La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 5 de 5 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Réduction de la teneur en phosphore phytique du tourteau de colza par trempage en présence de phytase microbienne

Consulter le resumé

Poster.

L’intérêt d’un trempage du tourteau de colza (TC) en présence de phytase microbienne est étudié afin d’accroître le temps d’activité de l’enzyme sur son substrat, le phosphore (P) phytique. La cinétique d’hydrolyse du P phytique du TC mélangé à de l’eau en présence de Natuphos® (BASF, SE) est au préalable établie. Une validation de cette technique est ensuite réalisée sur des porcs en engraissement dont les performances et l’état de minéralisation osseuse sont comparés.

PDF icon poster ifip de Didier Gaudré et al., 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris
2016

Réduction de la teneur en phosphore phytique du tourteau de colza par trempage en présence de phytase microbienne

Consulter le resumé

Poster.

FR

Le phosphore phytique représente la principale source de phosphore (P) des matières premières végétales. Pour être disponible pour l’animal, le P phytique doit être hydrolysé par les phytases. Le temps pendant lequel les phytases effectuent l’hydrolyse du P phytique, est limité au temps de séjour de l’aliment dans l’estomac et la partie proximale de l’intestin grêle. L’intérêt de réaliser un pré-trempage des matières premières en présence de phytase microbienne, pour permettre d’allonger la durée pendant laquelle les phytases peuvent agir sur le P phytique, a été étudié par Blaabjerg et al. (2010). Leurs résultats montrent des possibilités intéressantes de réduire la teneur en P phytique des tourteaux d’oléagineux en particulier. L’objectif de notre étude est de mesurer la cinétique d’hydrolyse du P phytique du tourteau de colza (TC) lorsqu’il est mis en solution dans de l’eau à 20°C en présence d’une phytase d’origine microbienne. L’intérêt de cette technique est ensuite validé dans le cadre d’un essai zootechnique, associant aux mesures de performances en engraissement et de caractéristiques de carcasses, une estimation de la minéralisation osseuse à partir d’images obtenues à l’aide d’un scanner à rayons X.

ENG

Reduction of phytic phosphorus content of rapeseed meal with a soak in the presence of microbial phytase

This study described the disappearance rate of phytic phosphorus (P) from rapeseed meal due to its hydrolysis by a microbial phytase in soaking conditions: 1000 FTU of phytase Natuphos® and 4 l of water were added per kg of rapeseed meal and mixed between 0 to 8 h and 22 to 24 h. Phytic P content decreased by 42 % at 24 h and we observed that this result was practically already obtained at 4 h (34 %). Inositol phosphates 4, 5 and 6 proportions remained constant whatever the mixing time. We confirmed the rate of disappearance observed at 4 h with a 30-112 kg bodyweight (BW) range trial involving 48 crossbred (Large White x Landrace) x Pietrain pigs raised in individual pens. Rapeseed meal either soaked or not was introduced at a 20 % level into the diet. Inorganic phosphate was incorporated into the control diet to reach the digestible P requirements: 0.22 and 0.18 g per MJ net energy, respectively over the 30-65 and the 65-115 kg BW ranges. No significant difference on performances during the 30 to 112 kg BW range and on carcass characteristics was observed. In addition, the CT scanner measurements of the radius (based on X-ray absorption) did not reveal any effect of the soaked diet on bone mineralization.

PDF icon Didier Gaudré et al., 48es JRP, le 2 et 3 février 2016, Paris, p. 155-156, poster
2016

Evaluation de la digestibilité du phosphore du tourteau de colza et des drèches d’éthanol de blé

Consulter le resumé

Fiche n° 044 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

La maîtrise des rejets en phosphore (P) constitue un enjeu environnemental important pour la production porcine. Une meilleure connaissance de
l’apport de chaque matière première contribue à un meilleur ajustement de la composition de l’aliment aux besoins des porcs et donc, à un moindre rejet de Phosphore. En 2004, les tables INRA-AFZ publiaient les premiers coefficients de digestibilité du P (dP) des matières premières pour le porc.
Cependant, certains de ces coefficients restaient fragiles : pour le tourteau de colza, la valeur publiée reposait sur une seule mesure ; de même, les drêches issues de la production d’éthanol à partir de blé restaient très peu étudiées. Par ailleurs les «équivalences d’apport» permises par les phytases microbiennes (le phosphore des matières premières rendu disponible) ont été établies pour des régimes associant des céréales au tourteau de soja ; or le tourteau de colza est désormais largement utilisé dans les aliments porcs en France. Enfin, des travaux réalisés par des équipes de recherche danoises ont montré que le P phytique des tourteaux d’oléagineux était hydrolysé par les phytases microbiennes après quelques heures de mélange dans de l’eau, ce qui modifie donc les propriétés des aliments en soupe.
Dans ce contexte, ce projet (Phosphoporc) a consisté à déterminer le coefficients de digestibilité du Phosphore du tourteau de colza et des drèches d’éthanol de blé. En outre, pour le premier, les effets de la phytase microbienne sur le dP et sur la cinétique d’hydrolyse du P phytique en milieu aqueux ont également été étudiés.

PDF icon fiche_bilan2015_044.pdf
2016

Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 10 kg de poids vif ?

Consulter le resumé

L’incidence zootechnique et environnementale de la réduction du zinc alimentaire en relation avec l’apport de 3-phytase microbienne est étudiée sur 379 porcelets et 160 porcs charcutiers. Les teneurs en zinc des aliments sont déterminées en utilisant l’équivalence de 23, 32 et 40 mg de zinc sous forme de sulfate pour respectivement 280, 500 et 750 FTU établie sur le porcelet sevré. Cette équivalence est utilisée en engraissement en adoptant une marge de sécurité de 20 %.
PDF icon Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 10 kg de poids vif ?
2006

Utilisation de phytase microbienne dans des aliments à base de maïs humide pour le porc charcutier

Consulter le resumé

La diminution de l'excrétion de phosphore a été recherchée avec l'utilisation d'aliments à base de maïs humide pour le porc charcutier de 38 à 110 kg. L'aliment témoin assurait un apport de 5,1 g/kg de phosphore total et l'aliment étudié en apportait 4,4 g/kg. Dans ce dernier était incorporées 500 U.P. de phytase microbienne NATUPHOS. Les performances zootechniques et la composition corporelle sont identiques avec les deux aliments. Le taux de phosphore dans le lisier brut est réduit de 25 p. cent en période de croissance et de 12,2 p. cent sur la durée totale d'élevage.
PDF icon Utilisation de phytase microbienne dans des aliments à base de maïs humide pour le porc charcutier
1997