La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 4 de 4 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Trois profils d’éleveurs de porcs définis en fonction de leurs relations avec leurs animaux

Consulter le resumé

Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 399-400, poster

Poster.

La relation homme-animal (RHA) se construit quotidiennement dans les interactions entre l’éleveur et ses animaux et dépend des choix stratégiques et des pratiques que celui-ci met en œuvre (Hemsworth et Boivin, 2011). Tous les éleveurs n’ont donc pas la même la même relation avec leurs animaux.  Le projet Casdar RHAPORC s’intéresse à la RHA en élevage de porcs et à son impact sur la productivité, le bien-être des animaux et le travail de l’éleveur. Des profils ont été identifiés à partir d’entretiens selon la méthode décrite par KlingEveillard et al. (2018) et d’un questionnaire fermé. Nous décrivons ici la méthode utilisée et les profils qui ont été identifiés.

ENG

Three profiles of pig farmers defined according to their relationship with their animals ​

Poster.

The human-animal relationship (HAR) is built daily through interactions between farmers and their animals and depends on farmers’ choices and practices. In the RHAPORC project, which focuses on the HAR and its impact on animal productivity, welfare and working conditions of farmers, we characterized this HAR from the farmer’s point of view. Thus, a survey was performed on 52 farms in western France. Semi-directive interviews were performed with farmers, and a closed questionnaire was given to them to fill out. Both the interview and questionnaire covered the following themes: presentation of the farmer and the farm, practices, vision of the animal and definition of the HAR. The data collected were converted into variables with up to four classes. The variables were then analyzed using Multiple Component Analysis followed by Hierarchical Clustering. The predictive value of the questionnaire was tested using survival trees. Three farmer profiles were identified. Profile 1 farmers (n=12) were distant from their animals and did not speak much of the HAR. Profile 2 farmers (n=26) had an operational vision of the HAR, perceived as the ability to decrease difficulties with animals. Profile 3 farmers (n=14) were convinced of the importance of the HAR and used specific practices to improve it. Answers to the questionnaire were not able to predict membership in a profile. This study confirms the diversity of pig farmers’ profiles according to their relationship with their animals.

2020

Trois profils d’éleveurs de porcs définis en fonction de leurs relations avec leurs animaux

Consulter le resumé

Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

La relation homme-animal (RHA) se construit quotidiennement dans les interactions entre l'éleveur et ses animaux (Hemsworth et Boivin, 2011) et tous les éleveurs n'ont pas la même relation avec leurs animaux.

La RHA a un impact sur la santé et le bien-être des animaux, leur production et leur reproduction.

Le projet RHAPORC étudie la RHA et son impact sur la productivité, le bien-être des animaux et le travail de l'éleveur.

PDF icon Françoise Pol (Anses) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

Améliorer la relation homme-animal au bénéfice des deux parties : projet Rhaporc

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 117

L’objectif du projet Rhaporc est d’analyser la relation Homme-Animal en élevage porcin, son importance pour l’éleveur, les animaux, les résultats de l’élevage et de proposer des pistes aux éleveurs pour améliorer cette relation. Il s’appuie sur la construction d’outils permettant d’analyser les pratiques des éleveurs avec leurs animaux en les inscrivant dans le cadre contraint de l’élevage (temps de travail, ergonomie) et en les évaluant du double point de vue de l’homme et de l’animal. Le travail a été initié en 2017, pour une durée de 3,5 ans.

PDF icon Valérie Courboulay, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 117
2019

Démarches pour une meilleure prise en compte du bien - être des animaux

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 49

Des initiatives voient le jour en France comme à l’étranger pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux en élevage. Il s’agit soit de bâtir des référentiels autour de ces questions (cf LIT Ouesterel, France) en développant en parallèle des systèmes innovants, soit d’évaluer et de mettre en avant des bonnes pratiques mises en oeuvre par des éleveurs (projet EUpig, Europe).
Il s’agit soit de choix d’équipement, soit de pratiques de travail auprès des animaux. Ces dernières font également l’objet de travaux au niveau français pour identifier les bonnes pratiques des éleveurs avec leur animaux et l’importance qu’elles ont à la fois pour l’animal et pour l’homme (projet CASDAR Rhaporc).

PDF icon Valérie Courboulay, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 49, fiche n° 20
2018