La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 61 à 80 de 90 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Bilan porcin français 2007 : baisse du solde extérieur

Consulter le resumé

En 2007, la production porcine française a augmenté de 1%, à 2,3 millions de tonnes et la consommation de 2%. Le taux de couverture des besoins intérieurs a peu évolué, stabilisé depuis plusieurs années autour de 106%. Le poids des échanges est important. En valeur, le solde des viandes est devenu négatif, compensé par les exportations d’animaux vifs.
PDF icon Bilan porcin français 2007 : baisse du solde extérieur
2008

Campylobacter coli pulsed field gel electrophoresis genotypic diversity in pork food chain

Consulter le resumé

2007

Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents

Consulter le resumé

La présente fiche synthétique donne à voir la comparaison de données disponibles et publiées par les différents pays. Elles sont issues d’échantillons d’élevages de tailles très différentes. Un travail plus approfondi est à conduire pour comparer des résultats d’élevages de même taille ou correspondant à la frange la plus dynamique de la production nationale dans les différents pays. Il permettrait en particulier de mieux situer les tendances de la productivité numérique des truies dans les différents pays.
PDF icon Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents
2006

La production porcine face aux règles environnementales, dans quelques pays de l'Union européenne

Consulter le resumé

L'organisation commune du marché du porc (OCM) dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC), est très légère. Cette production ne béneficie ni d'un prix garanti, ni d'aides publiques. Sa production n'est pas contingentée, ni régulée par un dispositif public de gestion. Le soutien apporté au marché de porc par le budget européen est très faible. A l'exception de mécanisme de protection vis-à-vis des pays tiers, le marché commun du porc est donc entièrement soumis à la loi de l'offre et de la demande.
PDF icon La production porcine face aux règles environnementales, dans quelques pays de l'Union européenne
2006

La production de l'UE se stabilise

Consulter le resumé

En 2005, l’Union européenne à 25 a stabilisé sa production porcine par rapport à 2004 : 241,7 millions de porcs ont été produits pour 21,2 millions de tonnes équivalent carcasse. Une hausse de moins de 1% est attendue pour 2006. Le mouvement d’ensemble est très faible, mais des différences importantes sont observées entre les pays.

Les exportations européennes vers les pays tiers représentent plus de 7% des quantités produites dans l’UE, alors que les importations sont devenues quasiment inexistantes depuis l’élargissement aux Nouveaux États Membres (NEM) en 2004.
PDF icon La production de l'UE se stabilise
2006

Elevages dans l'UE plus spécialisés

Consulter le resumé

En 2003, l’UE à 15 comptait 644 000 exploitations avec des porcs. Ce nombre se réduit par la disparition des petits élevages et le développement des plus grands.

Avec les 10 Nouveaux États Membres, arrivés en 2004, 1,5 million d’élevages se sont ajoutés. Ils détiennent 70% des élevages de l’UE à 25, mais seulement 20% du cheptel. De

nombreuses exploitations porcines y ont une activité très réduite.
PDF icon Elevages dans l'UE plus spécialisés
2005

Exportations de porc dans l'UE entre carcasses et pièces

Consulter le resumé

L'intégration des nouveaux membres a peu modifié les échanges de porcs de l'Union européenne qui ont atteint en 2004 un niveau record. Un tiers de la viande de porc produite n'est pas consommée dans son pays d'origine. Les échanges sont élevés et contribuent à l'unification du marché. Par contre, les circuits sont devenus plus complexes : plus spécialisés du fait d'une élaboration croissante, ils traduisent aussi la délocalisation de la découpe pratiquée par des entreprises transnationales.
PDF icon Exportations de porc dans l'UE entre carcasses et pièces
2005

Porcs néerlandais : la traçabilité s'affine

Consulter le resumé

Suite à l'épizootie de peste porcine classique en 1997 et pour répondre aux directives européennes, les Pays-Bas ont amélioré le système I et R (Identification and Registration) qui enregistre et contrôle les mouvements de porcs dans le pays. Tous les porcelets sont identifiés dans la semaine qui suit le sevrage à l'aide de boucles d'oreilles portant le numéro de l'exploitation (N°UBN) et un numéro d'ordre.
PDF icon Porcs néerlandais : la traçabilité s'affine
2004

Jambons livrés en salaison : des disparités nationales

Consulter le resumé

Les cahiers des charges mis en place par les salaisonniers pour maîtriser la qualité de la matière première prennent en considération des critères technologiques mais aussi microbiologiques.
PDF icon Jambons livrés en salaison : des disparités nationales
2004

Les Rencontres de l'ITP - Space 2003

Consulter le resumé

Le SPACE est le rendez-vous annuel des professionnels de la filière porcine. Cette année, l'ITP a profité de cette opportunité pour organiser des "Rencontres". Elles ont vocation à susciter un débat largement ouvert sur une question technique ou économique importante pour la filière porcine.
2003

Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Les objectifs de l’étude étaient de faire le bilan des contraintes environnementales s’appliquant aux élevages de porcs dans l’UE, de décrire les conditions de développement des élevages en France, Pays-Bas, Danemark et Espagne, et estimer les conséquences économiques.

Des constats communs peuvent être mis en exergue :

- Il existe des effets de seuils liés à la réglementation.

- Les seuils sont différents.

Bas en France, ils qualifient les élevages de taille moyenne (50 à 250 truies NE).
PDF icon Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne
2003

I et R : le système d'identification des porcs aux Pays-Bas

Consulter le resumé

Suite à l’épizootie de Peste Porcine Classique en 1997 et pour répondre aux Directives européennes, les Pays-Bas ont amélioré le système I et R qui enregistre et contrôle les mouvements de porcs dans le pays.
PDF icon I et R : le système d'identification des porcs aux Pays-Bas
2003

Conditions de développement des élevages de porcs en France - Analyse de 611 projets déposés entre 1997 et 2001

Consulter le resumé

La présente étude s’inscrit dans une approche plus globale destinée à apprécier les effets des contraintes d'environnement sur l'installation et le développement des élevages de porcs dans quelques bassins de production de l'Union européenne, et notamment en France, Espagne, Danemark et Pays-Bas.

Ce rapport constitue la partie française du travail. Il s’appuie sur les résultats d’une enquête menée en 2001 auprès de 23 groupements de producteurs de porcs. 611 dossiers d’investissements, menés entre 1997 et 2001, ont ainsi été traités avec le logiciel SPHINX 2000.
PDF icon Conditions de développement des élevages de porcs en France - Analyse de 611 projets déposés entre 1997 et 2001
2003

Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001

Consulter le resumé

La production de l’UE a progressé régulièrement au cours de la dernière décennie, mais elle est assez stable ces dernières années. Cependant, on observe des

évolutions très diverses selon les pays : croissance de production en Espagne et au Danemark, fortes baisses aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni. Dans chaque pays, la consommation par habitant évolue peu. Les échanges entre les pays dépendent fortement de ces tendances.
PDF icon Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001
2002

Installation et fonctionnement des élevages de porcs face aux contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Bilan des contraintes et réglementations ayant trait à l’environnement, s’appliquant aux élevages de porcs dans les pays de l’UE, conditions pratiques de création et développement des élevages. Conséquences économiques, délais de réalisation et coût induits.

150 pages + annexes

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Production porcine dans l'UE : les évolutions se compensent

Consulter le resumé

Après la crise de 1998/99, la production porcine de l'UE s'est un peu repliée, tout en restant à un niveau élevé. L'amélioration de la conjoncture qui a suivi en 2000 et 2001 ne l'a pas relancée : les mesures de protection de l'environnement et les exigences de la société freinent son développement.

PDF icon bp2002n308.pdf
2002

France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers

Consulter le resumé

Les deux cas de fièvre aphteuse pèsent très lourd sur nos échanges. En effet, les

exportations vers les pays tiers ont été divisées par deux par rapport à 2000.

Néanmoins, les entreprises ont su développer les parts de marché dans l’Union

européenne, limitant ainsi l’effondrement des ventes.

A l’importation, les volumes diminuent aussi. L’Espagne a maintenu ses ventes et

a augmenté sa part de marché. Le Danemark s’est aussi renforcé. En revanche, les

Pays-Bas et la Belgique étaient moins présents en 2001 qu’en 2000.
PDF icon France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers
2002

Baisse de production, coûts en hausse, restructurations : jours sombres pour la production porcine aux Pays-Bas

Consulter le resumé

Les éleveurs néerlandais ont subi une réduction autoritaire de leurs effectifs de 10 %. Aujourd'hui, pour qu'ils arrêtent, on leur paie leurs terres jusqu'à plus de 1 million de francs àl'hectare. Les syndicats sont d'accord. Ceux qui resteront seront moitié moins nombreux mais deux fois plus gros !
2002

France : marché ouvert

Consulter le resumé

Après 15 années de croissance, la crise a imposé en 2000 une réduction de la production porcine française. La consommation a baissé au même rythme, stabilisant le taux d’auto approvisionnement au niveau de 1999. Les volumes d’importations

et exportations n’ont pas changé en 2000 : les principales variations portent sur les destinations et les fournisseurs.
PDF icon France : marché ouvert
2001

Porc dans l'UE : diversité des prix perçus

Consulter le resumé

Bientôt exprimés dans une monnaie commune, l'euro, le prix de marché du porc publiés dans les pays de l'UE, ne sont pas directement comparables et ne permettent pas de connaître la rémunération. Aussi, l'ITP a réalisé une étude pour situer et comparer les prix réellement perçus dans les principaux bassins de l'UE, proposant un outil permanent d'observation.

Le prix de porc est le résultat de la confrontation de l'offre et de la demande, sur un marché européen, unique, libéral et ouvert aux échanges. Une hiérarchie apparaît toutefois entre les pays.

PDF icon bp2001n290.pdf
2001

Pages