La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 8 de 8 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Analyse de la variabilité génétique des 6 races locales porcines / Analysis of genetic variability in 6 regional-heritage pig breeds

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 19-25 - La revue R&D de la filière porcine française

L’analyse de la variabilité génétique des six races locales de porcs, réalisée à partir des informations généalogiques disponibles, a été étudiée selon deux approches : estimation de la consanguinité et des probabilités d’origine des gènes. Pour ces populations fermées, l’augmentation de la consanguinité est inéluctable. La consanguinité moyenne des races locales est comprise entre 10,2 % pour le Blanc de l’Ouest et 21,8 % pour le Bayeux. Les coefficients de consanguinité observés mettent en avant une gestion efficace des accouplements sur les 10 dernières années. L’analyse des probabilités d’origine des gènes montre une relative stabilité de la variabilité génétique des races Basque, Bayeux et Limousin entre 2000 et 2013. Le porc Gascon a perdu un peu de diversité génétique entre 2000 et 2010 mais s’est stabilisé depuis. Pour le Blanc de l’Ouest, les chiffres de 2013 sont inquiétants, cependant la diminution de la taille de la population de référence et le faible nombre de portées peuvent expliquer ces résultats ; un nouveau bilan en 2015 s’impose. Les résultats pour la race Nustrale sont à considérer avec précaution car, dans cette race, une large partie des naissances n’est pas enregistrée dans la base de données. La réalisation régulière de ce type de bilan permet de limiter les dérives.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Analyse de la variabilité génétique de populations porcines espagnoles et françaises à partir de données de contrôle de filiation

Consulter le resumé

Poster. Cette étude porte sur des populations porcines espagnoles et françaises pour lesquelles un contrôle de filiation est pratiqué de manière systématique sur les verrats. Les objectifs sont : (i) d’étudier les fréquences des 10 marqueurs communs aux analyses espagnoles et françaises dans les différentes populations concernées; (ii) d’appréhender la variabilité génétique intra et inter populations; (iii) de détecter des animaux originaux et (iv) d’assigner un animal à une race, voire à une population.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique de populations porcines espagnoles et françaises à partir de données de contrôle de filiation
2009

Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions

Consulter le resumé

La variabilité génétique est à prendre en considération par les schémas de sélection. Cette diversité est à la base du progrès

génétique à long terme et sa perte augmente la fréquence des anomalies génétiques et

dégrade les performances techniques. Des outils (bilans de consanguinité par élevage

et Notes d’Intérêt Génétique NIG) permettent un suivi et une maîtrise plus efficaces de

la diversité génétique. Chaque éleveur sélectionneur connaît la consanguinité moyenne de son troupeau et peut adapter
PDF icon Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions
2006

Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions

Consulter le resumé

La variabilité génétique est un paramètre important à prendre en considération par les schémas de sélection. Cette diversité est à la base du progrès génétique à long terme et sa perte augmente la fréquence des anomalies génétiques et dégrade les performances techniques. Auparavant la variabilité était analysée annuellement au sein des quatre races collectives porcines. Depuis 2005, de nouveaux outils comme les bilans de consanguinité par élevage et les notes d’intérêt génétique (NIG) ont été mis en place. Ces outils permettent aux acteurs de la sélection un suivi et une maîtrise plus
PDF icon Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions
2006

Overview of the genetic variability in French selected livestock populations and management approaches

Consulter le resumé

Some results from pedigree analyses of French livestock breeds are reported. Results on both probabilities of gene origin and rates of inbreeding show that ‘large’ breeds may be small populations from a genetical point of view. Different management methods for selected populations are presented and the efficiency of optimized procedures is illustrated on cases of dairy cattle and pigs breeds. The easiness of application of such methods is discussed.
PDF icon Overview of the genetic variability in French selected livestock populations and management approaches
2005

Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique

Consulter le resumé

L’analyse généalogique de quatre races porcines en sélection (Large White lignée femelle, Large White lignée mâle, Landrace français et Piétrain) et de cinq races locales en conservation (Basque, Gascon, Blanc de l’Ouest, Limousin et Bayeux) a été réalisée à partir de l’étude des pédigrees.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique
2001

Consommation résiduelle chez le porc en croissance alimenté à volonté. Méthode de calcul et variabilité génétique

Consulter le resumé

La consommation résiduelle journalière (CMJR) du porc en croissance se définit comme la différence entre la consommation observée et une consommation d’aliment « théorique », fonction des besoins estimés de l’animal pour l’entretien et la croissance. Les variations de la CMJR reflètent les différences d’efficacité pour la digestion et l’utilisation de l’énergie ingérée à niveau de performances comparable. La CMJR est supérieure de près de 70 g/jour dans les bandes d’hiver, sans doute en relation avec la dépense énergétique de thermorégulation.
PDF icon Consommation résiduelle chez le porc en croissance alimenté à volonté. Méthode de calcul et variabilité génétique
1999

Analyse de la variabilité génétique des races porcines Large White, Landrace Français et Piétrain sur la base de l'information généalogique

Consulter le resumé

Les données généalogiques des races françaises Large White (LW), Landrace Français (LF) et Piétrain (PI), rassemblées entre 1962 et 1996, ont été utilisées pour étudier l'évolution récente de la variabilité génétique de ces trois populations.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines Large White, Landrace Français et Piétrain sur la base de l'information généalogique
1998