La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 161 à 180 de 1294 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Caractéristisation des élevages forts utilisateurs d’antibiotiques

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 65

Par la connaissance des dépenses de santé, la base de données de GTE permet un suivi annuel indirect de l’usage des antibiotiques dans un réseau conséquent d’élevages et d’investiguer les caractéristiques de ces élevages. Mener des actions dans les élevages forts utilisateurs d’antibiotiques doit permettre de poursuivre la baisse de leur usage. Ainsi, l’objectif de cette étude est de réaliser une analyse approfondie de ces élevages forts utilisateurs à partir de l’enregistrement des dépenses de santé curatives dans la base de GTE.

PDF icon Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 65
2020

Cartographie des flux à l’aval de la filière porcine de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final

Consulter le resumé

Entre l’abattage et la mise à disposition du consommateur final, la viande de porc transite par différents opérateurs industriels et commerciaux, suivant de nombreux circuits, pour se retrouver sous forme de produits finis frais et transformés dans les circuits de vente au détail.

PDF icon Cartographie des flux à l’aval de la filière porcine de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final
2009

Cartographie des flux de viande à l'aval de la filière porcine : de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final

Consulter le resumé

Entre l'abattage et la mise à disposition du consommateur final, la viande de porc transite par des opérateurs par des opérateurs industriels et commerciaux, suivant de nombreux circuits, pour se retrouver sous forme de produits finis frais et transformés dans les circuits de vente au détail.Mieux maîtriser le commerce et la valorisation des produits porcins nécessite de bien identifier ces circuits. Le présent travail a pour objectif d'établir une cartographie des flux entre les opérateurs de l'aval de la filière porcine.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Cartographie des flux de viandes de porc de la sortie des abattoirs à la mise à disposition auprès du consommateur final

Consulter le resumé

Une cartographie des flux de viande entre les opérateurs de l'aval de la filière porcine a été établie, principalement basée sur des données bibliographiques et statistiques. Les flux existants de carcasses, de pièces et de produits finis ont été recensés et quantifiés. Ce travail apporte un éclairage sur le rôle et l'importance des opérateurs dans la fabrication et la mise à disposition des produits finis proposés aux consommateurs.
PDF icon Cartographie des flux de viandes de porc de la sortie des abattoirs à la mise à disposition auprès du consommateur final
2009

CAS-TYPE Porc naisseur-engraisseur spécialisé - Données 2008 : réseau de références Elevage de la Réunion

Consulter le resumé

Un cas-type est la modélisation structurelle technique et économique d’un système d’exploitation réalisée à partir des fermes des réseaux de référence dont le fonctionnement a été optimisé au préalable.
2010

Castration des porcs mâles : pratiques actuelles et opinions des porteurs d'enjeux en Europe

Consulter le resumé

La castration des porcelets mâles est largement pratiquée dans la plupart des pays Européens, mais fortement remise en cause, car considérée comme douloureuse pour l'animal. Le projet PIGCAS a fait le point sur la pratique de la castration et demandé à des porteurs d'enjeux leur opinion sur la castration chirurgicale sans anesthésie et ses alternatives envisageables. L'Europe peut être globalement divisée en trois zones. Dans les Iles Britanniques et les péninsules Ibérique et Hellénique, la castration est peu pratiquée.
PDF icon Castration des porcs mâles : pratiques actuelles et opinions des porteurs d'enjeux en Europe
2009

Céréales, soja, aliment porc : une longue histoire

Consulter le resumé

Les évolutions brutales des cours de matières premières depuis 2007 ne sont pas nouvelles pour l’observateur de l’économie porcine sur le long terme. Après une baisse tendancielle forte dans les années 1970 et surtout 1980 et 1990, une rupture apparaît au mitan des années 2000. Retournement à la hausse après une longue période d’érosion ?

PDF icon techporc_marouby_n13.pdf
2013

Changement des systèmes d'élevage porcin en France : des prototypes innovants pour le pilotage des transformations

Consulter le resumé

visuel d'intervention.
PDF icon Changement des systèmes d'élevage porcin en France : des prototypes innovants pour le pilotage des transformations
2011

Characterization of "second parity syndrome" profiles and associated risk factors in French sow herds

Consulter le resumé

Reproductive disorders in sows often occur at high frequency after the first weaning, with subsequent detrimental effects. “2nd parity syndrome” (P2S) includes various signs: delayed estrus, infertility and small litters. The aim of this study was to evaluate the occurrence of these different components, and to identify associated factors at herd and individual level. Analysis was performed on 2008 data (National Pig Management database) for 842 herds and 42,000 primiparous sows.
2012

Charcuterie-salaison : bilan contrasté

Consulter le resumé

Troisième industrie alimentaire française par le chiffre d'affaires, la charcuterie-salaison occupe 34 000 salariés oeuvrant au sein de 400 établissements. C'est un maillon important de la filière porcine qui transforme 70% de la carcasse.

A diverses reprises, depuis 1999, des entreprises et des produits ont été portés brutalement sur le devant de la scène de la sécurité alimentaire, sanctionnés quelquefois lourdement par le marché.

De plus en plus paraît posé le problème d'établir des relations durables et dynamiques entre la production des porcs et leur transformation.

PDF icon bp2000n287.pdf
2000

Charcuterie-salaison : les marges se réduisent

Consulter le resumé

Malgré un ralentissement récent, la production française de charcuterie-salaison a fortement augmenté depuis 1980. La consommation est particulièrement tirée par les produits vendus en libre-service dans les linéaires de la grande distribution. Cependant, la progression en volume s’accompagne de difficultés de valorisation, sous l’effet d’une concurrence forte et de rapports parfois tendus avec les distributeurs. Par ailleurs, les importations massives de charcuteries étrangères, souvent à forte valeur ajoutée, creusent le déficit de la balance commerciale.
PDF icon bp2011n405.pdf
2011

Charcuterie-Salaison : Un marché national porteur mais une conjoncture difficile

Consulter le resumé

Les charcuteries bénéficient du dynamisme de la demande des consommateurs français.

Néanmoins, la conjoncture difficile, marquée par le renchérissement des matières premières et les difficultés de répercussion des hausses, pèse sur la rentabilité des entreprises.

PDF icon bp2012n423.pdf
2012

Charcuterie-salaison en Europe : principales caractéristiques de différents pays producteurs / Cured meat products in europe: Main characteristics of the different producer countries

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(2), 1-16 - La revue R&D de la filière porcine française

Le maillon de la charcuterie-salaison contribue fortement à la compétitivité et au dynamisme de la filière porcine. L’organisation, les types d’entreprises et de produits sont très différents selon les pays, comme le montre cet article qui repose sur l’analyse de données statistiques et bibliographiques, complétée d’entretiens avec des professionnels et des experts du secteur. L’Espagne et l’Italie s’appuient sur l’image qualitative de leurs salaisons sèches pour dynamiser leurs exportations, y compris vers les pays tiers, alors que leur marché intérieur est freiné par la crise. En Espagne, la charcuterie-salaison est très intégrée à l’abattage-découpe tandis que les entreprises italiennes sont plus spécialisées (hors segment des jambons AOP) et s’appuient sur des importations de viande fraîche. L’Allemagne est le premier producteur et exportateur européen. Sa charcuterie-salaisonnerie reste très atomisée et peu intégrée à l’abattage-découpe. La place prépondérante des saucisses permet des substitutions entre pièces et facilite la valorisation de l’ensemble de la carcasse, comme en Pologne. Au Royaume-Uni et au Danemark, le secteur de la transformation est très concentré et organisé autour de deux types d’opérateurs : de grands groupes intégrés et des entreprises plus spécialisées. Le Danemark est tourné vers l’international et plus particulièrement vers le Royaume-Uni, en termes d’exportations comme d’investissements. Au Royaume-Uni, les politiques menées pour mieux valoriser l’utilisation de porcs britanniques apparaissent plus difficiles à concrétiser pour les produits transformés que pour le porc frais. En Pologne, le marché de la charcuterie évolue rapidement, sous l’impulsion de groupes étrangers qui s’y implantent.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Charcuterie-salaison française. Le jambon cuit recule

Consulter le resumé

Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 477, juillet-août, p. 8, synthèse du mois, par Berengère Lecuyer

L’année 2016 a été particulièrement mouvementée pour le jambon cuit : baisse de consommation, baisse de production, pression sur les approvisionnements, difficultés financières d’un des plus gros producteurs. Le déficit commercial s’est encore creusé en volume pour l’ensemble des produits (les salaisons sèches italiennes et espagnoles sont prisées par les français) mais il a légèrement diminué en valeur.

PDF icon Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 477, juillet-août, p. 8, synthèse du mois, par Berengère Lecuyer
2017

Charcuterie-salaison sous le signe de la diversité

Consulter le resumé

La charcuterie salaison valorise 70 % de la carcasse du porc, offrant au consommateur des produits services, faciles à utiliser. Elle a beaucoup joué jusqu’alors la carte d’un approvisionnement diversifié sur le marché européen. Signe de changement, le développement récent de quelques IGP phares (jambon de Bayonne…) associe de plus en plus la transformation à l’origine géographique de la matière première. Signe d’ouverture, en 2003, l’industrie de la charcuterie salaison a franchi un nouveau pas en participant à l’interprofession nationale porcine.

PDF icon bp2004n325.pdf
2004

CharcutiSim©, un outil prévisionnel pour s’installer en circuit court de commercialisation

Consulter le resumé

La réflexion et l’envie de s’installer en circuits court de commercialisation sont en vogue depuis quelques années chez de nombreux éleveurs de porcs. Cependant, il est difficile de dimensionner et d’imaginer son projet afin de réaliser le bon choix. Le site web interactif CharcutiSim© de l’Ifip se propose d’accompagner les porteurs de projet dans l’exercice de simulation de leur future installation de transformation et vente de leurs produits à la ferme.

PDF icon CharcutiSim©, un outil prévisionnel pour s’installer en circuit court de commercialisation
2012

Chine : le maïs. Un enjeu stratégique

Consulter le resumé

Hervé Marouby, Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 476, juin, synthèse du mois, p. 8

En Chine le maïs est le pivot de l’alimentation animale et a aussi des utilisations industrielles développées.
Après une longue période de soutien aux producteurs, la politique agricole a changé en 2016. Les prix de marché ont baissé, améliorant la compétitivité de la nutrition et des productions animales, alors que les importations de viandes et produits laitiers se sont fortement accrues ces dernières années.

PDF icon Hervé Marouby, Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 476, juin, synthèse du mois, p. 8
2017

Chine : le maïs. Un enjeu stratégique

Consulter le resumé

Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 476, juin, p. 8, synthèse du mois par Hervé Marouby

 En Chine le maïs est le pivot de l’alimentation animale et a aussi des utilisations industrielles dévelop­pées. Après une longue période de soutien aux producteurs, la politique agricole a changé en 2016. Les prix de marché ont baissé, améliorant la compétitivité de la nutrition et des productions animales, alors que les importations de viandes et produits laitiers se sont fortement accrues ces dernières années.

PDF icon Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 476, juin, p. 8, synthèse du mois par Hervé Marouby
2017

Chine : vers plus de concentration

Consulter le resumé

Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 475, mai, p. 8, synthèse du mois, par Jan-Peter Van Ferneij

La production porcine chinoise reste dominée par des exploitations de petite taille. Mais plusieurs très grandes entreprises projettent d’accroitre sensiblement leur cheptel dans les prochaines années, renforçant la concentration. Après un article sur la dynamique de la production, de la consommation et des importations (Baromètre Porc, n°471), cette synthèse traite des structures de production

PDF icon Baromètre Porc (FRA), 2017, n° 475, mai, p. 8, par Jan-Peter Van Ferneij
2017

Chute des cours : que se passe-t-il ?

Consulter le resumé

2003

Pages