La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 221 à 240 de 336 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Discussions à l'OMC : risques pour les filières viandes en Europe. Le cas de la viande porcine, à la lumière des autres viandes

Consulter le resumé

L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) tente, avec difficulté, dans le courant de 2006, de conclure son cycle de négociations dit « cycle de Doha » ou « cycle du développement ». Après avoir annoncé la nécessité d’une échéance impérative pour fin juillet 2006, les négociateurs ont laissé entendre que fin 2006 reste une date possible pour parvenir à un accord. Dans le cas contraire, la conclusion du cycle pourrait être repoussée de quelques années.
PDF icon Discussions à l'OMC : risques pour les filières viandes en Europe. Le cas de la viande porcine, à la lumière des autres viandes
2006

Caractérisation histologique de l'effet du sel sur la saucisse de boeuf fraîche. Histological characterization of the effect of added salt in fresh beef sausage.

Consulter le resumé

PDF icon icomstmartin2006_0.pdf
2006

Japon, un marché convoité

Consulter le resumé

Depuis le début des années 70, le marché japonais des viandes est déficitaire. Entre 1985 et 1995, les importations ont véritablement explosé, multipliées par 4. Depuis 2000, c'est le calme plat, à l’image de la consommation qui, toutes viandes, a atteint cette année là un maximum, à 5,6 millions de tonnes. L’année 2001 a en effet marqué le début de perturbations sanitaires internes et externes qui à ce jour ne sont pas toutes achevées. Plus important débouché dans le monde, le marché japonais est exigeant, mais relativement stable, solvable et rémunérateur.
PDF icon Japon, un marché convoité
2006

Comment appréhender la compétitivité en viande porcine ? Regards sur les coûts et les marchés

Consulter le resumé

Sur un marché européen ouvert et concurrentiel, peu soutenu par la politique agricole commune, la recherche de la compétitivité a toujours été un impératif pour la production porcine française. Toutefois, le périmètre des exigences s’est étendu : il s’agit de produire au moindre coût et d’assurer une rémunération satisfaisante aux éleveurs, mais aussi de répondre aux demandes des marchés, en assurant l’attractivité de l’offre auprès des consommateurs et de tenir compte des contraintes croissantes de la société, sur le produit, sur le mode de production.
PDF icon Comment appréhender la compétitivité en viande porcine ? Regards sur les coûts et les marchés
2006

Regards sur l'élevage porcin français

Consulter le resumé

La production porcine n'évoque à certains que des crises répétées, d'autres la considèrent même comme indésirable ; en revanche et fort heureusement, d'aucuns reconnaissent les emplois directs et induits qu'elle engendre - beaucoup dans la filière en font une passion - et les consommateurs plébiscitent la qualité et la diversité de ses produits qui permettent à la viande de porc de tenir la première place parmi les viandes, aussi bien en France qu'en Europe et dans le monde.
2005

Effet de la durée de mise à jeun et du système d'alimentation sur les paramètres de qualité de viande des porcs issus de trois types génétiques

Consulter le resumé

Face à la demande des salaisonniers du cuit qui recherchent toujours des pH ultimes plus élevés sur les jambons et les longes, l’ITP a conduit une étude visant à mesurer l'incidence de trois durées de jeûne (18, 24 et 30 heures) selon deux systèmes d'alimentation (au nourrisseur à volonté ou en soupe deux repas) sur les rendements carcasse des porcs payés aux éleveurs, la qualité technologique de la viande et son aptitude à la transformation en jambons cuits tranchés supérieurs ainsi que le poids des estomacs des porcs qui constitue de plus en plus une méthode de contrôle de l’ajeunement au st

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Les valeurs nutritionnelles de la viande de porc : analyse de 9 pièces UVC

Consulter le resumé

De plus en plus d’organisations professionnelles et économiques souhaitent disposer d’informations sur les valeurs nutritionnelles des produits carnés, notamment pour communiquer vers les consommateurs et les prescripteurs.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Nouveau Label Rouge : quels surcoûts ?

Consulter le resumé

Evaluation des surcoûts engendrés par la production de viande de porc en nouveau label rouge. La production doit, en effet, suivre un cahier des charges label rouge homologué, et non plus une Certification de conformité produit (CCP).
2005

La traçabilité dans le secteur porcin

Consulter le resumé

Depuis 1996, suite à la crise dite de "la vache folle", la filière porcine comme toutes les filières de production animale a développé des systèmes de traçabilité. S'appuyant sur l'identification des animaux vivants, ces systèmes de traçabilité consistent à rattacher, par le rapprochement de numéros successifs, des pièces de viande au stade de la distribution ou de l'entrée dans des usines de fabrication à des numéros d'élevage d'origine répondant à des caractéristiques connues.
2005

Modes d'élevage alternatifs des porcs. 2. Effets sur des indicateurs du métabolisme énergétique musculaire et du stress pré-abattage en relation avec les qualités des viandes

Consulter le resumé

L'objectif de l'étude est de comparer les effets de trois modes alternatifs d'engraissement de porcs (plein air- 150 m2/porc, sur paille-1,3 m2/porc, cabane avec accès à une courette extérieure-1,3 m2/porc) par rapport à un lot témoin en claustration sur caillebotis (0,65 m2/porc), en saisons d’été et d’hiver, sur des indicateurs du métabolisme énergétique musculaire et du stress pré-abattage en relation avec les qualités des viandes.
PDF icon Modes d'élevage alternatifs des porcs. 2. Effets sur des indicateurs du métabolisme énergétique musculaire et du stress pré-abattage en relation avec les qualités des viandes
2005

Modes d'élevage alternatifs des porcs. 1. Effets sur les performances de croissance et les qualités des carcasses et des viandes et l'aptitude à la transformation en jambons cuits et secs

Consulter le resumé

L'objectif de l'étude était de comparer trois modes alternatifs d'engraissement (plein air - 150 m2/porc, sur paille - 1,3 m2/porc, cabane avec accès à une courette extérieure - 1,3 m2/porc) par rapport à un témoin en claustration sur caillebotis (0,65 m2/porc), en saisons d’été et d’hiver, sur les performances de croissance, les qualités des carcasses et des viandes, la composition chimique des muscles et l'aptitude à la transformation en jambons cuits et secs.
PDF icon Modes d'élevage alternatifs des porcs. 1. Effets sur les performances de croissance et les qualités des carcasses et des viandes et l'aptitude à la transformation en jambons cuits et secs
2005

Influence de l'âge de la truie de réforme sur la qualité de la viande

Consulter le resumé

La viande de truies de réforme est utilisée en frais, par les salaisonniers et en cuit, par les transformateurs. 2 lots de 15 truies de réforme de rang de portée < 2 et > 6 ont fait l’objet de mesures.
PDF icon Influence de l'âge de la truie de réforme sur la qualité de la viande
2005

Etude et modélisation du développement de Listeria monocytogenes dans la viande de porc en présence de sels d'acides organiques et de fumée liquide - Application pour prédire l'influence de la formulation de la saumure et de la fumée de fumage lors du pro

Consulter le resumé

Application pour prédire l’influence de la formulation de la saumure et de la fumée de fumage lors du procédé de fabrication des lardons.
Les récentes épidémies de listériose ont conduit les professionnels de la charcuterie/salaison à étudier les potentialités de croissance et de survie de Listeria monocytogenes au cours de la fabrication de leurs produits. Dans cet objectif, la microbiologie prévisionnelle est un outil développé pour les aider.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Consommation des viandes : diversité des canaux

Consulter le resumé

Un vent de pessimisme souffle sur la consommation des viandes, attisé par la baisse régulière des données issues du panel Sécodip. Selon ce dernier, les achats de viande des ménages ont baissé de plus de 10% entre 1996 et 2003, alors que dans le même temps, la consommation carnée évaluée par bilan a augmenté de 4% pour l’ensemble des espèces, dont + 7 à + 8 % respectivement pour les porcs et les bovins. En fait, les deux sources ne mesurent pas la même chose.

Explications sur les canaux de la consommation des viandes en France et sur les outils qui permettent de l’appréhender.

PDF icon Consommation des viandes : diversité des canaux
2004
Grille de notation du défaut “déstructuré” des muscles de la cuisse de porc

Grille de notation du défaut “déstructuré” des muscles de la cuisse de porc

Consulter le resumé

Description des viandes déstructurées, grille de notation sur l’ensemble des noix. Des exemples de notations de déstructuration (photos).

Une grille destinée aux industriels de la salaison avec jugement sur une seule noix.



Édition 2004 - 4 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats

Consulter le resumé

La méthode d’analyse idéale doit permettre de repérer tous les sujets infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux négatifs, tout en détectant uniquement les infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux positifs. La fréquence de ces faux résultats va conditionner la validité du test, la fiabilité des réponses positives ou négatives obtenues et le plan d’échantillonnage.

Bien que les analyses de laboratoires, et tout particulièrement la sérologie, soient des outils de progrès dans la pratique vétérinaire actuelle, il convient de les utiliser de manière raisonnée.
PDF icon Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats
2004

Caractérisation et recherche de références sur la filière truies de réforme

Consulter le resumé

Actuellement, la viande issue de truies de réforme n’a fait l’objet que de très peu d’études en termes de qualité technologique et très peu de références existent au niveau qualité bactériologique. Une première enquête réalisée par l’ITP en abattoir et en découpe, permettant de créer une base de données, a montré que l’hétérogénéité entre les animaux était importante et qu’il y avait des différences de qualité évidentes entre la viande de truie et celle issue du porc charcutier.
95,00 €
2004

Les risques technologiques du secteur de l'industrie de la viande

Consulter le resumé

Depuis la catastrophe de Toulouse, les entreprises françaises sont incitées à revoir leur politique de gestion des risques technologiques. Les accidents passés sont répertoriés et classés dans la base de données ARIA, dans le but de mieux maîtriser les dangers critiques. Entre 1997 et 2003, 106 accidents ont été récensés dans l'industrie de la viande, prinicipalement des incendies et des rejets de matières organiques. Le facteur humain et organisationnel est la première cause de ces accidents, qui en 7 ans, ont provoqué 5 décès, 78 blessés et l'évacuation de 1335 personnes. Les conséquences les plus fréquentes sont cependant les dommages matériels qui se chiffrent souvent à plusieurs millions d'euros, sans compter les pertes de production, les licenciements et les mises au chômage technique. Un guide pratique sera présenté au prochain salon IPA, afin d'aider les industriels de l'agro-alimentaire à mettre en place leurs politiques de gestion de risques technologiques.

PDF icon 2004devillersbul4.pdf
2004

Conservation de la viande de porc 6 à 7 semaines sous vide

Consulter le resumé

A l’état frais, les pièces de découpe de porc ne se conservent pas plus d’une semaine en conditions courantes de réfrigération. Certains industriels français cherchent à augmenter les durées de conservation, pour accéder à des marchés géographiquement éloignés.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Viandes destructurées - Effets du système d'abattage et des conditions météorologiques

Consulter le resumé

Cette expérimentation consiste en l’étude de trois systèmes d’abattage industriels différents. Des paramètres météorologiques ont également été relevés dans le but d’expliquer les variations saisonnières de la qualité de viande.

Cette étude a mis en évidence un effet de la température extérieure sur la fréquence de viandes déstructurées, le défaut s’exprimant davantage avec l’élévation de la température.

Les liens entre la déstructuration, les pH et les mesures de couleur ont été confirmés.
PDF icon Viandes destructurées - Effets du système d'abattage et des conditions météorologiques
2004

Pages