La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 34 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Influence du douchage des porcs en abattoir sur le bien-être, la qualité de la viande, la propreté des animaux et les conditions de travail des porchers

Consulter le resumé

Le douchage des porcs en abattoir à des températures supérieures à 15°C est bénéfique en terme de bien-être. Le risque

de mortalité par hyperthermie est réduit du fait de l’abaissement rapide de la température corporelle de surface de 10 %

(3 à 4°C). Le douchage améliore la propreté des porcs introduits sur la chaîne d’abattage
PDF icon Influence du douchage des porcs en abattoir sur le bien-être, la qualité de la viande, la propreté des animaux et les conditions de travail des porchers
2001

Les risques technologiques du secteur de l'industrie de la viande

Consulter le resumé

Depuis la catastrophe de Toulouse, les entreprises françaises sont incitées à revoir leur politique de gestion des risques technologiques. Les accidents passés sont répertoriés et classés dans la base de données ARIA, dans le but de mieux maîtriser les dangers critiques. Entre 1997 et 2003, 106 accidents ont été récensés dans l'industrie de la viande, prinicipalement des incendies et des rejets de matières organiques. Le facteur humain et organisationnel est la première cause de ces accidents, qui en 7 ans, ont provoqué 5 décès, 78 blessés et l'évacuation de 1335 personnes. Les conséquences les plus fréquentes sont cependant les dommages matériels qui se chiffrent souvent à plusieurs millions d'euros, sans compter les pertes de production, les licenciements et les mises au chômage technique. Un guide pratique sera présenté au prochain salon IPA, afin d'aider les industriels de l'agro-alimentaire à mettre en place leurs politiques de gestion de risques technologiques.

PDF icon 2004devillersbul4.pdf
2004

Le travail en production porcine

Consulter le resumé

Cette synthèse rapporte les résultats de différents travaux réalisés par l'IFIP et ses partenaires sur plusieurs aspects de l'utilisation de la main-d'oeuvre en production porcine.Les travaux conduits dans les organisations techniques ont privilégié les enjeux technico-économiques et le travail y est analysé en terme quantitatif. La conduite en bandes influence beaucoup ces approches par les choix d'organisation et les rythmes de travail.
PDF icon Le travail en production porcine
2008

Castration avec anesthésie locale ou traitement anti‐inflammatoire : quel impact sur la douleur des porcelets et quelles conséquences sur le travail en élevage ?

Consulter le resumé

Une première expérimentation compare, intra‐portée, l’effet de quatre traitements sur la douleur des porcelets lors de la castration : castration à vif (V), simulation de castration (S), castration sous traitement anti‐inflammatoire au kétoprofène (K), castration sous anesthésie locale à la lidocaïne. Des paramètres comportementaux et physiologiques sont mesurés respectivement sur 24 et 18 blocs de porcelets, au moment de la castration, dans l'heure suivante et au bout de 24 h pendant 1 h.
PDF icon Castration avec anesthésie locale ou traitement anti‐inflammatoire : quel impact sur la douleur des porcelets et quelles conséquences sur le travail en élevage ?
2010

Être éleveur demain

Consulter le resumé

PDF icon Être éleveur demain
2010

Productivité du travail en élevage : écarts importants dans l’UE

Consulter le resumé

Les écarts de productivité du travail sont importants en élevage porcin. Ils offrent un avantage concurrentiel aux plus efficaces car, statistiquement, moins de temps passé ne signifie pas de moindres performances zootechniques. Comment se situe la France par rapport à ses principaux concurrents européens ?
PDF icon bp2011n407.pdf
2011

Lavage des bâtiments : un double enjeu en élevage de porc

Consulter le resumé

- Solutions pour préserver son capital santé et maîtriser la réalisation du lavage des salles.

- Effets du lavage sur la santé : Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) chez les opérateurs

- Réduire les risques et améliorer les conditions de travail

- Techniques et matériels pour réduire les contraintes tout en préservant l’efficacité

- Utilisation des produits chimiques et prévention des risques

Brochure 4 pages réalisée par MSA d'Armorique, Ifip, Proteccte Bretagne

PDF icon Lavage des bâtiments : un double enjeu en élevage de porc
2011

Le travail en élevages de porcs

Consulter le resumé

La question du travail en élevage est centrale car elle touche aux enjeux de la compétitivité et de la durabilité.

Les évolutions structurelles des élevages mènent à une augmentation du travail salarié, une spécialisation des tâches en élevage, et des économies d’échelle.

Les changements ont pour conséquences :

• l’augmentation de la productivité du travail et gains de compétitivité

• des évolutions de compétences pour mener un élevage : du statut d’éleveur à celui de manager d’équipe

PDF icon Le travail en élevages de porcs
2011

Le travail des éleveurs avicoles et porcins : une grande diversité de stratégies, d’attentes, de durée et de productivité

Consulter le resumé

Les élevages de porcs et de volailles sont souvent perçus comme «industriels» de fait du mode d’élevage en bâtiment et des rythmes réguliers de production. Cette perception entraîne l’image d’une organisation et d’une durée du travail très réglées et homogènes entre les élevages. Or, les études menées dans ces filières montrent une grande diversité d’attentes, de stratégies, de durée et d’efficacité du travail, en lien avec les évolutions structurelles du secteur.
2012

Hommes et animaux d’élevage au travail : vers une approche pluridisciplinaire des pratiques relationnelles

Consulter le resumé

Le statut juridique de l’animal reconnu comme «être sensible», induit de fait qu’une réflexion sur le travail en élevage et la relation homme-animal doit prendre en compte le point de vue de l’éleveur, et celui de l’animal. Les enjeux sociétaux, se situent autant en termes d’efficacité du travail et de qualité de vie pour les professions agricoles, qu’en terme de bien-être animal.
2012

Pays-Bas et Danemark : des élevages à haute productivité du travail

Consulter le resumé

Les élevages du bassin nord-européen ont connu ces dernières années un accroissement spectaculaire de leur taille. Celui-ci s’est accompagné de transformations profondes et durables du travail en élevage et du métier d’éleveur de porcs.

PDF icon techporc_duflot_n6_2012.pdf
2012

Lien entre productivité du travail, organisation et sens du métier chez les éleveurs de porcs : analyses de cas

Consulter le resumé

Poster.

La recherche et le conseil relatifs au travail en élevage porcin traitent souvent séparément la productivité du travail, les modalités d’organisation et le sens donné au métier.

Si, globalement, la taille des ateliers augmente et le recours au salariat se développe (Martel et al., 2012), une diversité de styles et de profils persiste (Commandeur et al, 2006).

Ces styles illustrent des combinaisons d’objectifs, de structures et de modes de gestion technique différents.

Une enquête a été réalisée auprès de 15 exploitations européennes comportant un atelier porcin. Cet échantillon, qui ne prétend pas être représentatif, illustre une diversité de stratégies.

L'objectif de l'étude est de déterminer comment s’articulent organisation du travail, performance technique et économique, et sens du métier dans des exploitations d'élevage dites « innovantes », présentant des stratégies peu communes susceptibles d'être appropriées par un plus grand nombre. L'innovation porte sur l'effectif (humain ou animal), l'efficacité du travail, ou la mise en œuvre de solutions originales en termes de main-d’œuvre, de matériel ou d’organisation. Ce travail s’inscrit dans un programme multifilière qui concerne 80 exploitations.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2013

Le travail en élevages de porcs

Consulter le resumé

Boris Duflot, bilan 2012, éditions Ifip, juin 2013, p. 42

La question du travail en élevage est devenue centrale car elle touche aux enjeux majeurs de la compétitivité et de la durabilité.
Les évolutions structurelles des élevages mènent en effet à une augmentation du travail salarié, une spécialisation accrue des tâches en élevage, et de nettes économies d’échelle.
Les changements ont des conséquences multiples :
• augmentation de la productivité du travail et gains de compétitivité
• évolutions des compétences requises pour mener un élevage : du statut d’éleveur à celui de « manager d’équipe »
• besoin en recrutement de salariés compétents et autonomes
• plus grande souplesse dans l’organisation du travail de l’exploitant
• risques de lassitude ou d’épuisement des salariés spécialisés, effectuant des tâches répétitives

PDF icon Boris Duflot, bilan 2012, éditions Ifip, juin 2013, p. 42
2013

Apporter la bonne quantité de lumière au bon endroit

Consulter le resumé

Dans un bâtiment d’élevage, un éclairage inadapté peut avoir des répercussions sur les conditions de travail des éleveurs et parfois des conséquences sur les résultats techniques.

PDF icon techporc_massabie_n12_2013.pdf
2013

Le travail en élevage de porcs

Consulter le resumé

Fiche n° 56 : Analyse des formes d'élevage

La question du travail en élevage est devenue centrale car elle touche aux enjeux majeurs de la compétitivité et de la durabilité.
Les évolutions structurelles des élevages mènent en effet à une augmentation du travail salarié, à une spécialisation accrue des tâches en élevage et
à de nettes économies d’échelle.
Les changements ont des conséquences multiples :
• augmentation de la productivité du travail et gains de compétitivité
• évolutions des compétences requises pour mener un élevage : du statut d’éleveur à celui de « manager d’équipe »
• besoin en recrutement de salariés compétents et autonomes
• plus grande souplesse dans l’organisation du travail de l’exploitant
• risques de lassitude ou d’épuisement des salariés spécialisés, effectuant des tâches répétitives

PDF icon fiche_bilan2013_56.pdf
2014

Au nord de l’Europe, des objectifs de productivité du travail

Consulter le resumé

Dossier : travail sur mesure

Les modifications structurelles des élevages allemands, danois et néerlandais ont autorisé des gains importants de productivité du travail. Autant d’atouts qui renforcent de leur compétitivité.

PDF icon techporc_duflot_n19_2014.pdf
2014

Les emplois dans les filières animales

Consulter le resumé

Fiche n° 003 : économie de la filière et consommation

Les crises récentes intervenues dans le secteur agro-alimentaire mettent en évidence son importance pour l’activité économique et l’emploi.
La fermeture d’un site industriel peut avoir des répercussions notables sur l’ensemble des activités économiques (fournisseurs, clients, autres
 secteurs de l’économie), et à différentes échelles (locale, régionale, nationale).
D’un point de vue plus général, la production de biens agricoles sur le territoire français génère une activité économique et des emplois qui seraient
perdus si cette production venait à baisser et être remplacée par l’importation.
La quantification des emplois liés à l’élevage, mais aussi à l’ensemble des filières animales, permet d’objectiver l’importance du secteur pour l’économie nationale et celle des territoires ruraux.

PDF icon fiche_bilan2014_003.pdf
2015

Le travail en élevage de porcs

Consulter le resumé

Fiche n° 063 : économie des élevages

La question du travail en élevage est devenue essentielle en raison de la multiplicité des formes d’exploitations d’élevages qui se développent et des contraintes spécifiques qu’elles rencontrent.
Les évolutions structurelles des exploitations (agrandissement et spécialisation, regroupements de sites et d’exploitations, formes sociétaires, etc.) coïncident avec une augmentation de la part de main-d’oeuvre salariée, une division du travail et parfois le recours à l’externalisation de certaines tâches.
Les élevages sont de plus en plus demandeurs de salariés compétents et autonomes.
Le métier d’éleveur change, donnant plus de place aux fonctions de gestion de l’exploitation et de management d’équipe.
Les comparaisons internationales avec des pays où les formes spécialisées d’élevages dominent (Pays-Bas et Danemark notamment), permettent d’illustrer les transitions en cours en France.

PDF icon fiche_bilan2014_063.pdf
2015

Les emplois directs et indirects liés à l’élevage porcin en France

Consulter le resumé

Fiche n° 014 : caractéristiques des entreprises de la filière

Les crises récentes intervenues dans le secteur agro-alimentaire mettent en évidence son importance pour l’activité économique et l’emploi.
D’un point de vue plus général, la production de biens agricoles sur le territoire français génère une activité économique et des emplois qui seraient
perdus si cette production venait à baisser et être remplacée par l’importation.
La quantification des emplois liés à l’élevage, mais aussi à l’ensemble des filières animales, permet d’objectiver l’importance du secteur pour l’économie nationale et celle des territoires ruraux.
L’IFIP a collaboré à une étude, coordonnée par le GIS Elevages Demain, qui a dénombré les emplois directs et indirects liés aux élevages français.

PDF icon fiche_bilan2015_014.pdf
2016

Exposition aux particules des agents travaillant en élevage porcin

Consulter le resumé

Fiche n° 049 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

L’air des bâtiments porcs et avicoles est constitué d’un mélange complexe de particules organiques et inorganiques, de gaz, notamment l’ammoniac.
En élevage, les niveaux d’exposition en gaz et en particules auxquels peuvent être exposés les éleveurs et les salariés peuvent varier notablement
selon l’itinéraire technique mis en oeuvre mais aussi selon les tâches réalisées. D’une manière générale, les études épidémiologiques montrent
une prévalence plus élevée de certaines maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique, dégradation de la fonction respiratoire…) chez les agriculteurs et, particulièrement, chez les éleveurs de porcs et de volailles. Le risque d’exposition et ses conséquences sur la santé sont plus ou moins perçus par les éleveurs et ont fait l’objet de peu d’études. Bien que des équipements de protection respiratoire existent, ils sont peu utilisés soit par méconnaissance des risques et/ou des équipements, soit parce qu’ils sont considérés comme inadaptés aux conditions de travail.
L’objectif de ce projet est de caractériser (1) comment les éleveurs se représentent les risques liés à leur métier, (2) le niveau d’exposition des travailleurs lors de tâches considérées «à risque», (3) l’impact de ces tâches sur la santé respiratoire des travailleurs ; puis de déterminer les éventuelles relations entre ces données.

PDF icon fiche_bilan2015_049.pdf
2016

Pages