La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 41 à 60 de 67 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Les prix des pièces : Quelle relation avec le prix du porc ?

Consulter le resumé

La nature libérale et concurrentielle du marché européen génère des fluctuations amples et nombreuses du prix du porc et des pièces. Historiquement, ces cotations ont été considérées comme étroitement liées, dans les filières porcines françaises et européennes, mais la réalité semble de plus en plus complexe. Or la maîtrise du prix des pièces est déterminante pour la rentabilité et la compétitivité des opérateurs de l’aval. La connaissance des évolutions futures des prix de pièces devient un enjeu important.

PDF icon bp2012n420.pdf
2012

Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne

Consulter le resumé

Poster. Dans un contexte rendu incertain par de fortes fluctuations des coûts de production et une situation économique tendue, les écarts de prix payés aux producteurs en France, en Espagne, au Danemark, aux Pays-Bas et en Allemagne, ainsi que leur suivi régulier sont des éléments importants de la compétitivité des filières porcines.
PDF icon Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne
2012

Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne

Consulter le resumé

De nombreuses cotations du porc existent en Europe, traduisant la situation de l'offre et de la demande sur un marché spécifique. Elles ne renseignent que rarement sur le niveau réel de rémunération des éleveurs. Or, dans des pays où les coûts de production sont assez proches, la connaissance du prix réellement payé est un élément vital pour apprécier la compétitivité des filières porcines dans différents pays. Dans un contexte de variabilité accrue des coûts de production et de situation économique tendue, cette étude a pour objectif :
PDF icon Le prix du porc perçu par les producteurs de l’Union Européenne
2012

La situation économique des élevages de porcs en France en 2010

Consulter le resumé

Un bilan 2010 amer : la moitié des éleveurs n’atteint pas l’équilibre économique. Avec des prix du porc et de l’aliment qui ont peu varié en moyenne, le niveau des marges sur coût alimentaire n’a pas évolué et est resté peu élevé pour toutes les catégories d’élevage. Comment envisager l’avenir dans ces conditions ?
PDF icon La situation économique des élevages de porcs en France en 2010
2011

Prix du porc : influences extérieures

Consulter le resumé

Le prix du porc européen, de tout temps très fluctuant, obéissait à des mécanismes connus le rendant, sinon toujours « prévisible », du moins explicable. L’intensification des échanges internationaux et les chocs qui affectent l’économie mondiale (crise financière, flambée des matières premières, tensions sur le pouvoir d’achat, déplacement de la croissance…) ne l’épargnent pas. Il est de moins en moins facile d’anticiper le marché du porc et d’agir sur lui. Il y a donc lieu de chercher de nouveaux remèdes.
PDF icon bp2011n410.pdf
2011

Économie des élevages : indicateurs IFIP de marge et de coût

Consulter le resumé

La volatilité des marchés rend nécessaire un suivi en temps réel des conséquences économiques au niveau des élevages.
PDF icon bp2011n406.pdf
2011

Suivi des prix du porc payés aux producteurs en Europe

Consulter le resumé

De nombreux prix du porc sont disponibles en Europe, mais ils reflètent rarement la réalité des prix perçus par les éleveurs.

De ce fait, les opérateurs français concernés s’estiment insuffisamment informés sur le niveau relatif des prix du porc dans les principaux bassins de production européenne.

L’objectif de cette étude, une actualisation d’un travail déjà mené en 2000, était :

• d’identifier s’il existe des écarts durables entre les prix payés aux éleveurs en France, en Allemagne, en Espagne, au Danemark et aux Pays-Bas ;

PDF icon Suivi des prix du porc payés aux producteurs en Europe
2010

Prévision des prix du porc et de l’aliment

Consulter le resumé

Les prix du porc et de l’aliment, en raison de leur contribution aux résultats économiques des élevages, font l’objet d’un suivi et d’une analyse permanente.

La conjoncture de l’année 2010 avec notamment une nouvelle forte augmentation du prix des céréales et de l’aliment au deuxième semestre a renforcé cette exigence.

L’activité sur ce thème fournit ainsi aux opérateurs de la filière des instruments pour mieux comprendre les marchés, anticiper leurs évolutions et disposer d’éléments de pilotage pour leur activité.

PDF icon Prévision des prix du porc et de l’aliment
2010

Prix du porc payé aux éleveurs : Allemagne, Espagne en tête

Consulter le resumé

La crise économique sévère prolonge ses effets sur la demande et le prix du porc.

Elle maintient en grande difficulté les éleveurs français. Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de comparer le niveau des prix payés aux producteurs des différents pays européens.

Une étude de l’IFIP confirme que les porcs allemands et espagnols sont sensiblement mieux payés dans l’UE. Elle propose un modèle de suivi hebdomadaire.
PDF icon bp2010n395.pdf
2010

Filière porcine en 2009 : les prix face aux crises

Consulter le resumé

En 2009, le prix du porc payé au producteur français a baissé de 8% par rapport à 2008. Grâce au recul de l’aliment (- 24%), le coût de revient correspondant s’est replié de 15%. Mais après trois crises consécutives, la production porcine française est toujours très affaiblie. Comme l’ensemble de la filière, elle manque de projets et peine à surmonter ses difficultés.
PDF icon bp2010n394.pdf
2010

Prix du porc au détail : le hard discount à contre-image

Consulter le resumé

Les produits Premiers Prix de charcuterie ont été achetés plus chers en 2007 en hard discount qu'en hypermarchés et supermarchés. Le même constat est réalisé pour les côtes de porc. Contrairement à son image, le hard discount ne serait pas le meilleur marché !
PDF icon Prix du porc au détail : le hard discount à contre-image
2008

2007 : Résultats Porcs Bretagne

Consulter le resumé

L'année 2007 restera marquée à la fois par une baisse de prix du porc (- 0,12 €/kg de carcasse) et une hausse historique du coût de l'alimentation des porcs (+39 €/tonne). Heureusement, les éleveurs maintiennent leurs efforts pour améliorer leurs performances. Les progrès sont réguliers depuis 10 ans sur l'ensemble des critères techniques.
2008

Crise porcine : atypique et violente

Consulter le resumé

Une crise violente et atypique frappe la production porcine européenne.

Quelles perspectives et quels enseignements peut-on tirer à l'aube de 2008 ?
2008

Le prix du porc à l'aune du passé

Consulter le resumé

L’ampleur de la hausse du prix du porc de l'été 2006 a pu surprendre, au regard de la relative stabilité qui s'était installée depuis plusieurs années. Pour autant, le niveau atteint peut-il être considéré comme élevé ?

Pour éclairer cette question, l'approche statistique fournit des repères dans 3 dimensions, au regard du passé, du coût de production et de la compétivité du porc au détail.
PDF icon Le prix du porc à l'aune du passé
2006

Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : situation actuelle et perspectives

Consulter le resumé

Les risques affectant la production porcine sont nombreux et variés, mais le revenu des producteurs est principalement influencé par le niveau et la variabilité des prix du porc et des intrants. L’accroissement de l’exposition aux risques des producteurs conjugué à la baisse des soutiens publics rend nécessaire une meilleure prise en charge des risques à l’échelle du producteur, de la filière, des marchés et des Pouvoirs publics.
PDF icon Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : situation actuelle et perspectives
2006

Marchés à terme : des marchés financiers pour gérer le risque de prix du porc : mythe ou réalité ?

Consulter le resumé

Un marché à terme (MAT) est une Bourse où s’échangent des contrats et des options, négociés par l’intermédiaire de courtiers représentant les acheteurs et les vendeurs. La définition de règles simplifiées d’échanges et la standardisation poussée des contrats doivent faciliter la multiplication des opérateurs. Le prix se négocie par cotation à la Bourse et est déterminé lorsque l’acheteur et le vendeur s’entendent pour réaliser une opération. La livraison physique du produit sous-jacent est possible à l’échéance du contrat mais très rarement réalisée.
PDF icon Marchés à terme : des marchés financiers pour gérer le risque de prix du porc : mythe ou réalité ?
2005

Prix des pièces et prix du porc : effets croisés

Consulter le resumé

Le marché des pièces comprend de nombreuses références, qui se multiplient avec la croissance de l'élaboration.

Les prix sont fixés chaque semaine en s’efforçant de coller au marché du porc et réciproquement, la négociation au Cadran, qui détermine le paiement aux producteurs, s’appuie sur la valorisation des pièces. Des propositions visent à lier plus directement le prix du porc aux pièces. Pas si simple. L’enquête que l’ITP vient de réaliser auprès des abatteurs et découpeurs permet d’éclairer le débat.
PDF icon Prix des pièces et prix du porc : effets croisés
2005

Le marché à terme pour gérer le risque de prix du porc : mythe ou réalité ?

Consulter le resumé

Apparus en 1865 aux États-Unis pour le blé, les marchés à terme permettent en théorie de se protéger contre les fluctuations des prix pour de nombreux produits agricoles.

Sur un MAT s’échangent, non pas des quantités physiques, mais des promesses : pour l’acheteur, d’acheter une quantité donnée à une date donnée et au prix à terme, et pour le vendeur, de vendre cette quantité à ce prix à cette même date. Les pertes sur le marché physique sont compensées, normalement, par les gains sur le MAT, et inversement.
PDF icon Le marché à terme pour gérer le risque de prix du porc : mythe ou réalité ?
2004

Marchés à terme : de la théorie à la réalité

Consulter le resumé

Les marchés à terme sont des outils de gestion des risques.

En théorie, le principe de couverture du risque des prix y est simple et séduisant. En pratique, leur utilisation nécessite formation et gestion. Pour le moment, les volumes échangés sont très faibles, ce qui limite leur efficacité.

PDF icon Marchés à terme : de la théorie à la réalité
2004

Prix du porc : le cycle du porc existe toujours

Consulter le resumé

2003

Pages