La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 48 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Résultats techniques et économiques 2000 : retour à l'équilibre

Consulter le resumé

Après deux années de crise sévère, les résultats de la production porcine sont devenus plus encourageants en 2000.

Le prix moyen du porc a progressé de 21%. Les marges se rapprochent de leurs plus hauts niveaux de 1992 et 1996/97, limitées cependant par l'augmentation du prix de l'aliment.

PDF icon bp2001n294.pdf
2001

Compétitivité de la production porcine : coûts, prix et contraintes

Consulter le resumé

Dans un marché concurrentiel et peu soutenu, la dynamique de la production porcine dépend de sa compétitivité. Celle-ci repose sur les coûts de production et sur la valorisation du porc payé au producteur. Mais de plus en plus d'éléments externes, réglementaires notamment, exercent maintenant une influence déterminante. Un tour d'horizon de la compétitivité de la production porcine européenne avec l'édition 2001 de l'Observatoire de l'ITP.

PDF icon bp2001n296.pdf
2001

L'euro : nouvelle monnaie, nouveaux repères

Consulter le resumé

De nombreux changements accompagnent le passage à l'euro : nouvelles expressions des quantités pour conserver la précision des cotations, grilles de paiement, dans tous les pays... Attention cependant, pour comparer, à la définition des produits !

PDF icon bp2002n301.pdf
2002

Prix du porc et de l'aliment 1990-2001, en route vers l'euro

Consulter le resumé

Début 2002, l’euro est arrivé dans notre porte-monnaie. Acteurs et observateurs

du marché du porc doivent se doter de nouveaux repères. C’est l’occasion d’un retour sur les prix des dix dernières années, période de gestation de la monnaie

unique européenne. L’évolution mouvementée des parités monétaires, en premier lieu vis à vis du dollar, a aussi influencé l’économie porcine.
PDF icon Prix du porc et de l'aliment 1990-2001, en route vers l'euro
2002

Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : situation actuelle et perspectives

Consulter le resumé

Les risques affectant la production porcine sont nombreux et variés, mais le revenu des producteurs est principalement influencé par le niveau et la variabilité des prix du porc et des intrants. L’accroissement de l’exposition aux risques des producteurs conjugué à la baisse des soutiens publics rend nécessaire une meilleure prise en charge des risques à l’échelle du producteur, de la filière, des marchés et des Pouvoirs publics.
PDF icon Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : situation actuelle et perspectives
2006

Crise porcine : atypique et violente

Consulter le resumé

Une crise violente et atypique frappe la production porcine européenne.

Quelles perspectives et quels enseignements peut-on tirer à l'aube de 2008 ?
2008

La filière porcine française face à sa concurrence. Evaluation de distorsions

Consulter le resumé

La production porcine française est durement frappée par une crise de marché résultant de la hausse des prix de l’alimentation animale. Il est beaucoup trop tôt pour en évaluer les conséquences. Mais il est à craindre que le paysage en sorte profondément modifié (structure des élevages, localisation géographique, volume de la production et effets sur les autres maillons de la filière…). D’autant qu’une crise peut en cacher d’autres.

Les élevages français de porcs manquent d’investissements, conséquence directe de l’arrêt de la croissance depuis une dizaine d’années.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Matières premières : quelle sortie de crise ?

Consulter le resumé

Le prix de l'aliment pour les porcs baissera peu en 2008. Les informations actuellement disponibles sur l'offre et la demande en matières premières pour les mois à venir rendent l'hypothèse vraisemblable.
2008

Enjeux économiques : prix de l'aliment et prix du porc - 2007, une année de rupture.

Consulter le resumé

Malgré quelques signes avant-coureurs, la brutalité de la hausse du prix des aliments pour les animaux a pris le monde de l'élevage au dépourvu. La filière porcine est particulièrement touchée puisque, en 2007, le prix du porc a baissé et n'a montré aucun signe d'ajustement à ce contexte perturbé. L'année 2007 traduit donc une rupture brutale par rapport aux années passées, et 2008 verra vraisembablement cette tendance s'accentuer.
2008

Hausse des prix de l'aliment pour les porcs en 2007 : conséquences pour les coûts, la rentabilité, la compétitivité des produits

Consulter le resumé

Les hausse des marchés des produits végétaux, en Europe et dans le monde, à partir de l'été 2006 et surtout après l'été 2007, a été rapidement et intégralement répercutée sur le prix des aliments pour les animaux. En production porcine, l'alimentation représentant environ les 2/3 du coût de production, celui-ci a augmenté dans la foulée. Mais pour les producteurs de porcs, le prix est déterminé de manière libérale par le marché, c'est-à-dire par l'offre et la demande de viande de porc. Or celles-ci ne dépendent pas instantanément du coût.
PDF icon Hausse des prix de l'aliment pour les porcs en 2007 : conséquences pour les coûts, la rentabilité, la compétitivité des produits
2008

Incidence technico-économique des maladies pulmonaires

Consulter le resumé

Cette étude évalue l’incidence des lésions pulmonaires sur les performances techniques et économiques d’un échantillon d’élevages de porcs du Grand Ouest de la France.

Les données de Gestion Technico-économique (GTE) de 100 élevages situés dans l’ouest de la France ont été analysées, en particulier l’indice de consommation, le taux de pertes et les dépenses de santé. Les élevages ont été classés en 5 puis 3 catégories, selon la gravité des lésions pulmonaires observées à l’abattoir sur un lot de porcs .
PDF icon tp3aubry10.pdf
2010

Les fluctuations sur les marchés mondiaux des céréales et du soja : Impacts sur le prix de l’aliment porcin et perspectives. Projections de coûts de revient du porc en 2020

Consulter le resumé

Les évolutions des marchés des matières premières conditionnent la compétitivité et le coût de l’alimentation porcine. La situation réelle des marchés combinera plusieurs hypothèses. La rentabilité des filières animales dépendra de la cohérence des choix politiques et de société sur les produits animaux et végétaux, sur la production et le commerce.

Les coûts de revient dépendront largement du coût des matières premières alimentaires mais aussi des gains de productivité en élevage (productivité

PDF icon Les fluctuations sur les marchés mondiaux des céréales et du soja : Impacts sur le prix de l’aliment porcin et perspectives<br /><br />- Projections de coûts de revient du porc en 2020
2010

Perspectives des marchés internationaux des matières premières de l’alimentation

Consulter le resumé

Les évènements survenus entre 2006 et 2007 ont remis en lumière l’impact de la volatilité des prix des matières premières agricoles sur les filières animales à travers le prix de l’aliment. Celui-ci est d’autant plus marqué dans la filière porcine que la part de l’aliment représente autour de 60% du coût de revient. L’enjeu de cette étude, achevée en 2010, était d’évaluer les perspectives envisageables des écarts de prix de l’aliment porcin entre les Etats-Unis, le Brésil et l’Union européenne, selon plusieurs situations des marchés mondiaux des céréales et des matières protéiques.
PDF icon Perspectives des marchés internationaux des matières premières de l’alimentation
2010

Prévision des prix du porc et de l’aliment

Consulter le resumé

Les prix du porc et de l’aliment, en raison de leur contribution aux résultats économiques des élevages, font l’objet d’un suivi et d’une analyse permanente.

La conjoncture de l’année 2010 avec notamment une nouvelle forte augmentation du prix des céréales et de l’aliment au deuxième semestre a renforcé cette exigence.

L’activité sur ce thème fournit ainsi aux opérateurs de la filière des instruments pour mieux comprendre les marchés, anticiper leurs évolutions et disposer d’éléments de pilotage pour leur activité.

PDF icon Prévision des prix du porc et de l’aliment
2010

Des indicateurs pour un suivi mensuel des résultats des élevages de porc en France

Consulter le resumé

Les variations de conjoncture sont depuis quelques années très rapides et très marquées, et affectent directement le résultat économique des éleveurs. Aussi, l’IFIP a développé un modèle de calcul mettant en relation les résultats annuels des références de Gestion Technico-économique et des données de conjoncture mensuelle, comme le prix du porc ou le prix d’achat de l’aliment. Il permet ainsi de disposer d’indicateurs mensuels de marges et de coûts, pour un suivi en temps réel et prévisionnel des résultats des différents types d’élevage de porcs.
PDF icon tp6aubry10.pdf
2010

Économie des élevages : indicateurs IFIP de marge et de coût

Consulter le resumé

La volatilité des marchés rend nécessaire un suivi en temps réel des conséquences économiques au niveau des élevages.
PDF icon bp2011n406.pdf
2011

Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale. Analyse prospective des écarts de prix de l'aliment porcin dans l'UE, aux Etats-Unis et au Brésil

Consulter le resumé

Les formules alimentaires porcines sont liées à la disponibilité locale de matières premières. La comparaison des prix des céréales et tourteaux fait ressortir un avantage comparatif de 48 $/t sur 2000-2009 pour l’aliment aux Etats-Unis et de 30 $/t pour le Brésil, où maïs et soja constituent la base des formules, vis-à-vis de la Bretagne.

Les projections du Fapri, de l’USDA ou de l’OCDE sont utilisées comme sources pour les bilans et les prix des matières premières.
PDF icon Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale. Analyse prospective des écarts de prix de l'aliment porcin dans l'UE, aux Etats-Unis et au Brésil
2011

Importance et diversité des aliments fabriqués à la ferme en élevages de porcs

Consulter le resumé

Afin de mieux connaître la part et les caractéristiques de l’aliment fabriqué à la ferme dans les élevages de porcs français, une enquête a été réalisée sur l’ensemble des élevages ayant participé aux références GTE en 2009, soit au total 2 810 élevages dont 1 690 naisseurs-engraisseurs.

Elle visait à caractériser les aliments distribués selon les types d’animaux, et à connaître les matières premières utilisées en cas de fabrication d’aliment.
PDF icon tp1badouard11.pdf
2011

Perspectives des marchés des matières premières de l'alimentation animale : analyse prospective des écarts

Consulter le resumé

Les formules alimentaires porcines sont liées à la disponibilité de matières premières. La comparaison de 2000-2009 des prix des céréales et tourteaux fait ressortir un avantage comparatif vis-à-vis de la Bretagne, de 48 $/t pour l’aliment aux Etats-Unis et de 30 $/t au Brésil où maïs et soja sont à la base des formules.
PDF icon tp2roussillon11.pdf
2011

Résultats 2010 des élevages : dans la continuité de 2009

Consulter le resumé

Les paramètres économiques de 2010 ressemblent à s’y méprendre à ceux de 2009 : prix moyen de l’aliment consommé par les porcs à 200 euros/tonne, et prix perçu par les éleveurs autour de 1,30 euro/kg carcasse. Avec des performances techniques légèrement améliorées, le résultat est équilibré en 2010, mais il ne permet pas de compenser les pertes accumulées des années passées, et encore moins d’envisager les investissements nécessaires, d’autant que la situation risque de se dégrader de nouveau en 2011.
PDF icon bp2011n409.pdf
2011

Pages