La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 161 à 180 de 1594 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Biosécurité, maîtrise, conception et conduite d'élevage : impact sur les performances technico-économiques

Consulter le resumé

L’étude repose sur l’analyse des relations entre des caractéristiques d’élevage en termes de biosécurité, de maîtrise sanitaire, de conception ou de conduite d’élevage et les performances technico‐économiques associées dans 166 élevages naisseurs-engraisseurs.
PDF icon Biosécurité, maîtrise, conception et conduite d'élevage : impact sur les performances technico-économiques
2011

Bonnes pratiques d'hygiène : un guide pour progresser et prouver

Consulter le resumé

Guide de Bonnes Pratiques d'Hygiène en élevage de porcs



Maîtriser est indispensable à de bonnes performances techniques. C'est également une obligation réglementaire pour protéger la santé du consommateur. L'application du Guide de Bonnes Pratiques d'Hygiène et un moyen pour maîtriser et prouver la sécurité sanitaire de la viande produite.
2010

Braviporc - Retardateurs de flammes bromés dans produits avicoles et porcins : état des lieux, modalités de transfert et facteurs de risques

Consulter le resumé

Travel et al., Innovations Agronomiques (FRA), 2018, volume 63, janvier, p. 115-137

Les retardateurs de flamme bromés (RFB) sont des additifs destinés à limiter l’inflammabilité de certains matériaux, notamment les polystyrènes (PS). Parmi eux, les polybromodiphényléthers (PBDE) et l’hexabromocyclododécane (HBCD) peuvent s’accumuler dans les tissus animaux. Leur concentration dans les denrées alimentaires d’origine animale (DAOA) est généralement faible, mais elle atteint de l’ordre 100 à 1000 fois la médiane dans certains rares échantillons d’oeuf et de viande de volaille ou de porc. Des prélèvements et des enquêtes de terrain menées dans le cadre du projet BrAviPorc (CASDAR, n°1256) ont permis (1) de confirmer la faible concentration de PBDE et d’HBCD dans les produits avicoles et porcins français, (2) d’établir que les isolants contenant des PS sont des sources d’HBCD en élevage qui, accidentellement ingérés par les animaux, conduisent à des DAOA très contaminées. Pour les trois productions, des expérimentations in vivo montrent que l’α-HBCD s’accumule préférentiellement dans les tissus les plus riches en lipides neutres. Ainsi, la cuisse de poulet est 10 fois plus concentrée en α-HBCD que le filet. Pour la première fois, un modèle mathématique, commun aux trois productions et prenant en compte leurs dynamiques lipidiques respectives, a été calibré. Il pourra être adapté à d’autres polluants lipophiles et apolaires.

https://www6.inra.fr/ciag/content/download/6331/46505/file/Vol63-8-Travel.pdf

Brominated flame retardants in poultry and pig products: current situation, modalities of transfer and risk factors

Brominated flame retardants (BFRs) are synthetic substances primarily used as additive in insulating materials, including polystyrenes (PS). Among them, polybrominated diphenyl ethers (PBDEs) and hexabromocyclododecane (HBCD) can accumulate in animal tissues. Overall, their concentrations in animal-derived foodstuffs are low, but some rare samples of eggs, poultry meat and pork display concentrations exceeding 100 to 1000 times the median value. Sampling and field surveys carried out within the BrAviPorc project (CASDAR, n° 1256) allowed i) to confirm the low concentration of PBDE and HBCD in French poultry and pork products, ii) to establish that insulating foams containing PS may be sources of HBCD in livestock buildings, which lead to highly contaminated DAOAs if animals accidentally ingest them. In vivo experiments carried out with laying hens, broilers and growing pigs showed that α-HBCD accumulates preferentially in the tissues richest in neutral lipids. Thus, chicken leg is 10 times more concentrated in α-HBCD than breast. For the first time, a mathematical model, common to the three animal models and taking into account their respective lipid dynamics, was calibrated. It can be adapted to other lipophilic and nonpolar pollutants.

https://www6.inra.fr/ciag/content/download/6331/46505/file/Vol63-8-Travel.pdf

2018

Brésil : l'exportation explose

Consulter le resumé

Peuplé de 176 millions d'habitants et grand comme 15 fois la France, le Brésil est un géant. Il l'est aussi par l'importance de ses productions animales : second mondial pour son cheptel bovin et ses volailles, quatrième en porc, derrière la Chine, l'UE et les Etats-Unis.

En 1995, son faible niveau de consommation carnée et la croissance de sa population pouvaient faire penser que le développement de ses productions animales serait naturellement consacré à la satisfaction de ses besoins intérieurs. Mais la crise économique des dernières années a modifié la donne.
PDF icon Brésil : l'exportation explose
2003

Brésil : Quelles exportations demain ?

Consulter le resumé

Au début des années 2000, la progression de la production et des exportations brésiliennes de porc annonçait des potentialités de développement spectaculaires.

PDF icon bp2012n422.pdf
2012

Brésil : une filière porcine qui s'essouffle

Consulter le resumé

La filière porcine brésilienne est l'une des plus compétitives du monde, mais a souffert des difficultés sanitaires du pays pour développer ses exportations. A l'heure où les marchés chinois et japonais s'ouvrent au porc brésilien, d'autres facteurs pourraient à terme contraindre l'accroissement de la production et des exports.

PDF icon techporc_duflot_n8_2012.pdf
2012

Calcium and a-tocopherol suppress cured-meat promotion of chemically induced colon carcinogenesis in rats and reduce associated biomarkers in human volunteers1–3

Consulter le resumé

Background: Processed meat intake has been associated with increased colorectal cancer risk. We have shown that cured meat promotes carcinogen-induced preneoplastic lesions and increases specific biomarkers in the colon of rats.
Objectives: We investigated whether cured meat modulates biomarkers of cancer risk in human volunteers and whether specific agents can suppress cured meat–induced preneoplastic lesions in rats and associated biomarkers in rats and humans.
Design: Six additives (calcium carbonate, inulin, rutin, carnosol, a-tocopherol, and trisodium pyrophosphate) were added to cured meat given to groups of rats for 14 d, and fecal biomarkers were measured. On the basis of these results, calcium and tocopherol were kept for the following additional experiments: cured meat, with or without calcium or tocopherol, was given to dimethylhydrazine-initiated rats (47% meat diet for 100 d) and to human volunteers in a crossover study (180 g/d for 4 d). Rat colons were scored for mucin-depleted foci, putative precancer lesions. Biomarkers of nitrosation, lipoperoxidation, and cytotoxicity were measured
in the urine and feces of rats and volunteers.
Results: Cured meat increased nitroso compounds and lipoperoxidation in human stools (both P , 0.05). Calcium normalized both biomarkers in rats and human feces, whereas tocopherol only decreased nitro compounds in rats and lipoperoxidation in feces of volunteers (all P , 0.05). Last, calcium and tocopherol reduced the number of mucin-depleted foci per colon in rats compared with nonsupplemented cured meat (P = 0.01).
Conclusion: Data suggest that the addition of calcium carbonate to the diet or a-tocopherol to cured meat may reduce colorectal cancer risk associated with cured-meat intake. This trial was registered at clinicaltrials. gov as NCT00994526.

2013

Calcium inhibits promotion by hot dog of 1,2-dimethylhydrazine-induced mucin-depleted foci in rat colon

Consulter le resumé

Epidemiology suggests that processed meat is associated with colorectal cancer risk, but few experimental studies support this association. We have shown that a model of cured meat made in a pilot workshop promotes preneoplastic lesions, mucin-depleted foci (MDF) in the colon of rats. This study had two aims: to check if real store-bought processed meats also promote MDF, and to test if calcium carbonate, which suppresses heme-induced promotion, can suppress promotion by processed meat. A 14-day study was done to test the effect of nine purchased cured meats on fecal and urinary biomarkers associated with heme-induced carcinogenesis promotion. Fecal water from rats given hot dog or fermented raw dry sausage was particularly cytotoxic. These two cured meats were thus given to rats pretreated with 1,2-dimethylhydrazine, to evaluate their effect on colorectal carcinogenesis. After a 100-days feeding period, fecal apparent total N-nitroso compounds (ATNC) were assayed and colons were scored for MDF. Hot dog diet increased fecal ATNC and the number of MDF per colon compared with the no-meat control diet (3.0 ± 1.7 vs. 1.2 ± 1.4, p < 0.05). In a third study, addition of calcium carbonate (150 µmol/g) to the hot dog diet decreased the number of MDF/colon and fecal ATNC compared with the hot dog diet without calcium carbonate (1.2 ± 1.1 vs. 2.3 ± 1.4, respectively, p < 0.05). This is the first experimental evidence that a widely consumed processed meat promotes colon carcinogenesis in rats. It also shows that dietary prevention of this detrimental effect is possible.

2013

Campylobacter coli pulsed field gel electrophoresis genotypic diversity in pork food chain

Consulter le resumé

2007

Campylobacter et viande de porc : respecter les règles d'hygiène et maîtriser la chaîne du froid

Consulter le resumé

Le genre Campylobacter est un germe très présent au niveau de l'intestin des porcs. Ce germe est fortement retrouvé dans les prélèvements de fèces, en élevage ou à l'abattoir. Les carcasses, la viande et les produits transformés sont peu contaminés, notamment en raison de la fragilité des Campylobacter à la dessication, au froid et à la cuisson. Cependant, le pouvoir pathogène de Campylobacter peut s'exprimer par l'absorption d'une dose infectieuse faible, ce qui justifie l'importance des mesures préventives mises en oeuvre au cours de l'abattage.
PDF icon Campylobacter et viande de porc : respecter les règles d'hygiène et maîtriser la chaîne du froid
2000

Campylobacter hazard in the pork food chain : a quantitative and qualitative approach

Consulter le resumé

Campylobacteriosis is the most frequently reported zoonotic disease in humans in EU with 175,561 reported confirmed cases in 2006. Pigs are known to be largely contaminated by Campylobacter in farms, but few data exist about the status of the pork food chain.
PDF icon Campylobacter hazard in the pork food chain : a quantitative and qualitative approach
2008

Campylobacter in the Pork Food Chain : a quantitative hazard analysis

Consulter le resumé

2007

Campylobacter quantitative risk analysis in fattening pig slaughterhouse

Consulter le resumé

2005

Canada : produire pour exporter

Consulter le resumé

Le Canada est au carrefour de tous les marchés : au sud, les Etats-Unis, client principal, de longue date ; à l'est, l'Europe, par l'Atlantique ; à l'ouest, les marchés émergents d'Asie, par le Pacifique. Avec en plus les céréales et ses vastes étendues.

PDF icon Canada : produire pour exporter
1998

Canada : vers les 30 millions de porcs

Consulter le resumé

La production canadienne poursuit sa croissance. La forte volonté de développement s'appuie sur des atouts certains. L'objectif est aujourd'hui d'accroître la valeur ajoutée, en confortant l'abattage, pour profiter des opportunités des marchés mondiaux. La question de l'environnement est posée, avec un impact variable selon les provinces.

PDF icon bp2002n310.pdf
2002

Canada organisé pour exporter

Consulter le resumé

Avec une production porcine comparable à celle de la France, le Canada vise explicitement l'exportation : 6 porcs sur 10 sont vendus à l’extérieur. Producteur de céréales, de pois et de colza, son bas coût alimentaire le situe en bonne place dans la compétition internationale.

A l'aval, l’organisation de la commercialisation permet à ses entreprises d'aller chercher la valeur ajoutée. Un exemple, qu'une étude récente de l’ITP analyse en détail.
PDF icon Canada organisé pour exporter
2005

Caractérisation de la matière première dans deux systèmes de production de poulet : label et standard - Volet 1 : caractérisation sensorielle

Consulter le resumé

La filière volaille est au coeur du processus de mutation qui amène les filières alimentaires à devenir celes du prêt-à-manger. Le consommateur privilègie les produits pratiques, prêts à l'emploi. Jusqu'à ces dernières années, le marché le plus important, pour la filière poulet, était la carcasse entière. La principale différenciation au niveau de ce marché s'est faite par la sélection de souches à croissance lente ou rapide. En effet, chez le poulet, le facteur principal de la qualité sensorielle est l'âge à l'abattage (Rabot et al., 1996).

PDF icon 2006bouttenbul3-1_1.pdf
2006

Caractérisation de la matière première dans deux systèmes de production de poulet : label et standard - Volet 2 : caractérisation technologique et physico-chimique

Consulter le resumé

Les travaux ici présentés ont consisté à étudier le comportement en situation industrielle de poulets standard et label blancs abattus le même jour, dans un même outil d'abattage, destinés à une production de type blanc cuit saumuré de poulet. L'introduction de cette étude ainsi que la partie concernant l'analyse sensorielle ont été présentées dans le volet 1 de l'étude (cf. pages précédentes de ce numéro).

PDF icon 2006bouttenbul3-2_1.pdf
2006

Caractérisation de la qualité technologique de la viande de coche : eff et de son incorporation dans des mêlées de saucissons secs

Consulter le resumé

Thierry Lhommeau et Jean-Luc Martin, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 74

La qualité de la viande de coche est un enjeu majeur pour les fabricants de saucissons secs, cette viande doit apporter ses qualités technologiques: fonctionnalités des protéines myofibrillaires (liant naturel), capacité de rétention d’eau, et sa couleur soutenue.
Ce travail a eu pour objectif l’étude de la qualité de la viande de coche et de sa variabilité mais aussi l’étude de la qualité de saucissons secs fabriqués avec des proportions variables de maigres de coches. Dans un premier temps, une population de 280 coches a été étudiée par des mesures de qualité de viande et de composition chimiques.
Dans un second temps, des fabrications de saucissons secs ont été réalisées en 4 lots contenant des proportions de maigre de coche croissantes (0, 35, 70 et 100%). La qualité de ces produits a été évaluée par des mesures de poids, de pH, de couleur et de texture.

PDF icon Thierry Lhommeau et Jean-Luc Martin, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 74, fiche n° 38
2018

Caractérisation de la résistance thermique du virus de l’hépatite E

Consulter le resumé

Poster. Le virus de l’hépatite E (VHE) est un petit virus non enveloppé à ARN simple brin de polarité positive. Classé dans la famille des Hepeviridae, il est le seul représentant du genre Hepevirus. Le VHE est responsable chez l’homme, de larges épidémies d’hépatites aiguës à transmission entérique dans les régions où il est endémique et de cas sporadiques en régions non endémiques. L’homme n’est pas le seul hôte naturel de ce virus et sa présence chez de nombreuses espèces animales laisse supposer qu’il s’agit d’un agent zoonotique. Le porc est le principal réservoir animal du VHE.

PDF icon Caractérisation de la résistance thermique du virus de l’hépatite E
2011

Pages