La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 361 à 380 de 471 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Étude d'un laveur d'air individuel en engraissement - efficacité sur les émissions d'odeurs et d'ammoniac

Consulter le resumé

Poster. Conditions de réalisation de l’étude

- Unité d’engraissement

- Salle de 80 places



Circuit de l’air à traiter
PDF icon Étude d'un laveur d'air individuel en engraissement - efficacité sur les émissions d'odeurs et d'ammoniac
2008

La certification environnementale ISO 14001 appliquée aux élevages porcins français

Consulter le resumé

Dans une étude financée par l’Agence de l’Eau Seine Normandie, l’IFIP a accompagné deux élevages porcins dans leur démarche vers la certification ISO 14001, jusqu’à son obtention. Une méthode a été éprouvée et des références, sur l’investissement requis et les retombées de la démarche, ont été obtenus, dans l’objectif d’appréhender l’accessibilité de la méthode à différents types d’élevages. Le temps nécessaire à la mise en place de la certification est évalué à une centaine de jours répartis sur deux ans. Le coût total varie, selon le type d’élevage, de 0,007 à 0,034 €/kg de carcasse.
PDF icon La certification environnementale ISO 14001 appliquée aux élevages porcins français
2008

Le lavage d'air en élevages porcins

Consulter le resumé

Le lavage d’air peut être une solution mixte participant à résoudre la problématique odeurs et ammoniac en élevages porcins.

Sa mise en œuvre au niveau des bâtiments est conditionnée principalement par la possibilité de centraliser l’extraction.

Cet article fait un bref tour d’horizon de cette technique en ciblant sur les avantages et limites de la filière appliquée à l’élevage porcin.
PDF icon Le lavage d'air en élevages porcins
2008

Méthanisation à la ferme : leviers de rentabilité en élevage porcin

Consulter le resumé

L’étude consiste à comparer les simulations économiques de projet de méthanisation en élevage porcin afin d’étudier l’impact de 3 critères :

1. l’économie d’échelle via la taille d’élevage, 100 et 500 truies NE ;

2. la valorisation (ou non) de la chaleur par le chauffage de la maison d’habitation de l’éleveur, son eau chaude sanitaire et les salles de post-sevrage ;

3. le type d’intrant utilisé : lisier de porc seul, en association avec du maïs ensilage ou en association avec des déchets de légumes et des graisses alimentaires usagées.
PDF icon Méthanisation à la ferme : leviers de rentabilité en élevage porcin
2007

Méthanisation en élevage porcin : trois atouts maîtres dans le jeu

Consulter le resumé

Pour répondre aux interrogations des éleveurs, l'IFIP développe un calculateur destiné à cerner la rentabilité des projets de méthanisation. Une première étude permet déjà d'en cerner les contours
2007

Modelling of manure production by pigs. Effect of feeding, storage and treatment on manure characteristics and emissions of ammonia and greenhouse gazes

Consulter le resumé

PDF icon Modelling of manure production by pigs. Effect of feeding, storage and treatment on manure characteristics and emissions of ammonia and greenhouse gazes
2007

A dynamic model of ammonia emission and concentration in fattening pig buildings

Consulter le resumé

The control of gas emissions from livestock buildings, especially ammonia, is important to limit the environmental impact, which depends primarily on the total emission, and to improve the welfare and health of the animals and the stockmen, which is affected by the concentration in the air. Modelling is an essential tool for a global approach of the different processes involved in the emissions.
PDF icon A dynamic model of ammonia emission and concentration in fattening pig buildings
2007

Evacuer fréquemment les lisiers des porcheries avec les techniques du lisier frais

Consulter le resumé

Cette synthèse présente les techniques qui permettent d’évacuer 5 à 8 fois par jour un lisier frais des bâtiments d’élevage. Les systèmes mécaniques utilisent un racleur pour collecter et évacuer les déjections. Les systèmes hydrauliques font appel à des techniques proches de celles des chasses d’eau, un liquide issu du lisier étant utilisé pour évacuer les déjections. L’accent est porté sur l’aménagement du sol, celui de la préfosse ainsi que sur les techniques qui permettent d’obtenir le liquide de chasse.

PDF icon Evacuer fréquemment les lisiers des porcheries avec les techniques du lisier frais
2007

Hygiénisation des effluents d'élevage porcin

Consulter le resumé

Cette étude bibliographique est l’occasion de faire le point des connaissances sur la présence de germes pathogènes dans les effluents porcins et les risques de contamination des hommes et des animaux, et sur l’efficacité hygiénisante des différentes modalités de gestion et de traitement de ces effluents.
PDF icon Hygiénisation des effluents d'élevage porcin
2007

Comparaison de méthodes d'estimation des rejets d'azote, de phosphore et de potassium en élevage de porc

Consulter le resumé

Cette étude consiste à comparer trois méthodes d’estimation des rejets d’azote, de phosphore et de potassium dans 13 élevages porcins. Deux méthodes sont basées sur des calculs (références Corpen et bilan réel simplifié) et la troisième, sur des mesures par quantification et analyse des lisiers de l’élevage, selon trois techniques d’échantillonnage.
PDF icon Comparaison de méthodes d'estimation des rejets d'azote, de phosphore et de potassium en élevage de porc
2007

Réduire la densité animale en engraissement : quelles conséquences sur l'émission d'odeurs et d'ammoniac ?

Consulter le resumé

Deux modalités de densité animale ont été comparées dans des salles d’engraissement strictement identiques en vue d’étudier l’incidence sur l’émission d’odeurs et d’ammoniac. Une première salle (notée D1,43) abrite un total de 60 porcs répartis en 6 cases de 10 porcs pour une densité de 1,43 porc par m2 alors qu’une deuxième salle (notée D1) abrite un total de 42 porcs répartis en 6 cases de 7 porcs pour une densité de 1 porc par m2. L’essai est conduit

sur deux bandes afin d’intégrer l’effet saison. La concentration en ammoniac dans l’ambiance et dans l’air extrait ainsi
PDF icon Réduire la densité animale en engraissement : quelles conséquences sur l'émission d'odeurs et d'ammoniac ?
2007

Réduire la proportion d'espace vide pour des sols de type caillebotis béton en engraissement : quelles conséquences sur les animaux et l'environnement ?

Consulter le resumé

Deux salles d’engraissement, de configuration identique à l’exception du type de sol, sont comparées. Dans la salle témoin, le sol est constitué d’un caillebotis béton comportant 15 % de vide. Dans la deuxième salle (salle mixte), le tiers arrière de chaque case est constitué de ce même caillebotis et le reste de la surface d’un gisoir drainant en béton à 5 % de vide. Deux bandes successives de 144 porcs sont utilisées pour l’essai.
PDF icon Réduire la proportion d'espace vide pour des sols de type caillebotis béton en engraissement : quelles conséquences sur les animaux et l'environnement ?
2007

L'expérience allemande de la méthanisation à la ferme : transposition au contexte français

Consulter le resumé

L’augmentation, en 2006, du prix d’achat de l’électricité issue du biogaz devrait relancer l’intérêt de la méthanisation agricole en France. Dans ce contexte, une mission d’étude, illustrée par la visite de

5 installations, a permis de faire le point sur l’expérience allemande. Les tarifs d’achat de l’électricité y sont de 15 à 21 ct.€/kWh soit les plus élevés d’Europe. Les conditions d’exploitation sont directement liées aux incitations tarifaires : ainsi, l’utilisation de cultures
PDF icon L'expérience allemande de la méthanisation à la ferme : transposition au contexte français
2006

Traitement des lisiers, la profession chiffre la résorption

Consulter le resumé

Avec près de 400 stations de traitement des lisiers en France, la production porcine est en mesure aujourd'hui de chiffrer la résorption de ses excédents azotés. Une épargne à la nature payée au prix fort mais qui témoigne d'une volonté collective d'exister dans une dimension citoyenne.
2006

Contexte, atouts et faiblesses des effluents porcins et avicoles destinés à être exportés

Consulter le resumé

Le transfert d’effluents avicoles et de co-produits de traitement des lisiers de porcs est indispensable pour la résorption des excédents, particulièrement de phosphore. La filière avicole exporte des fumiers de poulets et des fientes sèches de pondeuses, soit environ 700 000 t de produit brut. Le transfert

des co-produits de traitement des lisiers de porcs est récent.
PDF icon Contexte, atouts et faiblesses des effluents porcins et avicoles destinés à être exportés
2006

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Emissions gazeuses de NH3, N2O et CH4 lors du stockage de fumier de porc provenant d'une litière accumulée : effets du retournement

Consulter le resumé

Le fumier issu de l’engraissement sur litière paillée accumulée de 72 porcs a été réparti en deux andains identiques stockés à l’extérieur sur une aire bétonnée pour une durée de trois mois durant l’automne 2004. Un andain a été retourné à J0, J11 et J27. Les émissions gazeuses (NH3, N2O, CH4, CO2) des deux fumiers, recouverts pour l’occasion de serres ventilées, ont été mesurées en continu sur quatre périodes (57 jours au total). La méthode dite par traçage, utilisant le SF6, a été employée pour mesurer les débits.
PDF icon Emissions gazeuses de NH3, N2O et CH4 lors du stockage de fumier de porc provenant d'une litière accumulée : effets du retournement
2006

Evaluation du coût de la gestion des effluents dans différents types d'exploitations porcines

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques et, dans certaines situations, les réglementations européennes et françaises, conduisent à limiter l’épandage des déjections animales sur les terres agricoles. Dans les zones à forte densité d’élevage, les techniques de traitement, dont l’objectif est de réduire principalement la charge azotée à l’hectare, peuvent ainsi être nécessaires. Ces pratiques de gestion des déjections conduisent à différents niveaux de coûts dépendant des situations réelles des élevages.
PDF icon Evaluation du coût de la gestion des effluents dans différents types d'exploitations porcines
2006

Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)

Consulter le resumé

Le lisier issu de l’engraissement sur caillebotis de 54 porcs a été réparti dans deux cuves expérimentales de 13,2 m3, stockées à l’extérieur pour une durée de trois mois durant l’automne 2004. Une des cuves a été recouverte d’une couverture pilote photocatalytique. Les émissions gazeuses (NH3, N2O, CH4, CO2) des deux cuves ont été mesurées en continu sur quatre périodes (57 jours au total). La méthode dite par traçage, utilisant le SF6, a été employée pour mesurer les débits de la cuve couverte, et une chambre flottante de volatilisation a été utilisée pour la cuve non couverte.
PDF icon Incidence d'une couverture photocatalytique au stockage de lisier porcin sur les émissions gazeuses (NH3, N2O,CH4 et CO2)
2006

Rejets en azote et phosphore des exploitations porcines et capacités d'épandage

Consulter le resumé

L’analyse réalisée est basée sur différentes simulations visant à encadrer la réalité des exploitations porcines aux situations individuelles hétérogènes. Elle commence par diagnostiquer l’état structurel de chaque exploitation vis-à-vis de l’azote et du phosphore et aboutit à la situation de chaque commune française en prenant en compte l’ensemble des exploitations qui la composent et la situation des communes voisines.
PDF icon Rejets en azote et phosphore des exploitations porcines et capacités d'épandage
2006

Pages