La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 41 à 54 de 54 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine

Consulter le resumé

Le maintien de la variabilité génétique des races locales porcines repose sur une gestion rigoureuse des accouplements. Le stock de semences conservées dans la Cryobanque Nationale constitue une sauvegarde du patrimoine destiné à permettre la reconstitution d'une race en cas d'extinction. L’expérience concerne l’utilisation des stocks de la Cryobanque Nationale pour gérer la variabilité en élevage, montrant ainsi la complémentarité des outils de conservation in situ et ex situ.
PDF icon Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine
2008

Le porc Blanc de l’ouest

Consulter le resumé

Les origines remontent au type du porc Celtique

qui peuplait l’Ouest de la France à la fin du

Moyen-Age. Porc de grande taille à tête camuse

et aux oreilles tombantes. Des Flandres à la Bretagne, il apparaît sous le nom de races

Flamande, Boulonnaise, Normande et Craonnaise.

PDF icon Le porc Blanc de l’ouest
2007

La valorisation des races locales porcines du sud de la France continentale

Consulter le resumé

Les logiques de valorisation en produits typiques influencent la gestion des races locales menacées.

De nouveaux partenaires sont associés au processus de reconnaissance et de mise en valeur des produits. Est-ce toujours compatible avec la conservation ?
2005

Le porc Pie noir du pays basque

Consulter le resumé

La race porcine Basco-Béarnaise peuplait les

départements des Pyrénées occidentales, ainsi

que les provinces du Nord de l’Espagne.

PDF icon Le porc Pie noir du pays basque
2003

Le porc Gascon

Consulter le resumé

De type ibérique, le porc Gascon est entièrement noir et a son origine dans le Piémont Pyrénéen. Le berceau de la race se situe dans le Nébouzan enclavé entre

l’Armagnac, le Comminges et la Lomagne.

Selon le Professeur Girard (1921, Revue Vétérinaire), la race porcine gasconne représenterait le type de porc le plus ancien connu dans notre pays.

PDF icon Le porc Gascon
2003

Le porc de Bayeux

Consulter le resumé

Le porc de Bayeux provient de croisements,

réalisés au milieu du 19ème siècle, entre le

porc Normand et le porc noir de Berkshire

(Angleterre).Le Bessin (Calvados) est son berceau et, avant la dernière guerre, il est présent dans presque toutes les fermes de Normandie.

PDF icon Le porc de Bayeux
2003

Le porc cul noir limousin

Consulter le resumé

De type ibérique, la race porcine limousine

dite de St Yrieix, encore appelée “ Cul noir ”,

occupe depuis plusieurs siècles l’Ouest du Massif Central. Porc de taille moyenne, tête à

profil droit, oreilles droites.

PDF icon Le porc cul noir limousin
2003

Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Les évolutions des effectifs de reproducteurs et du nombre d’élevages ainsi que leur répartition géographique sont décrites pour chacune des cinq races locales. Le Gascon et le Basque connaissent le développement le plus favorable, le Bayeux et le Limousin une situation intermédiaire, tandis que le Blanc de l’Ouest traverse une période difficile. Dans toutes les races, les améliorations doivent porter sur la conduite d’élevage et le choix des futurs reproducteurs afin d’accroître les performances de reproduction : pourcentage de truies productives, nombre
PDF icon Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises
2002

Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales

Consulter le resumé

Cette étude confirme les faibles performances d’engraissement des races locales par rapport aux races améliorées Seul le Porc Blanc de l’Ouest se distingue par des performances zootechniques intermédiaires entre les trois autres races

locales et le Large White.

Cette situation est encore aggravée si l’on considère les performances de reproduction. Le Blanc de l’Ouest confirme sa position intermédiaire.

Pour toutes ces raisons, la valorisation de tels animaux n’est possible qu’en dehors des filières habituelles. La finition extensive
PDF icon Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales
2002

Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique

Consulter le resumé

L’analyse généalogique de quatre races porcines en sélection (Large White lignée femelle, Large White lignée mâle, Landrace français et Piétrain) et de cinq races locales en conservation (Basque, Gascon, Blanc de l’Ouest, Limousin et Bayeux) a été réalisée à partir de l’étude des pédigrees.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique
2001

Comparaison au Large White de quatre races locales porcines françaises pour les performances de croissance, de carcasse et de qualité de viande

Consulter le resumé

Le but de cette étude est de comparer les performances de croissance, carcasse et qualité de la viande de quatre races porcines locales (Gasconne, Basque, Limousine et Blanc de l’Ouest) par rapport à un témoin Large-White. Cette comparaison a été effectuée dans deux conditions d’élevages différentes et pour deux poids d’abattage (100 et 150 kg).

Après engraissement, un tiers des animaux ont été abattus à 100 kg. Les autres ont été répartis entre deux types de finition - semi-claustration ou extensive - et ont été abattus vers un poids de 150 kg.
PDF icon Comparaison au Large White de quatre races locales porcines françaises pour les performances de croissance, de carcasse et de qualité de viande
2000

Etude des performances de reproduction de 5 races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Les données de 6031 portées des cinq races locales porcines françaises (Basque, Bayeux, Gascon, Limousin et Blanc de l’ouest) ont été analysées pour étudier deux variables de taille de portée (nombres de porcelets nés vivants ou sevrés par portée). Les résultats soulignent la nécessité de pratiquer un minimum de sélection sur la taille de portée puisque ce caractère est en train de se dégrader (-0,036 porcelet né vivant par an et -0,029 porcelet sevré par an).
PDF icon Etude des performances de reproduction de 5 races locales porcines françaises
2000

Premier bilan annuel des performances de reproduction des cinq races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Depuis 1996, une base de données informatisée a été mise en place à l’ITP pour la gestion des informations concernant les 5 races locales porcines françaises : Basque, Bayeux, Gascon, Limousin et Blanc de l’Ouest. Le fonctionnement de cette base de données est présenté en détail au travers des informations récoltées et stockées,

du schéma de transmission des données et des documents diffusés.

L’informatisation de ces informations rend possible la valorisation de ces données sous forme d’un bilan annuel des performances de
PDF icon Premier bilan annuel des performances de reproduction des cinq races locales porcines françaises
1999

Les races locales porcines françaises

Consulter le resumé

PDF icon Les races locales porcines françaises
1999

Pages