La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 12 de 12 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Analyser et maîtriser les pertes en maternité

Consulter le resumé

Sylviane Boulot, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 96

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que d’acceptation sociétale. La détermination précise du moment de survenue de cette mortalité et de ses causes est un préalable pour identifier les axes de progrès à mettre en oeuvre dans chaque élevage. Ainsi, la contribution des mort-nés peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux. Les pertes en allaitement dépendent de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer sur une approche multi-factorielle. Lorsque la mortalité néo-natale précoce est réduite, la bonne prise en charge des portées de grande taille et des porcelets «sur-numéraires» devient alors une vraie préoccupation pour un nombre croissant d’éleveurs.

PDF icon Sylviane Boulot, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 96
2019

L’échographie distingue les vrais mort-nés des faux

Consulter le resumé

Sylvie Boulot, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 22-23

L’Ifip propose une nouvelle technique qui détermine les stades et les causes de mortalité des porcelets en maternité. Une démarche essentielle pour améliorer leur survie.

PDF icon Sylvie Boulot, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 259, juin, p. 22-23
2018

Vrai ou faux porcelets mort-nés : une nouvelle méthode rapide d’évaluation par échographie

Consulter le resumé

Poster.

La mortalité élevée des porcelets (>20% de pertes sur nés totaux) reste une préoccupation majeure, en particulier dans les grandes portées.
• Les mort-nés ont une forte contribution (36% des pertes totales), mais la qualité d’enregistrement est variable selon les élevages.
• La détermination précise des mort-nés (autopsies et test de fl ottaison du poumon) est coûteuse et prends du temps.

-> Les « vrais » et « faux » mort-nés peuvent-ils être déterminés plus rapidement par échographie ?

-> Le matériel et la conservation des porcelets permettent-ils des examens en élevage ?

PDF icon poster ifip de Sylviane Boulot et al., 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris
2016

Vrai ou faux porcelets mort-nés : une nouvelle méthode rapide d’évaluation par échographie

Consulter le resumé

Poster.

FR

Avec 20% de pertes sur nés totaux en moyenne (IFIP-GTTT, 2015), la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que sociétales. Les mort-nés représentent en moyenne 36% des pertes, mais cette proportion varie selon les troupeaux et peut être sur- ou sous-estimée de façon importante (Schneider et al., 2002). Or la détermination précise du stade et des causes de mortalité sont essentielles pour identifier les axes de progrès propres à chaque élevage (Robert, 2009). Il s’agit de différencier les mortalités en cours de gestation (momifiés précoces ou tardifs), pendant (« vrais mort-nés ») et après la mise bas (nés vivants ou « faux mort-nés »). Ceci repose sur trois examens rarement réalisés en élevage : des observations externes détaillées, une autopsie et un test de flottaison du poumon. L’étude réalisée a pour objectif d’évaluer l’intérêt d’une méthode alternative rapide basée sur l’échographie du poumon. Afin de préciser les conditions pratiques de sa mise en oeuvre, différents types d’équipements et de conservation des porcelets avant examen sont testés.

ENG

True or false stillborn piglets: a new and rapid ultrasonographic method of evaluation

High rate of pre-weaning mortality (20% of total born) is an important economic and ethical issue in pig farms. Contribution of stillborn piglets is high (36% of total mortality) but variable. This may be attributed to some inaccurate on-farm evaluations, as precise diagnosis requires necropsy (lung flotation test). The aim of this study was to evaluate the accuracy of an alternative on-farm ultrasonographic diagnosis. Measurements were implemented in the IFIP experimental farm on piglets found dead at birth or within 24 h of life (mummies excluded). Thoracic echography was performed with a 5 MHz linear probe before lung flotation test (n = 256 piglets). The same procedures were implemented on different sub-samples of piglets, using a sectorial pregnancy probe (n = 214), after prolonged conservation (4-6 days at 4°C, n = 25) or on frozen-thawed piglets (n = 51). In ‘false stillborn’, ventilation was associated with typical reverberation artifacts, while non-ventilated lungs of ‘true stillborn’ appeared like homogenous hepatized organs. Characterization with the linear probe was in excellent agreement with the flotation test (98 to 100% accuracy) both on fresh and preserved piglets. The sectorial probe was less efficient (time consuming, lower accuracy). Due to its simplicity and moderate cost, this new and rapid method may be of great practical interest both for research and on-farm investigations.

PDF icon Boulot et al., 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris, p. 253-254, poster
2016

Analyse et maîtrise des pertes en maternité

Consulter le resumé

Fiche n° 052 : réduction des coûts d'élevage

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des
raisons économiques que d’acceptation sociétale.
La détermination précise du stade et des causes de mortalité est essentielle pour en identifier les axes de progrès dans chaque élevage.
Ainsi la contribution des mort-nés peut être importante (36% des pertes) mais varie selon les troupeaux. Les erreurs d’enregistrement (sur ou sous-estimations) peuvent être importantes. Les pertes en allaitement dépendent de nombreux facteurs liés à la conduite et leur analyse doit reposer
 sur une approche multifactorielle.

PDF icon fiche_bilan2015_052.pdf
2016

Ultrasonographic diagnosis of intra-partum death in stillborn piglets; preliminary results

Consulter le resumé

High rate of pre-weaning mortality (20% total born) remains problematic in many herds, especially in large litters.
-> Stillborn contribution is high (30% total pre-weaning mortality ) and may be mis-diagnosed.
-> Precise determination of stillborn requires time consuming necropsies and lung flotation test.
-> Possible use of lung ultrasonography as a rapid alternative to necropsies or lung flotation test ?

PDF icon boulot2014esdar.pdf, PDF icon boulot2014esdar-rda.pdf
2014

Rapid ultrasonographic examination of stillborn piglets can provide accurate diagnosis of true intra-partum death

Consulter le resumé

High perinatal mortality in modern pig farms has clear economic and ethical issues. Both stillbirths and post-partum mortality exhibit large increases, with variations according to herds. However due to poor supervision, and few necropsies, true stillborn are often misdiagnosed at farm level. The objective of this work was to investigate possible use ultrasonography as a rapid alternative to lung floatation test.

PDF icon boulot2014esphm.pdf
2014

Analyse des paramètres physiologiques et métaboliques associés aux mises bas longues ou difficiles chez la truie

Consulter le resumé

Les mises bas longues augmentent la mortinatalité et pénalisent la survie ultérieure des porcelets. L’objectif de ce travail est de mieux comprendre les mécanismes des mises bas difficiles chez la truie en étudiant l’évolution de différents paramètres physiométaboliques durant la période péripartum. L’étude, réalisée dans 4 élevages, porte sur 28 mises bas (truies LWxLR nullipares ou primipares) spontanées et non assistées (ni fouilles ni injections).
PDF icon Analyse des paramètres physiologiques et métaboliques associés aux mises bas longues ou difficiles chez la truie
2010

Comment la sélection génétique peut améliorer la survie des porcelets en allaitement ?

Consulter le resumé

Le défi de la sélection aujourd'hui est d'améliorer la survie des porcelets. Pour ce faire, la connaissance des paramètres génétiques est nécessaire pour proposer des objectifs et critères de sélection optimaux. Cette étude a permis d'obtenir à partir de données récoltées à grande échelle et en conditions d'élevage, des estimations de la variabilité génétique de la survie des porcelets en allaitement. Un effet défavorable de la prolificité sur la mortinatalité a été confirmé. Le taux de survie en allaitement est négativement corrélé avec l'hétérogénéité des poids à la naissance.
PDF icon Comment la sélection génétique peut améliorer la survie des porcelets en allaitement ?
2008

Analyse génétique de la productivité numérique et pondérale et de la durée de mise bas de truies Large White et Landrace Français

Consulter le resumé

Poster. L’amélioration de la survie des porcelets avant sevrage constitue un enjeu majeur pour la filière porcine.

La connaissance des paramètres génétiques est nécessaire pour proposer des objectifs et critères de sélection optimaux.
PDF icon Analyse génétique de la productivité numérique et pondérale et de la durée de mise bas de truies Large White et Landrace Français
2008

Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement

Consulter le resumé

Cet article fait le point sur les volumes d’animaux morts en élevage à collecter en France, l’organisation et les voies d’optimisation de la collecte, les systèmes de conservation par le froid et les alternatives de traitement en élevage. En France, le volume de cadavres représente 96 kg par truie en système naisseur-engraisseur, soit près de 300 kg à collecter par semaine dans un élevage de 160 truies.
PDF icon Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement
2005

Vieilles truies et grandes portées en cause : l'hypermortinatalité peut être réduite

Consulter le resumé

2001