La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 55 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Achat de l'électricité issue de la méthanisation agricole : des nouveaux tarifs démobilisateurs

Consulter le resumé

La proposition de nouvelle tarification d'achat de l'électricité issue de la méthanisation fait la part belle aux projets à la ferme de moins de 250 kW, mais pénalise les projets collectifs de plus de 500 kW. Dans tous les cas, elle nous éloigne des tarifs pratiqués en Allemagne.
2011

Analyse environnementale d'installations de méthanisation agricole en élevages bovins

Consulter le resumé

A. Gac (IDELE) et al., Journées 3R, 5 et 6 décembre 2018, Paris

Dans le cadre d’une évaluation de la performance environnementale de la production de biogaz agricole, quatre scénarios de méthanisation impliquant des effluents d’élevage bovin ont été étudiés : en production laitière et allaitante, en micro-méthanisation (50 kW de puissance installée) ou méthanisation à la ferme avec co-substrats (200 kW), avec ou sans traitement du digestat. Leurs bilans environnementaux ont été évalués par Analyse de Cycle de Vie au regard de deux objectifs distincts : la production d’énergie renouvelable et la réduction des impacts environnementaux des élevages. Les résultats confirment l’intérêt de la méthanisation comme source d’énergie verte comparativement au mix électrique français. En ce qui concerne les effets sur les bilans environnementaux des élevages, les résultats sont moins tranchés. Sur les situations étudiées, les installations de 200 kW sont plus performantes pour produire de l’énergie, mais peuvent engendrer des impacts supplémentaires par rapport à un élevage sans méthanisation, du fait d’étapes supplémentaires dans la gestion des déjections (traitement des digestat). La micro-méthanisation, technologie plus récente est encore peu optimisée. Des ouvertures sont proposées sur les leviers d’amélioration et sur des développements méthodologiques futurs.

Environmental assessment of agricultural biogas plants in cattle systems

Within the framework of an environmental assessment of the agricultural biogas production, four scenarios of methanation involving cattle manure were studied, coupling dairy and suckler beef systems, micro-methanation (50 kW of installed power) and on-farm plants with co-substrates (200 kW), with or without treatment of the digestate. Their environmental balance were estimated by Life Cycle Assessment with regard to two different objectives: the renewable energy production and the reduction of the environmental impacts of the farms. The results confirm the interest of the methanation as a green source of energy compared with the French electric mix. Concerning the effects on environmental balance of the farms, results are less clear. On the studied situations, the 200 kW plants are more efficient to produce energy, but can engender additional impacts compared with livestock production without biogas plant, because of additional stages in the manure management. The micro-methanation units, a new technology, are still few efficient. Openings are proposed on the levers of improvement and on future methodological developments.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Apport d’azote, phosphore et potassium par les déchets organiques méthanisés Comparaison de deux méthodes d’estimation des flux annuels

Consulter le resumé

L’élevage s’achemine vers une agriculture de précision, cela concerne également les apports d’éléments fertilisants aux cultures sous forme de digestat. La fiabilité des méthodes de détermination des flux d’azote, phosphore et potassium se pose compte tenu de la diversité et de l’évolution des approvisionnements d’intrants au cours du temps, mais aussi des diffi cultés d’échantillonnage de matières hétérogènes, y compris des digestats. L’apport des co-substrats extérieurs au site d’exploitation pourrait par ailleurs s’avérer contraignant dans les zones à forte pression environnementale.

PDF icon poster de Pascal Levasseur
2016

Atteindre l'autonomie énergétique par micro-méthanisation

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 31-33, par Pascal Levasseur et Michel Marcon

La micro-méthanisation dju lisier de porcs uniquement, avec production d'eau chaude, peut contribuer à l'autonomie en énergie thermique d'un élevage naisseur-engraisseur.

Cette autonomie peut être totale avec un digesteur chauffé, mais d'après les simulations et en l'état actuel des connaissances, elle reste difficile à atteindre avec un digesteur fonctionnant à température ambiante.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 31-33, par Pascal Levasseur et Michel Marcon
2017

Comment concevoir son système d’élevage pour obtenir des déjections plus méthanogènes

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Journées Recherche et Innovation Biogaz Méthanisation, 2-4 octobre 2018, 15 pages

 

PDF icon Pascal Levasseur, Journées Recherche et Innovation Biogaz Méthanisation, 2-4 octobre 2018, 15 pages
2018

Comment gérer les digestats issus de la méthanisation ?

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Porc Mag (FRA), 2017, n° 521, juin, p. 34-35

Technique. Pour savoir dans quels cas, il faut traiter et quels procédés il faut choisir, l'Ifip propose onze fiches techniques sur : l'épandage, le transport, le séchage, la séparation de phases, le compostage, la filtration membranaire, le traitement biologique, l'évaporation et le stripping.

2017

Création d’une base de données spatialisée relative à la valorisation énergétique par méthanisation des résidus et coproduits organiques des agro‐industries : Présentation du projet ValorMap

Consulter le resumé

Visuel présenté par Laureen Badey (ITERG) et al., aux Journées et Industrie Biogaz méthanisation, à Limoges (France), 10-12 février 2016, 12 pages

Le projet ValorMap a débuté fin 2014 pour une durée de 3 ans et demi (le projet sera à la moitié de son parcours en février 2016). Il a pour objet de créer une base de données spatialisée relative à la valorisation énergétique par méthanisation des résidus et coproduits organiques des agro-industries.

L’objectif du projet est de capitaliser l’ensemble des travaux antérieurs en méthanisation des partenaires et de mener des investigations supplémentaires afin d’identifier l’ensemble des résidus et coproduits des agro-industries pouvant être mobilisés en méthanisation ainsi que leurs caractéristiques (composition physico-chimique, ratio de production, voie de valorisation actuelle, etc.). La base de données créée proposera une cartographie des gisements disponibles et de leur potentiel méthanogène. Celle-ci sera mise à disposition des agro-industries et des principaux acteurs de la filière méthanisation. Elle permettra de faciliter la mobilisation de substrats organiques par des installations de méthanisation sur le territoire français. Ce projet devra également permettre aux agro-industriels de disposer des éléments nécessaires pour envisager une valorisation en méthanisation, et pour comparer cette solution avec les voies de valorisation actuelles.

Ce projet rassemble :

  • des Instituts Techniques couvrant plusieurs filières agro-industrielles,
  • des Centres régionaux d’innovation et de transfert de technologie couvrant plusieurs régions (Provence Alpes-Côte-d’Azur, Lorraine, Auvergne),
  • des centres de recherche publique (le LBE de l’INRA de Narbonne et l’IRSTEA de Rennes).

Les Instituts Techniques et les Centres régionaux, par leur connaissance du secteur agro-industriel et des caractéristiques des résidus et coproduits générés, seront à même d’identifier les gisements potentiellement méthanisables. Le LBE de l’INRA évaluera les performances en méthanisation des résidus et coproduits identifiés. Enfin, l’IRSTEA capitalisera l’ensemble de ces résultats dans une base de données spatialisée.

Le projet ValorMap est une initiative du RMT ACTIA Ecoval et est co-financé par l’ADEME.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Déshydratation des digestats de méthanisation : analyse économique de 4 procédés

Consulter le resumé

La méthanisation n’est pas, à proprement parler, une solution de traitement. Mais la filière co-génération peut toutefois y contribuer par la déshydratationd’une partie du digestaten vu de son exportation.

Nous avons ainsi mené une analyse économique de 4 procédés de déshydratation couplés à une unité de méthanisation.

Les scénarios ont été construits autour de 2 quantités de digestat à déshydrater (3000 et10000 m3/an) et 3 niveaux d’excédent (20, 50 et 80 %).
PDF icon tp5levasseur10.pdf
2010

Développement d’un calculateur pour déterminer l’intérêt technico-économique de la méthanisation dans les différents systèmes de productions animales : Méthasim

Consulter le resumé

Dans le contexte d’un intérêt croissant de l’agriculture pour les énergies renouvelables et notamment pour la méthanisation, les études de projet soulignent souvent la difficulté d’atteindre l’équilibre économique, en raison des tarifs français d’achat de l’électricité issue du biogaz agricole qui demeuraient jusqu’à présent peu élevés.
PDF icon Développement d’un calculateur pour déterminer l’intérêt technico-économique de la méthanisation dans les différents systèmes de productions animales : Méthasim
2011

Elba : A national reference tool for agricultural biomass resource assessment in France

Consulter le resumé

Sylvain Marsac (ARVALIS, Insititut du végétal) et al., 26th Biomass conference and exhibition, 14-17 mai 2018, Copenhagen, Danemark, 8 pages

French National strategy for biomass mobilization and Bio economy placed agriculture biomass among main resources to reach renewable energy and GHG emissions objectives. Need for a better knowledge in local resource assessment was noticed as a break down for projects development. Five main French farming R&D institutes joined forces to build a reference tool. An innovative methodological approach has been applied for biomass crops (residues, energy crops) and livestock biomass (slurry, manure) quantification. The purpose was to value different national statistical database (agricultural census, specific survey…) with experimental reference and expertise of the partners. A computational tool has been specifically developed for online use from web navigator to be shared with a maximum number of stakeholders. Results obtained at NUTS 3 mesh are interesting for policy markers and manufacturers with 120 Mt livestock manure (including 41.15 Mt of slurry) localised for half in Northwestern France and 2.6 Mt DM by-products without cereal straw concentrated in five areas. But NUTS 4 scale is really interesting for farmers and local institutions to concentrate action plans. An interactive tool platform could integrate this tool with new economic and environmental indicators.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Elba, l’outil web de détermination de la biomasse agricole en France

Consulter le resumé

Sylvain Marsac (Arvalis) et al., Journées Recherche et Innovation Biogaz Méthanisation,, 2-4 octobre 2018, Rennes, poster

Le développement de projets de valorisation de la biomasse agricole passe notamment par une meilleure connaissance de la disponibilité en ressources (masse, nature, localisation) avec un maillage aussi fin que possible. Le projet ELBA (EvaLuation de la Biomasse Agricole) a produit un outil partagé d’évaluation et de représentation géographique des ressources en résidus de cultures et cultures dédiées, effluents des élevages de porcs, ruminants, volailles et chevaux.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Elba, l’outil web de détermination de la biomasse agricole en France

Consulter le resumé

Sylvain Marsac et al., Journées Recherche et Innovation Biogaz Méthanisation, 2-4 octobre 2018, Rennes

 

 

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin

Consulter le resumé

Poster. Avec l’épuisement prévisible des gisements de déchets ayant les meilleurs potentiels méthanogènes, la petite méthanisation agricole, autonome en intrants, pourrait être envisagée. Conjointement, l’évacuation du lisier frais semble se développer dans la filière porcine, notamment pour des raisons de gestion des déjections. Des synergies pourraient exister avec la méthanisation compte tenu d’une production de méthane plus élevée de ces effluents.

PDF icon Poster JRP de Pascal Levasseur
2013

Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin

Consulter le resumé

Poster. Avec l’épuisement prévisible des gisements de déchets ayant les meilleurs potentiels méthanogènes, la petite méthanisation agricole, autonome en intrants, pourrait être envisagée. Conjointement, l’évacuation du lisier frais semble se développer dans la filière porcine, notamment pour des raisons de gestion des déjections. Des synergies pourraient exister avec la méthanisation compte tenu d’une production de méthane plus élevée de ces effluents.
PDF icon Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin
2013

Energie, alimentation, méthanisation... L'aide à la décision via le portail Internet de l'Ifip

Consulter le resumé

L'Ifip met à la disposition des éleveurs et des techniciens des outils d'aide à la décision directement utilisables sur le portail internet de l'Ifip. (www.ifip.asso.fr).
2010

Environmental interests of agricultural biogas plants: The functional unit matters !

Consulter le resumé

Aurélie Wilfart (Inra) et al., 11th International conference on life cycle assessment of food 2018 (LCA Food), 17-19 octobre 2018, Bangkok, Thaïlande, poster

 

 

PDF icon Aurélie Wilfart (Inra) et al., LCA Food 2018, , 17-19 octobre 2018, Bangkok, Thaïlande, poster
2018

Essor de la méthanisation : le plan EMAA suffira-t-il ?

Consulter le resumé

2013

Etat des lieux de la petite méthanisation agricole en France

Consulter le resumé

La petite méthanisation agricole, autonome en intrants, peut fournir un complément de revenu, améliorer l’autonomie énergétique et réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’exploitation. Néanmoins, les 25 unités recensées en France présentent des coûts d’investissement élevés nécessitant d’importantes subventions.

PDF icon techporc_2015_levasseur.pdf
2015

Etat des lieux et perspectives de développement de la très petite méthanisation agricole (<80 kWe)

Consulter le resumé

Fiche n° 034 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

Le modèle de méthanisation agricole actuellement développé en France s’oriente principalement vers des unités de cogénération de puissance électrique comprise entre 100 et 300 kW.
En raison du caractère limité des gisements de déchets à fort potentiel méthanogène et des possibilités assez réduites de valorisation locale de la chaleur, il apparaît utile d’analyser la faisabilité d’unités de méthanisation plus autonomes en termes d’intrants et de plus petite dimension.
L’objectif de cette étude est de réaliser un état des lieux de cette très petite méthanisation agricole en France afin d’en déterminer la pertinence économique et les perspectives de développement.

PDF icon fiche_bilan2014_034.pdf
2015

Evaluation des gisements de produits pour la méthanisation (effluents, biomasse et déchets agro-alimentaires)

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 97

Dans le cadre de la transition énergétique, le Plan « Energie Méthanisation Autonomie Azote » (MAAP, 2013) vise à développer en France, à l’horizon 2020, 1 000 méthaniseurs à la ferme (dont une centaine est en service fin 2012).

La connaissance fine des ressources en biomasse est importante pour appréhender les perspectives de développementde la méthanisation. 2 projets sont en voie de finalisation : l’un sur la biomasseagricole (projet ELBA), l’autre sur les déchetsdes industries agro-alimentaires (projet ValorMap). Tous deux concourentà enrichir une basede données des déchetsorganiques d’intérêt pour la méthanisation,en en précisant la nature,la composition chimique, le potentielméthanogène et la localisation.

L’IFIP a ainsi réalisé un état des lieuxdes co-produits de traitement deseffluents d’abattoirs porcins, des lisierset fumiers de porc.

Le gisement d’effluents d’élevage est établipar l’analyse du RA 2010, ajusté par lesvariations annuelles d’effectifs animaux (Statistiques Agricoles Annuelles) ; lechoix des ratios de production d’effluentset les potentiels méthanogènes s’appuie sur une expertise et la bibliographie.

Les gisements de co-produits de traitement des déchets des abattoirs porcins sont appréhendés par enquête téléphonique auprès des principaux abattoirs spécialisés en porcs et par des prélèvements d’échantillons dans 2 abattoirs (Socopa à Evron et Abera à St Brice en Cogles).

PDF icon Pascal Levasseur, Bilan 2016, mai 2017, p. 97, fiche n° 58
2017

Pages