La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 7 de 7 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Micropolluants et résidus chimiques dans les viandes bio et conventionnelles

Consulter le resumé

Eric Royer et Brice Minvielle, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 81

Plus de 90% des consommateurs français citent la santé humaine et notamment les faibles teneurs en contaminants chimiques comme le premier motif d’achat de produits bio, même s’il n’y a pas de preuve scientifique que les produits alimentaires biologiques soient plus sains (les produits « standards » eux-mêmes posant peu de problèmes avérés). Le projet SOMEAT constitue la première étude évaluant objectivement les risques éventuels des systèmes bio/ conventionnel au regard de la teneur des viandes porcines, bovines et de volailles en plus de 250 contaminants. Pour le porc, des foies et des muscles ont été collectés en 2014 dans six abattoirs, provenant de 70 élevages porcins dont 30 biologiques, 12 Label Rouge et 28 conventionnels ; chaque échantillon correspondant à trois carcasses. Les contaminants (17 dioxines, 18 PCB, 3 isomères HBCD, 6 mycotoxines, 6 métaux lourds) et les résidus (75 antibiotiques et 121 pesticides) ont été mesurés par les laboratoires nationaux de référence.

PDF icon Eric Royer et Brice Minvielle, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 81, fiche n°44
2018

Micropollutants and chemical residues in organic and conventional meat

Consulter le resumé

Gaud Devilly-Pinel et al., Food Chemistry,, 2017, volume 232, 1er octobre, p. 218-228

The chemical contamination levels of both conventional and organic meats were assessed. The objective was to provide occurrence data in a context of chronic exposure. Environmental contaminants (17 polychlorinated dibenzodioxins/dibenzofurans, 18 polychlorinated biphenyls (PCBs), 3 hexabromocyclododecane (HBCD) isomers, 6 mycotoxins, 6 inorganic compounds) together with chemical residues arising from production inputs (75 antimicrobials, 10 coccidiostats and 121 pesticides) have been selected as relevant compounds. A dedicated sampling strategy, representative of the French production allowed quantification of a large sample set (n = 266) including both conventional (n = 139) and organic (n = 127) raw meat from three animal species (bovine, porcine, poultry). While contamination levels below regulatory limits were measured in all the samples, significant differences were observed between both species and types of farming. Several environmental contaminants (Dioxins, PCBs, HBCD, Zn, Cu, Cd, Pb, As) were measured at significantly higher levels in organic samples.

2017

Base de données sur les contaminants chimiques susceptibles d'être transférés aux denrées alimentaires d'origine animale

Consulter le resumé

 6ès rencontres du RMT Quasaprove "recherche appliquée, formation & transfert", Paris, le 8 mars 2016, visuels, par Emilie Donnat et Eric Royer

Dans un contexte de mondialisation accrue, la qualité sanitaire des denrées alimentaires d’origine animale (DAOA) est une priorité pour les acteurs des filières.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Journée technique : le Point sur les contaminants chimiques dans les viandes

Consulter le resumé

Jeudi 30 Mars 2017 à l’IFIP sur 3 sites connectés en visioconférences : 5 rue Lespagnol, Paris ou à la Motte au Vicomte, Le Rheu (35) ou 34, Boulevard de la Gare, Toulouse (31)

PDF icon voir le programme complet de la journée
2017

Méthodologie d’identification et d’évaluation des contaminants chimiques à risque

Consulter le resumé

Fiche n° 046 : maîtrise de l'hygiène des produits 

L’un des axes de travail du RMT Quasaprove « Qualité sanitaire des productions végétales de grande culture », co-piloté par l’ACTA, concerne la qualité sanitaire des denrées alimentaires d’origine animale.
Une étude collective a fait le point en 2014 sur les connaissances nécessaires à l’identification et la classification des contaminants chimiques transférables aux denrées animales à partir de l’alimentation animale. 4 familles de contaminants chimiques potentiellement véhiculés par les matières végétales: éléments traces, mycotoxines, pesticides et polluants organiques persistants (POP) ont ainsi été étudiées, dans le cadre d’un stage de fin d’études d’ingénieur.

PDF icon fiche_bilan2014_046.pdf
2015

Résidus dans la viande de porc : résultats des plans français de 2001 à 2004

Consulter le resumé

Dans toute denrée alimentaire végétale ou animale, diverses substances chimiques ou résidus sont susceptibles de se retrouver en quantité infime. Ces quantités infimes, appelées résidus peuvent avoir pour origine les médicaments vétérinaires, les substances interdites et les contaminants de l'environnement. Le dépistage des résidus dans les denrées d'origine animale est réglementé au niveau européen par la Directive 96/23/CE du 29 avril 1996. La diffusion de ces résultat est assurée par la DGAL (Direction générale de l'alimentation) qui réalise un bilan annuel destiné à la CE.
PDF icon Résidus dans la viande de porc : résultats des plans français de 2001 à 2004
2006

Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans français de 2001 à 2003

Consulter le resumé

Etant donné le haut niveau souhaité de protection de la santé des consommateurs, la mise en place de contrôles de résidus dans les denrées d’origine animale est réglementée au niveau européen par une directive, surnommée « directive résidus ».
PDF icon Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans français de 2001 à 2003
2005