La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 8 de 8 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Characterization of "second parity syndrome" profiles and associated risk factors in French sow herds

Consulter le resumé

Reproductive disorders in sows often occur at high frequency after the first weaning, with subsequent detrimental effects. “2nd parity syndrome” (P2S) includes various signs: delayed estrus, infertility and small litters. The aim of this study was to evaluate the occurrence of these different components, and to identify associated factors at herd and individual level. Analysis was performed on 2008 data (National Pig Management database) for 842 herds and 42,000 primiparous sows.
2012

Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies

Consulter le resumé

La production laitière des truies a fortement augmenté au cours de ces dernières années. Etienne et al. (2000) estiment ainsi qu'elle a doublé depuis 30 ans. La connaissance de la production laitière des truies est importante pour la détermination de leurs besoins nutritionnels, comme c'est le cas par exemple dans le logiciel InraPorc® (Dourmad et al., 2008). La production laitière des truies est par ailleurs très variable (Etienne et al., 2000).
PDF icon Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies
2012

Nutrition of the hyper prolific sow during lactation

Consulter le resumé

PDF icon Nutrition of the hyper prolific sow during lactation
2010

Les variations saisonnières des performances de reproduction chez la truie

Consulter le resumé

Bien que la truie ne connaisse pas d’anoestrus saisonnier, une diminution des performances de reproduction est observée en été et au début de l’automne dans de nombreux pays. La proportion de truies qui tardent à revenir en oestrus après le tarissement augmente tandis que la proportion de truies inséminées qui mettent bas baisse de 5 à 15 %. Ces échecs de gestation sont liés, pour une grande part, à des avortements.

Cette baisse des performances peut s’accompagner d’un taux de réforme accru, notamment chez les jeunes femelles.
2005

Influence du poids individuel et de la taille de la portée à la naissance sur la survie du porcelet, ses performances de croissance et d'abattage et la qualité de la viande

Consulter le resumé

Le taux de survie, les performances de croissance, et les caractéristiques de la carcasse et des tissus à l’abattage ont été étudiés chez 1 289 porcelets en fonction de la taille de la portée et de leur poids de naissance. Plus de 55 % des portées sont composées de plus de 12 porcelets nés vivants, 20 % en comportent plus de 15. Les porcelets pesant moins de 1,2 kg à la naissance représentent 20 % de l’effectif et 37 % pèsent plus de 1,6 kg à la naissance.
PDF icon Influence du poids individuel et de la taille de la portée à la naissance sur la survie du porcelet, ses performances de croissance et d'abattage et la qualité de la viande
2004

Vieilles truies et grandes portées en cause : l'hypermortinatalité peut être réduite

Consulter le resumé

2001

Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995

Consulter le resumé

Le taux de mortinatalité de cet échantillon (6,9 % des nés totaux) est légèrement plus faible que celui observé sur l’ensemble des

élevages suivis en GTTT en 1999 (7,2 % ITP, 2000). Dans cette étude, 54 % des portées n’ont pas de porcelets morts nés. Entre les

rangs 2 et 10 et plus, le taux de mortinatalité augmente de 4,6 % à 10,6 %. Dans les portées de 20 porcelets et plus, la fréquence de 5 porcelets morts nés et plus
PDF icon Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995
2001

Evolution de la taille de portée selon l'âge à la mise bas pour les truies de race pure et les truies parentales

Consulter le resumé

Cette étude est basée sur l’analyse de plus d’un million de portées extraites de la base de données nationale de Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT). L’évolution de la taille de portée en fonction de l’âge à la mise bas a été modélisée par une équation de régression polynômiale du troisième degré, établie à partir de portées de truies de race pure (Large White femelle -LW, Landrace Français -LF, Piétrain -P), et de truies parentales, sevrées entre 1996 et 1999.

Cette étude réactualise les coefficients obtenus sur des portées nées en 1983/84.
PDF icon Evolution de la taille de portée selon l'âge à la mise bas pour les truies de race pure et les truies parentales
2001