La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 16 de 16 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Enjeux et stratégies de maîtrise de Salmonella dans la filière porcine : une analyse prospective

Consulter le resumé

Les infections à Salmonella constituent une des principales zoonoses alimentaires en Europe et en France, et les œufs et ovo-produits en restent la principale source. L’émergence de nouveaux sérovars, les récents cas de toxi-infections alimentaires dues à des produits de salaisons sèches, la multiplicité des réservoirs, le développement des résistances aux antibiotiques ainsi que les enjeux commerciaux incitent la filière porcine et les pouvoirs publics à accentuer lavigilance et à mettre en oeuvre des mesures de maîtrise.
La réglementation européenne prévoit la mise en place de dispositifs de surveillance aux différents maillons de la chaîne de production, mais les autorités européennes reportent depuis 2009 la mise en place des programmes de contrôle des salmonelles en filière porcine. Pour tous les spécialistes, la réduction de la prévalence des salmonelles dans les produits remis aux consommateurs passe par la mise en place d’actions de maîtrise à tous les stades, de l’alimentation animale jusqu’à la transformation. En revanche, lorsque le rapport coût/bénéfice est pris en compte, les avis divergent quant à l’importance qui doit être accordée à chacun de ces maillons.
Cette synthèse aborde les enjeux de la maîtrise des salmonelles dans la filière porcine, synthétise les connaissances épidémiologiques aux différents stades et analyse les stratégies de lutte et leurs effets attendus.
Une approche globale et transversale de moyen-long terme, avec une mise en place progressive et programmée de mesures de maîtrise à tous les maillons de la filière, devraient permettre une réduction significative et durable du nombre de cas de salmonellose associés à la consommation de porc.

2013

Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine

Consulter le resumé

Les salmonelles sont le 2ème agent zoonotique au niveau européen et le premier agent identifié dans les foyers de toxi-infections alimentaires.

La réglementation Européenne prévoit à l’horizon 2013 ou 2014 la mise en place par chaque Etat-membre de dispositifs de surveillance adaptés aux différents maillons de la chaîne de production.

Les résultats des enquêtes de prévalence sur porcs et sur reproducteurs diligentées par l’Union Européenne (EFSA, 2008 et 2009) montrent qu’il est nécessaire :
PDF icon Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine
2011

Bilan des zoonoses alimentaires dans l'Union Européenne en 2009

Consulter le resumé

Cette synthèse présente les statistiques sur les cas humains de zoonoses, sur les fréquences d’isolement des agents zoonotiques dans les produits alimentaires, sans lien avec les cas humains et également sur les foyers de toxi-infections alimentaires. Salmonella Enteritidis est le sérotype majoritaire et les œufs et ovoproduits restent les aliments les plus souvent incriminés dans les cas humains. Les plans de maitrise mis en œuvre dans les filières avicoles portent leur fruit et entraine une diminution du nombre total de cas humains.
PDF icon tp03correge11.pdf
2011

Staphylococcus aureus état des lieux dans la filière porcine

Consulter le resumé

Sur la période 1996-2006, les staphylocoques représentent la deuxième cause des TIAC (toxi-infection alimentaire collective) en France recensées par l’Institut de veille sanitaire derrière les salmonelles.

En Europe, en 2006, S. aureus représentait le quatrième agent responsable de TIAC avec 4,1 % des foyers. L’incidence peut varier de façon importante d’un pays à un autre selon le système de surveillance mis en place.
PDF icon Staphylococcus aureus état des lieux dans la filière porcine
2010

Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine

Consulter le resumé

Salmonella est le deuxième agent zoonotique au niveau Européen et le premier agent identifié dans les foyers de toxi-infections alimentaires. La réglementation Européenne prévoit à l’horizon 2012 ou 2013, la mise en place par chaque Etat-membre de dispositifs de surveillance adaptés aux différents maillons de la chaîne de production.
PDF icon Surveillance et maîtrise des salmonelles dans la filière porcine
2010

Focus : Contribuer dans les filières animales à la maîtrise des risques de Toxi-Infections Alimentaires Collectives (TIAC) et des zoonoses

Consulter le resumé

PDF icon Focus : Contribuer dans les filières animales à la maîtrise des risques de Toxi-Infections Alimentaires Collectives (TIAC) et des zoonoses
2010

Les toxi-infections alimentaires collectives en France entre 2006 et 2008

Consulter le resumé

Dans le contexte actuel où la sécurité des aliments est très présente, il paraît intéressant de reprendre dans cette synthèse les grandes lignes d’un article paru dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de juillet 2010 relatifs aux foyers de toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) déclarés en France entre 2006 et 2008. Parmi les Tiac à Salmonella, les aliments les plus fréquemment mis en cause sont les oeufs et les préparations à base d’oeufs peu cuits (41 %).
PDF icon tp5correge10.pdf
2010

Staphylococcus aureus - Etat des lieux dans la filière porcine

Consulter le resumé

Les staphylocoques représentent la deuxième cause des TIAC (toxi-infections alimentaires collectives) en France recensées par l’Institut de veille sanitaire, derrière les salmonelles. Staphylococcus aureus produit de nombreuses entérotoxines nommées entérotoxines staphylococciques qui sont responsables des différentes TIAC. Contrairement au germe lui-même, ces entérotoxines sont fortement thermorésistantes et restent actives après les traitements thermiques classiquement appliqués aux produits à base de porc.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Bilan des zoonoses dans l'Union Européenne en 2008

Consulter le resumé

Un résumé du rapport Européen sur les zoonoses et agents zoonotiques est présenté en nous intéressant plus particulièrement à la partie relative aux salmonelles.

Même si Salmonella Enteritidis et les oeufs et ovoproduits restent les aliments les plus souvent incriminés dans les cas humains, leur diminution entraîne une baisse du nombre total de cas humains mais également une augmentation de la part relative des cas dus à S. typhimurium, et dus aux viandes dont celles de porc.
PDF icon tp2correge10.pdf
2010

Le point sur la transmission de virus à l'homme par consommation de viandes

Consulter le resumé

Quels que soient les pays, les virus les plus impliqués dans les cas de toxiinfections alimentaires transmises par ingestion d’aliments contaminés sont l’hépatite A, les norovirus et les rotavirus. Le principal risque reste la consommation de produits crus ou mal cuits manipulés sans précautions d’hygiène par une personne infectée.

Le principal virus à risque en filière porcine reste le virus de l’hépatite E pour lequel une transmission directe du porc à l’homme a été démontrée.
PDF icon Le point sur la transmission de virus à l'homme par consommation de viandes
2009

Le programme de surveillance des salmonelles en France

Consulter le resumé

visuel d'intervention.
PDF icon Le programme de surveillance des salmonelles en France
2008

Les toxi-infections alimentaires

Consulter le resumé

Un article paru dans le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire (BEH) de décembre 2006 fait la synthèse des données relatives aux foyers de toxi-infections alimentaires (Tiac) déclarés en France, sur une période de 10 ans, entre 1996 et 2005 (http://www.invs.sante.fr/BEH). 5847 foyers de Tiac ont été déclarés, provoquant 80351 malades dont 7364 (9%) ont été hospitalisés. Soixante-quatre pour cent des Tiac sont survenues en restauration collective ou commerciale. L'agent responsable a pu être identifié dans les aliments et/ou des prélèvements d'origine humaine dans 46% des foyers.
PDF icon Les toxi-infections alimentaires
2007

Les toxi-infections alimentaires collectives en France entre 1996 et 2005

Consulter le resumé

Cet article fait la synthèse des données relatives aux foyers de toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) déclarés en France, sur la période 1996 – 2005.

5 847 foyers de Tiac ont été déclarés, provoquant 80 351 malades dont 7 364 (9 %) ont été hospitalisés.

Soixante-quatre pour cent des Tiac sont survenues en restauration collective ou commerciale.
PDF icon Les toxi-infections alimentaires collectives en France entre 1996 et 2005
2007

Les germes pathogènes dans l'industrie agro-alimentaire

Consulter le resumé

Bactéries, champignons, parasites, virus : quels sont les microorganismes pathogènes auxquels doit faire face à l'industrie agroalimentaire ? Les auteurs de cet article dressent la liste des germes impliqués dans les toxi-infections ou les intoxications alimentaires. 

2006

Les germes pathogènes dans l'industrie agro-alimentaire

Consulter le resumé

Bactéries, champignons, parasites, virus : quels sont les micro-organismes pathogènes auxquels doit faire face l'industrie agroalimentaire ? Les auteurs de cet article dressent la liste des germes impliqués dans les toxi-infections ou les intoxications alimentaires
PDF icon Les germes pathogènes dans l'industrie agro-alimentaire
2004

L'alimentation française est de plus en plus sûre. Sécurité des aliments.

Consulter le resumé

Les problèmes de bactéries indésirables dans l'alimentation apparaîssent plus fréquemment à la Une des médias. Ce qui ne signifie pas qu'ils arrivent plus souvent. On sait mieux les repérer avant consommation, d'où des alertes et des retraits de la vente très médiatisés.
1999