La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 24 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

A simple and accurate Computed Tomography approach for measuring the lean meat percentage of pig carcasses

Consulter le resumé

Poster. The aim was to assess the accuracy of a simple CT procedure for measuring the Lean Meat Percentage (LMP) of pig carcasses. This procedure was initially developed on pig cuts, facing the challenge of robustness and unbiasedness.
PDF icon A simple and accurate Computed Tomography approach for measuring the lean meat percentage of pig carcasses
2011

An accurate and simple Computed Tomography approach for measuring the lean meat percentage of pig cuts (une approche précise et simple de la mesure du taux de viande maigre des découpes de porc par tomodensitométrie)

Consulter le resumé

The global challenge was to develop a robust, unbiased, accurate and simple reference method for measuring the lean meat weight and percentage (in live animals, carcasses, cuts and meat pieces). The principal aim of this study was first to develop such a method on pig cuts.

PDF icon An accurate and simple Computed Tomography approach for measuring the lean meat percentage of pig cuts<br /><br /><br />(une approche précise et simple de la mesure du taux de viande maigre des découpes de porc par tomodensitométrie)
2011

Au service de la filière porcine : le scanner à rayons X opérationnel

Consulter le resumé

La filière porcine vient de se doter d'un scanner pour optimiser la connaissance de la composition des carcasses au moindre coût.
2008

Biais par sexe et génotype halothane dans l’estimation par visionique du pourcentage de muscle des pièces de découpe

Consulter le resumé

Poster présenté par Gérard Daumas et Mathieu Monziols, aux 50es Journées de la Recherche Porcine, 2018, 6 et 7 février 2018, Paris

L’industrie de la viande s’intéresse à la prédiction des rendements des pièces afin d’orienter la découpe aussi efficacement que possible.
Ces rendements peuvent être prédits par les variables utilisées pour la pesée et le classement des carcasses. Cependant, les facteurs ayant un effet sur la composition des carcasses peuvent avoir un effet différent sur celle des pièces et spécifique à chaque pièce. Ce travail vise à quantifier les biais par sexe et génotype halothane dans l’estimation de la composition des pièces par le système automatique de vision utilisé pour le classement des carcasses.

PDF icon Poster de Gérard Daumas et Mathieu Monziols, 50es JRP, 6 et 7 février 2018, Paris
2018

Bilan d'activité de l'IFIP en 2010

Consulter le resumé

La filière porcine française connaît depuis plusieurs années une situation économique difficile. Dans ce contexte, l’IFIP-Institut du porc doit, davantage encore, être auprès des acteurs de cette filière et de ses organisations pour apporter des solutions techniques, des explications, des références et contributions diverses.



Actes

Pour prendre connaissance des travaux de R & D conduits par l’IFIP en 2010, vous pouvez nous contacter pour recevoir le bilan d’activité complet : 94 fiches “Actions“ (140 pages).

Au sommaire
PDF icon Bilan d'activité de l'IFIP en 2010
2011

Caractérisation technologique du jambon : homogénéité des critères de qualité / Characterization of technological quality in ham: Variability of ultimate pH

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(2), 57-65 - La revue R&D de la filière porcine française

Le commerce entre abatteurs et transformateurs s’organise de plus en plus sous forme de jambons désossés. Cette présentation modifie les contrôles qualité sur jambon brut tel que le pH ultime. Il devient difficile de trier les jambons. La variabilité du pH ultime en fonction des régions anatomiques du muscle Semimembranosus complique l’identification d’un site de mesure sur jambon 4D. Cette question se pose pour les 4 noix du jambon séparées lors du désossage en jambon 5D. L’objectif était de réaliser une cartographie du pH des jambons désossés par des mesures de pH à intervalle régulier sur des sites dont la localisation anatomique est ensuite déterminée par scanner RX. L’objectif était aussi de déterminer les sites de mesures de pH sur les muscles du jambon prédisant le mieux les rendements de fabrication. Chaque jambon subit une transformation industrielle chez un salaisonnier. Une cartographie du pH ultime et de sa variabilité dans les muscles du jambon a été réalisée, ainsi que des modèles 3D de distribution du pH ultime. A partir des corrélations entre sites de mesure du pH et rendement technologique, l’IFIP a mis en évidence que le pH ultime de la partie caudale de la face interne du muscle Biceps femoris serait l’un des plus précis pour prédire le rendement technologique. Ces conclusions sont à confirmer, compte tenu du niveau bas des corrélations entre pH ultime et rendement technologique lors de cette étude, en dessous des valeurs habituelles.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Cartographie pH des muscles du jambon et relation avec le rendement technologique

Consulter le resumé

Fiche n° 41 : Amélioration des qualités technologiques des viandes

La modification des habitudes commerciales entre abatteurs et transformateurs pour la fabrication du jambon cuit supérieur s’organise de plus en plus à l’état de jambons désossés.

Ce nouveau type de présentation des jambons n’est pas sans modifier les contrôles qualité qui étaient jusque la réalisés sur jambon brut : c’est le cas notamment de la mesure du pH ultime, il devient alors difficile de sélectionner les jambons en vue de leur transformation.

La variabilité du pH ultime en fonction des différentes régions anatomiques du muscle Semimembranosus n’est pas connue ce qui rend difficile l’identification d’un site de mesure sur jambon 4D.

Cette question se pose pour les 4 noix principales du jambon (grosse noix, semelle, noix pâtissière, muscles du quasi) qui peuvent être anatomiquement séparées lors du désossage en jambon 5D.

Le premier objectif de l’étude était de réaliser une cartographie du pH des jambons désossés en réalisant des mesures de pH à intervalle régulier sur des sites dont la localisation anatomique est ensuite déterminée précisément par l’utilisation du scanner RX.

Le second objectif était de déterminer les sites de mesures de pH sur les muscles du jambon séparés qui sont les plus associes aux résultats de rendements de fabrication.

Pour cela, chaque jambon mesure subit une transformation industrielle individuelle chez un salaisonnier partenaire.

Grâce à la connaissance des relations entre les pH à différents sites de mesure et les rendements de transformation, il devient envisageable de sélectionner individuellement les muscles ou groupes de muscles (noix) pour la transformation afin d’optimiser les rendements.

PDF icon fiche_bilan2013_41.pdf
2014

Comparaison entre la tomodensitométrie et la dissection pour calibrer les méthodes de classification du porc

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Comparaison entre la tomodensitométrie et la dissection pour calibrer les méthodes de classification du porc
2011

Comparison between computed tomography and dissection for calibrating pig classification methods (Comparaison entre la tomodensitométrie et la dissection pour calibrer les méthodes de classification du porc)

Consulter le resumé

Since 2009 the EU regulation concerning pig classification has authorised dissection as well as Computed Tomography (CT). The aim of this study was to compare the errors in both references when calibrating the French classification methods. A new CT procedure, which is both accurate and simple to use, was tested.

A representative sample of sixty-three pig carcases were measured using two French classification methods, CGM and ZP. Left sides were jointed into the four primal cuts and scanned using a spiral CT, before dissection. The four cuts were then fully dissected.

PDF icon Comparison between computed tomography and dissection for calibrating pig classification methods<br /><br /><br />(Comparaison entre la tomodensitométrie et la dissection pour calibrer les méthodes de classification du porc)
2011

Compte rendu technique de l’opération de dissection associée à des mesures tomographiques

Consulter le resumé

L’imagerie médicale et notamment la tomographie RX est utilisée depuis le début des années 1980 chez l’animal (Skerjvold et al., 1981). La mesure de la composition corporelle, notamment, est une des applications principales de cette technologie. Le programme EUPIGCLASS (http://www.eupigclass.net/), dont l’objectif était de renforcer l’harmonisation des méthodes de classification porcine à l’échelle européenne, a étudié les potentialités de la tomographie RX pour remplacer la dissection comme méthode de référence de mesure du pourcentage de muscle.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2009

Effect of feed restriction on the performance and behaviour of pigs immunologically castrated with Improvac®

Consulter le resumé

For centuries, entire male pigs have been castrated to reduce the risk of boar taint. However, physical castration of pig is increasingly being questioned with regard to animal welfare considerations. Immunization against gonadotrophin releasing hormone (GnRH) provides an alternative to physical castration. Using the currently available commercial product (Improvac®; Pfizer Animal Health), a two-dose regimen of a GnRH vaccine is administered.
2012

Exploitation des données de l’Image Meater pour la sélection génétique

Consulter le resumé

Fiche n° 026 : classification des pièces et des carcasses

Depuis juin 2013, 18 abattoirs du Grand Ouest utilisent l’Image Meater en remplacement du Capteur Gras Maigre (CGM) pour le classement des
carcasses. L’Image Meater est une caméra vidéo associée à un analyseur d’images. Il permet de réaliser une série de 16 mesures au niveau de la jonction rein-jambon (épaisseurs de gras, de muscles et des longueurs). Quatre de ces valeurs (G3, G4, M3, M4) sont actuellement utilisées dans le calcul du Taux de Muscle des Pièces (TMP).
Le TMP utilisé dans les évaluations génétiques est défini à partir des pesées des différentes pièces composant la carcasse d’animaux élevés en station de phénotypage (TMP dit « station »). La réalisation de ces pesées à l’abattoir demande du temps et de la main d’oeuvre mais aboutit à l’obtention de données précises.
L’objectif est de déterminer si le TMP estimé par Uniporc Ouest ou les mesures élémentaires de l’Image Meater sont suffisamment précis et proches du TMP « station » pour être utilisés en remplacement de la découpe des pièces à l’abattoir ou pour apporter un complément aux mesures actuelles.

PDF icon fiche_bilan2015_027.pdf
2016

Incidence du rapport phosphore : énergie de l'aliment sur les caractéristiques du radius mesurées au scanner à rayons X

Consulter le resumé

Poster. Utilisation du scanner à rayons X pour étudier l’effet de régimes alimentaires (ratio phosphore digestible/énergie) sur la densité osseuse.

Mesures des performances zootechniques et des caractéristiques de carcasse.
PDF icon Incidence du rapport phosphore : énergie de l'aliment sur les caractéristiques du radius mesurées au scanner à rayons X
2013

Incidence du rapport phosphore : énergie de l’aliment sur les caractéristiques du radius mesurées au scanner à rayons X

Consulter le resumé

Poster. Utilisation du scanner à rayons X pour étudier l’effet de régimes alimentaires (ratio phosphore digestible/énergie) sur la densité osseuse.
Mesures des performances zootechniques et des caractéristiques de carcasse.

PDF icon jrp-2013-alimentation19.pdf
2013

La tomographie à rayons X : référence pour la classification des porcs / X-ray Computed Tomography: Reference for pig classification

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 3(1), 59-71 - La revue R&D de la filière porcine française

Le classement des carcasses de porc participe à la rentabilité et à l’orientation de la production. Encadré par la règlementation européenne, il est basé sur la prédiction d’une teneur en viande maigre. Cette teneur de référence est mesurable par dissection manuelle ou depuis 2009 par tomographie RX, si celle-ci donne des résultats comparables à la dissection. Les objectifs de cet article sont de proposer une méthode de comparaison, de l’appliquer à la procédure française et de discuter de son équivalence sur le cheptel européen.
L’approche repose essentiellement sur un essai réalisé sur 63 demi-carcasses représentatives du cheptel français en 2008, dans le cadre du contrôle des équations de classement. La régression orthogonale s’est avéré une méthode de comparaison adaptée. La procédure de tomographie RX choisie par la France, développée indépendamment de la dissection, s’est révélée comparable à la dissection. La différence essentielle est un biais moyen de 0,6 point. La relation entre les deux références n’est pas sensible à la nature du cheptel, notamment en matière de sexe et de génotype halothane. Cette méthode tomographique peut remplacer la dissection en France et en Europe comme référence pour la classification des porcs et plus généralement pour la mesure de la composition corporelle.

PDF icon Version française, PDF icon English version
2016

Le scanner à rayons X scrute les carcasses

Consulter le resumé

Les méthodes d'imagerie, traditionnellement utilisées en médecine, s'invitent dans le monde agricole. Ainsi, le scanner à rayons X est de plus en plus utilisé pour obtenir de manière précise la teneur en muscle des carcasses de porcs. Il a notamment joué un rôle primordial dans l'étalonnage de l'Image Meater, le nouvel appareil de classement utilisé par Uniporc.

PDF icon techporc_monziols_n15_2014.pdf
2014
tomographe Ifip

L’outil tomographe au service de la filière porcine

Consulter le resumé

Le tomographe est non invasif et non destructif. Ils donnent des informations quantitatives sur la densité et spatiales.

Ses applications du tomographe touchent tous les secteurs de la filière porcine :

- Génétique : Phénotypage

- Alimentation : Minéralisation, suivi de croissance

- Santé animale : Diagnostic rhinite

PDF icon tomographe-ifip-space2014.pdf
2014

Mesure du taux de muscle des pièces (TMP) in vivo par tomographie RX

Consulter le resumé

L’acquisition du tomographe RX par la filière porcine française et l’évolution réglementaire en cours avec l’introduction d’une référence RX pour la mesure du TMP sur les carcasses, va permettre d’appréhender la composition des carcasses de manière précise et non invasive. Ce côté non invasif de la mesure par tomographie RX amène tout naturellement la perspective d’une mesure directe de la composition corporelle et notamment de la teneur en muscle sur l’animal vivant.

PDF icon Mesure du taux de muscle des pièces (TMP) in vivo par tomographie RX
2010

Mise au point d’une mesure de la teneur en muscle par tomographie RX in vivo

Consulter le resumé

L’objectif de ce travail est de maîtriser l’ensemble des étapes permettant d’avoir une mesure de la composition corporelle et notamment de la teneur en muscle chez l’animal vivant.

Les enjeux sont de maîtriser l’anesthésie et la contention de l’animal mais également la prise d’images et leur analyse.
PDF icon tp4monziols11.pdf
2011

Mise en place d’un tomographe à rayons X pour le classement des carcasses et des pièces

Consulter le resumé

Les méthodes d’imagerie non invasives permettent d’appréhender la composition corporelle. La technologie RX est moins onéreuse et plus simple que l’IRM. Le premier scanner RX a été mis sur le marché en 1973. Cette technologie a commencé à être utilisée dans le domaine animal au début des années 1980. Les pionniers ont été les Norvégiens, suivis par les Néo-Zélandais et les Australiens. En 1990, les Hongrois et les Français se sont à leur tour équipés. En France, il s’agit de l’INRA de St Gilles, UMR SENAH, équipe “contrôle nerveux de l’ingestion”, qui scanne des cerveaux de porcs de 35 kg.
Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Pages