La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 13 de 13 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Formuler ses aliments : un tout nouveau logiciel Porfal

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 83

La formulation des aliments est essentielle pour optimiser le coût de production des porcs.

Elle permet de déterminer le mélange de matières premières le moins coûteux, tout en respectant les besoins nutritionnels des porcs.

Le logiciel Porfal, conçu initialement en collaboration entre l’IFIP et l’INRA, est mis en œuvre depuis environ 40 ans par l’Ifip qui se charge de son évolution et des adaptations nécessaires aux changements du matériel et de l’environnement informatiques.

La version Windows a été proposée en 2003 en remplacement de la version DOS originelle ; plusieurs centaines de CD de cette version ont été diffusés.

En 2016, une nouvelle version a été développée pour répondre aux nouveaux besoins et faciliter la prise en mains de cet outil par les éleveurs et leurs interlocuteurs.

PDF icon Didier Gaudré, Bilan 2016, mai 2017, p. 83, fiche n° 46
2017

Quelle teneur en lysine retenir pour le porc en post-sevrage ?

Consulter le resumé

La teneur en lysine est le principal critère alimentaire déterminant de la performance des porcs en post-sevrage. La lysine apportée en quantité suffisante par rapport au besoin nutritionnel des porcs permet d'optimiser leur dépôt musculaire, et par conséquent, a un effet direct sur leur vitesse de croissance et leur efficacité alimentaire.

PDF icon techporc_gaudre_n5_2012.pdf
2012

Nutrition of the hyper prolific sow during lactation

Consulter le resumé

PDF icon Nutrition of the hyper prolific sow during lactation
2010

A herd modelling approach to determine the economically and environmentally most interesting dietary amino acid level during the fattening period

Consulter le resumé

InraPorc is a model and software tool designed to evaluate the response of pigs to different nutritional strategies. In this study we simulated herd performance using InraPorc to evaluate different feeding strategies in terms of economic performance and environmental impact. A population of 1000 virtual pigs was generated having the same variance-covariance structure of feed intake and growth parameters as those observed in a real population of pigs.
PDF icon A herd modelling approach to determine the economically and environmentally most interesting dietary amino acid level during the fattening period
2009

Efecto zootécnico del contenido de lisina digestible por unidad de energia neta en el alimento administrado a lechones de 12 a 25 kg de peso vivo

Consulter le resumé

2009

Efecto zootécnico del contenido de lisina digestible por unidad de energia neta en el alimento administrado a lechones de 12 a 25 kg de peso vivo

Consulter le resumé

2009

Impact du niveau d'apport en acides aminés pendant la première semaine de lactation sur la production laitière et la mobilisation des réserves de la truie sur quatre semaines de lactation

Consulter le resumé

Poster. Pendant les jours qui suivent la mise bas, la truie est le plus souvent alimentée de façon rationnée, parfois avec de l'aliment de gestation moins riche en acides aminés que l'aliment de lactation. Or, sur cette période, la production de lait augmente rapidement et le déficit en lysine digestible (LYSd) peut-être estimé à environ 20% (d'après Noblet et Etienne, 1989). Est-il possible de réduire la mobilisation des protéines maternelles par une meilleure couverture des besoins azotés en début de lactation ? Telle est la question posée dans notre essai.
PDF icon Impact du niveau d'apport en acides aminés pendant la première semaine de lactation sur la production laitière et la mobilisation des réserves de la truie sur quatre semaines de lactation
2009

Contenido en lisina digestible por unidad de energia neta del alimento entre los 12 y los 25 kg.<br /><br />Incidence zootechnique de la teneur en lysine digestible par unité d'énergie nette de l'aliment distribué entre 12 et 25 kg de poids vif.

Consulter le resumé

En este articulo se analizan los efectos de diferentes indices de relacion entre lisina digestible y energia neta para lechones, tanto en alimentacion de primera como de segunda edad.

El objetivo es encontrar el indice apropiado que permita mejorar el rendimiento zootecnico sin exceder los limites que pueden causar alteraciones medioambientales.

Dans cet article, on analyse les effets de différents indices de relation entre lysine digestible et une énergie nette pour des porcelets, tant dans une alimentation de première comme du deuxième âge.
2007

Incidence zootechnique de la teneur en lysine digestible par unité d'énergie nette de l'aliment distribué entre 12 et 25 kg de poids vif

Consulter le resumé

Les effets de la modification du ratio lysine/énergie de l’aliment distribué entre 12 et 25 kg de poids vif sont évalués sur 360 porcelets. Quatre ratio exprimés sous la forme du rapport entre la teneur en lysine digestible (g) et la concentration en énergie nette (MJ) de l’aliment sont comparés : 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 g/MJ EN. La concentration énergétique des aliments expérimentaux est identique (9,7 MJ EN).
PDF icon Incidence zootechnique de la teneur en lysine digestible par unité d'énergie nette de l'aliment distribué entre 12 et 25 kg de poids vif
2007

Analyse par modélisation de la variation des performances d'un groupe de porcs en croissance en fonction de l'apport de lysine et du nombre de phases dans le programme d'alimentation

Consulter le resumé

A partir des données de performances d’une population de 192 porcs, le modèle InraPorc® a été utilisé pour déterminer les courbes individuelles de besoin en lysine. Les conséquences de l’utilisation de différentes stratégies alimentaires (c.a.d., 1, 2, 3 ou 10 régimes différents) et différents apports en lysine (compris entre 70 et 130 % du besoin moyen) ont été testées par simulation sur les performances entre 65 jours d’âge et l’abattage à 110 kg de poids vif. Pour les
PDF icon Analyse par modélisation de la variation des performances d'un groupe de porcs en croissance en fonction de l'apport de lysine et du nombre de phases dans le programme d'alimentation
2007

Aliment 2ème âge moins riche en lysine : des différences de réponses entre élevages

Consulter le resumé

Depuis deux ans, certains éleveurs et fabricants d'aliment s'interrogent sur l'intérêt de travailler avec des aliments moins concentrés en acides aminés et donc moins coûteux de 12kg à 25kg de poids vif. Un essai, mené de janvier à fin août 2005 dans huit élevages, montre que les animaux répondent différemment selon les élevages en post-sevrage, mais qu'au final, les performances sont proches lorsqu'on les considère du sevrage à la vente.
2006

Quel doit être le rapport Lysine Digestible / Energie Nette dans les aliments pour porcs charcutiers ?

Consulter le resumé

Les recommandations ITP (2000) de rapport entre la lysine digestible et l'énergie nette de l'aliment (LYSd/EN) permettant de ne pas limiter le potentiel de croissance des animaux sont de 0,9 et 0,8 g/MJ, respectivement en croissance et finition. Or, le niveau de performances en élevage ne dépend pas seulement des caractéristiques nutritionnelles de l'aliment mais s'écarte de façon plus ou moins importante du potentiel des porcs selon le statut sanitaire, les conditions de logement, l'alimentation…
PDF icon Quel doit être le rapport Lysine Digestible / Energie Nette dans les aliments pour porcs charcutiers ?
2005

Réduction du taux protéique alimentaire combinée avec différents rapports méthionine/lysine. Effet sur le bilan azoté du porc maigre en croissance et en finition

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de mesurer sur des porcs à haut potentiel de croissance maigre l’effet de la réduction de la teneur en protéines vers des taux très bas (12,7% en croissance et 11,6% en finition) ainsi que des déséquilibres du profil idéal en acides aminés sur le bilan azoté. Trois essais en bilan azoté ont été conduits successivement sur des porcs pesant respectivement entre 24 et 32 kg, 44 et 61 kg, 100 et 115 kg.
PDF icon Réduction du taux protéique alimentaire combinée avec différents rapports méthionine/lysine. Effet sur le bilan azoté du porc maigre en croissance et en finition
1997