La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 201 à 220 de 263 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Valorisation de l'identification électronique par la filière porcine. Application à la réalisation de la GTTT en élevage

Consulter le resumé

2007

Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents

Consulter le resumé

La présente fiche synthétique donne à voir la comparaison de données disponibles et publiées par les différents pays. Elles sont issues d’échantillons d’élevages de tailles très différentes. Un travail plus approfondi est à conduire pour comparer des résultats d’élevages de même taille ou correspondant à la frange la plus dynamique de la production nationale dans les différents pays. Il permettrait en particulier de mieux situer les tendances de la productivité numérique des truies dans les différents pays.
PDF icon Les performances des élevages français de porcs vis-à-vis de leurs concurrents
2006

Importance des avortements dans les troupeaux porcins français

Consulter le resumé

Des avortements ne sont rapportés que par 60 % des éleveurs alimentant la base nationale de gestion technique.

Dans ces ateliers, la prévalence annuelle était faible en 2004, environ 1% des gestations interrompues. Ce chiffre peut masquer des fréquences instantanées plus élevées pendant des périodes courtes. Plus de

10 % des élevages dépassent le seuil d’alerte annuel de 2 %.

Les avortements se produisent tardivement (85 j de gestation en moyenne) et la proportion de truies ayant avorté et remises
PDF icon Importance des avortements dans les troupeaux porcins français
2006

La situation économique des élevages de porcs français, résultats 2005

Consulter le resumé

Le prix du porc a légèrement augmenté en 2005 et le prix de l’aliment a baissé plus sensiblement.

Ces deux évolutions permettent une amélioration de la marge des élevages.

Celle-ci est confortée par des résultats techniques, meilleurs dans l’ensemble (productivité des truies en hausse, indice de

consommation plus faible, pertes d’animaux en léger recul).

Le coût de revient des élevages naisseurs-engraisseurs mesuré par le Tableau de Bord recule de 1,32 € en 2004 à 1,25 €.
PDF icon La situation économique des élevages de porcs français, résultats 2005
2006

Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne

Consulter le resumé

Après deux années de crise, suivies d'une timide amélioration en 2004, la marge sur coût alimentaire des naisseurs-engraisseurs a retrouvé en 2005 un niveau satisfaisant, rejoignant sa tendance de long terme calculée sur trente ans. Tous les facteurs ont contribué à ce résultat, sous l'effet principal de la baisse du coût alimentaire, tandis que le prix du porc connaissait une progression modérée de 4%. Les performances techniques continuent de s'améliorer, diluant la hausse des charges de structure.
PDF icon Résultats 2005 des élevages, retour à la moyenne
2006

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Importance des avortements dans les troupeaux français

Consulter le resumé

Cette analyse porte sur les données extraites de la base nationale de GTTT. Le taux moyen d'avortements (nombre d'avortements / nombre de truies diagnostiquées gestantes) a été calculé sur les 3000 élevages de la base. Sur cette population, 58% ont connu un avortement en 2004. Rapporté au nombre de truies, cela représente une prévalence globale de 0,64% et une prévalence sur les élevages ayant connu au moins un avortement de 1,10%. Celle-ci est stable sur les 5 dernières années.
2005

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction. Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.
PDF icon Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs
2005

Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?

Consulter le resumé

Les naisseurs-engraisseurs représentent 62 % des dossiers. 46% des élevages nominés se situent en Bretagne, 13% en Pays de la Loire. En moyenne, 1,8 personne travaille sur l’atelier porc. Chez les naisseurs-engraisseurs, le nombre de truies par UTH est en moyenne de 92,5. Le plus souvent, l’atelier porc est inséré dans une exploitation dont la surface moyenne est de 65 ha. Les 2/3 produisent des céréales. 92 % des éleveurs sont engagés dans la démarche VPF ; 89% le sont aussi dans une autre démarche « qualité ». Près de 40 % des 180 maternités enquêtées ont été rénovées.
PDF icon Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?
2005

Résultats 2004 des élevages : timide amélioration

Consulter le resumé

L'année 2004 se solde par une timide amélioration des résultats des élevages de porcs. La technicité est toujours au rendez vous de produire davantage de kilos. Néanmoins la situation économique reste mitigée, entre l'amélioration modeste du prix de porc et la hausse des charges alimentaires.
PDF icon Résultats 2004 des élevages : timide amélioration
2005

Technical-economic evaluation of manure management in different types of pig farms

Consulter le resumé

The good practices and, in certain situations European and French regulations, compel animal producers to limit manure spreading on agricultural lands.

In areas with high density of herds, treatment techniques, whose target is to reduce the nutrients charge per acre (mainly nitrogen), can also be necessary. Those practices of manure management lead to different costs levels depending on real herds situations (setting up place, herd size, land surface,...).
PDF icon Technical-economic evaluation of manure management in different types of pig farms
2005

Comment analyser les écarts de résultats entre élevages ?

Consulter le resumé

Les performances techniques des élevages de porcs ont considérablement progressé : au cours des 20 dernières années, le nombre de porcelets sevrés par truie productive et par an a augmenté de 5,4 porcelets, l’indice de consommation global a baissé de 0,67 point.
PDF icon Comment analyser les écarts de résultats entre élevages ?
2005

Résultats techniques et économiques 2003 : la crise se prolonge

Consulter le resumé

L’année 2003 ne se distingue guère de 2002, déjà médiocre. La canicule a dégradé les performances techniques des élevages, tandis que la conjoncture, toujours défavorable, n’a pas permis de renflouer les trésoreries. Après deux années difficiles, et un début 2004 peu enthousiasmant, la production porcine française est mise à mal.
PDF icon Résultats techniques et économiques 2003 : la crise se prolonge
2004

Références en GTE, actualisation des critères standardisés

Consulter le resumé

2004

Comparaison des performances de porcs abattus à 110 kg ou au-delà de 140 kg

Consulter le resumé

Deux essais sont conduits dans les stations expérimentales de l’ITP (essai 1) et des EDE-Chambres d’agriculture de Bretagne (essai 2) afin de quantifier les performances de croissance de mâles castrés et femelles élevés en groupe après 14 (lot S : standard) ou 20 (lot L : lourd) semaines d’engraissement. Les mâles castrés sont alimentés à volonté jusqu’a 70 kg de poids vif (PV), puis ils reçoivent 2,7 kg/j/porc d’aliment jusqu’à 110 kg et 2,9 kg/j/porc ensuite.
PDF icon Comparaison des performances de porcs abattus à 110 kg ou au-delà de 140 kg
2004

Modélisation de la croissance et de la consommation d'aliment des porcs de la naissance à l'abattage : actualisation des coefficients appliqués aux critères standardisés de performances en Gestion Technico-Economique

Consulter le resumé

Les références permettent aux éleveurs de situer les performances de leur élevage par rapport à celles d’autres éleveurs, d’analyser ainsi leurs résultats et de progresser. Pour affiner ces comparaisons, compte tenu des différentes pratiques rencontrées en élevage, des critères standardisés calculés sur des phases de croissance fixes ont été mis en place en Gestion Technico-Economique (GTE) en 1991.
PDF icon Modélisation de la croissance et de la consommation d'aliment des porcs de la naissance à l'abattage : actualisation des coefficients appliqués aux critères standardisés de performances en Gestion Technico-Economique
2004

Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs

Consulter le resumé

Les courbes de croissance et de consommation d’aliment modélisées dans cette étude sont en adéquation avec le niveau de performances actuel des élevages.

Les critères standardisés qui en découlent offrent la possibilité de comparer les élevages quels que soient leurs poids moyens d’entrée et de sortie des stades post-sevrage et engraissement. Ils peuvent être appliqués aux élevages abattant une partie ou la totalité de leurs porcs à des poids plus élevés que la moyenne.
PDF icon Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs
2004

Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future

Consulter le resumé

Des mesures de composition corporelle (poids, épaisseur de lard dorsal) sont réalisées sur 829 jeunes truies, dans 15 exploitations, à leur livraison (110 kg), leur sortie de quarantaine et leurs premières mise bas et sevrage. Leur carrière est analysée à partir des résultats enregistrés en Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT). Le niveau de réserves corporelles à la livraison a peu d’effet sur la carrière de l’animal.
PDF icon Influence des réserves corporelles de la jeune truie sur sa carrière future
2004

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction.

Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.

82 % des éleveurs pratiquent la synchronisation hormonale des cochettes lors de leur introduction, mais sans contrôle préalable de la puberté pour 40 % d’entre eux. Plus de 45 % des éleveurs utilisent occasionnellement des traitements hormonaux en cas de non venue en chaleur des cochettes ou truies sevrées.
2004

Rentabilité et hyperprolificité : 100 % gagnant

Consulter le resumé

2003

Pages