La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 301 à 320 de 384 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement

Consulter le resumé

Cet article fait le point sur les volumes d’animaux morts en élevage à collecter en France, l’organisation et les voies d’optimisation de la collecte, les systèmes de conservation par le froid et les alternatives de traitement en élevage. En France, le volume de cadavres représente 96 kg par truie en système naisseur-engraisseur, soit près de 300 kg à collecter par semaine dans un élevage de 160 truies.
PDF icon Gestion des cadavres de porcs en France : volumes, organisation et collecte, stockage et traitement
2005

Les variations saisonnières des performances de reproduction chez la truie

Consulter le resumé

Bien que la truie ne connaisse pas d’anoestrus saisonnier, une diminution des performances de reproduction est observée en été et au début de l’automne dans de nombreux pays. La proportion de truies qui tardent à revenir en oestrus après le tarissement augmente tandis que la proportion de truies inséminées qui mettent bas baisse de 5 à 15 %. Ces échecs de gestation sont liés, pour une grande part, à des avortements.

Cette baisse des performances peut s’accompagner d’un taux de réforme accru, notamment chez les jeunes femelles.
2005

La production porcine française face à ses défis

Consulter le resumé

La production porcine française fait face à des enjeux importants : la compétition internationale s’accroît, les effets de la réforme de la PAC sont difficiles à cerner, l’élargissement de l’Union européenne a ouvert des marchés mais peut faire surgir de nouvelles concurrences...

Dans ce contexte d'incertitude, les élevages français resteront-ils compétitifs par rapport à leurs principaux concurrents européens ? L’analyse des structures de production constitue un préalable indispensable pour répondre à cette question, sous l'éclairage récent des dernières données de 2003.
PDF icon La production porcine française face à ses défis
2005

Infertilité des truies en été, les fondamentaux oubliés

Consulter le resumé

Propositions de mesures, telles que l'adaptation de la conduite alimentaire ou la gestion de l'ambiance, pour maîtriser la chaleur d'été dans les porcheries, responsable de l'infertilité des truies.
2005

Teneur en acides aminés et en énergie des aliments pour truie allaitante : validation sur la truie hyper du calcul du besoin en lysine

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Teneur en acides aminés et en énergie des aliments pour truie allaitante : validation sur la truie hyper du calcul du besoin en lysine
2005

Influence de la nature de l'énergie allouée à la truie pendant la gestation et la lactation sur ses performances de lactation et celles de sa portée et sur la composition corporelle des porcs au sevrage et à l'abattage

Consulter le resumé

Une bande de 120 porcs charcutiers répartie en trois salles de 40 porcs chacune a été mise en expérimentation au sein de la station ITP de Villefranche de Rouergue. Deux niveaux d’apport d’acide benzoïque, 0,5 % et 1 %, ont été comparés à un témoin pour leur incidence sur les performances zootechniques et l’émission d’ammoniac. A l’entrée en engraissement, les porcs ont été mis en lots par poids et par sexe et pesés individuellement, ainsi que toutes les 6 semaines jusqu’au départ pour l’abattoir.
PDF icon Influence de la nature de l'énergie allouée à la truie pendant la gestation et la lactation sur ses performances de lactation et celles de sa portée et sur la composition corporelle des porcs au sevrage et à l'abattage
2005

Qualité sanitaire de cochettes sevrées précocement puis élevées dans un local protégé jusque 160 jours d'âge

Consulter le resumé

386 porcelets croisés LW-LR font l’objet d’un sevrage précoce médicamenteux vers 5 jours d’âge et sont élevés dans un local à air filtré jusque 160 jours d’âge. Douze lots d’animaux sevrés toutes les 9 semaines ont fait l’objet d’un suivi clinique quotidien, de prélèvements sanguins ainsi que de prélèvements visant des recherches bactériologiques. L’objectif de cette production régulière est d’évaluer les capacités d’adaptation des cochettes produites dans ce contexte au sein d’un élevage conventionnel.
PDF icon Qualité sanitaire de cochettes sevrées précocement puis élevées dans un local protégé jusque 160 jours d'âge
2005

Influence de la quantité d'aliment allouée à la truie en fin de gestation sur le déroulement de la mise bas, la vitalité des porcelets et les performances de lactation

Consulter le resumé

L’influence de la quantité d’aliment allouée en fin de gestation sur le déroulement des mises bas et les performances de lactation est étudiée sur cinq bandes de 24 truies pendant trois cycles de reproduction successifs. Pendant les 14 derniers jours de gestation, les truies reçoivent 1,65 (lot BAS) ou 2,1 fois (lot HAUT) le besoin énergétique d’entretien calculé à partir de la pesée réalisée à 9 jours de gestation : cela représente une différence moyenne de 780 g/j d’un aliment à 12,70 MJ d’énergie métabolisable /kg.
PDF icon Influence de la quantité d'aliment allouée à la truie en fin de gestation sur le déroulement de la mise bas, la vitalité des porcelets et les performances de lactation
2005

Técnicas de eutanasia en granja.<br /><br />Les techniques de l'euthanasie en élevage.

Consulter le resumé

2005

L’infertilité des truies en été - Enquête sur les pratiques d’élevage

Consulter le resumé

Cette étude détermine une trentaine de pratiques susceptibles de moduler l’effet néfaste de la saison sur les performances de reproduction. Sensibilisation sur l’importance de certains points de conduite. Grille d’analyses de risques comme guide pour faire le point en élevage et déterminer les priorités d’action.
20,00 €
2005

Valorisation de l'herbe par les truies élevées en plein air : synthèse des essais menés dans les Pays de la Loire et à la station des Trinottières de 1996 à 2003

Consulter le resumé

Le présent article a pour objet de faire la synthèse des connaissances acquises au cours de sept années d’observations et d’essais zootechniques.

Les différents résultats obtenus suggèrent que, dans le cas d’un élevage de truies en plein air l’enherbement va favoriser le recyclage des déjections puisque l’herbe puisera les fertilisants nécessaires à sa croissance.
PDF icon Valorisation de l'herbe par les truies élevées en plein air : synthèse des essais menés dans les Pays de la Loire et à la station des Trinottières de 1996 à 2003
2004

Résultats du 26ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le ministère chargé de l'agriculture

Consulter le resumé

Le contrôle des produits terminaux a pour but de fournir des références officielles sur les performances de croissance, de carcasse et de qualité de la viande des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux, produits par les Organisations de Sélection Porcine agréées.

Ce vingt-sixième test met en évidence des différences entre les cinq types génétiques de produits terminaux évalués. Des différences significatives ont été observées pour les critères de croissance, de carcasse et de qualité de la viande.
PDF icon Résultats du 26ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le ministère chargé de l'agriculture
2004

Quelques rappels sur l'utilisation de l'aliment par la truie gestante

Consulter le resumé

La truie gestante utilise l’essentiel de l’aliment alloué pour sa survie (entretien). Ce besoin est accru quand il fait froid ou que l’animal est très actif.

La quantité d’aliment allouée au-dessus du besoin d’entretien est utilisée pour le développement de la portée et pour la reconstitution des réserves mobilisées en excès lors de la lactation précédente.

Cette quantité doit donc être adaptée en fonction de l’état de la truie à la saillie et des objectifs à la mise bas.
PDF icon Quelques rappels sur l'utilisation de l'aliment par la truie gestante
2004

Plus d'acides aminés en lactation : aucun effet sur truies et porcelets

Consulter le resumé

2004

Le point sur la mesure de l'épaisseur de lard dorsal chez la truie

Consulter le resumé

L’un des objectifs de la conduite alimentaire pendant la gestation est d’adapter les apports d’aliment en fonction de l’état de la truie souhaité à la mise bas et de l’état à la saillie.
PDF icon Le point sur la mesure de l'épaisseur de lard dorsal chez la truie
2004

Longévité et prolificité : les truies hyperprolifiques font-elles carrière ?

Consulter le resumé

2004

L’infertilité des truies en été - Avant-propos et étude bibliographique

Consulter le resumé

État des connaissances concernant l’infertilité des truies en été. Pistes de travail et de réflexion. Rappel des différentes étapes de la vie d’une truie reproductrice, effets de la saison sur les performances de reproduction, mécanismes physiologiques impliqués dans ces effets et facteurs de variation de ces effets.

20,00 €
2004

L'hyperprolificité en 2002 : quels résultats, quel impact sur la longévité des truies ?

Consulter le resumé

Les niveaux de prolificité obtenus par les élevages de production français en 2002 sont analysés à partir de données extraites des bases de données nationales de Gestion Technique des Troupeaux de Truies et de Gestion Technico-économique.
PDF icon L'hyperprolificité en 2002 : quels résultats, quel impact sur la longévité des truies ?
2004

Incidence de la diminution du taux protéique de l'aliment, avec ou sans compensation du bilan électrolytique, sur les performances de lactation de la truie exposée à une température moyenne de 23 ou 26°C

Consulter le resumé

L’effet de la réduction de la teneur en matières azotées totales (MAT), avec correction ou non du bilan électrolytique (BE), est testé sur 52 truies croisées Large White x Landrace exposées à une température ambiante moyenne de 23 (20 truies) ou de 26°C (32 truies). Pour le lot témoin (PBE), la teneur en MAT et le BE sont, respectivement, de 16,4 % et 176 mEq/kg. Pour les lots à faible teneur en MAT (14,4 %), le BE est de 141 mEq/kg pour le lot pbe et il est égalisé à 176 mEq/kg pour le lot pBE par incorporation de bicarbonate de sodium dans la formule.
PDF icon Incidence de la diminution du taux protéique de l'aliment, avec ou sans compensation du bilan électrolytique, sur les performances de lactation de la truie exposée à une température moyenne de 23 ou 26°C
2004

Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future

Consulter le resumé

Des mesures de composition corporelle (poids, épaisseur de lard dorsal) sont réalisées sur 829 jeunes truies, dans 15 exploitations, à leur livraison (110 kg), leur sortie de quarantaine et leurs premières mise bas et sevrage. Leur carrière est analysée à partir des résultats enregistrés en Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT). Le niveau de réserves corporelles à la livraison a peu d’effet sur la carrière de l’animal.
PDF icon Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future
2004

Pages