La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 6 de 6 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Analyse des pertes en maternité à partir de la GTTT

Consulter le resumé

Brigitte Badouard, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 100

La maitrise des pertes en maternité est une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques. Leur évolution récente renforce la nécessité de travailler sur cette thématique.
Les travaux menés en 2020 ont été conduits selon deux grands axes. Tout d’abord la promotion de l’outil Web PertMat a été renforcée auprès des Organisations de Producteurs (OP) et des vétérinaires. De nombreux comptes ‘Techniciens’ ont été ouverts, leur permettant ainsi d’accéder à l’analyse fine des pertes en maternité permise par l’outil, pour les élevages dont ils réalisent le suivi.
En parallèle, une étude a été menée sur plus d’un million de portées, correspondant aux carrières des truies ayant sevré au moins une portée en 2019, afin d’identifier les facteurs explicatifs des pertes en maternité à partir des critères disponibles en GTTT.

PDF icon Brigitte Badouard, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 100
2021

Un nouvel outil d’analyse de la morti-natalité

Consulter le resumé

Fiche n° 082 : facteurs de productivité des élevages

Avec en moyenne 20% de pertes sur nés totaux, la mortalité excessive des porcelets en maternité reste une préoccupation majeure, tant pour des raisons économiques que d’acceptation sociétale. La détermination précise du stade et des causes de mortalité sont essentielles pour identifier les axes de progrès propres à chaque élevage.
Ainsi, la contribution des mort-nés est importante (36% des pertes) mais variable selon les troupeaux.
En l’absence de surveillance des mises bas, les erreurs d’enregistrement (sur- ou sous-estimations) peuvent être importantes.

PDF icon fiche_bilan2014_082.pdf
2015

Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995

Consulter le resumé

Le taux de mortinatalité de cet échantillon (6,9 % des nés totaux) est légèrement plus faible que celui observé sur l’ensemble des

élevages suivis en GTTT en 1999 (7,2 % ITP, 2000). Dans cette étude, 54 % des portées n’ont pas de porcelets morts nés. Entre les

rangs 2 et 10 et plus, le taux de mortinatalité augmente de 4,6 % à 10,6 %. Dans les portées de 20 porcelets et plus, la fréquence de 5 porcelets morts nés et plus
PDF icon Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995
2001

Importance et origine des porcelets morts nés : truies nées en 1994 et 1995 suivies en Gestion Technique des Troupeaux de Truies et observations en stations expérimentales

Consulter le resumé

La mortinatalité concerne chaque année plus de 2,5 millions de porcelets en France, correspondant à un manque à gagner estimé à 300 millions de FF. L’introduction de truies hyperprolifiques et sino-européennes dans les élevages risque d’amplifier encore ce phénomène.
PDF icon Importance et origine des porcelets morts nés : truies nées en 1994 et 1995 suivies en Gestion Technique des Troupeaux de Truies et observations en stations expérimentales
2001

Importance et origine des porcelets morts nés

Consulter le resumé

2000

Analyse statistique du taux de morts-nés

Consulter le resumé

1999