La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 241 à 260 de 293 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Danemark : croissance et harmonie

Consulter le resumé

Le porc contribue pour un tiers à la production agricole du Danemark, le plus fort taux de l’UE. Six porcs sur sept produits sont vendus à l’extérieur.

L’importance de l’exportation représente une force pour la filière porcine française danoise, en terme de volume et d’organisation. Le contexte mondial actuel est cependant source de fragilité (valeur des monnaies, protectionnismes, émergence de nouveaux compétiteurs…).

Pourtant la croissance pourrait encore se poursuivre.

PDF icon bp2003n321.pdf
2003

Marché des pièces de porc - La France au coeur de l'UE

Consulter le resumé

Déterminant au sein de la filière, le marché des pièces voit son importance confirmée dans les échanges internationaux. Pour la France, les pièces représentent plus de la moitié des échanges dans les deux sens. Les produits et les partenaires sont multiples, traduisant une offre et des besoins divers.

Nécessaires à l'équilibre de l'approvisionnement, ces échanges, parfois fragiles, doivent être maîtrisés pour assurer une valorisation optimale. L'analyse des données met en évidence quelques pistes.

PDF icon bp2003n319.pdf
2003

Elevages dans l'UE : concentration des structures

Consulter le resumé

La concurrence et les crises, le contexte socio-économiques, l'organisation des producteurs, ont façonné les élevages de porcs dans les pays de l'Union européenne.
Avec les dernières données pour l'année 2001, on voit que la concentration des structures se poursuit dans l'UE.

PDF icon bp2003n317.pdf
2003

Conseguenze dell’allargamento a Est dell’Unione Europea sulla produzione suina. <br /><br />The situation of the pig production in Eastern Europe: what prospect for the European Union.

Consulter le resumé

2003

France : bilan 2002 - Chassés croisés

Consulter le resumé

Face à la stabilité de la consommation, la très légère croissance de la production porcine française a autant augmenté l'exportation qu'elle a freiné l'importation. Les chassés croisés se sont confirmés. Le développement des ventes sur l'UE et les pays d'Europe centrale a relayé les défaillances de la Russie, du Japon et de la Corée. A l'importation, nos fournisseurs traditionnels continuent de céder du terrain.

PDF icon bp2003n316.pdf
2003

Bilan 2002 du commerce mondial

Consulter le resumé

Le commerce international de la viande de porc a été difficile en 2002 pour beaucoupo d'acteurs.

L'Union européenne et les pays d'Amérique du Nord, qui concentraient jusqu'alors la majeure partie des exportations, ont dû laisser une place significative au Brésil. Du côté des acheteurs, les principaux clients sont toujours le Japon et la Russie, mais ils mettent en oeuvre des procédures de sauvegarde destinées à préserver leurs productions malmenées.

Analyse dans le détail des chiffres 2002 des commerces extérieurs "porc", et perspectives pour 2003.

PDF icon bp2003n315.pdf
2003

Nouveaux partenaires, les PECO à la porte de l'UE

Consulter le resumé

Le sommet de Copenhague de décembre dernier a donné le feu vert pour élargir l’Union européenne à huit pays de l’Europe centrale, Chypre et Malte, à partir de 2004. La Roumanie et la Bulgarie pourraient adhérer en 2007. L’application de la Politique Agricole Commune aux nouveaux membres soulève de nombreuses difficultés, compte tenu des handicaps structurels. Leurs productions hors-sol bénéficient d’atouts, dont celui d’une main d’œuvre bon marché. Cependant, le morcellement des structures et les besoins en capitaux sont des obstacles à lever pour affronter la compétition européenne.

PDF icon bp2003n314.pdf
2003

Installations classées : disparités dans l'UE

Consulter le resumé

En France, il faut une autorisation à partir de 450 porcs à l’engrais, ou leur équivalent si le projet comporte des truies et des porcelets sevrés (législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement, ICPE).

PDF icon bp2002n312.pdf
2002

Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001

Consulter le resumé

La production de l’UE a progressé régulièrement au cours de la dernière décennie, mais elle est assez stable ces dernières années. Cependant, on observe des

évolutions très diverses selon les pays : croissance de production en Espagne et au Danemark, fortes baisses aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni. Dans chaque pays, la consommation par habitant évolue peu. Les échanges entre les pays dépendent fortement de ces tendances.
PDF icon Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001
2002

Production porcine dans l'UE : les évolutions se compensent

Consulter le resumé

Après la crise de 1998/99, la production porcine de l'UE s'est un peu repliée, tout en restant à un niveau élevé. L'amélioration de la conjoncture qui a suivi en 2000 et 2001 ne l'a pas relancée : les mesures de protection de l'environnement et les exigences de la société freinent son développement.

PDF icon bp2002n308.pdf
2002

Le prix du porc à la production dans l'UE - Situation et évolution récentes

Consulter le resumé

Depuis janvier 2002, les prix de marché du porc dans l’Union Européenne sont exprimés dans notre monnaie commune, l’euro.

Ils ne sont pas pour autant comparables et n’indiquent pas la rémunération réelle des éleveurs ! L’observatoire ITP des prix perçus permet d’y voir plus clair.
PDF icon Le prix du porc à la production dans l'UE - Situation et évolution récentes
2002

France : bilan 2001, export réduit

Consulter le resumé

La croissance est terminée : pour la 4ème année consécutive, la production porcine française s'est stabilisée à 2,3 millions de tonnes en 2001. Le taux de couverture des besoins intérieurs s'est détérioré, d'autant plus que la crise du bœuf a relancé la demande en viande porcine.

Les exportations ont reculé, divisées par deux vers les pays-tiers sous l'effet de la fièvre aphteuse, accrues vers nos partenaires de l'UE. L'Espagne s'installe de manière durable comme premier fournisseur de la France.

PDF icon bp2002n304.pdf
2002

Echanges mondiaux : nombreux marchés, nouveaux acteurs

Consulter le resumé

Les flux mondiaux d'échanges de produits du porc (viandes, produits transformés, graisses et abats) recouvrent des marchés et des produits variés. L'UE y joue un rôle important.

De nouveaux bassins, pour conquérir les marchés extérieurs, développent la production. Essor des échanges, éffacement des frontières, diminution des protections douanières, mobilité des capitaux et des techniques, la "mondialisation" est là.

De grandes entreprises d'élevage, d'abattage et de transformation animale jouent un rôle clé.

PDF icon bp2002n302.pdf
2002

L'euro : nouvelle monnaie, nouveaux repères

Consulter le resumé

De nombreux changements accompagnent le passage à l'euro : nouvelles expressions des quantités pour conserver la précision des cotations, grilles de paiement, dans tous les pays... Attention cependant, pour comparer, à la définition des produits !

PDF icon bp2002n301.pdf
2002

Union Européenne : l'abattage se concentre

Consulter le resumé

La restructuration de l'abattage s'accélère dans l'Union européenne. Les 30 entreprises qui traitent plus d'un million de porcs dans l'année représentent 44% du total de l'UE. En 1997, elles atteignaient 39%. Jusqu'à maintenant, les regroupements sont restés nationaux, avec des niveaux de concentration très différents selon les pays. De plus en plus de partenariats vont se nouer avec l'étranger.

PDF icon bp2001n300.pdf
2001

Les échanges de porc des pays de l'UE

Consulter le resumé

Les exportations de porc des pays de l'UE sont devenues de plus en plus importantes ces

dernières années. En forte croissance, les exportations vers les pays tiers sont d'abord

tournées vers la Russie et le Japon. Elles restent dominées par le Danemark. Plus récemment, les entreprises françaises ont eu la volonté de conquérir des marchés hors-UE.

A l'intérieur de l'UE, ces flux se multiplient. La France et l'Allemagne, importateurs traditionnels, ont développé
PDF icon Les échanges de porc des pays de l'UE
2001

Situation et perspectives de la production porcine dans l'Union Européenne

Consulter le resumé

2001

Commerce intra-UE : des marchés croissants, proches

Consulter le resumé

Dans l'Union européenne, un porc sur trois est consommé en dehors de son pays d'origine. Tous les états participent, à des degrés divers, à ces échanges, à la vente comme à l'achat, derrière les Pays-Bas et le Danemark qui réalisent 40% des exportations intra-UE, tandis que l'Allemagne et l'Italie concentrent 42% des volumes achetés.

La circulation des animaux vifs est importante et pose le problème des risques sanitaires. A l'aval, l'adaptation des produits aux besoins des marchés et la recherche de valeur ajoutée poussent l'exportation des pièces, de plus en plus désossées.

PDF icon bp2001n297.pdf
2001

Compétitivité de la production porcine : coûts, prix et contraintes

Consulter le resumé

Dans un marché concurrentiel et peu soutenu, la dynamique de la production porcine dépend de sa compétitivité. Celle-ci repose sur les coûts de production et sur la valorisation du porc payé au producteur. Mais de plus en plus d'éléments externes, réglementaires notamment, exercent maintenant une influence déterminante. Un tour d'horizon de la compétitivité de la production porcine européenne avec l'édition 2001 de l'Observatoire de l'ITP.

PDF icon bp2001n296.pdf
2001

Exportations de l'UE stables sans restitutions

Consulter le resumé

Les échanges sont devenus un élément indispensable de l'équilibre des marchés dans le secteur porcin, garants aussi de la sécurité des approvisionnements.

En 2000, les exportations porcines de l'Union européenne ers les pays tiers sont restées stables, très proches du haut niveau atteint l'année précédente. Malgré l'annulation courant 2000 de la plupart des restitutions.

PDF icon bp2001n295.pdf
2001

Pages