La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 181 à 200 de 1595 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre croissant Année

Saucisson sec

Consulter le resumé

PDF icon Saucisson sec
2010

Saucisson cuit de Paris

Consulter le resumé

PDF icon Saucisson cuit de Paris
2010

Saucisses de Strasbourg

Consulter le resumé

PDF icon Saucisses de Strasbourg
2010

Saucisses cuites cocktail à pâte fine

Consulter le resumé

PDF icon Saucisses cuites cocktail à pâte fine
2010

SANITEL - Le système belge pour l'identification et la traçabilité des porcs

Consulter le resumé

Dans un contexte socio-économique peu

favorable et avec une organisation professionnelle peu structurée, la Belgique a

réussi à mettre en place un système de traçabilité porcine performant. Aujourd’hui,

SANITEL porc couvre tout le pays, tous les élevages et permet une bonne traçabilité des mouvements d’animaux et la surveillance sanitaire des troupeaux.
PDF icon SANITEL - Le système belge pour l'identification et la traçabilité des porcs
2003

SANBACT : conception de nouvelles surfaces à propriétés antibactériennes

Consulter le resumé

Fiche n° 11 : Implication dans l'innovation

Dans les industries agroalimentaires, la biocontamination surfacique des équipements par une flore négative peut être à l’origine d’une dégradation prématurée de l’aliment ou conduire à un risque sanitaire plus ou moins sévère lorsque des bactéries pathogènes sont impliquées.

Afin de lutter contre ces germes indésirables, les operateurs industriels ont recours aux détergents et aux substances biocides dont l’usage est de plus en plus contraint par les exigences réglementaires (Règlement REACH, Directive BIOCIDE 98/8/CE), le management environnemental et la sécurité du personnel.

Une solution alternative consiste à développer de nouvelles surfaces à propriétés anti-bioadhésives et/ou permettant l’inactivation de la flore négative par des substances bioactives greffées.

C’est le principal objectif vise par l’ANR SANBACT (2010 – 2014) pilote par l’équipe B2HM-MICALIS (INRA - AgroParisTech, Massy), et qui regroupe un large panel d’experts dans le domaine de la microbiologie et de la physico-chimie des matériaux.

PDF icon fiche_bilan2013_11.pdf
2014

Sampling plan optimisation : application to French diced bacon industry and Listeria monocytogenes

Consulter le resumé

We designed an experimental sampling plan to get knowledge on L. monocytogenes and on lactic acid bacteria (LAB) concentrations on pork breasts after tumbling in a French diced bacon plant. Then, we built a Bayesian model to estimate variability (including between batches-variability) and uncertainty. The results of the model are used to predict L. monocytogenes concentration on breasts after tumbling and could be useful to optimise a sampling plan for industrial own-checks.
PDF icon Sampling plan optimisation : application to French diced bacon industry and Listeria monocytogenes
2009

Salt intake from processed meat products: benefits, risks and evolving practices

Consulter le resumé

Gaëlle Petit et al., Comprehensive reviewsin food science and food safety, 2019, volum 18, 25 juillet, p. 1453-1473

Currently, there is major consumer concern about dietary salt intake worldwide. However, even with the development of contemporary preservation practices, sodium chloride is still essential in processed meat products. Despite a long history of use, salt is now seriously controversial in food due to health concerns that are mostly related to high blood pressure and cardiovascular risks. Changes in meat processing methods have reduced those potential risks, but different perceptions continue to shape how consumers and society view dietary salt. The current consumer demand for additive-free food, such as the clean-label movement, has renewed consumer willingness for naturalness in food products.

2019

Salmonelles dans la filière porcine : mise en oeuvre d'un plan de lutte pour 2009

Consulter le resumé

La nouvelle réglementation Européenne va rendre obligatoire la mise en place d'un plan de surveillance des salmonelles tout au long de la filière porc. Même si la mise en place effective de ce plan de surveillance est prévue à l'horizon 2009, les moyens à mettre en oeuvre et les enjeux sont tels que les réflexions sur son contenu et sa mise en oeuvre pratique sont déjà bien amorcées.
PDF icon Salmonelles dans la filière porcine : mise en oeuvre d'un plan de lutte pour 2009
2006

Salmonella status in swine units characterization : comparative study of serology and bacteriology

Consulter le resumé

PDF icon Salmonella status in swine units characterization : comparative study of serology and bacteriology
2006

Russie porcine : course à la demande

Consulter le resumé

La consommation se développe, la production ne suit pas..., la Russie va rester importatrice malgré les effets d'annonce
2007

Russie : volonté de développement

Consulter le resumé

Après 10 ans d’effondrement, la production porcine russe repart, depuis 2000.

Les importations représentent 30% de la consommation.

Mais celle-ci reste encore limitée par habitant. Alors que le pouvoir d’achat augmente, les besoins s’accroissent.

La Russie tente de développer sa production, mais tous les types de fermes ne sont pas taillés pour l’avenir.
PDF icon Russie : volonté de développement
2007

Russie : les aléas d'un marché d'importation

Consulter le resumé

Après trois mois de négociations, l’Union européenne et la Russie se sont mis d’accord début septembre sur de nouvelles modalités d’importation des viandes. A compter du 1er octobre et jusqu’à la fin 2004, un certificat sanitaire unique va progressivement remplacer ceux en vigueur, tandis que s’appliquera le principe de la régionalisation en cas de problème sanitaire.
PDF icon Russie : les aléas d'un marché d'importation
2004

Russie : l'après crise

Consulter le resumé

Avec 146 millions d'habitants, la Russie consomme moins de viande porcine que la France, pourtant 2,5 fois moins peuplée. L'importation assure un quart des besoins du pays.

Malgré la crise, l'année 1999 a connu un record d'achats extérieurs, du fait des aides internationales mises en place. Après un retour à une demande plus réduite en 2000, les courants commerciaux devraient s'activer ultérieurement, au rythme de l'évolution de l'économie russe.

PDF icon bp2000n286.pdf
2000

Royaume-Uni : la production porcine en question

Consulter le resumé

Un quart de l'approvisionnement porcin du Royaume-Uni dépend des importations. Le bacon concentre le déficit, alors que les autres produits sont excédentaires. L'organisation de la filière est faible : l'individualisme règne et la participation aux groupements de producteurs ne dépasse pas un tiers de la production Les élevages sont de grande dimension et les liaisons avec l'aval, peu développées.
PDF icon Royaume-Uni : la production porcine en question
1999

Royaume-Uni : la production en difficulté

Consulter le resumé

Les normes nationales sur le bien-être placent aujourd'hui le secteur porcin du Royaume-Uni au pied du mur. La production

est loin de couvrir les besoins. Fortement ouvert aux échanges avec ses partenaires européens, le pays est soumis à une vive concurrence extérieure.

Le point sur une situation originale à bien des égards.
PDF icon Royaume-Uni : la production en difficulté
1999

Roumanie et Bulgarie nouveaux membres de l'UE

Consulter le resumé

Le 1er janvier prochain, la Roumanie et la Bulgarie vont entrer de plein pied dans l'Union européenne. Leur contribution sera

significative pour les productions végétales, avec 9 à 10% des récoltes céréalières de la nouvelle UE à 27 et 12 à 14% de la production d’oléagineux. Leur place sera plus réduite pour les productions animales, avec notamment 4% des effectifs

porcins européens et 3% de la production correspondante. Mais leur potentiel est élevé.
PDF icon Roumanie et Bulgarie nouveaux membres de l'UE
2006

RMT Florepro, flores protectrices pour la conservation des aliments : efficacité et interactions dans l’écosystème microbien

Consulter le resumé

Fiche n° 32 : Maîtrise de l'hygiène des produits 

Le réseau mixte technologique a été labellisé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche en octobre 2009 pour une durée de 3 ans puis renouvelé en 2012 pour 2 années supplémentaires.

Il fédéré un groupe d’experts avec une reconnaissance nationale autour de la thématique « Flores Protectrices pour la Conservation des Aliments ».

La pertinence de ce réseau repose également sur la collaboration entre les 3 filières agroalimentaires principales (produits carnés, produits fromagers et produits de la mer).

Son objectif général est d’apporter des éléments de réponse sur la maîtrise du procédé de bio conservation permettant une meilleure gestion de la qualité et du risque sanitaire des produits.

Au travers de ce RMT « Flores Protectrices », les organismes de recherche et centres ITAI aux compétences variées et complémentaires souhaitent mettre à profit leurs compétences acquises au cours des dernières années de recherche pour :

- (1) mieux comprendre l’action des cultures bioprotectrices,

- (2) identifier les verrous qui freinent le développement des cultures protectrices en France afin de mettre en place des programmes de recherche adéquats,

- (3) développer des actions de formation, d’information auprès des industriels, des consommateurs et des pouvoirs publics,

- (4) doter les acteurs de la filière agroalimentaire française d’atouts nécessaires pour leur utilisation.

PDF icon fiche_bilan2013_32.pdf
2014

RMT FLOREPRO : les flores protectrices pour la conservation des aliments: utilisation, efficacité et interactions dans l’écosystème microbien

Consulter le resumé

Le RMT "FLOREPRO" a été agréé en octobre 2009 pour une durée de 3 ans par le Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche.

Il regroupe des partenaires issus d'instituts techniques agro-alimentaires, de la recherche publique et d'établissements d'enseignement supérieur agricole.

La pertinence de ce réseau repose sur la collaboration entre 3 filières agro-alimentaires principales (produits carnés, produits fromagers et produits de la mer).

PDF icon RMT FLOREPRO : les flores protectrices pour la conservation des aliments: utilisation, efficacité et interactions dans l’écosystème microbien
2010

RMT Florepro : les flores protectrices pour la conservation des aliments

Consulter le resumé

Le réseau mixte technologique a été labellisé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche en octobre 2009 pour une durée de 3 ans.

Il fédère un groupe d’experts avec une reconnaissance nationale autour de la thématique « Flores Protectrices pour la Conservation des Aliments ».

La pertinence de ce réseau repose également sur la collaboration entre les trois filières agro-alimentaires principales (produits carnés, produits fromagers et produits de la mer).
PDF icon RMT Florepro : les flores protectrices pour la conservation des aliments
2010

Pages