La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 161 à 180 de 384 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

La variabilité des performances animales en élevage porcin : description et implications pratiques

Consulter le resumé

La variabilité de la prolificité est maîtrisable par l'éleveur tant que le nombre de porcelets nés vivants n'excède pas le nombre de tétines fonctionnelles dans la maternité : des adoptions entre portées permettent alors d'ajuster le nombre de porcelets allaités aux capacités laitières des truies. Quand la prolificité est très élevée, la gestion des porcelets devient plus compliquée et la variabilité de leurs poids de naissance pénalise les chances de survie des individus les plus petits. S’ensuit aussi une variabilité accrue des performances de croissance.
2012

Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?

Consulter le resumé

Poster. La longévité des truies est une composante essentielle de la productivité des élevages. L'objectif de ce travail est d'analyser la variabilité de ce critère selon les élevages et d'évaluer son impact sur les résultats techniques et économiques.
PDF icon Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?
2012

Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?

Consulter le resumé

La longévité des truies est une composante essentielle de la productivité et du résultat économique des élevages (Dagorn et Aumaître, 1979 ; Stalder et al., 2003).Il s’agit également d’un bon « marqueur » des troubles liés à la reproduction, à la santé ou au bien&‚08;être, qui intéresse même aujourd’hui les généticiens (Hoge et Bates, 2011). En moyenne, ce critère ne s’est pas dégradé en France (Boulot et Badouard, 2010), mais il a été peu étudié.
PDF icon Quel est l’impact de la longévité des truies sur les performances techniques et économiques des élevages ?
2012

Influence de l’administration d’une spécialité composée d’acides organiques, de sels de sodium et de bioflavonoïdes sur l’excrétion de salmonelles par les truies

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Influence de l’administration d’une spécialité composée d’acides organiques, de sels de sodium et de bioflavonoïdes sur l’excrétion de salmonelles par les truies
2012

Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies

Consulter le resumé

La production laitière des truies a fortement augmenté au cours de ces dernières années. Etienne et al. (2000) estiment ainsi qu'elle a doublé depuis 30 ans. La connaissance de la production laitière des truies est importante pour la détermination de leurs besoins nutritionnels, comme c'est le cas par exemple dans le logiciel InraPorc® (Dourmad et al., 2008). La production laitière des truies est par ailleurs très variable (Etienne et al., 2000).
PDF icon Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies
2012

Quel refroidissement pour limiter le stress thermique en été, sans accroître les débits maximaux de ventilation ?

Consulter le resumé

Dans le contexte sanitaire actuel du Québec, avec des pertes économiques importantes liées au SDRP, des solutions sont recherchées pour diminuer les contaminations.

Parmi celles-ci, la filtration de l’air entrant semble une voie prometteuse.

Le principe retenu est un filtre antimicrobien qui s’adapte sur des bâtiments existants, y compris ceux fonctionnant en dépression.
PDF icon Quel refroidissement pour limiter le stress thermique en été, sans accroître les débits maximaux de ventilation ?
2011

Optimiser la fertilité et les performances des truies

Consulter le resumé

Malgré l’amélioration régulière des performances de reproduction, les éleveurs continuent d’être confrontés à des problèmes de reproduction variés : anoestrus, venues en chaleur tardives, truies vides, avortements, petites portées, momifiés, …

Bien que l’hypothèse sanitaire soit toujours à explorer, l’origine est le plus souvent multifactorielle et dépendante de la conduite d’élevage.

L’impact des modalités de conduite des truies gestantes en groupe suscite encore de nombreuses interrogations.
PDF icon Optimiser la fertilité et les performances des truies
2011

Maîtrise pharmacologique de la reproduction

Consulter le resumé

Bien qu’elles représentent moins de 20% du poste de dépenses de santé, les hormones impliquées dans la gestion de la reproduction sont parfois mal utilisées ou remises en cause alors qu’elles sont susceptibles d’optimiser la conduite en bandes et la gestion de la main d’œuvre.

L’augmentation des niveaux de prolificité doit-elle conduire à modifier l’usage de certaines pratiques telles que l’induction des mises bas ?

Les contraintes sociétales et/ou réglementaires peuvent-elles remettre en cause certains produits?
PDF icon Maîtrise pharmacologique de la reproduction
2011

Amélioration génétique des qualités maternelles

Consulter le resumé

L’accroissement de la prolificité des truies constaté depuis 30 ans a permis d’augmenter le nombre de porcelets par portée.

En contrepartie, la survie des porcelets en allaitement n’a pas été améliorée et la compétition alimentaire au sein de la portée s’est accrue.

Les lignées femelles doivent prendre en compte dans leurs objectifs de sélection, non seulement la prolificité, mais également la capacité des animaux à tous se développer de manière homogène et efficiente.
PDF icon Amélioration génétique des qualités maternelles
2011

Feeding hyperprolific sows to improve piglet vitality

Consulter le resumé

Litter size numbers of weaned piglets from hyperprolific sows differ a lot. A reduction in young piglet mortality requires better sow feeding and management prior as welle as post-farrowing.
2011

Le syndrome de 2ème portée au 1er plan des préoccupations

Consulter le resumé

Avec des manifestations plus ou moins marquées, le syndrome de deuxième portée est présent dans 80 % des élevages français. Guilhem Poudevigne, de Technivet, Sylvie Chastant-Maillard, de l’ENV Toulouse, Sylviane Boulot, de l’Ifip, et Nicoline Soede, de l’université de Wageningen, précisent les manifestations de ce syndrome et les moyens de l’éviter.
PDF icon Le syndrome de 2ème portée au 1er plan des préoccupations
2011

Bilan de fonctionnement de la filière de traitement du lisier de porc avec séparation de phases par lits de séchage plantés de roseaux et compostage

Consulter le resumé

L’élevage du GIE Villefranche Grand Sud (naisseur-engraisseur de 140 truies présentes) est équipé de 1200 m² de lits plantés de roseaux pour la déshydratation de boues issues du traitement biologique de lisier de porc.

La mise en place grandeur réelle, de la séparation de phases sur lits de roseaux a permis de montrer que cette technique est bien maîtrisée.

Les boues issues de ces lits (19 % de MS) sont ensuite compostées soit avec des déchets verts broyés soit avec du fumier de bovin peu pailleux.

A titre expérimental, plusieurs andains de concentrations différentes ont été réalisés.

Pour qu’il y ait compostage, il est nécessaire d’avoir un apport de déchets verts supérieur à 30 %.

Le fumier de bovin peu pailleux ne s’est pas avéré être un bon co-substrat.

Des études complémentaires sont nécessaires afin d’obtenir un compost répondant à la norme NFU 44051.

L’utilisation d’autres co-substrats doit être également étudiée.

PDF icon tp4lebas11.pdf
2011

GTE 2010 : des résultats proches de ceux de 2009

Consulter le resumé

Les résultats techniques 2010 sont en progression en GTE. Notons principalement l'amélioration continue de la productivité des truies, l'amélioration du GMQ et de l'indice de consommation en engraissement. Sur l'année 2010, le prix de l'aliment se maintient à moins de 200 €/tonne, la flambée des cours n'ayant démarré qu'en fin d'année, le prix moyen du porc est en légère baisse par rapport à 2009.
2011

GTTT 2010 en Bretagne : près d'un élevage sur cinq au-délà de 30 porcelets sevrés

Consulter le resumé

Avec 28,6 porcelets sevrés par truie productive et par an, les résultats en maternité poursuivent leur progression en Bretagne. Et ce n'est pas fini ! De nouvelles avancées sont prévisibles pour les cinq années à venir.
2011

Les résultats des élevages de porcs français en 2010

Consulter le resumé

Les performances techniques des élevages s’améliorent sur tous les plans en 2010 : davantage de porcelets sevrés par truie productive et par an en GTTT, meilleures efficacité alimentaire et croissance des porcs entre le sevrage et la vente, pertes stabilisées. Au final les truies des naisseurs-engraisseurs produisent 22,2 porcs en 2010 (+0,3 porc en un an).
PDF icon tp03aubry11.pdf
2011

Dietas de gestación y lactación en cerdas : efecto de los ácidos grasos en el parto y en la supervivencia de los lechones

Consulter le resumé

El aumento de las bajas que se producen antes del destete desde que las piaras son hiperprolíficas ha motivado la búsqueda de soluciones nutricionales que permitan mejorar la vitalidad de los lechones. Una de ellas es la incorporación de materias grasas a los alimentos que ingieren las cerdas.
2011

Le dispositif de références techniques et économiques des élevages de porcs français

Consulter le resumé

Les données de nombreux élevages français,

détenant la moitié des truies du pays,

sont rassemblées dans une base de données

gérée par l’IFIP.

PDF icon Le dispositif de références techniques et économiques des élevages de porcs français
2011

La conduite des truies en groupes augmente-t-elle les risques de troubles de reproduction dans les élevages français ?

Consulter le resumé

L’objectif était d’analyser les performances et les troubles de reproduction des truies logées en groupe comparées à celles en contention individuelle puis à évaluer les effets du système de logement en groupe et de la conduite.

2 enquêtes réalisées en 2009 et 2010 via les groupements de producteurs ont recensé les élevages conduisant leurs truies en groupe en gestation.

Sur 641 élevages recensés, 2 échantillons conduisant les truies en groupe ont été retenus.
PDF icon tp2boulot11.pdf
2011

Investigation of reproduction troubles in sows and gilts : How can we use hormonal profiles and echography to improve farm results ?

Consulter le resumé

PDF icon Investigation of reproduction troubles in sows and gilts : How can we use hormonal profiles and echography to improve farm results ?
2011

La conduite des truies en groupe augmente-t-elle les risques de troubles de la reproduction dans les élevages français ?

Consulter le resumé

L’objectif de l’étude est d’analyser les performances et les troubles de reproduction (venues en chaleur tardives, infertilité, causes de réforme) des truies logées en groupe en les comparant dans un premier temps à ceux de truies placées en contention individuelle et dans un deuxième temps en évaluant les effets du système de logement en groupe et de la conduite des truies sur ces paramètres. Deux questionnaires d’enquêtes ont été adressés en 2009 et 2010 aux groupements de producteurs pour recenser les élevages conduisant leurs truies en groupe sur toute ou une partie de la gestation.
PDF icon La conduite des truies en groupe augmente-t-elle les risques de troubles de la reproduction dans les élevages français ?
2011

Pages