Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

États-Unis : Impact des tensions commerciales (11 Septembre 2018)

L’offre de viande, de plus en plus importante, pèse sur le marché américain. La production porcine du pays aurait atteint un record. Sur le 1er semestre de l’année 2018, près de 61 millions de porcs ont été abattus, soit une hausse de 3 % par rapport à l’année précédente. Cette offre excédentaire a entrainé une chute du prix du porc. Cependant, la baisse saisonnière a commencé plus tôt cette année et est plus marquée que les années précédentes. Au mois d’août 2018, le prix moyen du porc s’établissait à 1,17 $/kg (0,95 €/kg), contre 1,7 $/kg (1,45 €/kg) en août 2017. La dévalorisation du prix entraine un affaiblissement de la valeur des pièces. Dans ce contexte, les éleveurs ont tendance à accélérer la mise en marché de leurs animaux, tandis que certains acheteurs freinent leurs achats, ce qui ne fait qu’exacerber la situation. Les droits de douanes supplémentaires imposés sur les exportations américaines par la Chine, en représailles aux droit instaurés par les Etats-Unis ont fortement impacté le marché à l’export. Les exportations des Etats-Unis, ont cependant progressé de 4,1 % en volume au premier semestre, mais ont perdu 6,6 % en valeur. Surtout, les taxes chinoises sur le soja ont fait plonger les cours de ce produit depuis fin juin. Face à ses conséquences lourdes pour le secteur agricole, le gouvernement américain a annoncé des aides compensatrices d’urgence d’une valeur de 12 milliards de dollars (Market Facilitation Program) sous forme d’aides à l’hectare, variables selon les cultures. Elles auront un effet significatif sur le revenu agricole, notamment dans le Midwest. Les disponibilités satisfaisantes de soja et de maïs et les difficultés à l’export s’annoncent favorables pour le coût de l’aliment pour les porcs en 2018/19.
 

Source : Baromètre Porc / USDA