La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 13 de 13 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Use of mate allocation in pig crossbreeding schemes: a simulation study

Consulter le resumé

González-Diéguez D et al., 70th Annual meeting of the European Federation of Animal science (EAAP), 26-30 août 2019, Ghent, Belgique, p. 287

One of the main goals in a crossbreeding scheme is to improve the performance of crossbred population by exploiting heterosis and breed complementarity. Dominance is one of the likely genetic bases of heterosis and, nowadays, estimating dominance effects in genetic evaluations has become feasible in a genomic selection context. Mate allocation strategies that account for inbreeding and/or dominance can be of interest for maximizing the crossbred performance. The objective of this study was to simulate scenarios including or not mate allocation strategies in two-breed pig crossbreeding schemes. The different crossbreeding scenarios have been compared in terms of genetic gain (within-breed) and total genetic value in crossbred populations. The benchmark scenario is a crossbreeding scheme where within-line selection is performed on purebred genomic estimated breeding values and crossbreds come from random matings of the best purebreds. The other subsequent scenarios are conceived to evaluate the potential benefits of accounting for inbreeding, dominance and crossbred performances in the genetic evaluation model. Genomic mate allocation is a promising strategy to improve the crossbred performance.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2019

Exploitation des données de l’Image Meater pour la sélection génétique

Consulter le resumé

Fiche n° 026 : classification des pièces et des carcasses

Depuis juin 2013, 18 abattoirs du Grand Ouest utilisent l’Image Meater en remplacement du Capteur Gras Maigre (CGM) pour le classement des
carcasses. L’Image Meater est une caméra vidéo associée à un analyseur d’images. Il permet de réaliser une série de 16 mesures au niveau de la jonction rein-jambon (épaisseurs de gras, de muscles et des longueurs). Quatre de ces valeurs (G3, G4, M3, M4) sont actuellement utilisées dans le calcul du Taux de Muscle des Pièces (TMP).
Le TMP utilisé dans les évaluations génétiques est défini à partir des pesées des différentes pièces composant la carcasse d’animaux élevés en station de phénotypage (TMP dit « station »). La réalisation de ces pesées à l’abattoir demande du temps et de la main d’oeuvre mais aboutit à l’obtention de données précises.
L’objectif est de déterminer si le TMP estimé par Uniporc Ouest ou les mesures élémentaires de l’Image Meater sont suffisamment précis et proches du TMP « station » pour être utilisés en remplacement de la découpe des pièces à l’abattoir ou pour apporter un complément aux mesures actuelles.

PDF icon fiche_bilan2015_027.pdf
2016

France Génétique Porc dévoile ses objectifs

Consulter le resumé

Sélection collective

Les objectifs de sélection des lignées maternelles et paternelles collectives ont été récemment réactualisés. Ont été introduit, côté femelles, : un indice synthétique "Qualités Maternelles" et côté mâles : deux caractères de qualité de viande.

2016

Les objectifs de sélection : un processus collectif

Consulter le resumé

Les résultats du travail de sélection :
- Elevages de sélection : Gain génétique sur les caractères sélectionnés
- Elevages de production : Gain économique sur les caractères d’intérêt
La sélection génétique est source de progrès pour les caractères d’intérêt pour la filière !
-> Nécessité de dialoguer entre tous les acteurs de la filière pour exprimer les besoins et objectiver les critères de mesures
-> Processus d’amélioration continue demandant une vision à long terme...

PDF icon intervention de Sandrine Schwob Space 2015
2015

Organisation, objectifs et performances de la sélection génétique

Consulter le resumé

Visuels présentés lors de la Journée technique IFIP du 14/11/2013 "Compétitivité du porc français" à Rennes

PDF icon bidanel_journeecompetitivite.pdf
2013

Lésions corporelles chez les mâles entiers au cours de la croissance et sur la carcasse

Consulter le resumé

Les filières porcines européennes se sont engagées dans une démarche volontaire d’abandon de la castration chirurgicale des porcelets d’ici 2018. Les mâles entiers étant plus agressifs que les mâles castrés, il est particulièrement important de prendre en compte leur comportement dans la sélection génétique. L’agressivité des porcs peut être estimée à partir du nombre de lésions corporelles. Ce travail rapporte le dénombrement des lésions de porcs mâles entiers, élevés en station de testage, à deux stades au cours de la croissance (2 jours après transfert dans le bâtiment d’engraissement puis avant les premiers départs à l’abattoir) et sur les carcasses. Trois populations de verrats à composante principale Piétrain (PP) ont été utilisées pour produire ces porcs par croisement avec des truies PP ou des truies à composante principale Large White. Environ 900 mâles, répartis sur cinq bandes, ont été suivis. Le nombre total de lésions, très élevé après le transfert des animaux, diminue en fin d’engraissement (P < 0,001). Les nombres de lésions situées de chaque côté sont liés (r varie de 0,64 à 0,81, P < 0,001) quel que soit le stade mais chez certains animaux les nombres peuvent aller du simple au double si bien que la mesure de chaque côté est nécessaire pour une évaluation individuelle précise. Les corrélations entre stades sont relativement faibles bien que significatives (r varie de 0,07 à 0,30, P < 0,05).

Des différences très importantes existent entre les types génétiques de porcs qui sont retrouvées quel que soit le stade de mesure (P < 0,001). Globalement, les lésions sont moins nombreuses chez les porcs de type Piétrain que chez ceux de type génétique croisé.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

Sélection génomique : quelles perspectives réalistes chez le porc ?

Consulter le resumé

Méthode de sélection basée exclusivement sur des données moléculaires, la sélection génomique révolutionne actuellement la sélection laitière. Pour adapter cette méthode aux spécificités de la production porcine, un ambitieux programme de recherche, appelé Utopige, vient d’être lancé par Bioporc* et l’Inra. Ce programme intègre des mesures originales (comme l’analyse aux rayons X des carcasses) et surtout, tient compte de la production d’animaux issus de croisements entre différentes races.

* Bioporc regroupe ADN, Gène +, Nucléus, Pen Ar Lan, et l’Ifip.
PDF icon Sélection génomique : quelles perspectives réalistes chez le porc ?
2011

Evaluation génétique des populations porcines

Consulter le resumé

Les meilleurs animaux d’une génération sont sélectionnés parmi les candidats à la sélection pour devenir de futurs reproducteurs.

Le potentiel génétique d’un animal est évalué en considérant ses propres performances ainsi que celles de tous ses contemporains et apparentés.

Chaque mois, les valeurs génétiques des animaux des populations collectives et de certaines populations autonomes sont calculées conjointement par l’INRA et l’IFIP.
PDF icon Evaluation génétique des populations porcines
2010

La génétique porcine française. Plaquette

Consulter le resumé

Organisation de la sélection, description des lignées femelles et des lignées mâles des grandes races.

Plaquette. Edition 2010
PDF icon La génétique porcine française. Plaquette
2010

French pig genetics. Leaflet

Consulter le resumé

PDF icon French pig genetics. Leaflet
2010

Mise en place d'un programme de sélection assistée par marqueurs dans la population sino-européenne Duochan

Consulter le resumé

Poster. Présentation du dispositif de sélection assistée par marqueurs (SAM) mis en place par l’OSP ADN depuis 2001 pour la sélection de verrats grand parentaux croisés chinois et premier bilan après 5 années de fonctionnement du programme de SAM.
PDF icon Mise en place d'un programme de sélection assistée par marqueurs dans la population sino-européenne Duochan
2009

Etude de la réponse immunitaire des porcs français de race Large White et analyse conjointe du transcriptome des leucocytes du sang périphérique

Consulter le resumé

L’espèce porcine a bénéficié depuis 20 ans d’un programme de sélection génétique qui a ciblé des caractères de production et cette sélection, accompagnée du respect de règles sanitaires strictes incluant vaccination et antibiothérapie préventive, a permis une nette amélioration des performances zootechniques. Or, dans une perspective de respect accru du bien-être animal et de la sécurité du consommateur, les normes européennes visent une réduction des mesures prophylactiques médicamenteuses.
PDF icon Etude de la réponse immunitaire des porcs français de race Large White et analyse conjointe du transcriptome des leucocytes du sang périphérique
2008

Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions

Consulter le resumé

La variabilité génétique est un paramètre important à prendre en considération par les schémas de sélection. Cette diversité est à la base du progrès génétique à long terme et sa perte augmente la fréquence des anomalies génétiques et dégrade les performances techniques. Auparavant la variabilité était analysée annuellement au sein des quatre races collectives porcines. Depuis 2005, de nouveaux outils comme les bilans de consanguinité par élevage et les notes d’intérêt génétique (NIG) ont été mis en place. Ces outils permettent aux acteurs de la sélection un suivi et une maîtrise plus
PDF icon Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions
2006