La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 11 de 11 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

L’élevage dans les exploitations agricoles françaises Répartition de la main d’oeuvre entre ateliers dans les exploitations avec élevage

Consulter le resumé

visuel d'intervention de Monsieur Christophe Perrot (IDELE) et al., au séminaire "Elevage et Emploi" du GIS Elevage Demain, le 29 septembre 2015

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Marché international du porc : Avantages et handicaps comparatifs des filières porcines françaises et européennes sur leurs concurrents

Consulter le resumé

Le déficit de compétitivité de la filière porcine française porte essentiellement sur le maillon de l’abattage-découpe, la France affichant au  niveau de l’élevage le coût de revient total le plus faible en élevage parmi les 5 principaux producteurs de porcs européens. Les facteurs en  cause sont multiples : effet de taille, investissements moindres, coût de la main d’œuvre, nature des relations entre les industriels de la  transformation et les distributeurs.

2013

Lien entre productivité du travail, organisation et sens du métier chez les éleveurs de porcs : analyses de cas

Consulter le resumé

Poster.

La recherche et le conseil relatifs au travail en élevage porcin traitent souvent séparément la productivité du travail, les modalités d’organisation et le sens donné au métier.

Si, globalement, la taille des ateliers augmente et le recours au salariat se développe (Martel et al., 2012), une diversité de styles et de profils persiste (Commandeur et al, 2006).

Ces styles illustrent des combinaisons d’objectifs, de structures et de modes de gestion technique différents.

Une enquête a été réalisée auprès de 15 exploitations européennes comportant un atelier porcin. Cet échantillon, qui ne prétend pas être représentatif, illustre une diversité de stratégies.

L'objectif de l'étude est de déterminer comment s’articulent organisation du travail, performance technique et économique, et sens du métier dans des exploitations d'élevage dites « innovantes », présentant des stratégies peu communes susceptibles d'être appropriées par un plus grand nombre. L'innovation porte sur l'effectif (humain ou animal), l'efficacité du travail, ou la mise en œuvre de solutions originales en termes de main-d’œuvre, de matériel ou d’organisation. Ce travail s’inscrit dans un programme multifilière qui concerne 80 exploitations.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

Coûts à l’aval de la filière porcine : Situations diverses et nouvelles relations commerciales

Consulter le resumé

À l’aval de la filière porcine française, les différents secteurs présentent une importante diversité des coûts, selon les produits et leur niveau de transformation. La main-d’œuvre représente une part importante des charges notamment pour l’élaboration des pièces et la préparation des produits finis. 

PDF icon fichiers_2013bpn429.pdf
2013

Allemagne, Espagne : une main d'oeuvre low-cost dans les abattoirs

Consulter le resumé

Pour l'aval de la filière, la recherche de valeur ajoutée passe souvent par le développement de la découpe. La grande variabilité des salaires minimaux au sein de l'Union européenne influe sur la compétitivité des entreprises.

PDF icon techporc_roussillon_n7_2012.pdf
2012

Allemagne, Espagne :Main d’oeuvre à coût faible. Un avantage comparatif

Consulter le resumé

Sur le marché européen du porc, alors que la production française est relativement stable, l’Allemagne et l’Espagne connaissent de fortes croissances de la production et des exportations, notamment de produits à forte incorporation de main-d’œuvre. Ces deux pays détiennent un avantage comparatif par leurs politiques sociales qui réduisent le coût de la main-d’œuvre et par conséquent les coûts totaux de production de viande de porc.

PDF icon bp2012n418.pdf
2012

2001-2008 : Professionnalisation de la production porcine malgré des bâtiments vieillissants

Consulter le resumé

Le traitement des données de l’enquête dans les élevages porcins du Service de la statistique et de la prospective (SSP-BSA) du Ministère de l’agriculture conduite fin 2008 a permis de mettre en avant certains indicateurs caractérisant l’évolution de la production porcine sur les 8 dernières années.
PDF icon tp1massabie11.pdf
2011

Allemagne : carrefour européen du porc

Consulter le resumé

L’Allemagne est le premier pays producteur de porcs de l’Union européenne, devenu excédentaire en 2008 grâce à la croissance de sa production. L’importance économique de sa filière porcine s’est aussi accrue ces dernières années par le développement des achats d’animaux vifs. 14 millions de porcs et porcelets ont été importés en 2009 depuis les pays voisins du nord de l‘UE.

Aussi les abattages allemands ont-ils augmenté plus vite que la production indigène.
PDF icon bp2010401.pdf
2010

Les temps de travaux en élevage, points-clés et facteurs de variation

Consulter le resumé

Cette étude de l’ITP analyse à la fois des temps estimés par les éleveurs et des temps chronométrés et permet d’apprécier les différentes techniques et types d’installation en place. La moyenne du groupe enquêté se situe à 22h44 par truie présente et par an. Les activités quotidiennes représentent à elles seules presque la moitié du temps en Naissage avec 5h10 par truie présente et par an. Les activités quotidiennes en post sevrage et engraissement correspondent à un total de 4h08 par truie présente et par an.
PDF icon Les temps de travaux en élevage, points-clés et facteurs de variation
2005

Exploitations porcines : une main-d'oeuvre familiale et spécialisée

Consulter le resumé

La main d'oeuvre est un poste majeur dans le coût de production du porc charcutier.

Portée par l'évolution des techniques, l'amélioration spectaculaire de la productivité du travail a contribué à la concentration structurelle.

Des transformations radicales sont aussi intervenues dans l'organisation des tâches et la nature même de la main-d'oeuvre : spécialisation, développement de l'emploi salarié...

Des différences sensibles d'efficacité subsistent cependant selon la région, le type d'atelier et sa dimension.
PDF icon Exploitations porcines : une main-d'oeuvre familiale et spécialisée
1999

La main-d'œuvre des élevages porcins : des différences d’efficacité sensibles

Consulter le resumé

La main-d’œuvre représente désormais un poste majeur dans le coût de production du porc charcutier. La concentration des structures porcines, spectaculaire au cours des vingt-cinq dernières années, a été rendue possible par les évolutions techniques, associées à l’amélioration constante de la productivité de la main-d’œuvre.
1999