La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 41 à 60 de 195 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Dynamique de la fleur naturelle de surface de saucissons secs selon différents modes de conservation

Consulter le resumé

Fiche n° 040 : maîtrise de l'hygiène des produits

L’export à l’international constitue une voie importante de valorisation des produits de salaison. Ceci implique une conservation des produits sur une longue durée qui peut altérer leur qualité si les conditions de transport sont inadaptées ou mal maîtrisées. Notamment, l’évolution de la fleur naturelle de surface des saucissons secs, du fait de son exposition, est intimement dépendante des conditions ambiantes de conservation.

Cette étude avait pour objectif de déterminer les conditions de conservation du saucisson sec les plus adaptées pour une conservation longue durée.
Pour cela, l’analyse de la flore fongique de surface de saucissons secs embossés sous chaudin a été réalisée selon 3 modes de conditionnement (emballage perforé, sous atmosphère protectrice 70% N₂ et 30% CO₂ et sous vide) et 2 températures d’incubation (4°C versus 17°C) sur une période de 55 jours. Sur cette même période, l’évolution de la flore lactique et un suivi du pH et de l’aw des saucissons secs ont également été effectués.

PDF icon fiche_bilan2014_040.pdf
2015

Etude de l’impact du procédé d’abattage sur la contamination des carcasses par Yersinia enterocolitica

Consulter le resumé

Fiche n° 042 : maîtrise de l'hygiène des produits

Yersinia enterocolitica est une entérobactérie psychrotrophe régulièrement mise en cause dans les pathologies humaines digestives et extra-digestives d’origine alimentaire dans les pays tempérés et froids. En 2011, elle est identifiée comme le 4ème agent zoonotique dans l’Union Européenne, derrière Campylobacter, Salmonella et Escherichia coli (VTEC), avec un total de 7,017 cas confirmés (EFSA, 2013).
Le porc est considéré comme le principal réservoir pour héberger les biotypes pathogènes pour l’homme. L’infection a généralement comme
source l’ingestion de viande contaminée, mal cuite ou crue ou des produits de charcuterie.
Le caractère psychrotrophe de la bactérie peut lui permettre de se multiplier dans les conditions habituelles
de bonne maîtrise de la chaîne du froid.
Du fait de son tropisme principalement oro-pharyngé, Y. enterocolitica est fréquemment isolée dans la cavité buccale, au niveau des amygdales et de la langue même si les porcs ne développent pas de signes cliniques.
En France, en 2010-2011, la prévalence sur amygdales était estimée à 13.7% [10,1-17,3] au niveau individuel, et à 74,3% [65-84] à l’échelle des lots (élevage) (Fondrevez et al, 2011 ; 2014).
Les carcasses et les abats peuvent être contaminés durant le processus d’abattage, par des contaminations fécales durant l’éviscération et plus
généralement par les contaminations croisées via l’équipement, le personnel et l’environnement de l’abattoir (Frederiksson-Ahomaa et al., 2000, 2001; Nesbakken et al., 2003a).
Plusieurs études ont montré que les procédures d’inspection et certains types de présentation de carcasses augmentaient la fréquence de contamination des abats rouges et des carcasses.
L’objectif principal de cette étude était d’étudier l’impact du procédé d’abattage, et en particulier le retrait de la langue sur chaîne, sur la contamination externe en Y. enterocolitica des carcasses de porc. Cette étude a également permis d’obtenir des informations sur la fréquence de contamination des carcasses de porc par Y. enterocolitica en France.

PDF icon fiche_bilan2014_042.pdf
2015

Origin and ecological selection of core and food-specific bacterial communities associated with meat and seafood spoilage

Consulter le resumé

The microbial spoilage of meat and seafood products with short shelf lives is responsible for a significant amount of food waste. Food spoilage is a very heterogeneous process, involving the growth of various, poorly characterized bacterial communities. In this study, we conducted 16S ribosomal RNA gene pyrosequencing on 160 samples of fresh and spoiled foods to comparatively explore the bacterial communities associated with four meat products and four seafood products that are among the most consumed food items in Europe. We show that fresh products are contaminated in part by a microbiota similar to that found on the skin and in the gut of animals. However, this animal-derived microbiota was less prevalent and less abundant than a core microbiota, psychrotrophic in nature, mainly originated from the environment (water reservoirs). We clearly show that this core community found on meat and seafood products is the main reservoir of spoilage bacteria. We also show that storage conditions exert strong selective pressure on the initial microbiota: alpha diversity in fresh samples was 189±58 operational taxonomic units (OTUs) but dropped to 27±12 OTUs in spoiled samples. The OTU assemblage associated with spoilage was shaped by low storage temperatures, packaging and the nutritional value of the food matrix itself. These factors presumably act in tandem without any hierarchical pattern. Most notably, we were also able to identify putative new clades of dominant, previously undescribed bacteria occurring on spoiled seafood, a finding that emphasizes the importance of using culture-independent methods when studying food microbiota.

2015

Optimising the self-life of pork chops with new gas compositions and reduced headspace

Consulter le resumé

The objective of this study was to evaluate the influence of several gases compositions and headspaces on pork chops packages. Three batches of fresh pork meat packed under Modified Atmosphere Packaging (MAP) were studied. The evolutions of the gas composition, pH during storage were monitored and the evolutions of the spoilage microflora were evaluated. A panel of consumers realized sensorial analyses.

The composition of gases followed the same evolution in the two headspaces. There are no statistical differences between headspace 1 (H1) and H2. The H1 allowed an equivalent conservation H2. Consumers prefer smaller trays (H1). The best purchase intent (78%) is obtained by containing the lowest oxygen content (40%). The growth of Enterobacteriacae and Brochothrix shows respectively a 1 log and 2 log reduction with increasing CO2 rate (60% vs 30%). Small headspace (H1) with both 50%-50% and 60%-40% O2/CO2 mixture induced an overall microbiological quality that is in agreement with the GHP recommendations, and allows a 4 days extension of the shelf life.

PDF icon bozec2014icomst.pdf
2014

RMT ACTIA QualiMA, Maîtrise de la Qualité Microbiologique des Aliments

Consulter le resumé

Fiche n° 37 : Maîtrise de l'hygiène des produits

L’entrée en application de la réglementation européenne du « Paquet hygiène » a permis de faire évoluer les systèmes de gestion de la sécurité des aliments, d’une approche basée sur les dangers s’appuyant sur une réglementation prescriptive, et des obligations de moyens, notamment à travers les contrôles des produits finis, vers des systèmes basés sur le risque, avec une démarché préventive basée sur les bonnes pratiques d’hygiène, le système HACCP et le PMS.

L’analyse de risque constitue la démarché à la base de cette évolution qui se décline également au niveau individuel des opérateurs, qui sont responsables à la fois de l’évaluation, de la gestion, et de la communication le cas échéant, sur les risques liés a leur production.

Pour cela, l’industrie alimentaire a besoin de données fiables et d’outils d’aide à la décision, pour s’assurer de la qualité et de la sécurité de ses productions depuis la réception des matières premières, mais également au cours des étapes de transformation du produit, lors de sa conservation et jusqu’à sa consommation. Cela nécessite la mobilisation de compétences complémentaires dans plusieurs disciplines comme la microbiologie, le génie des procédés, les statistiques et la modélisation. Le RMT ACTIA QualiMA, en créant des partenariats intégrés entre organismes de recherche, centres techniques agro-industriels, pouvoirs publics (Anses et DGAl) et établissements de formation et de développement permet de répondre à ce besoin.

Les objectifs du RMT Actia QUALIMA :

  1. Définir des méthodologies de validation des mesures de maîtrise des procédés et des équipements de la chaîne du froid et de définir des méthodologies pour optimiser les plans d’autocontrôles et identifier de(s) levier(s) a impact significatif sur le comportement microbien par l’analyse de sensibilité.
  2. Mettre en place des méthodes transversales généralisables ou spécifiques a travers des études de cas.
  3. Identifier les besoins en recherche & développement a mettre en œuvre pour générer les connaissances manquantes et pour optimiser les outils.
PDF icon fiche_bilan2013_37.pdf
2014

Quantifier les Salmonelles : quelles performances pour les laboratoires ? : étude inter-laboratoires pour la quantification des salmonelles

Consulter le resumé

Dans le cadre du RMT Actia "Expertise pour la détermination de la durée de vie microbiologique des aliments", une étude inter-laboratoires pour la quantification des salmonelles a été menée. 
L'ENIL de Saint-Lô There et l'ENILBIO de Poligny sont également membres de ce RMT.
Ce projet a été piloté par Mariem ELLOUZE (E-mail : mariem.ellouze@ifip.asso.fr), ingénieur d'études en microbiologie et microbiologie prévisionnelle, de l'IFIP (Institut du porc).

2014

Prevalence of pathogenic Yersinia enterocolitica in slaughter-aged pigs during a one-year survey, 2010–2011, France

Consulter le resumé

The prevalence of pathogenic Yersinia enterocolitica in French slaughter-aged pigs was estimated by sampling 3120 pigs from 96 batches in 16 slaughterhouses from January 2010 to February 2011. Respectively, 36 batches (20 pigs/batch) and 60 batches (40 pigs/batch) were considered during the cold period and the warm period. Tonsils were swabbed before the chilling step. Pathogenic Y. enterocolitica was detected after enrichment in ITC and streaking on CIN and YeCM media. Typical isolates were confirmed as Y. enterocolitica and biotyped by biochemical tests as described in the ISO 10273:2003 method.

Of the tested pigs, 13.7% (CI95% [10.1–17.3]) were found positive for pathogenic Y. enterocolitica and 74.3% (CI95% [64.8–83.8]) of the pig batches contained at least one positive pig. The percentage of positive pigs per batch was generally low; 60.3% of positive batches contained fewer than 5 positive pigs. The prevalence of the pathogen at the batch level remained unchanged throughout this one-year study, but the prevalence in pigs was significantly higher during the warm period than during the cold period. Biotype 4 was the most prevalent biotype among the 827 isolated strains (91.9% of the isolates), followed by biotype 3 (7.25% of the isolates). Six isolates were of biotype 5 and one of biotype 2. Biotype 4 was found in all the 16 participating slaughterhouses, biotype 3 in ten slaughterhouses and biotype 5 in four.

This study provides valuable recent figures for the prevalence of pathogenic Y. enterocolitica in French pigs. It also highlights the seasonal aspect of the carriage of this pathogen by pigs, a pattern which differs from those in other countries.

2014

Development of a new anti microbial edible film for fresh meat products

Consulter le resumé

Food waste has become a major issue worldwide. According to FAO, about a third of the food for human consumption is wasted globally, representing around 1.3 billion tons a year. The food that costs the most because it is thrown away without being consumed is fresh meat. The development of an anti-microbial and edible film for this food would help reduce meat waste and will also be a good alternative to reduce packaging costs and cut the environmental impact.

PDF icon meatcoat_dicfs_vf_2013.pdf
2013

Applications de la biopréservation via des cultures microbiennes dans la filière des produits carnés (chapitre 4)

Consulter le resumé

Flores protectrices pour la conservation des aliments

Alternative innovante à l’utilisation de conservateurs dits « chimiques », la bioconservation ou biopréservation fait appel à des micro-organismes, appelés encore cultures protectrices, ou à leurs métabolites naturels. Comme toute autre méthode de conservation, elle permet de maîtriser la croissance de flores pathogènes ou d’altération, tout en préservant les qualités organoleptiques et nutritionnelles du produit. La fermentation est l’une des plus anciennes applications de la bioconservation. Aujourd’hui, la potentialité des cultures protectrices ne concerne plus seulement les produits fermentés mais devient prometteuse pour différentes denrées transformées ou fraîches.

Pourtant, en Europe, les applications industrielles restent limitées en raison de l’absence d’une définition claire du statut légal des flores protectrices, d’un manque de connaissances de l’impact sur l’évolution de l’écologie microbienne et des mécanismes impliqués, et de recul sur la réelle efficacité de ces flores.

Synthèse bibliographique consacrée à l’évaluation de flores protectrices pour améliorer la qualité microbiologique des aliments, cet ouvrage recense les espèces bactériennes et les mécanismes mis en jeu pour lutter contre les flores indésirables, principalement pathogènes. Les critères requis pour la sélection de flores protectrices efficaces ainsi que des exemples dans les principales filières alimentaires sont présentés.

Rédigé par un ensemble d’experts scientifiques (membres du réseau mixte technologique Florepro), cet ouvrage est destiné aux chercheurs, enseignants et professionnels des filières agroalimentaires.



ISBN : 978-2-7592-1920-9

160 pages

2013

Besoins et pratiques pour la quantification des salmonelles

Consulter le resumé

Le but de cette étude est de recenser les pratiques et besoins des laboratoires et des industriels pour la quantification des salmonelles et de mettre en place un cahier des charges pour une méthode de quantification des salmonelles.
PDF icon Besoins et pratiques pour la quantification des salmonelles
2013

Épidémiologie de Yersinia enterocolitica chez le porc, réservoir animal de souches pathogènes pour l’Homme

Consulter le resumé

Yersinia enterocolitica est un agent zoonotique responsable de gastro-entérites dans les pays tempérés et froids, incluant la France. Les symptômes sont principalement la diarrhée, la fièvre et les douleurs abdominales. Y. enterocolitica est transmissible par la voie oro-fécale et ses principaux réservoirs sont les animaux. Le porc est considéré comme le principal réservoir de biotypes pathogènes pour l’Homme. Les porcs ne développent pas de signes cliniques, mais ils portent Y.
2012

Appui aux entreprises de transformation pour la sécurité sanitaire des produits

Consulter le resumé

La sécurité sanitaire des procédés de fabrication et des produits qui en sont issus, demeure un enjeu fondamental pour le maintien de l’activité et le développement des industries de transformation de la viande.

La médiatisation des alertes sanitaires a été moins forte en 2011 que l’année précédente. Néanmoins, le nombre de notifications (alertes, informations ou blocages aux frontières) lancées par la DG Sanco a encore augmenté en 2011 par rapport à 2010.
PDF icon Appui aux entreprises de transformation pour la sécurité sanitaire des produits
2011

Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine

Consulter le resumé

Les salmonelles sont le 2ème agent zoonotique au niveau européen et le premier agent identifié dans les foyers de toxi-infections alimentaires.

La réglementation Européenne prévoit à l’horizon 2013 ou 2014 la mise en place par chaque Etat-membre de dispositifs de surveillance adaptés aux différents maillons de la chaîne de production.

Les résultats des enquêtes de prévalence sur porcs et sur reproducteurs diligentées par l’Union Européenne (EFSA, 2008 et 2009) montrent qu’il est nécessaire :
PDF icon Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine
2011

Valorisation des contrôles microbiologiques des carcasses et des pièces de découpe

Consulter le resumé

Les entreprises d’abattage-découpe mutualisent auprès de l’IFIP les résultats de leurs autocontrôles microbiologiques internes sur les carcasses et pièces de découpe de porcs charcutiers depuis 1995.

Cette mise en commun a permis l’accumulation de données harmonisées dans leur procédure de collecte, précaution indispensable pour leur exploitation et leur analyse individuelle et collective.

PDF icon Valorisation des contrôles microbiologiques<br /><br /><br /><br /><br />des carcasses et des pièces de découpe
2011

Surveillance de Listeria dans la filière porcine

Consulter le resumé

Listeria monocytogenes est une bactérie pathogène intracellulaire responsable de mortalité chez l’homme et l’animal.

Dans la nature, elle peut contaminer des aliments de différentes origines tels que le lait, le fromage, le poisson, les produits carnés ou encore les produits prêts à consommer.

Après une forte diminution, le nombre de cas de listériose a augmenté en France et dans l’Union Européenne ces dernières années.

En 2010, en France, il était de 4,9 cas/ million d’habitants (3,5 cas/million d’habitants en 2005).
PDF icon Surveillance de Listeria dans la filière porcine
2011

Impact de l’atmosphère modifiée sur la conservation des viandes et des produits de la mer

Consulter le resumé

Les nouveaux modes de conditionnement visent à répondre aux attentes sociétales relatives :

- à la sécurité des aliments,

- à l’évolution des modes de consommation

- à l’impact des pratiques sur l’environnement.

Le conditionnement sous atmosphère modifiée s’inscrit dans cette logique.

Ce procédé apporte des solutions techniques à la conservation et à la distribution des produits frais.

Il permet la préservation des qualités microbiologiques et organoleptiques pour mieux répondre aux attentes des consommateurs.
PDF icon Impact de l’atmosphère modifiée sur la conservation des viandes et des produits de la mer
2011

Development of a quantitative risk assessment for cheese made from raw goat milk contaminated by Listeria monocytogenes

Consulter le resumé

Poster. A retrospective study was made to assess the risk of listeriosis following a contamination by Listeria monocytogenes of cheeses made from goat raw milk reported by the Belgian Federal Agency for the Safety of the Food Chain in 2005. On basis of the collected data, a quantitative risk assessment model was developed covering the production chain from the milking of goats until the consumed products

PDF icon Development of a quantitative risk assessment for cheese made from raw goat milk contaminated by Listeria monocytogenes
2011

De nouveaux outils et enjeux de sécurité des aliments

Consulter le resumé

L’objectif de la politique européenne de sécurité des aliments est d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine.

À la suite des crises de la fin des années 90 (ESB, dioxine), l’Union européenne a lancé une réforme de la sécurité de l’alimentation.

Les pays européens disposent d’outils d’évaluation des risques permettant d’identifier les dangers puis d’évaluer les risques pour les consommateurs.
PDF icon tp4royer11.pdf
2011

Evaluation of the impact of the refrigerated transport of pig carcasses loaded above 7°C on their microbial quality and safety

Consulter le resumé

According to the European Regulation (EC) No 853/2004, carcasses must be chilled in the slaughterhouse along a continuous decreasing chilling curve, to ensure a maximal core temperature of 7 °C before transport. However, higher temperatures can be authorized by national competent authorities, and the French Ministry of Agriculture has already allowed 2 hours duration transports for pig carcasses loaded at a maximum core temperature of 12°C.

PDF icon Evaluation of the impact of the refrigerated transport of pig carcasses loaded above 7°C on their microbial quality and safety<br /><br />(Évaluation de l’impact du transport réfrigéré de carcasses de porc chargées au-dessus de 7°C sur leur qualité microbienne et leur sécurité sanitaire)
2011

Bilan des zoonoses alimentaires dans l'Union Européenne en 2009

Consulter le resumé

Cette synthèse présente les statistiques sur les cas humains de zoonoses, sur les fréquences d’isolement des agents zoonotiques dans les produits alimentaires, sans lien avec les cas humains et également sur les foyers de toxi-infections alimentaires. Salmonella Enteritidis est le sérotype majoritaire et les œufs et ovoproduits restent les aliments les plus souvent incriminés dans les cas humains. Les plans de maitrise mis en œuvre dans les filières avicoles portent leur fruit et entraine une diminution du nombre total de cas humains.
PDF icon tp03correge11.pdf
2011

Pages