaires très élevées, le produit dégagé n’a pas suffi pour redresser la marge sur coût alimentaire et renouvellement qui poursuit sa descente entamée en 2007.

PDF icon Les résultats des élevages de porcs français en 2008
2009

Résultats 2008 des élevages : une crise profonde

Consulter le resumé

Comment qualifier les charges alimentaires, déjà "record" en 2007, alors qu'elles atteignent en 2008 des niveaux encore supérieurs ? Malgré un prix du porc plus élevé en 2008 et de nouvelles améliorations des performances, les coûts de revient subis par les éleveurs pèsent lourdement sur leur situation financière, qui devient critique.

PDF icon Résultats 2008 des élevages : une crise profonde
2009

Managing highly prolific sows

Consulter le resumé

Hyperprolific sows are the main characteristic of French swine breeding herds and has been/is always the object of research and reflection, as well as the object of criticism and controversy (these extreme and opposing positions are voiced even within one country such as France). That the debate is controversial forces us to question ourselves. One way to refrain from doing so would be to reject the question of hyperprolificacy, claiming that it is not part of one's culture and practices. In the face of such criticisms, the best we can do is to attempt to analyze them.
PDF icon Managing highly prolific sows
2009

Comment disposer facilement de la courbe de croissance des porcs de son élevage ?

Consulter le resumé

Sur le site Internet de l'IFIP (www.ifip.asso.fr rubrique «boîte à outils»), un utilitaire vous permet de générer la courbe de croissance des animaux de votre élevage, ainsi que le tableau présentant les valeurs âge/poids correspondantes.
PDF icon Comment disposer facilement de la courbe de croissance des porcs de son élevage ?
2009

Caractériser la conduite à partir des données de Gestion Technique des Troupeaux de Truies pour comparer les performances des troupeaux : méthode, résultats et perspectives

Consulter le resumé

Poster. Il existe une grande diversité de conduites des troupeaux de truies (durée de lactation et nombre de bandes) dont les modalités de fonctionnement ont déjà été décrites (Caugant, 2002).
PDF icon Caractériser la conduite à partir des données de Gestion Technique des Troupeaux de Truies pour comparer les performances des troupeaux : méthode, résultats et perspectives
2009

Conduites en bandes en Bretagne : ça bouge.

Consulter le resumé

La conduite en 7 bandes avec un sevrage à 28 jours reste majoritaire. Elle concerne 60% des élevages. Cependant, les conduites en 4, 5, 10 et 20 bandes gagnent du terrain, notamment avec un sevrage à 21 jours.
2009

La production et les flux de porcelets en France

Consulter le resumé

L’étude vise à décrire et analyser les conditions de production et d’échanges des porcelets en France.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Résultat GTE en 2007 : la technique compte toujours

Consulter le resumé

Dans la crise, il ne faut pas oublier la technique. Les partenaires étrangers redoublent leurs efforts; Résultats à l'appui.
2008

Premiers résultats sur les systèmes d'exploitations avec monogastriques des départements français

Consulter le resumé

Le projet "réseaux de références" vise à élaborer des références technico-économiques pour les systèmes d’exploitation avec élevage (ruminants et monogastriques) des DOM. Il met en collaboration l’Institut de l’Elevage, l’IFIP et l’ITAVI avec des partenaires locaux (Chambres d’Agriculture, Organisations de producteurs). Sur les trois départements français d’Amérique (Guadeloupe, Guyane et Martinique), 14 systèmes d’exploitation avec monogastriques (porcs, volailles de chair, pondeuses et lapins) sont suivis.


2008

Les résultats des élevages de porcs français en 2007

Consulter le resumé

En moyenne sur 2007, le prix d'achat de l'aliment a augmenté de 23%, quand le prix de vente du porc a baissé de 8%. Par conséquent, les niveaux de marge sur coût alimentaire et renouvellement se sont fortement réduits, de 31% chez les naisseurs-engraisseurs. Les performances techniques ont poursuivi leur amélioration, mais l'impact sur les résultats est minimisé du fait de la médiocrité de la conjoncture. Les coûts de revient culminent à des valeurs proches de celles rencontrées lors de la crise de 1997-98, grevant fortement le revenu de l'éleveur.
PDF icon Les résultats des élevages de porcs français en 2007
2008

Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé

Consulter le resumé

Marquée par l’envol du coût de l’aliment et le bas niveau du prix du porc, l’année 2007 a vu s’effondrer les résultats économiques des élevages. Leur situation financière s’est détériorée, alors qu’elle commençait tout juste à se redresser en 2006. L’amélioration des performances techniques s’est accentuée, incapable toutefois de compenser les effets de la conjoncture.
PDF icon Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé
2008

2007 : Résultats Porcs Bretagne

Consulter le resumé

L'année 2007 restera marquée à la fois par une baisse de prix du porc (- 0,12 €/kg de carcasse) et une hausse historique du coût de l'alimentation des porcs (+39 €/tonne). Heureusement, les éleveurs maintiennent leurs efforts pour améliorer leurs performances. Les progrès sont réguliers depuis 10 ans sur l'ensemble des critères techniques.
2008

Evolution des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006

Consulter le resumé

Cette étude fait le point sur les évolutions des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006. Elle a mis en évidence :- un fort taux d'achat de semence, - la persistance du prélèvement à la ferme,- la réalisation fréquente de 3 inséminations par truie ainsi que l'utilisation progressive de nouvelles technologies :- insémination post-cervicale, - auto-insémination .
PDF icon Evolution des pratiques d'insémination dans les troupeaux de truies français de 2001 à 2006
2008

Typologie des exploitations avec porcs en Guyane et aux Antilles françaises. Caractérisation des systèmes de production pour mettre en place un réseau de références technico-économiques

Consulter le resumé

Poster. Cette typologie des exploitations avec porcs des Antilles et de la Guyane françaises a pour but la mise en place d’un dispositif d’élaboration de références technico-économiques.
PDF icon Typologie des exploitations avec porcs en Guyane et aux Antilles françaises. Caractérisation des systèmes de production pour mettre en place un réseau de références technico-économiques
2008

Nouvelle hiérarchie des critères

Consulter le resumé

L'évolution fulgurante du prix de l'aliment et la baisse du prix du porc bousculent nos références.

L'estimation des écarts de marges occasionnés par une amélioration ou une dégradation d'un critère technique ou économique, calée sur les références moyennes GTE - naisseurs-engraisseurs de Bretagne au premier semestre 2007 illustre ce propos.

2008

Résultats 2006 des élevages : rééquilibrage des marges

Consulter le resumé

En 2006, le prix moyen du porc payé aux éleveurs a progressé de 5% par rapport à 2005, alors que le coût alimentaire par kilo de croît est resté stable. Les marges sur coût alimentaire et renouvellement se sont nettement améliorées, de 20% environ en un an, avec de légères différences selon les orientations. Les résultats de 2006 seront nécessaires pour passer 2007, dont les conditions de marché sont moins souriantes. Ils devraient aussi être mis à profit pour relancer l’investissement dans les élevages, insuffisant ces dernières années.
PDF icon Résultats 2006 des élevages : rééquilibrage des marges
2007

Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents

Consulter le resumé

La présente fiche synthétique donne à voir la comparaison de données disponibles et publiées par les différents pays. Elles sont issues d’échantillons d’élevages de tailles très différentes. Un travail plus approfondi est à conduire pour comparer des résultats d’élevages de même taille ou correspondant à la frange la plus dynamique de la production nationale dans les différents pays. Il permettrait en particulier de mieux situer les tendances de la productivité numérique des truies dans les différents pays.
PDF icon Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents
2006

Importance des avortements dans les troupeaux porcins français

Consulter le resumé

Des avortements ne sont rapportés que par 60 % des éleveurs alimentant la base nationale de gestion technique.

Dans ces ateliers, la prévalence annuelle était faible en 2004, environ 1% des gestations interrompues. Ce chiffre peut masquer des fréquences instantanées plus élevées pendant des périodes courtes. Plus de

10 % des élevages dépassent le seuil d’alerte annuel de 2 %.

Les avortements se produisent tardivement (85 j de gestation en moyenne) et la proportion de truies ayant avorté et remises
PDF icon Importance des avortements dans les troupeaux porcins français
2006

La situation économique des élevages de porcs français, résultats 2005

Consulter le resumé

Le prix du porc a légèrement augmenté en 2005 et le prix de l’aliment a baissé plus sensiblement.

Ces deux évolutions permettent une amélioration de la marge des élevages.

Celle-ci est confortée par des résultats techniques, meilleurs dans l’ensemble (productivité des truies en hausse, indice de

consommation plus faible, pertes d’animaux en léger recul).

Le coût de revient des élevages naisseurs-engraisseurs mesuré par le Tableau de Bord recule de 1,32 € en 2004 à 1,25 €.
PDF icon La situation économique des élevages de porcs français, résultats 2005
2006

Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne

Consulter le resumé

Après deux années de crise, suivies d'une timide amélioration en 2004, la marge sur coût alimentaire des naisseurs-engraisseurs a retrouvé en 2005 un niveau satisfaisant, rejoignant sa tendance de long terme calculée sur trente ans. Tous les facteurs ont contribué à ce résultat, sous l'effet principal de la baisse du coût alimentaire, tandis que le prix du porc connaissait une progression modérée de 4%. Les performances techniques continuent de s'améliorer, diluant la hausse des charges de structure.
PDF icon Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne
2006

Pages