La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 441 à 460 de 4969 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre croissant Année

Supplémentation d’extrait d’algues en engraissement : effets sur la qualité technologique et nutritionnelle (viande et abats)

Consulter le resumé

Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 65-66, poster

Poster.

De récentes études attribuent aux extraits d’algues de multiples qualités telles que des propriétés antioxydantes, antivirales, anticancer, anticoagulantes ou hypolipidémiantes (Wang et al., 2014). En élevage, l’usage d’extrait d’algues dans l’alimentation animale commence à se rencontrer en tant qu’élément naturel susceptible d’améliorer les fonctions immunitaires de l’animal. Dans cette étude, la question de l’effet d’une supplémentation en extrait d’algues dans l’alimentation des porcs sur la qualité nutritionnelle de la viande et des abats et leurs éventuels bénéfices sur la santé humaine a été étudiée. L’impact de cette supplémentation sur les principaux critères de la qualité technologique de la viande ainsi que sur sa composition nutritionnelle a été évalué et l’effet de la supplémentation sur la qualité sensorielle a été testé sur un sous-échantillon. 

ENG

Adding algae to pig feed: influence on meat quality and composition of meat and offal

Poster.

Recent publications show the potential of algae as a source of bioactive compounds demonstrating a wide range of biological activities, such as antioxidant, antiviral and anti-hyperlipidemia activities. In animal husbandry, algae extracts have progressively emerged as a new generation of natural ingredients that help to improve immune function and animal health. This study aimed to assess impacts of algae addition to pig feed on the quality of meat and offal (liver and casing). The study was conducted on 231 fattening pigs, 50% fed a diet supplemented with algae extract, and 50% fed a control diet. Subsamples were selected for nutritional value analysis of loin (n=20), liver (n=10) and casing (n=10). No significant effect on carcass characteristics, sensory evaluation of the loin or overall meat quality was observed. Nonetheless, the semimembranosus pH1 increased slightly, but without any consequence on drip loss or color. Nutritional composition of the longissimus muscle was enhanced by algae supplementation, with higher levels of magnesium, zinc and B vitamins. Similar trends were observed for vitamin B12 content in the liver, while the magnesium content in the casing increased. Finally, algae addition to pig feed at a high level (7.3% of dry mater) had no effect on carcass composition or sensory traits of the loin after cooking. 

PDF icon Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 65-66, poster
2020

Supplémentation d’extrait d’algues en engraissement : effets sur la qualité technologique et nutritionnelle (viande et abats)

Consulter le resumé

Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

De récentes études attribuent aux extraits d’algues de multiples qualités telles que des propriétés antioxydantes, antivirales, anticancer, anticoagulantes ou hypolipidémiantes. En élevage, l’usage d’extrait d’algues dans l’alimentation animale commence à se rencontrer en tant qu’élément naturel susceptible d’améliorer les fonctions immunitaires de l’animal. Dans cette étude, la question de l’effet d’une supplémentation en extrait d’algues dans l’alimentation des porcs sur la qualité nutritionnelle et technologique de la viande et des abats a été étudiée. 

PDF icon Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

Suivi individuel du comportement d’abreuvement du porcelet sevré

Consulter le resumé

Poster

FR

L’étude de la consommation d’eau et du comportement d’abreuvement des porcs peut permettre de mieux appréhender leur état de santé. En effet, certains auteurs ont déjà démontré qu’un animal modifie son comportement alimentaire et d’abreuvement lors de l’apparition d’une pathologie (Pijpers et al., 1991 ; Andersen et al., 2014), parfois quelques heures avant l’apparition des premiers symptômes visibles par un opérateur (Madsen et Kirstensen, 2005 ; Brumm, 2006). Les objectifs de cette étude sont de mettre au point et de valider une technologie capable d’enregistrer individuellement le comportement d’abreuvement des porcs en post-sevrage et de décrire les profils de consommation de porcs en bonne santé, qui serviront de référence pour interpréter des variations chez des porcs malades.

ENG0

Individual monitoring of the drinking behavior of weaned piglets

Scientific publications show that the individual drinking behavior of piglets is an interesting indicator to predict the apparition of a disease. A specific drinker has been developed by Ifip in association with an equipment manufacturer to collect this kind of individual data. It includes an anti-wastage bowl drinker with shoulder partitions, a RFID antenna to detect and identify piglets and a precision water meter (± 0.01 l). A computer collects all the individual data generated such as number, frequency, duration of visits and amount of water consumed at each visit. In the Ifip experimental farm, preliminary results were obtained from 95 weaned piglets between 47 and 69 days of age. On average, individual daily water consumption of piglets is 10.7 % of body weight. At each visit, the average amount of water consumed per piglet was 104 ml (SD 133). Many inter and intra-individual variations of water drinking behavior were observed within each pen. The automatic drinker designed has a great potential to perform early individual disease detection and can offer new perspectives in the management of health issues in pig farms.

PDF icon Yvonnick Rousselière et al., 48es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2-3 février 2016, p. 355-356, poster
2016

Suivi individuel du comportement d’abreuvement du porcelet sevré

Consulter le resumé

Poster.

Un animal est susceptible de modifi er son comportement alimentaire et d’abreuvement lors de l’apparition d’une pathologie, parfois quelques heures avant l’apparition des premiers symptômes visibles par un opérateur. Cette étude vise à appréhender les problèmes de santé des porcelets d’une autre façon en validant une technologie capable d’enregistrer individuellement le comportement d’abreuvement des porcs en post-sevrage afi n de décrire les profi ls de consommation de porcs en bonne santé.

PDF icon poster ifip de Yvonnick Rousselière et al., 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris
2016

Suivi individuel des truies gestantes pour améliorer leur bien-être et leurs performances

Consulter le resumé

Michel Marcon et Valérie Courboulay, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 41

L’actualité quotidienne nous rappelle que la « data » est aujourd’hui entrée dans notre quotidien, qu’il s’agisse de réseaux sociaux ou d’intelligence artificielle.

L’agriculture n’échappe pas à ce mouvement et la filière porcine, familière des automates (machine à soupe, gestion de l’ambiance, DAC) doit saisir les opportunités offertes par ces nouveaux outils. C’est dans ce contexte que l’IFIP a positionné sa station expérimentale, à Romillé, comme une plateforme de développement et/ou de test de solutions numériques. L’idée du projet BEALIM est de disposer du maximum de données individuelles sur le troupeau de truies gestantes afin de les alimenter avec précision et de créer des outils d’alerte, par exemple sur leur santé.

PDF icon Michel Marcon et Valérie Courboulay, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 41, fiche n° 13
2018

Suivi et animation des schémas de sélection

Consulter le resumé

Fiche n° 058 : progrès génétiques

La gestion d’un schéma de sélection suppose une prise de décisions au quotidien. Ces décisions peuvent être de nature stratégique : pour définir un objectif de sélection, raisonner un investissement, etc…, ou opérationnelle pour le choix des reproducteurs et la réalisation des accouplements par exemple.
Il est donc important de fournir aux entreprises de sélection des outils pour faciliter et fiabiliser les prises de décision.
De tels outils sont actuellement développés par l’IFIP pour optimiser le progrès génétique réalisé dans les schémas des lignées porcines inscrites aux livres généalogiques porcins collectifs (LGPC).
Les outils mis en place en 2013-2014 ont permis de définir de nouveaux objectifs de sélection pour les lignées porcines des LGPC et de réaliser un suivi fin de l’efficacité des schémas de sélection.

PDF icon fiche_bilan2014_058.pdf
2015

Suivi d’un réseau d’élevages porcins basé sur des indicateurs de performance environnementale

Consulter le resumé

La production porcine est fortement attendue sur la question environnementale.

Une réelle prise en compte suppose de s’appuyer sur le gestionnaire lui-même, en lui proposant des outils de gestion des aspects environnementaux de son élevage.

Des indicateurs de suivi des performances environnementales, valorisés dans un réseau, co-construits avec les acteurs, permettent ainsi de guider la gestion de chaque élevage et constituent une base pour l’appui technique apporté aux éleveurs, pour analyser la situation française et contribuer à son amélioration.
PDF icon Suivi d’un réseau d’élevages porcins basé sur des indicateurs de performance environnementale
2010

Suivi des usages d’antibiotiques à partir du Panel INAPORC

Consulter le resumé

L’Interprofession Nationale Porcine INAPORC a confié à l’Ifip la mise en place, avec l’appui technique de l’Anses, d’un panel d’élevages permettant de mesurer de manière fiable les quantités d’antibiotiques utilisées dans la filière porcine française, de préciser les modalités d’utilisation de ces antibiotiques (animaux concernés, voies d’administration, motifs de traitement, …) et de comparer les résultats aux autres données disponibles.

PDF icon bilan_2012web_53.pdf
2013

Suivi des prix perçus par les éleveurs en Europe

Consulter le resumé

Fiche n° 9 : Economie de la fiière

Le prix perçu par les producteurs de porc est une donnée fondamentale dans les résultats économiques des éleveurs. Il fait donc l’objet d’un suivi et d’une analyse permanente, tout comme les facteurs d’offre et de demande qui le font évoluer.

Le suivi des marchés du porc, en France, en Europe et dans les principaux bassins mondiaux, fournit aux opérateurs de la filière des instruments pour mieux les comprendre, anticiper leurs évolutions et disposer d’éléments de pilotage de leur activité.

La hausse des cours des matières premières et leurs fluctuations rendent la connaissance des évolutions de prix plus importantes que jamais.

PDF icon fiche_bilan2013_09.pdf
2014

Suivi des prix et des marges à l’aval de la filière porcine

Consulter le resumé

Les réflexions de l’Observatoire des prix et des marges dans la filière porcine, auxquelles l’IFIP a apporté sa contribution, ont débouché, depuis juillet 2009, sur la mise à disposition sur le site du ministère de l’économie d’indicateurs sur l’évolution des prix et des marges brutes entre l’abattage-découpe et la distribution (www.dgccrf.bercy.gouv.fr/concurrence/prix/ observatoire_prix.htm). Les indicateurs concernent les produits de porc frais et le jambon cuit. Ces données sont actualisées chaque mois.

PDF icon Suivi des prix et des marges à l’aval de la filière porcine
2010

Suivi des prix du porc payés aux producteurs en Europe

Consulter le resumé

De nombreux prix du porc sont disponibles en Europe, mais ils reflètent rarement la réalité des prix perçus par les éleveurs.

De ce fait, les opérateurs français concernés s’estiment insuffisamment informés sur le niveau relatif des prix du porc dans les principaux bassins de production européenne.

L’objectif de cette étude, une actualisation d’un travail déjà mené en 2000, était :

• d’identifier s’il existe des écarts durables entre les prix payés aux éleveurs en France, en Allemagne, en Espagne, au Danemark et aux Pays-Bas ;

PDF icon Suivi des prix du porc payés aux producteurs en Europe
2010

Suivi des marchés de l’alimentation animale

Consulter le resumé

Fiche n° 8 : Economie de la filière

Les prix des matières premières pour l’alimentation animale connaît une volatilité considérable depuis une dizaine d’année.

Analyser les ressorts des marchés et leurs répercussions aux prix de l’aliment payes par les éleveurs constitue un point central pour comprendre la conjoncture porcine, la situation des ateliers et des exploitations avec porcs.

PDF icon fiche_bilan2013_08.pdf
2014

Suivi des marchés de l’aliment

Consulter le resumé

Les résultats économiques des élevages dépendent fortement des prix de l’aliment et des matières premières. Cette importance justifie une action pérenne de suivi, d’analyse et de diffusion d’informations sur les marchés de l’aliment porc et des matières premières.
Des prévisions de prix sont également réalisées : la prise en compte des orientations des marchés et ses effets sur l’aliment ont été particulièrement essentiels en 2012, année de prix historiques pour les matières premières.

PDF icon bilan_2012web_70.pdf
2013

Suivi de l’évolution de la composition des aliments

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 71

L’évolution des cours des matières premières induit des changements réguliers de la composition des aliments qu’il est utile d’appréhender.

Des matières premières peuvent se substituer à d’autres et modifier ainsi la composition nutritionnelle de l’aliment.

Ce peut être le cas par exemple, des teneurs en protéines et en phosphore des aliments au regard de leur incidence sur le plan environnemental.

Elles permettent dans ce cas de nous éclairer sur le besoin de connaissance qu’il est nécessaire de développer pour pouvoir réduire encore les rejets des animaux (protéine idéale, utilisation des phytases…).

Ce suivi permet également de mesurer la dépendance aux protéines d’importation (soja et tournesol) et d’informer sur le bilan d’utilisation des ressources protéiques métropolitaines, une fois réalisé l’effort nécessaire à la caractérisation de leur valeur nutritionnelle (tourteau de colza, drèches d’éthanol).

La Note de Conjoncture Aliment de l’IFIP est établie à partir de prix de matières premières rendues en Ille et Vilaine.

Outre les prix des céréales et des tourteaux, sont également répertoriés les prix des coproduits de céréales, des protéagineux, des graines d’oléagineux, des huiles et graisse, des minéraux et des acides aminés.

8 aliments porcs charcutiers sont formulés, avec des variations de concentrations énergétique et protéique.

PDF icon Didier Gaudré, Bilan 2016, mai 2017, p. 71, fiche n° 35
2017

Suivi de l’activité individuelle et quotidienne de truies gestantes

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 28-29

Plus la truie gestante est active et lourde, plus elle dépense d’énergie aux dépens de la reconstitution de ses réserves et du développement de sa portée. La prise en compte de ce critère est envisagée pour ajuster la ration au jour le jour. L’amplitude de cet ajustement serait-elle anodine ou non ?

PDF icon Nathalie Quiniou, Tech Porc (FRA), 2017, n° 38, novembre-décembre, p. 28-29
2017

Suivi de la consommation des produits du porc

Consulter le resumé

Fiche n° 001 : des données exploitées pour l'aide à la décision

L’IFIP réalise un suivi de la consommation des ménages de porc frais et de charcuterie, en mobilisant les données du panel Kantar Worldpanel.

Celles-ci fournissent un éclairage conjoncturel de la consommation en volume et en valeur ainsi que des données socio-géographiques (place des circuits de commercialisation, profil des consommateurs, etc.).

Par ailleurs, pour mieux saisir d’autres dimensions de l’évolution de la consommation, dans un contexte économique difficile pour la filière, l’intensité promotionnelle sur les produits de porc frais en distribution a été analysée grâce aux données de la société A3 Distrib. Celles-ci répertorient les produits présents sur des prospectus promotionnels au long de l’année.

Un focus sur le marché français du jambon sec (production, consommation, typologie des produits…) a également été réalisé. La consommation de porc à l’étranger fait aussi l’objet d’un suivi régulier.

Ces dernières années, les formes sous lesquelles la viande est consommée ont évolué. Les instants de consommation sont plus nombreux et plus diversifiés, les repas de plus en plus déstructurés. Des besoins de praticité et de rapidité de préparation et de consommation se sont fortement manifestés en raison de l’évolution des conditions de vie.

Conduite tous les 3 ans par le Credoc (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie), l’enquête Comportements et Consommation Alimentaire en France apporte des éclairages sur la réalité des produits alimentaires consommés, observée au stade de l’assiette du consommateur. L’enquête permet en particulier une identification précise de la forme sous laquelle le produit est consomme (brut ou inclus comme ingrédient dans des plats préparés) et de son lieu de consommation.

PDF icon fiche_bilan2015_001.pdf
2016

Suivi de la consommation de porc par les ménages

Consulter le resumé

L’IFIP suit, pour le compte de l’interprofession INAPORC, l’évolution de la consommation de porc frais et de charcuterie des ménages au travers des données du panel Kantar (données financées par FranceAgri-

Mer).

L’évolution quantitative de la consommation de porc est montrée au travers d’un tableau de bord mensuel, synthétisant des indicateurs sur les quantités achetées et les prix de détail.

PDF icon Suivi de la consommation de porc par les ménages
2010

Suivi de la consommation de porc des ménages

Consulter le resumé

L’IFIP réalise, pour le compte de l’interprofession porcine INAPORC, un suivi de la consommation de viande de porc et de charcuterie en France.

Exploitant les données issues du panel Kantar Worldpanel (financées par FranceAgriMer), un Tableau de Bord mensuel présente les principales évolutions.

L’IFIP analyse l’évolution de la consommation de produits de porc dans différents pays étrangers (Allemagne, Espagne…).

Un comparatif de la distribution et de la consommation de charcuteries dans des pays d’Europe a été effectué.

PDF icon Suivi de la consommation de porc des ménages
2011

Suivi de l'exploitation : GT-Direct, en ligne avec vos données

Consulter le resumé

Interface pointue sur l'analyse de données GTTT et GTE dotée d'un module d'analyse prévisionnelle, GT-Direct a été créée par l'Ifip pour permettre aux éleveurs d'aller plus loin dans l'étude de leurs données et de favoriser ainsi les échanges avec leurs partenaires technico-économiques. Présentation.

2014

Suivi de l'évolution de la structure des élevages avec BDPORC

Consulter le resumé

Fiche n° 54 : Analyse des formes d'élevage

Les structures des élevages de porcs évoluent rapidement avec la pression de la concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires, comme récemment l’obligation de conduire les truies gestantes en groupe depuis janvier 2013.
Pour suivre cette mutation et en évaluer les conséquences sur la production et sur son devenir, il est important pour la filière de disposer en temps réel d’indicateurs.
Cette étude suit 3 objectifs principaux :
• poursuivre la valorisation des données de BDPORC entamée en 2010, à partir d’une base de données enrichie par les résultats de l’année
2012 ;
• mettre en place un cadre durable et une méthode fiable d’analyse et de suivi en temps réel de l’évolution des caractéristiques des élevages de porcs en France ;
• étudier la faisabilité d’une méthode de prévision de l’offre de porcs charcutiers à partir de la caractérisation des élevages et des flux de porcins observés sur le territoire.

PDF icon fiche_bilan2013_54.pdf
2014

Pages