La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 4301 à 4320 de 4461 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Mise au point d'une méthode de contrôle de l'efficacité du nettoyage-désinfection des véhicules de transport des porcs vivants

Consulter le resumé

L’optimisation des opérations de nettoyage-désinfection des véhicules de transport de porcs vivants passe également par un contrôle de l’efficacité de ces opérations.

Le contrôle visuel et le contrôle du temps consacré à ces opérations peuvent être complétés par un contrôle microbiologique. Parmi les différentes méthodes et flores testées, la méthode la plus pertinente s’avère être le dénombrement de la flore mésophile totale par boîte contact.

Deux sites de prélèvements sont suffisants : un sol et une paroi intérieure.
PDF icon Mise au point d'une méthode de contrôle de l'efficacité du nettoyage-désinfection des véhicules de transport des porcs vivants
1998

L'anesthésie des porcs

Consulter le resumé

L'étourdissement des porcs implique trois types de problèmes. Le premier concerne la sécurité du personnel lors des phases d'étourdissement et de saignée. Le second humanitaire requiert une inconscience instantanée et complète jusqu'à la mort. La directive européenne 93/119/CE notifie que toute excitation, douleur ou souffrance évitable doit être épargnée aux animaux lors des opérations d'abattage. Le décret n°80-791 du 1er Octobre 1980 rend obligatoire
PDF icon L'anesthésie des porcs
1998

Bien-être en élevage intensif : incidence des recommandations des experts sur l'investissement et le coût de production du porc charcutier

Consulter le resumé

L'application des conclusions et des recommandations des experts du comité scientifique vétérinaire de l'Europe, rapport paru le 30 septembre 1997, se traduirait en France par un bouleversement dans l'utilisation du parc bâtiment porcin.

A effectif égal, l'augmentation des surfaces allouées aux animaux se traduit par des investissements

importants. En effet, les surfaces suggérées pour les porcelets en post-sevrage et les
PDF icon Bien-être en élevage intensif : incidence des recommandations des experts sur l'investissement et le coût de production du porc charcutier
1998

GTTT : votre élevage a-t-il le bon profil ?

Consulter le resumé

1998

Truies en plein air : localisation et performances de reproduction

Consulter le resumé

1998

Le tatouage automatisé en post-sevrage : un pistolet pneumatique à encrage automatique

Consulter le resumé

1998

Union Européenne : les grands de l'abattage

Consulter le resumé

Un tiers des abattages porcins de l'UE est réalisé par une quinzaine de sociétés. La concentration du secteur est plus développée au nord de l'Europe. L'organisation de l'abattage est différente selon les pays.

La rentabilité des entreprises d'abattage est meilleure dans les bassins exportateurs danois et néerlandais. Mais fusions et rapprochements pourraient changer rapidement ce paysage.
PDF icon Union Européenne : les grands de l'abattage
1998
Nettoyage et désinfection des camions de transport de porcs vivants

Nettoyage et désinfection des camions de transport de porcs vivants

Consulter le resumé

Les enjeux, les moyens (l’aire de lavage, l’équipement indispensable, les produits). Pour limiter la contamination des porcs vivants et réduire le risque au niveau de la viande. Les étapes : deux protocoles, en pratique. Les contrôles (temps, visuel, bactériologique).

Édition 1998 - Dépliant de 6 pages 31 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1998

Abats rouges de porc (foie, coeur, langue) : la qualité bactériologique passe par l'hygiène

Consulter le resumé

La qualité bactériologique des abats rouges pose des problèmes. Son amélioration passe par la maîtrise des manipulations, de la collecte à l'expédition, par la rapidité de la réfrigération et par la rigueur du nettoyage-désinfection.
PDF icon Abats rouges de porc (foie, coeur, langue) : la qualité bactériologique passe par l'hygiène
1998

Découpe des jambons et des longes : la découpe à tiède est possible

Consulter le resumé

Réalisée dans de bonnes conditions, la découpe à tiède des jambons et des longes n'est pas incompatible avec une bonne qualité hygiénique. Il faut éviter de mélanger pièces tièdes et froides sur les balancelles, pendant le transport et, d'une façon générale, permettre une réfrigération satisfaisante des pièces.
PDF icon Découpe des jambons et des longes : la découpe à tiède est possible
1998

La contamination biologique

Consulter le resumé

Les différents types d'éléments biologiques (bactérie, toxine, virus, moisissure) responsables d'une contamination biologique sont définis, ainsi que l'origine de la contamination (environnement, produit, personnel). Les conséquences pour le produit et pour l'homme sont illustrées pour différents types d'industries.
PDF icon La contamination biologique
1998

Les déchets de l'industrie de la charcuterie-salaison - Traitement et valorisation des déchets gras - 1ère partie : La caractérisation des graisses des effluents

Consulter le resumé

Les activités de charcuterie et de salaison sont génératrices de co-produits gras solides, facilement valorisables, et de graisses fluidifiées. Les méthodes de mesure de la charge en graisses des effluents sont précisées. Mais, la collecte des données sur la pollution des effluents relative aux graisses est délicate, en particulier les données relatives aux flottats générés par les équipements de prétraitement. Les caractéristiques du flottat d'une charcuterie-salaison sont présentées.
PDF icon Les déchets de l'industrie de la charcuterie-salaison - Traitement et valorisation des déchets gras - 1ère partie : La caractérisation des graisses des effluents
1998

Les déchets de l'industrie de la charcuterie - salaison. 1ère partie : la caractérisation des graisses des effluents.

Consulter le resumé

PDF icon Les déchets de l'industrie de la charcuterie - salaison. 1ère partie : la caractérisation des graisses des effluents.
1998

Résultats techniques et économiques 1997 : l'effet peste

Consulter le resumé

1997 restera une année exceptionnelle pour la production porcine, du fait des problèmes sanitaires qui ont maintenu le prix du porc sur son haut niveau de l'année précédente.

L'augmentation des charges, alimentaires notamment, réduit légérement les résultats, comme en témoignent les références issues des outils de Gestion Technico Economique.

Mais 1998 annonce des baisses beaucoup plus importantes qui vont consommer les résultats passés. Au delà, il faudra prendre en compte l'effet des mesures concernant l'environnement et le bien-être.
PDF icon Résultats techniques et économiques 1997 : l'effet peste
1998

Etats-Unis : croissance et exportations

Consulter le resumé

Au cours de ces dernières années, la production porcine américaine s’est accrue régulièrement. Des sociétés de capitaux, détenant un cheptel important, sont montées en puissance au détriment des fermes indépendantes. Elles ont créé les conditions d’une meilleure compétitivité.

Cette évolution a inversé la situation des échanges : les États-Unis sont exportateurs depuis 1995. Avec un solde positif de plus de

200 000 tonnes en 1997, ils commencent à jouer un rôle important dans le commerce mondial de la viande porcine.
PDF icon Etats-Unis : croissance et exportations
1998

La peste porcine classique aux Pays-Bas : conséquences économiques

Consulter le resumé

Une épidémie européenne de peste porcine classique a surtout frappé les Pays-Bas, en 1997. Elle n’est pas totalement à son terme, puisque, en mai 1998, de nouveaux cas se sont déclarés en Espagne.

Cette crise sanitaire a eu des effets importants sur le marché du porc de l’UE.

Soutenant les cours en 1997 par la baisse de l’offre, elle a poussé à la croissance et rendra la crise de marché plus aiguë en 1998, voire en 1999.

Elle a précipité la décision d’une baisse du cheptel porcin néerlandais.
PDF icon La peste porcine classique aux Pays-Bas : conséquences économiques
1998

Influence des découpes à tiède et à froid sur la qualité bactériologique et les pertes de poids des pièces

Consulter le resumé

La découpe à tiède (température à coeur dans la longe de 7°C à 12°C, dans le jambon de 15°C à 24°C) est pratiquée régulièrement dans de nombreux ateliers de découpe mais pour de

très faibles tonnages.
PDF icon Influence des découpes à tiède et à froid sur la qualité bactériologique et les pertes de poids des pièces
1998

Intérêt de la réalisation d'une désinfection par voie aérienne dans les ateliers de découpe et chambres froides

Consulter le resumé

Certaines entreprises spécialisées dans le nettoyage-désinfection préconisent la réalisation d’une désinfection par voie aérienne en complément d’une désinfection classique par pulvérisation ou par application mousse. Ce type de désinfection est, par ailleurs, déjà utilisé quotidiennement dans certaines industries de 3ème transformation. Cependant, le coût de cette méthode est important du fait du traitement d’un volume et non plus d’une surface comme en désinfection classique.
PDF icon Intérêt de la réalisation d'une désinfection par voie aérienne dans les ateliers de découpe et chambres froides
1998

Composition des lisiers de porc, facteurs de variation et méthodes d'évaluation

Consulter le resumé

Le lisier est une source de multiples constituants minéraux: macroéléments primaires (N, P, K), secondaires (Mg, Ca, Na) et oligo-éléments (Cu, Zn, Mn, Fe, S, B, Mo). La disponibilité des macroéléments du lisier de porc pour les cultures est bonne (N, P) voire comparable aux engrais minéraux (K, Mg). Le devenir agronomique des oligo-éléments semble moins connus.

Pour une bonne adaptation des volumes de lisier épandus aux besoins des cultures, la composition du lisier doit être bien connus.
PDF icon Composition des lisiers de porc, facteurs de variation et méthodes d'évaluation
1998

Qualité de l'air dans les porcheries

Consulter le resumé

L’élevage porcin est considéré comme une production hors-sol, c’est-à-dire une production n’exigeant pas une surface supérieure à celles des bâtiments et des abords.
PDF icon Qualité de l'air dans les porcheries
1998

Pages