La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 201 à 220 de 406 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Intérêts conjugués d’une évacuation rapide des déjections animales et de leur méthanisation

Consulter le resumé

Les déjections animales contribuent au réchauffement climatique par le méthane émis durant leur stockage. Leur évacuation rapide suivie d’une méthanisation permet de réduire ces émissions et de maximiser la production d’énergie sous forme de biogaz. En production porcine, l’évacuation rapide par un raclage sous caillebotis donne un potentiel de 10,7 Nm3 de méthane par porc à l’engrais. Par comparaison, les lisiers collectés dans des pré-fosses affichent une perte de potentiel variant de -25% à -68% selon l’intensité des fermentations dans les pré-fosses. Pour des vaches laitières, les lisiers de raclage ont un potentiel voisin de 57 Nm3 de méthane par vache et par mois. La baisse du potentiel au stockage est très rapide (-1% par jour) dans le cas des fumiers pailleux du fait de leur compostage spontané. En élevage de porc, le couplage d’une évacuation rapide et de la méthanisation réduit les émissions de GES de plus de 50%. Pour des élevages de taille moyenne, la mise en œuvre sous forme de petite méthanisation à la ferme n’est toutefois pas économiquement viable dans le contexte actuel, compte tenu du coût élevé des investissements. Concernant l’azote, les mesures réalisées montrent que la méthanisation accroît sensiblement les risques de volatilisation d’ammoniac, tant au stockage que lors de l’épandage, du fait du pH plus élevé des digestats.

2014

Les litières en élevage : identification, test et évaluation des techniques ou des pratiques consistant à mieux gérer les litières avec moins de matériaux

Consulter le resumé

L’approvisionnement en litière devient de plus en plus une source d’inquiétude pour les ateliers d’élevage porcin et avicole. En effet, de nouvelles utilisations se développent pour les copeaux et la paille, les principaux matériaux utilisés pour les litières en Bretagne et Pays-de-la-Loire. Il est donc nécessaire de répondre à la question suivante : comment gérer mieux les litières avec moins de matériaux tout en maîtrisant les dégagements gazeux, le bien-être, les pathologies des animaux et la gestion du travail sur l’atelier. Ce projet CASDAR avait donc pour objectif de proposer des solutions techniques concrètes permettant une utilisation optimale des matériaux utilisés comme litière. Les gisements en paille et copeaux ne représentent pas des ressources inépuisables dans les bassins de production avicole et porcine de Bretagne et les Pays-de-la-Loire, bien que cet aspect ne soit pas un point critique pour tous les éleveurs. Des techniques et pratiques prometteuses ont pu être identifiées, testées et évaluées comme l’utilisation d’additifs biologiques, de matériaux « alternatifs » à la paille et aux copeaux (par exemple le miscanthus ou les menues pailles), le bétonnage des sols des poulaillers, la réduction des quantités de paille associée à l’augmentation de la fréquence de paillage en production porcine… Les principaux résultats obtenus dans le cadre de ce programme de recherche, ont été réunis sous forme de fiches afin de réaliser deux brochures complémentaires : «Élever des porcs sur litière. Comprendre le fonctionnement, améliorer les résultats » et « Vers une gestion efficace des litières, de l’approvisionnement aux techniques d’élevage avicole ».

2014

Améliorer la caractérisation des effluents d'élevage par des méthodes et des modèles innovants pour une meilleure prise en compte agronomique

Consulter le resumé

Le projet "Effluents d'élevage" avait pour finalité de contribuer à optimiser les épandages d’effluents d’élevage pour la fertilisation des cultures par une meilleure connaissance de leur composition et de leur comportement à l’épandage. Il a permis de mieux évaluer les besoins de caractérisation, de caractériser les effluents d’élevages, y compris ceux issus des nouveaux procédés de traitement, et de tester des méthodes innovantes de caractérisation telles que la Spectroscopie Proche Infra Rouge.

2014

Influence de l'incorporation de 3% de chabasite dans l'alimentation des porcs charcutiers sur l'émission d'ammoniac et d'odeurs

Consulter le resumé

Poster. La chabasite est une roche volcanique de la famille des zéolithes qui sont des alumino-silicates très largement utilisées dans l’industrie pour leurs très fortes capacités d’échanges cationiques. En production porcine, l’utilisation de chabasite pourrait permettre la réduction des émissions d’ammoniac et d’odeurs au bâtiment.

PDF icon jrp2014-environnement-guingand-poster.pdf
2014

Influence de l’incorporation de 3% de chabasite dans l’alimentation des porcs charcutiers sur l’émission d’ammoniac et d’odeurs des porcheries

Consulter le resumé

Poster.

La chabasite est une roche volcanique de la famille des zéolithes qui sont des alumino‐silicates très largement utilisées dans l’industrie du fait de leurs propriétés physico‐chimiques.

Leurs très fortes capacités d’échanges cationiques les rendent intéressantes, entre autres, dans le domaine du traitement des eaux. L’utilisation de ces zéolithes dans l’alimentation des porcs en vue de réduire les émissions d’ammoniac au bâtiment a déjà fait l’objet d’essais (Guingand et al., 2000; Veldman et Van Der Aar, 1997).

PDF icon Poster JRP de Nadine Guingand et al.
2014

Influence de la fréquence de vidange des eaux de lavage sur l’efficacité d’unités de lavage d’air sur les émissions d’ammoniac, d’odeurs et de poussières dans le cas de porcheries d’engraissement

Consulter le resumé

L’étude a été réalisée sur deux unités de lavage d’air installées sur deux salles d’engraissement identiques abritant chacune 60 porcs entre 25 et 110 kg de poids vif, sur deux bandes consécutives. Au cours de la 1ère bande, la vidange des eaux de lavage a été réalisée deux fois de manière partielle pour le 1er laveur (≈50%) et intégralement pour le second. Au cours de la 2ème bande, la vidange intégrale des eaux de lavage a été réalisée 4 fois sur le 1er laveur alors qu’aucune vidange n’a été appliquée au 2ème laveur.

Les concentrations en ammoniac, odeurs et poussières ont été mesurées simultanément en amont et en aval de chaque laveur.

Une vidange partielle des eaux de lavage a conduit à une meilleure efficacité du lavage sur les émissions d’odeurs et d’ammoniac par rapport à une vidange intégrale. Aucune différence d’efficacité sur l’ammoniac et sur les poussières n’a été observée entre le laveur non vidangé et le laveur vidangé 4 fois alors que l’efficacité sur les odeurs a été nettement dégradée. Les résultats acquis au cours de cette étude nous ont permis de déterminer la part respective de l’action chimique et de l’action biologique du lavage sur l’ammoniac tout en confirmant son action biologique sur la réduction des odeurs.

PDF icon jrp2014-environnement-guingand.pdf
2014

Réduire les impacts environnementaux des élevages

Consulter le resumé

Le RMT élevages et environnement a organisé une journée de présentation des outils pour améliorer les impacts environnementaux des élevages. Le choix est large : bases de données, calculateurs, ouvrages, guides... Tous ont le même objectif : réduire les impacts des élevages sur le sol, l'air ou l'eau.

PDF icon techporc_lagadec_n15_2014.pdf
2014

Mémento de l'éleveur de porc (Edition 2013)

Consulter le resumé

Nouvelle version du Mémento de l’éleveur de porcs (7ème Edition) actualisée par les experts de l’Ifip, des nouvelles connaissances acquises ces 10 dernières années. Ouvrage de référence, compilation de connaissances de base, accessible et pédagogique particulièrement adapté aux étudiants (tarif réduit sur demande), apprentis et nouveaux venus du secteur porcin. Indispensable à tous les acteurs et professionnels de l’élevage porcin français. Au sommaire :

95,00 €
2013

Moins de paille e engraissement : quelles conséquences ?

Consulter le resumé

La production sur litière en porcs répond aux attentes sociétales en termes de bien-être. Les disponibilités en paille sont toutefois limitées. Réduire les quantités de paille par porc charcutier provoque une augmentation des émissions de gaz et d'odeurs.

PDF icon techporc_guingand_n14_2013.pdf
2013

Un coup de pouce à l'utilisation des effluents d'élevage

Consulter le resumé

Dossier : méthanisation, des solutions à la française

2013

Essor de la méthanisation : le plan EMAA suffira-t-il ?

Consulter le resumé

2013

Référentiel environnemental et socio-économique de systèmes d'élevage porcin conventionnels français - Base pour le pilotage d’une amélioration environnementale

Consulter le resumé

Pour aider les élevages porcins à améliorer leur bilan environnemental, cette étude vise à produire un référentiel à partir de 16 élevages porcins types : huit représentatifs des systèmes existants dominants en France, et huit systèmes évolués construits sur la base d’une optimisation environnementale. Le référentiel fournit pour chacun une estimation des impacts environnementaux d’un kilogramme de porc vif en sortie d’exploitation (par Analyse de Cycle de Vie (ACV)), et des indicateurs socio-économiques de l’atelier porcin.

2013

Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin

Consulter le resumé

Poster. Avec l’épuisement prévisible des gisements de déchets ayant les meilleurs potentiels méthanogènes, la petite méthanisation agricole, autonome en intrants, pourrait être envisagée. Conjointement, l’évacuation du lisier frais semble se développer dans la filière porcine, notamment pour des raisons de gestion des déjections. Des synergies pourraient exister avec la méthanisation compte tenu d’une production de méthane plus élevée de ces effluents.

PDF icon Poster JRP de Pascal Levasseur
2013

Petite méthanisation en élevage de porc : il faut encore réduire les coûts

Consulter le resumé

La petite méthanisation à la ferme permet de réduire de 20 à plus de 50 % les émissions directes de gaz à effet de serre d’une exploitation porcine. Les différents modèles simulés ne sont toutefois pas rentables dans les conditions économiques actuelles et hors situation particulière. Des efforts de réduction des coûts d’investissement sont notamment nécessaires.

PDF icon techporc_levasseur_n11_2013.pdf
2013

Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d'ammoniac, de GES et d'odeurs chez les porcs en engraissement

Consulter le resumé

Poster. La prise en considération croissante du bien-être animal par le consommateur tend à favoriser le développement des systèmes d’élevages sur litière. La disponibilité en substrat, particulièrement la paille, est un des principaux freins à leurs développements en production porcine. Est-il alors possible de réduire la quantité totale de paille mise à disposition par porc sans engendrer de dégradations tant sur les conditions d’élevage que sur l’environnement ?
PDF icon Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d'ammoniac, de GES et d'odeurs chez les porcs en engraissement
2013

Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin

Consulter le resumé

Poster. Avec l’épuisement prévisible des gisements de déchets ayant les meilleurs potentiels méthanogènes, la petite méthanisation agricole, autonome en intrants, pourrait être envisagée. Conjointement, l’évacuation du lisier frais semble se développer dans la filière porcine, notamment pour des raisons de gestion des déjections. Des synergies pourraient exister avec la méthanisation compte tenu d’une production de méthane plus élevée de ces effluents.
PDF icon Emissions de gaz à effet de serre et bilan économique de la petite méthanisation à la ferme et du raclage des déjections en élevage porcin
2013

Production et capacités de stockage des lisiers de porc

Consulter le resumé

D'après une enquête menée auprès de 170 exploitations, les volumes de lisier produits par les élevages de porcs sont, en moyenne, très proches de normes de stockage. De fait, un certain nombre d'entre eux les dépasent. L'analyse de dossiers ICPE récents montre toutefois des capacités de stockage généralement bien supérieures à ce qui eset nécessaire en termes de besoin agronomique.

PDF icon techporc_levasseur_n10_2013.pdf
2013

Incidence de la réduction de la quantité de paille et de la fréquence des apports sur les émissions d’ammoniac, de GES et d’odeurs chez les porcs en engraissement

Consulter le resumé

Poster. La prise en considération croissante du bien-être animal par le consommateur tend à favoriser le développement des systèmes d’élevages sur litière. La disponibilité en substrat, particulièrement la paille, est un des principaux freins à leurs développements en production porcine. Est-il alors possible de réduire la quantité totale de paille mise à disposition par porc sans engendrer de dégradations tant sur les conditions d’élevage que sur l’environnement ?

PDF icon Poster de Nadine Guingand 11,00 €
2013

Nouvelles technologies : vers des élevages porcins « de précision » ?

Consulter le resumé

Le développement sans précédent des nouvelles technologies de l'information (NTIC), en même temps que la réduction importante de leur coût et leur miniaturisation, conduisent à des applications dans tous les métiers. L'élevage de porcs est aussi concerné.
2013

Améliorer la caractérisation des effluents d’élevage par des méthodes et des outils innovants pour une meilleure prise en compte agronomique. Etat d’avancement du projet

Consulter le resumé

Améliorer la caractérisation des effluents d’élevage et mieux prendre en compte leur diversité de composition, dans les outils opérationnels de raisonnement de fertilisation et d’évaluation des impacts environnementaux (Azofert, Régifert, Syst’N, Azolis, Planilis, MesP@rcelles) et modèles de simulations des flux environnementaux (MELODIE, MOLDAVI);

PDF icon 2013chezelles-rmt.pdf
2013

Pages