La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 10 de 10 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Nutrition en acides aminés de la truie gestante : vers une alimentation azotée de précision / Amino acid nutrition of the gestating sow in a precision feeding approach

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(2), 17-28 - La revue R&D de la filière porcine française

L’amélioration de l’adéquation entre apports et besoins en acides aminés des animaux est motivée par le contexte de prix élevé des matières premières riches en protéines et par la recherche de solutions pour atténuer l’impact environnemental de la production de porc. L’alimentation de précision vise à apporter la bonne quantité d’acides aminés au bon porc au bon moment. Dès lors que la marge de sécurité diminue pour les apports en acides aminés essentiels dans les régimes à basse teneur en protéines, la qualité de l’estimation des besoins est d’autant plus cruciale. Les connaissances sont déjà abondantes sur ce sujet chez la truie mais les travaux de recherche se poursuivent pour augmenter la précision de l’estimation des besoins à l’échelle de l’individu de façon dynamique. Cela concerne l’évolution du besoin en lysine, du profil de la protéine idéale, mais également d’autres acides aminés semi-essentiels ou fonctionnels. Le développement dans un futur proche de nouveaux capteurs permettant de mieux caractériser l’animal et d’équipements d’alimentation de précision devrait permettre de relever le défi de la mise en oeuvre de ces connaissances scientifiques en élevages de production.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Quels niveaux de minéraux et de vitamines recommander pour le régime alimentaire des porcs ? / What mineral and vitamin levels to recommend in swine diets?

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 51-62 - La revue R&D de la filière porcine française

Les minéraux, les oligo-éléments et les vitamines sont ajoutés couramment à l’alimentation des porcs. La plupart des matières premières disponibles pour l’alimentation des porcs sont caractérisées par des teneurs faibles et des disponibilités réduites et variables en ces éléments. Aussi, des apports complémentaires sont généralement nécessaires sous formes de sels d’oligo-éléments, de vitamines de synthèse et de minéraux.
Cet article s’appuie sur une synthèse bibliographique et passe en revue les besoins en minéraux, oligo-éléments et vitamines des porcs permettant d’assurer des performances technico-économiques satisfaisantes dans les conditions d’élevage conventionnelles rencontrées en France. La recherche en nutrition animale a largement orienté ses efforts vers la réduction de l’excrétion de phosphore des porcs, en raison du risque environnemental représenté par son accumulation dans les sols cultivés liés à l’épandage des effluents d’élevage. La généralisation de l’utilisation des phytases microbiennes ces dernières années a entraîné une forte réduction de l’utilisation des phosphates minéraux. Les céréales sont particulièrement déficientes en calcium et en sodium, par conséquent il est nécessaire d’ajouter du carbonate de calcium et du sel pour satisfaire les besoins nutritionnels des porcs. Le zinc et le cuivre sont reconnus comme facteurs de croissance, mais leur utilisation à fortes doses dans les aliments est néfaste pour l’environnement. Les régimes alimentaires des porcs contiennent également des quantités supplémentaires, ajoutées sous forme minérale, de fer, de manganèse, de cobalt, d’iode et de sélénium. Les quantités nécessaires dans les régimes alimentaires des porcs sont décrites séparément pour chaque élément. La vitamine E et la choline sont les vitamines ajoutées les plus onéreuses. Dans ces conditions, il est courant de constater que la choline n’est pas ajoutée aux aliments des porcs à l’engraissement, compte tenu des teneurs jugées suffisantes en choline des matières premières. De même, la vitamine E est incorporée à une teneur inférieure à celle permettant d’améliorer la qualité de la viande. Les travaux récents de l’IFIP ont évalué l’intérêt d’apports supplémentaires de vitamines comparé aux pratiques habituelles observées en élevage. Nos résultats montrent peu d’amélioration des performances et nous amènent à considérer que les recommandations proposées par l’INRA en 1984 sont amplement justifiées.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Organisation structurale et moléculaire des lipides dans les aliments : impacts possibles sur leur digestion et leur assimilation par l’Homme

Consulter le resumé

From the nutrition point of view, lipids are primarily considered as energy suppliers, their dietary intake having to be limited. In fact, lipids are sources of various fatty acids, and dietary recommendations include the daily intakes in different fatty acids (fatty acid profile). Beyond these quantitative aspects, fatty acids are part of larger molecules, mainly triacylglycerols (TAG), that are organized in supramolecular structures as for example fat crystals and lipid droplets.
2011

Synthèse de quelques travaux présentés lors du 21ème congrès vétérinaire de l'IPVS

Consulter le resumé

Cette synthèse est une sélection de présentations intéressantes pour leur caractère innovant, la pertinence des questions posées et les implications pratiques en élevage apportées par les conclusions.

La consultation du proceeding complet est possible sur le site : http://www.ipvs2010.com

Lors de ce congrès, l’Ifip a présenté 3 publications.
PDF icon tp4hemonic10.pdf
2010

El fosforo en la nutricion porcina : el aporte de las materias primas y de las fitasas. Le phosphore dans la nutrition porcine : l'apport des matières premières et des phytases.

Consulter le resumé

En la nutricion porcina es muy importante estimar bien las necesidades de fosforo digestible de los animales, asi como la cantidad que aportan las materias primas y los aditivos utilizados en la alimentacion de los cerdos.

Dans la nutrition porcine il est très important d'estimer bien les besoins de phosphore digestible des animaux, ainsi que la quantité qu'apportent les matières premières et les additifs utilisés dans l'alimentation des porcs.

2009

Contamination : Les micro-organismes pathogènes en agro-alimentaire

Consulter le resumé

Provoquant des dégradations organoleptiques ou nutritionnelles des aliments ou, plus grave, des intoxications ou intoxinations, les micro-organismes influant de manière négative sur les aliments sont nombreux et variés.

Tour d'horizon des bactéries, virus et autres micro-organismes pathogènes ou d'altération.
2009

Valeurs nutritionnelles de la viande fraîche de porc : incidence de la cuisson ménagère

Consulter le resumé

Les données concernant la composition des viandes sont nombreuses (VAUTIER, 2005 - synthèse bibliographique), mais ne sont que partiellement exploitables notamment parce que la représentativité des matières premières analysées en regard de la viande parée telle que consommée n'est pas assurée : viandes issues d'animaux en situation expérimentale, choix des morceaux prélevés (muscles parés), écart entre pièces anatomiques et pièces bouchères, mode d'échantillonnage pour le prélèvement, etc.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008
Vitamines : rôles et besoins dans l’alimentation du porc

Vitamines : rôles et besoins dans l’alimentation du porc

Consulter le resumé

• Pour chaque vitamine : état des connaissances et des pratiques.

• Pour l’utilisateur : repères simples sur les besoins des animaux.



Édition 2005 - Une pochette et 14 fiches 16 X 24

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005
Tables d’alimentation pour les porcs (uniquement en version électronique)

Tables d’alimentation pour les porcs (uniquement en version électronique)

Consulter le resumé

Caractéristiques nutritionnelles des principales matières premières

Limites d’incorporation et conditions d’utilisation. Analyses de contrôle de la qualité. Besoins des animaux. Équilibres à respecter dans les rapports lysine/énergie et acides aminés. Règles de base de la conduite alimentaire. Calcul des valeurs énergétiques à partir des résultats d’analyse, et des teneurs en acides aminés à partir du dosage de la MAT.



Édition 2002 - Ifip, Arvalis, Unip, Cetiom - 40 pages 17 X 24

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Le sel en question...

Consulter le resumé

Le sel est un ingrédient technologique important dans la fabrication des charcuteries et des salaisons. Or, l'AFSSA a rendu un avis le 13 juin 2000 visant à diminuer les apports en sel dans l'alimentation, connaître la consommation réelle individuelle de sel, analyser la teneur réelle en sel des aliments, et faire un point des connaissances scientifiques des relations entre sel et santé. Dans ce contexte, les fonctionnalités du sel pour la transformation des viandes sont rappelées, et des recommandations sont données aux professionnels de ce secteur.

PDF icon Le sel en question...
2002