La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 6 de 6 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Impact du décorticage et des traitements thermiques du soja sur la valeur nutritionnelle des tourteaux partiellement déshuilés chez le porcelet

Consulter le resumé

Veronika Halas (Kaposvár University, Hongrie) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 31-36

Des graines de soja cultivées en Europe ont été broyées, puis décortiquées (D) ou non (W), puis extrudées par mono vis à 140°C à environ 100 kg/h (EP) ou bien cuites à 150°C pendant 60 minutes après floconnage (FCP), et enfin pressées. L’extrusion permet d'abaisser la teneur en huile résiduelle dans les tourteaux, alors que le décorticage accroît la teneur en protéine. Les activités antitrypsiques (TI) sont, respectivement, de 2,6, 3,5, 3,6 et 7,6 UIT/mg pour les tourteaux EP-W, EP-D, FCP-W et FCP-D. La température inférieure en sortie du sécheur du lot FCP-D (90 vs 97°C) explique probablement une moindre inactivation des TI, ce que confirme l'hydrolyse in vitro à base de trypsine, chymotrypsine et peptidase (méthode pH-stat). Les valeurs nutritionnelles des quatre tourteaux ont été comparées à celle d’un tourteau extrait au solvant lors d’un essai zootechnique d’une durée de 28 jours suivi par une collecte en cages de digestibilité pendant 5 jours consécutifs. Pour ces deux essais, 70 porcelets mâles castrés âgés de 5 semaines ont été utilisés. La digestibilité iléale apparente et standardisée a été déterminée par collecte post-mortem des digesta à la fin de l'iléon. Les performances et la rétention azotée obtenues avec trois des tourteaux (EP-D, EP-W et FCP-W) sont équivalentes à celles du tourteau témoin, mais avec des digestibilités iléales apparente et standardisée des acides aminés numériquement supérieures à celle du témoin. Les performances dégradées et la digestibilité inférieure des acides aminés obtenues avec le tourteau FCP-D soulignent l’importance d’une bonne maîtrise de l’activité antitrypsique. Grâce à leur excellente valeur biologique, de tels tourteaux produits à partir de soja local non OGM pourraient avoir un intérêt nutritionnel et économique en Europe. 

ENG

Influence of dehulling and thermal treatment of soybeans on nutritive value of partly defatted soymeals for piglets

European grown soy beans were ground, then dehulled (D) or kept whole (W), then extruded using a single screw extruder at 140 °C at about 100 kg/h (EP) or cooked at 150 °C during 60 minutes after flaking (FCP), and finally pressed. Extrusion allowed a lower residual oil content in the soybean meal (SBM), whereas dehulling resulted in a higher content of the protein. The trypsin inhibitor (TI) values were 2.6, 3.5, 3.6 and 7.6 TIU /mg, for EP-W, EP-D, FCP-W and FCP-D SBM, respectively. The lower temperature at the dryer exit for the FCP-D batch (90 vs 97 °C) probably explained a lower TI inactivation, which was confirmed by the in vitro hydrolysis using trypsine, chymotrypsine and peptidase (pH-Stat method). The nutritive values of the four meals were compared to a commercially available solvent extracted SBM in a 28-day performance trial using a total of 70 5-week-old barrow piglets, followed by a 5-day N balance study in metabolic cages with the same animals. Apparent (DIA) and standardized (DIS) ileal digestibility were determined by ileal chyme collection post-mortem. Diets contained the different SBMs as sole protein source. Three of the diets (EPD, EP-W, and FCP-W) resulted in similar performance and N retention compared to the control SBM, and had higher apparent and standardized ileal digestibility of amino acids than this control diet. Lower piglet performance and amino acids digestibility for the FCP-D diet highlight the importance of a low residual TI activity in SBM. Thanks to their excellent biological value, such meals produced from local and non-GMO soybeans could be of nutritional and economic interest in Europe.

2020

Prix d'intérêt des matières premières

Consulter le resumé

Fiche alimentation n°4

PDF icon techporc_fiche_n4_2012.pdf
2012

Formuler sans soja : se passer du soja, des solutions au cas par cas

Consulter le resumé

Techniquement possible en engraissement. Laurent Alibert, ingénieur alimentation à l'Ifip, explique que la formulation d'aliments d'engraissement sans soja ne pose pas de problème technique. Il faut cependant étudier les solutions au cas par cas selon les possibilités de l'élevage et les prix respectifs des matières premières.

1/ Le pois : l'inappétence parfois signalée est avant tout un problème de rapport trytophane/lysine insuffisant,

2/ La féverole ; encore beaucoup d'a priori,
2010

Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine

Consulter le resumé

L’accélération de la production de biocarburants de première génération produits à partir de céréales et d’oléagineux dans de grands bassins de production végétale dans le monde constitue un enjeu majeur pour l’orientation les marchés agricoles.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Impact de l’incorporation de 10% de tourteau de colza industriel dans les aliments pour truies : performances au cours de trois cycles de reproduction

Consulter le resumé

Dans un contexte de production de biodiesel, la quantité de tourteau de colza disponible pour l’alimentation animale devrait augmenter. Malgré ses atouts, le colza est peu utilisé dans les aliments porcins en raison des effets négatifs des anciennes variétés à teneur élevée en glucosinolates. Des efforts ont été réalisés afin de sélectionner des variétés de colza à très basse teneur en glucosinolates.



Édition 2007 - 40 pages - 21 X 29.7

PDF icon impact_de_lincorporation_de_10_de_tourteau_de_colza_industriel_dans_les_aliments_pour_truies.pdf 30,00 €
2007

Valeur énergétique comparée de onze matières premières chez le porc en croissance et la truie adulte

Consulter le resumé

Quinze régimes ont été préparés de façon à pouvoir calculer l’utilisation digestive de l’énergie et des nutriments et les teneurs en ED et en EM de 11 matières premières (blé, 2 orges, maïs, pois, tourteau de soja, corn gluten feed, Corex M100®, son de blé, pulpe de betterave et huile de soja) à l’aide de la méthode par différence. Ces régimes ont été distribués à des porcs en croissance pesant en moyenne 62 kg et à des truies adultes d’un poids moyen de 220 kg. Les coefficients de digestibilité de l’énergie, de la matière organique et des nutriments tels que les matières azotées et
PDF icon Valeur énergétique comparée de onze matières premières chez le porc en croissance et la truie adulte
1997