La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 541 à 560 de 1805 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Effluents d’élevage et émissions de gaz à effet de serre

Consulter le resumé

PDF icon Effluents d’élevage et émissions de gaz à effet de serre
2010

Élaboration concertée d’un guide de bonnes pratiques européen du transport des porcins

Consulter le resumé

Patrick Chevillon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 28

Le Règlement CE 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport a redéfini la responsabilité des transporteurs face au bien-être animal. Ce règlement est entré en vigueur le 1er Janvier 2007.

La mise en place de guides de bonnes pratiques en cours de transport par les professionnels était vivement conseillée dans le Règlement CE 1/2005. A ce stade la France n’en disposait pas. Il n’en existait pas de reconnu à l’échelle européenne.

En Juin 2014, la DG SANCO poussée par le parlement européen a lancé un appel d’offre de 1 000 K€ visant à développer des guides de bonnes pratiques concertés pour la majorité des espèces transportées (bovins, moutons, porcins, volailles, équins).

L’IFIP s’est associé dans un consortium à 14 partenaires européens pour élaborer le guide porc. Ce guide reprend les principaux points de la réglementation ainsi que les meilleures pratiques à destination des transporteurs, abatteurs et donneurs d’ordre.

L’UECBV, Le Copa Cogeca et l’association Eyes On Animals étaient partie prenante du programme (comité de suivi et représentation professionnelle).

PDF icon Patrick Chevillon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 28, fiche n° 3
2018

Élaboration d’un guide de Bonnes Pratiques Européen du transport des porcins

Consulter le resumé

Patrick Chevillon, bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 58

Le Règlement CE 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport a redéfini la responsabilité des transporteurs face au bien-être animal. Ce règlement est entré en vigueur le 1er Janvier 2007.
La mise en place de guides de bonnes pratiques en cours de transport par les professionnels était vivement conseillée dans le Règlement CE 1/2005. A ce stade la France n’en dispose pas. Il n’en existe pas de reconnu à l’échelle européenne.
En Juin 2014, la DG SANCO poussée par le parlement européen a lancé un appel d’offre de 1 000 K€ visant à développer des guides de bonnes pratiques concertés pour la majorité des espèces transportées (bovins, moutons, porcins, volailles, équins).
L’IFIP est associé dans un consortium à 14 partenaires européens pour élaborer le guide porc (Leader : WUR Pays Bas, FLI Allemagne, IRTA Espagne, CRPA et IZS en Italie, IDELE IFIP ITAVI pour la France, NAGREF Grèce, SGGW Pologne, STRUC en UK, USAMVBT en Roumanie, FVE Belgique (Fédération des Vétérinaires Européens), IRU (International Road Transport Union) en UK, EUROGROUP for animal pour les associations de protection animales en Europe). Ce Guide reprend les principaux points de la réglementation ainsi que les meilleures pratiques à destination des transporteurs, abatteurs et donneurs d’ordre.
L’UECBV, Le COPA COGECA et l’association EYES On ANIMALS sont partis prenante du programme (Comité de suivi et représentation professionnel)

PDF icon Patrick Chevillon, bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 58
2019

Elaboration d’un référentiel pour évaluer la performance et favoriser le développement des circuits courts

Consulter le resumé

Pierre Frotin, Bilan 2012, éditions IFIP,  juin 2013, p. 45

Fiche n° 27

Depuis 2009, le Ministère de l’Agriculture encourage le développement des circuits courts au travers du plan Barnier « circuits courts » en soulignant les enjeux territoriaux, de consommation et économiques associés à ce mode de commercialisation.
Parmi les axes mis en évidence par le Ministère de l’Agriculture, le manque de références globales sur les fermes en circuit court a été également pointé comme un frein majeur à leur développement.
Le Ministère a donc commandité un appel à projet CASDAR sur l’élaboration de références en circuit court.
Ce projet, piloté par le Centre de Ressource et d’Etude sur la Diversification (CERD), l’Institut de l’Elevage et TRAME associant de nombreux partenaires (recherches, institut technique (IFIP), organisations professionnelles agricoles, fédération d’AMAP…), est lauréat de l’appel à projet 2010.
Ce projet a pour objectif de co-construire une méthode d’évaluation des performances des élevages de porc en circuit court en tenant compte de ses différentes composantes : technique, économique, sociale et environnementale et de fournir des références aux agriculteurs et porteurs
de projet ainsi qu’aux organismes qui les accompagnent. Elles seront également à destination des organismes financiers et des collectivités territoriales souhaitant mieux connaître les impacts sociaux et environnementaux de la vente en circuits courts.
Les producteurs de porc en circuit court font partie de celles étudiées.
Après avoir construit la méthodologie d’enquête pendant le premier semestre 2011, les enquêtes ont débuté en octobre 2011 et ont pris fin en septembre 2012.
La démarche d’analyse des données, d’interprétations des résultats et de rédaction des rapports et fiches opérationnelles se dérouleront sur 2013.

PDF icon Pierre Frotin, Bilan 2012, éditions IFIP, juin 2013, p. 45
2013

Elargissement de l'UE : nouveaux équilibres, nouveaux marchés

Consulter le resumé

A partir de 2004, l’Union européenne va franchir un pas décisif avec l’intégration progressive d’une douzaine de nouveaux membres. Au-delà des difficultés d’organiser politiquement la vie et la gestion de l’Union à 27, de nouveaux équilibres économiques vont s’établir. Malgré la présence de poids lourds de la production porcine parmi les candidats, l’élargissement du marché du porc devrait correspondre, dans un premier temps, plus à l’accroissement des débouchés qu’à la montée de nouvelles concurrences.

PDF icon bp2001n289.pdf
2001

Elevage : des débats de société dans l'Union européenne

Consulter le resumé

Christine Roguet, Travaux et Innovations (FRA), 2017, n° 237, avril, p. 18-21

 

Dans un contexte de contestation grandissante des modes d’élevage, les partenaires du projet Accept (cf. encadré) ont analysé les controverses sur l’élevage en France. On peut les classer en quatre registres : impacts environnementauxbien-être animalrisques sanitairesmodèle d’élevage. À titre de comparaison, la situation dans cinq grands pays producteurs du Nord (Allemagne, Danemark et Pays-Bas) et du Sud (Espagne et Italie) de l’Union européenne a ensuite été étudiée. L’analyse de la littérature a été complétée par une trentaine d’entretiens en Allemagne, au Danemark et en Italie, auprès d’acteurs de l’élevage, de la recherche et des associations.

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/elevage-des-debats-de-societe-dans-l-union-europeenne-1142-129432.html

2017

Elevage de mâles entiers : un avantage économique pour les éleveurs

Consulter le resumé

Dans le cas d'une remise en cause de la castration des porcelets sans traitement de la douleur, industriels, associations de protection animale, et éleveurs s'accordent sur le fait que la production de porcs mâles entiers constitue la meilleure solution à long terme. cela demande toutefois de résoudre le problème que posent les odeurs sexuelles de certaines carcasses.
2011

Elevage en plein air de truies de réforme : effets sur la carcasse, la composition des tissus et la qualité de la viande. Outdoor rearing of cull sows : effects on carcass, tissue composition and meat quality.

Consulter le resumé

The objective of this study was to provide some information on the influence of outdoor rearing on pasture (O) compared with indoor (I) on carcass and meat quality of cull sows. Twelve sows (6 per group) originating from the same breeding unit were slaughtered 11 days after their last weaning. O sows had heavier and fatter carcasses, however lipid content in Longissimus (L) and Triceps brachii (TB) muscles was not affected.

2005

Elevage porcin au Danemark : chronique vétérinaire "in-situ"

Consulter le resumé

PDF icon Elevage porcin au Danemark : chronique vétérinaire "in-situ"
2009

Elevages dans l'UE plus spécialisés

Consulter le resumé

En 2003, l’UE à 15 comptait 644 000 exploitations avec des porcs. Ce nombre se réduit par la disparition des petits élevages et le développement des plus grands.

Avec les 10 Nouveaux États Membres, arrivés en 2004, 1,5 million d’élevages se sont ajoutés. Ils détiennent 70% des élevages de l’UE à 25, mais seulement 20% du cheptel. De

nombreuses exploitations porcines y ont une activité très réduite.
PDF icon Elevages dans l'UE plus spécialisés
2005

Elevages de porcs dans l'UE : la taille s'accroît

Consulter le resumé

Dans l'Union européenne, l'essentiel de la production porcine est réalisé par un peu plus de 100 000 élevages.

Ceux qui ont plus de 200 truies concentrent 50% des reproducteurs. Avec les élevages de plus de 500 truies, on atteint déjà 20% des effectifs de l'Union. Les élevages avec moins de 100 truies perdent régulièrement en importance.
PDF icon Elevages de porcs dans l'UE : la taille s'accroît
1999

Elevages porcins de demain : vision d'experts

Consulter le resumé

2011

Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Les objectifs de l’étude étaient de faire le bilan des contraintes environnementales s’appliquant aux élevages de porcs dans l’UE, de décrire les conditions de développement des élevages en France, Pays-Bas, Danemark et Espagne, et estimer les conséquences économiques.

Des constats communs peuvent être mis en exergue :

- Il existe des effets de seuils liés à la réglementation.

- Les seuils sont différents.

Bas en France, ils qualifient les élevages de taille moyenne (50 à 250 truies NE).
PDF icon Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne
2003

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs : caractéristiques économiques

Consulter le resumé

Une typologie basée sur la rentabilité économique des exploitations enquêtées a été proposée. Trois groupes ont été identifiés selon le pourcentage de porcs transformés. La production, la transformation et la vente de produits fermiers constituent une activité économique permettant de valoriser la qualité d'un produit et le savoir-faire de l'agriculteur à un niveau de prix supérieur et indépendant des fluctuations du marché.
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs : caractéristiques économiques
2008

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 1ère partie : caractéristiques techniques des exploitations

Consulter le resumé

Pour définir des catégories d’exploitations, cette étude a pris en compte l’orientation,

le nombre de porcs transformés et commercialisés, ou le nombre d’ETP nécessaire à la transformation et à la vente. Le pourcentage de transformation,

c’est-à-dire le rapport : nombre de porcs transformés sur le nombre de porcs produits,
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 1ère partie : caractéristiques techniques des exploitations
2006

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 2ème partie : les éléments de rentabilité économique

Consulter le resumé

Pour définir des catégories d’exploitations, cette étude a pris en compte l’orientation, le nombre de porcs transformés et commercialisés, ou le nombre d’ETP nécessaire à la transformation et à la vente. Le pourcentage de transformation, c’est-à-dire le rapport : nombre de porcs transformés sur le nombre de porcs produits, est le critère qui caractérise le mieux les ateliers qui transforment et vendent des porcs produits sur la ferme.
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. 2ème partie : les éléments de rentabilité économique
2006

Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. Caractéristiques techniques.

Consulter le resumé

Ce travail correspond à une mise au point d'une typologie des élevages transformant et commercialisant leurs porcs à la ferme et à une évaluation de la rentabilité en 2007 de ces exploitations. L'objectif est d'analyser les critères les plus importants lors de l'installation ou d'un agrandissement, qui permettent de mieux évaluer l'atelier transformation et vente à la ferme. Ont été retenues les exploitations de différentes régions (Bretagne, Rhône-Alpes, Bourgogne, Auvergne, Midi-Pyrénées,à) acceptant l'enquête et la mise à disposition de leurs résultats économiques.
PDF icon Elevages transformant et commercialisant leurs porcs. Caractéristiques techniques.
2008

Elever des mâles entiers : oui, mais dans quelles conditions ?

Consulter le resumé

Jusqu'à ce jour, la plupart des connaissances disponibles sur les mâles entiers étaient issues de porcs élevés dans des conditions d'alimentation libérale, le plus souvent à sec et jusqu'à un poids standard d'abattage. Ces conditions sont loin d'être représentatives de celles observées en France. Un vaste programme de recherches a été mis en place à la station de Romillé pour répondre aux questions d'éleveurs.

PDF icon techporc_quiniou_n10_2013.pdf
2013

Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques

Consulter le resumé

Cet état des lieux a été réalisé entre juillet 2000 et décembre 2001. Il révèle la diversité et la complexité des élevages transformant et commercialisant (totalement ou partiellement) les porcs produits sur l’exploitation. Des caractéristiques communes et plusieurs groupes se dessinent en fonction de l’orientation et la taille de l’atelier porc ou le nombre de porcs transformés et commercialisés.
PDF icon Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques
2003
Embarquement des porcs - Consignes respectées... vous avez tout à gagner !

Embarquement des porcs - Consignes respectées... vous avez tout à gagner !

Consulter le resumé

Les enjeux du chargement des porcs. La préparation des porcs dans un local d’attente. Un quai d’embarquement fonctionnel.

Édition 1997 - Ifip, MSA - 6 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1997

Pages