La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 161 à 180 de 384 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Multi-year survey on chemical composition of de-oiled regular rapeseed meal produced in France. Evaluation for long-term feeding of sows in reproduction

Consulter le resumé

PDF icon Multi-year survey on chemical composition of de-oiled regular rapeseed meal produced in France. Evaluation for long-term feeding of sows in reproduction
2009

Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies

Consulter le resumé

L’ISS1 moyen présente des variations non négligeables intra-élevages avec des écarts entre primipares et truies de parité 2 à 6 .

Plus de 90 % des éleveurs inséminent au moins 80 % des truies dans les 6 jours suivant le sevrage.

La classification a permis d’identifier 4 groupes d’élevages ayant des profils différents.

Cette étude réactualise les données françaises sur l’oestrus post-sevrage, et confirme la persistance d’une variabilité intra et inter élevages non négligeable.
PDF icon Les problèmes de venue en chaleur après sevrage : fréquence et typologie des manifestations dans les troupeaux de truies
2009

Logement en groupe des truies gestantes : analyse des résultats GTTT

Consulter le resumé

En 2009, un questionnaire a permis de collecter des informations techniques sur les élevages conduisant les truies en groupe. Les enquêtes ont référencé près de 600 élevages ayant au moins 80 % des gestantes confirmées en groupe sur plus de 4 000 élevages avec truies de la base IFIP (soit 14 % d’élevages conduisant les truies en groupe).

Les systèmes dominants utilisent une alimentation à l’auge, avec ou sans bat-flanc ou au réfectoire.
PDF icon Logement en groupe des truies gestantes : analyse des résultats GTTT
2009

Loger les truies en groupes au DAC : différencier les zones de vie pour un aménagement réussi

Consulter le resumé

L’aménagement intérieur des bâtiments tient une place prépondérante lorsqu’il s’agit de loger et conduire de grands groupes de truies alimentées au distributeur automatique de concentré (DAC).

A partir de deux enquêtes, l’une dans des 18 élevages équipés de DAC, l’autre auprès d’équipementiers revendeurs de stations d’alimentation, les principales caractéristiques du logement des truies sont ressorties.

L’étude présente les modes d’implantation des stations dans la salle selon la conduite du troupeau et le type de sol.
PDF icon Loger les truies en groupes au DAC : différencier les zones de vie pour un aménagement réussi
2009

Adaptation des cochettes : retour d’expériences

Consulter le resumé

L’une des thématiques du congrès de l’AFMVP était les modalités d’introduction des cochettes de renouvellement de haut statut sanitaire (indemnes de SDRP et de Mycoplasme) dans des élevages à statut sanitaire conventionnel.

L’expérience d’une structure canadienne de 30 000 truies a été présentée, notamment les modalités permettant d’éviter les relances SDRP chez les reproducteurs et de produire des porcelets indemnes de SDRP.

Pour permettre une introduction optimale des cochettes, les conditions de quarantaine doivent être optimisées : durée, confort, adaptation...
PDF icon Adaptation des cochettes : retour d’expériences
2009

L’induction de la mise bas affecte-t-elle la production de colostrum chez la truie ?

Consulter le resumé

L’influence de l’induction de la mise bas par un analogue de la prostaglandine F2α (alfaprostol) à 113 jours de gestation sur la production de colostrum est étudiée sur 47 truies Landrace × Large White au cours de deux expériences. L’expérience 1 comporte 27 truies, et l’expérience 2, 20 truies équipées d’un cathéter veineux. Dans l’expérience 2, des prélèvements de sang et de colostrum permettent aussi d’étudier les changements hormonaux des truies ainsi que la composition de leur colostrum.
PDF icon L’induction de la mise bas affecte-t-elle la production de colostrum chez la truie ?
2010

Niveaux d’androsténone et de scatol dans les tissus gras de porcs mâles entiers issus d'élevages de production, et acceptabilité de leurs viandes par les consommateurs

Consulter le resumé

La pratique de la castration des porcs mâles sans anesthésie étant de plus en plus contestée, l’élevage de porcs mâles entiers apparaît comme la solution la plus satisfaisante à long terme, sous réserve de résoudre le problème des odeurs sexuelles des viandes. Dans l’étude portant sur 347 porcs mâles entiers issus de six élevages, 3 % seulement présentent des teneurs en scatol supérieures à 0,2 ppm alors que 50 % et 20 % ont respectivement des teneurs en androsténone au-dessus de 0,5 et 1,0 ppm.
PDF icon Niveaux d’androsténone et de scatol dans les tissus gras de porcs mâles entiers issus d'élevages de production, et acceptabilité de leurs viandes par les consommateurs
2010

Effet de l'enrichissement des aliments de gestation-lactation avec 1,4% en lipides provenant d'huile de palme ou de graine de lin extrudée sur le déroulement des mises bas et la survie des porcelets

Consulter le resumé

Poster. L’apport de lipides dans l’aliment alloué à la truie pendant la gestation peut contribuer à améliorer la vitalité des porcelets issus de l’hyperprolificité (Quiniou et al., 2008), de façon plus ou moins marquée selon le profil en acides gras (AG).
PDF icon Effet de l'enrichissement des aliments de gestation-lactation avec 1,4% en lipides provenant d'huile de palme ou de graine de lin extrudée sur le déroulement des mises bas et la survie des porcelets
2010

Effets de l'incorporation de graine de lin extrudée dans les aliments truies et/ou porcs sur les performances de croissance et la qualité de carcasse

Consulter le resumé

Poster. Le profil en acides gras (AG) de la viande de porc est étroitement lié au profil en AG de l'aliment que l'animal ingère (Mourot et Hermier, 2001). L'AFSSA recommande d'accroître l'apport en AG polyinsaturés afin que le rapport ω6/ω3 tende vers 5 en nutrition humaine. Ainsi, l'incorporation de graine de lin, source végétale la plus riche en C18:3n‐3 précurseur de la famille des AGn‐3, dans les régimes porcins est l'une des voies explorées. La teneur en énergie nette (EN) de cette matière première est variable selon le procédé technologique appliqué (Noblet et al., 2008).
PDF icon Effets de l'incorporation de graine de lin extrudée dans les aliments truies et/ou porcs sur les performances de croissance et la qualité de carcasse
2010

L’hyperprolificité a-t-elle des conséquences défavorables sur les résultats techniques et économiques des troupeaux de truies français ?

Consulter le resumé

Poster. L’augmentation de la prolificité a entraîné une hausse de la mortalité périnatale. Les poids à la naissance faibles et hétérogènes et les besoins élevés des truies peuvent également avoir des impacts ultérieurs.

L’objectif de ce travail est d’évaluer l’ensemble des conséquences des prolificités élevées sur les performances techniques et économiques des élevages de production français.
PDF icon L’hyperprolificité a-t-elle des conséquences défavorables sur les résultats techniques et économiques des troupeaux de truies français ?
2010

Analyse des paramètres physiologiques et métaboliques associés aux mises bas longues ou difficiles chez la truie

Consulter le resumé

Les mises bas longues augmentent la mortinatalité et pénalisent la survie ultérieure des porcelets. L’objectif de ce travail est de mieux comprendre les mécanismes des mises bas difficiles chez la truie en étudiant l’évolution de différents paramètres physiométaboliques durant la période péripartum. L’étude, réalisée dans 4 élevages, porte sur 28 mises bas (truies LWxLR nullipares ou primipares) spontanées et non assistées (ni fouilles ni injections).
PDF icon Analyse des paramètres physiologiques et métaboliques associés aux mises bas longues ou difficiles chez la truie
2010

Acceptabilité par les consommateurs des viandes de porc mâle entier transformées en saucisse, lardon, saucisson sec et jambon cuit

Consulter le resumé

Poster. A ce jour en Europe, 80 % des porcs mâles sont castrés, cette proportion s’élevant à près de 100 % en France. La justification majeure de cette pratique est de limiter tout risque de mettre sur le marché un pourcentage de viandes fraîches ou produits transformés présentant des défauts d’odeur sexuelle de verrat. L’objectif de cette étude est de comparer, en termes d’acceptabilité par les consommateurs, des charcuteries industrielles produites à partir de viande de porcs mâles entiers, de mâles castrés ou de femelles.
PDF icon Acceptabilité par les consommateurs des viandes de porc mâle entier transformées en saucisse, lardon, saucisson sec et jambon cuit
2010

Conduire un troupeau de truies au DAC : prendre en compte le comportement de l’animal

Consulter le resumé

La conduite du troupeau de truies logées avec un système DAC (Distributeur Automatique de Concentré) est précisée à partir de l’enquête réalisée auprès de 18 élevages équipés.

Cet article complète celui sur le mode de logement publié dans le précédent numéro de TechniPorc (Ramonet et al., 2009).

L’enquête présente les pratiques des éleveurs à des étapes clés : introduction des truies dans le groupe, apprentissage des stations d’alimentation par les cochettes, mise en service du DAC dans les élevages nouvellement équipés.
PDF icon tp1ramonet10.pdf
2010

Hétérogénéité des porcelets issus de l'hyperprolificité

Consulter le resumé

Depuis 2002, un programme est mis en place à l’IFIP dont l’objectif est, dans un premier temps, d’identifier des facteurs explicatifs de l’hétérogénéité des poids de porcelets à la naissance et, dans un deuxième temps, d’étudier dans quelle mesure une modification de la conduite alimentaire des truies pourrait améliorer les chances de survie des porcelets en maternité.

Cet article se propose de réaliser une synthèse des résultats acquis dans le 1er volet de ce programme.
PDF icon tp2quiniou10.pdf
2010

Los expertos debaten. Donde esta el equilibrio entre productividad y rentabilidad ?

Consulter le resumé

2010

Résultats 2009 des élevages : de nouveau insuffisants

Consulter le resumé

Malgré la réduction du coût alimentaire, les résultats économiques des élevages de porcs ne suffisent pas en moyenne à couvrir la totalité des charges en 2009. Le prix du porc a aussi baissé. Si les marges sont revenues à leur niveau d’évolution de long terme, elles doivent aujourd’hui couvrir des charges fixes plus élevées. De plus, les pertes s’ajoutent à celles des deux années précédentes. Une bonne partie des élevages français de porcs reste en situation financière difficile. Et beaucoup sont dans l’impossibilité d’investir, alors que les besoins sont importants en la matière.
PDF icon bp2010n399.pdf
2010

New application of imaging techniques in pig reproduction : from research to farm management

Consulter le resumé

In pig as in other species, ultrasonography is generally the preferred gold standard imaging technique, mainly because of its low cost and lack of side effects. It is now implemented in more than 80% of french pig farms. Although pregnancy diagnosis is still the most frequent use, various applications are found in reproduction studies: evaluation of ovarian, uterine or genital disorders, prediction of ovulation, puberty diagnosis, evaluation of bladder or mammary infections, evaluation of embryos and fetal welfare, in vivo measurement of back fat or muscle depth ….
PDF icon New application of imaging techniques in pig reproduction : from research to farm management
2010

Incidence technico-économique des maladies pulmonaires

Consulter le resumé

Cette étude évalue l’incidence des lésions pulmonaires sur les performances techniques et économiques d’un échantillon d’élevages de porcs du Grand Ouest de la France.

Les données de Gestion Technico-économique (GTE) de 100 élevages situés dans l’ouest de la France ont été analysées, en particulier l’indice de consommation, le taux de pertes et les dépenses de santé. Les élevages ont été classés en 5 puis 3 catégories, selon la gravité des lésions pulmonaires observées à l’abattoir sur un lot de porcs .
PDF icon tp3aubry10.pdf
2010

Effets sur la truie et sa portée d'un enrichissement en lipides des aliments par incorporation d'huile de palme ou de graines de lin

Consulter le resumé

Trois bandes de 24 truies croisées LWxLD sont utilisées pour étudier les effets de l’incorporation des lipides sous la forme de 1,4% d’huile de palme, riche en gras saturés et monoinsaturés ou de graine de lin extrudée, riche en acides gras polyinsaturés, en particulier C18: 3 n-3. Les truies reçoivent l’un des 3 traitements : régimes sans huile ni graine ; incorporation de 1,4% d’huile de palme, ou 3,5% de graine de lin extrudée. L’énergie nette de la ration est respectivement de 9,3 et 9,6 MJ / kg pendant la gestation et la lactation.
PDF icon tp3quiniou10.pdf
2010

Les coûts des bâtiments en 2009

Consulter le resumé

De janvier 2009 à janvier 2010, l'indice national du coût de la construction tous corps d'état (BT01) a augmenté de 0,5%. Cette évolution s'est faite en deux temps. Sur le premier semestre 2009, l'indice a perdu 0,24% pour augmenter légèrement sur la deuxième partie de l'année. Il reprend même 0,4% sur le dernier mois. Globablement les coûts de construction des bâtiments de porcs ont stagné, voire baissé dans certaines réalisations. Cette évolution est due à une conjoncture difficile pour les entreprises de maçonnerie qui pour maintenir une activité, ont réduit le prix de leurs prestations.
PDF icon tp3massabie10.pdf
2010

Pages