La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 12 de 12 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Révision des références d’excrétion par les porcs

Consulter le resumé

Fiche n° 048 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

Les références CORPEN de rejets par les porcs datent de 2003. A ce jour, elles ne correspondent plus aux performances zootechniques et pratiques
actuelles d’élevage. C’est pourquoi Coop de France et la FNP ont missionné l’IFIP et l’INRA pour actualiser ces références et étudier les possibilités de promouvoir le Bilan Réel Simplifié, suite à sa suppression des dispositifs officiels de dimensionnement des plans d’épandage (Arrêté du 19 décembre 2011).

PDF icon fiche_bilan2015_048.pdf
2016

Révision des références CORPEN

Consulter le resumé

Fiche n° 020 : contribution aux politiques publiques

Les références CORPEN de rejets par les porcs datent de 2003. A ce jour, elles ne correspondent plus aux performances zootechniques et pratiques actuelles d’élevage. Ainsi Coop de France et la FNP ont missionné l’IFIP et l’INRA (courrier du 19 novembre 2014) pour leur réactualisation et étudier les possibilités de catégoriser les élevages pour moduler les rejets selon les performances (bon niveau de performance, aliment à faible teneur en protéine et phosphore…) en réponse à la suppression de l’usage du Bilan Réel Simplifié demandé par les Services de l’Etat (au niveau national, les derniers textes « nitrates » et ICPE ne mentionnent plus ce Bilan Réel Simplifié).
Au niveau de la région Bretagne, la DREAL conserve ses faveurs au BRS dans certains cas (ex. phosphore) tout en le refusant dans d’autres (dimensionnement du plan d’épandage sur N…). En ce sens, la DREAL a sollicité l’IFIP et l’INRA pour élaborer une procédure de contrôle de cohérence des résultats du BRS.
A cet effet, l’IFIP (en collaboration avec l’INRA et l’UGPVB) a conduit des simulations et un travail d’animation autour de différents scénarios.

PDF icon fiche_bilan2014_020.pdf
2015

Gestion environnementale des exploitations porcines : proposition d'indicateurs

Consulter le resumé

Face aux enjeux environnementaux auxquels la production porcine est confrontée, il est suggéré d'en intégrer la gestion dans les élevages en les dotant d'outils. 9 premiers indicateurs sont proposés pour les ateliers porcins qui permettent une gestion individualisée au niveau de l'exploitation et une mutualisation au sein d'un réseau (constitution de « références »). Ils quantifient les consommations (eau, énergie) et émissions (NH3, GES et odeurs) directes, les rejets (N, P2O5, Cu et Zn) et les déchets, ramenés au kilo de porc produit.
PDF icon Gestion environnementale des exploitations porcines : proposition d'indicateurs
2008

Les rejets d'azote et phosphore des exploitations porcines françaises face aux surfaces agricoles disponibles. Mise au point d'un outil d'évaluation

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Estelle Ilari, rapport d'études, juillet 2004, 27 pages

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Les références CORPEN de rejets des porcs en N, P, K, Cu et Zn

Consulter le resumé

En 2003, le CORPEN proposait de nouvelles référencesde rejets pour l’azote, le phosphore et le potassium, et les complétait avec le cuivre et le zinc. Ces références tiennent compte des performances actuelles des élevages, des conduites alimentaires récentes économisant l’azote et le phosphore (alimentation standard et « biphase »), mais aussi du mode de logement et du type d’engrais de ferme produit (lisier, litière).
PDF icon Les références CORPEN de rejets des porcs en N, P, K, Cu et Zn
2004

Les fumiers de porcs sur litière de paille accumulée : composition, production et rejets entre le sevrage et l'abattage

Consulter le resumé

Cette étude compare des rejets d’azote, phosphore et potassium de porcs engraissés selon deux modes de collecte des effluents (lisier ou fumier). En poids, les quantités de lisier produites sont deux à trois fois supérieures aux quantités de fumiers obtenues. Exprimés en volume, les rejets par porc varient du simple au double entre les fumiers et les lisiers (0,2 et 0,4 m3/porc respectivement). La comparaison des deux types de déjections, lisier ou fumier, montre que l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’un mètre cube de lisier.
PDF icon Les fumiers de porcs sur litière de paille accumulée : composition, production et rejets entre le sevrage et l'abattage
2004

Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois

Consulter le resumé

Cette étude compare des rejets d’azote, phosphore et potassium de porcs engraissés selon deux modes de collecte des effluents (lisier ou fumier). En poids, les quantités de lisier produites sont deux à trois fois supérieures aux quantités de fumiers obtenues. Exprimés en volume, les rejets par porc varient du simple au double entre les fumiers et les lisiers (0,2 et 0,4 m3/porc respectivement). La comparaison des deux types de déjections, lisier ou fumier, montre que l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’un mètre cube de lisier.
PDF icon Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois
2003

Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?

Consulter le resumé

La dilution énergétique d’un régime par l’incorporation de fibres permet d’améliorer le bien-être des truies gestantes par une augmentation de la quantité d’aliment distribuée.

Cette étude montre cependant une augmentation concomitante des rejets dans le lisier bien supérieure aux différences de quantités ingérées. Par rapport à un régime standard, la quantité de matière sèche retrouvée dans le lisier de truies alimentées

avec le régime enrichi en fibres est supérieure de 83 % alors que la quantité ingérée est accrue de seulement 22 %.
PDF icon Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?
2001

Intérêt comparé du cuivre, du zinc et d'un facteur de croissance en post-sevrage - Impact sur les performances de croissance et les rejets

Consulter le resumé

Deux essais ont été mis en place à la station de Villefranche de Rouergue pour

tester l’additivité des effets du cuivre et d’un facteur de croissance et pour comparer,

sur les performances et les rejets, les effets d’une supplémentation en zinc par

rapport à celle en cuivre sur des porcelets en post-sevrage.

Dans les 2 essais, il est retrouvé l’effet facteur de croissance du cuivre, avec une certaine synergie du cuivre et du facteur de croissance.

Dans nos conditions, le zinc a eu peu d’effet sur les performances de croissance et
PDF icon Intérêt comparé du cuivre, du zinc et d'un facteur de croissance en post-sevrage - Impact sur les performances de croissance et les rejets
2000

Facteurs de variation du niveau des rejets et du volume de lisier produit par le porc

Consulter le resumé

Cet article fait le point des principaux facteurs de variation de la quantité d’éléments minéraux, des volumes et de la concentration des lisiers produits par les porcs, il aborde également les différentes techniques à mettre en oeuvre pour maîtriser le niveau des rejets et le volume des effluents.
PDF icon Facteurs de variation du niveau des rejets et du volume de lisier produit par le porc
1998

Réduction du taux protéique alimentaire combinée avec différents rapports méthionine/lysine. Effet sur le bilan azoté du porc maigre en croissance et en finition

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de mesurer sur des porcs à haut potentiel de croissance maigre l’effet de la réduction de la teneur en protéines vers des taux très bas (12,7% en croissance et 11,6% en finition) ainsi que des déséquilibres du profil idéal en acides aminés sur le bilan azoté. Trois essais en bilan azoté ont été conduits successivement sur des porcs pesant respectivement entre 24 et 32 kg, 44 et 61 kg, 100 et 115 kg.
PDF icon Réduction du taux protéique alimentaire combinée avec différents rapports méthionine/lysine. Effet sur le bilan azoté du porc maigre en croissance et en finition
1997

Réduction de l’excrétion d’azote chez le porc en croissance par l’ajout d’un objectif environnemental dans l’algorithme traditionnel de formulation

Consulter le resumé

Le but de ce travail était donc de développer une méthode d’optimisation multi-objectif permettant de minimiser simultanément le prix des formules et les rejets d’azote puis d’en évaluer les conséquences économiques et environnementales. Pour tester cet objectif, nous avons optimisé 2 160 formules correspondant à 2 environnements économiques (France et Québec), 12 mois (janvier - décembre 1995), 3 teneurs en protéine équilibrée dans les aliments (90, 110 et 130 g/kg), 2 systèmes d’énergie (EN et ED) et 15 niveaux de coût sur les rejets d’azote.
PDF icon Réduction de l’excrétion d’azote chez le porc en croissance par l’ajout d’un objectif environnemental dans l’algorithme traditionnel de formulation
1997