Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Union européenne : Fléchissement du prix du porc attendu en 2018 (15 Mai 2018)

En 2017, les prix européens du porc à la production ont augmenté de 10 % par rapport à 2016. En France, le rebond a été de 7 %, en moyenne annuelle. Comme en 2016, les cours européens du porc de 2017 ont été nettement influencés par les exportations vers les pays tiers. Mais le marché du porc reste aussi déterminé par une multitude d’autres facteurs tels que le cours de l’aliment, les niveaux de production et de consommation. Face au recul des stocks mondiaux de blé et de maïs, le cours de l’aliment devrait se raffermir de l’ordre de 1% en 2018. Selon les dernières prévisions réalisées au sein de l’UE, sous l’effet d’une augmentation du cheptel de truies, la production devrait rebondir en 2018 de 1,2% en nombre d’animaux et de +1,5 à 2% en tonnage. En face, la consommation totale augmenterait très légèrement à l’échelle européenne. Du fait de la progression de la production des grands bassins mondiaux, les exportations européennes se stabiliseraient. Avec cette conjonction d’éléments, consultés par la Commission européenne, un ensemble d’experts des différents pays s’attendent à une baisse moyenne du prix de 9% en un an. En France, le recul du prix du porc charcutier modélisé par l’IFIP est de 11%, L’écart le plus important étant au premier semestre, en raison de cours très élevés en 2017 à cette époque de l’année. En moyenne annuelle, le prix du porc payé en moyenne aux producteurs français devrait être à peine inférieur à celui de 2015. Comme toujours, ces prévisions s’appuient sur des hypothèses. Le contexte international pourrait changer la donne, comme les conséquences possibles de l’extension de la PPA, des choix politiques russes ou chinois, des relations entre la Chine et les Etats-Unis…

Source : Baromètre Porc, mai 2018